Templiers, Francs-Maçons et Trésor

Par Jiri Pragman dans Divers

Imaginez qu’au fil des conflits, les rois, depuis des temps anciens, aient accumulé un fabuleux trésor. Que ce trésor soit tombé dans les mains des Templiers. Que ceux-ci l’ait transmis à leurs « successeurs », les Francs-Maçons. Et que ceux-ci aient été obligés de dissimuler la carte de ce fabuleux trésor sur la Déclaration d’indépendance des Etats Unis d’Amérique, un document dont plusieurs signataires étaient membres de l’ordre.

C’est l’argument de Benjamin Gates et le Trésor des Templiers (en anglais : National Treasure), ce qu’on appelle une production familiale sortie des studios Disney (note : non, Walt Disney n’était pas Franc-Maçon). Le film est sorti en décembre 2004 et a fait un malheur aux USA. Sa carrière a été moins fracassante en Europe mais le film vient cependant de paraître en DVD. On remarquera que le choix dans les commandes du menu du DVD s’opère à l’aide d’un curseur en forme d’équerre et de compas ! Le film utilise d’ailleurs régulièrement ces symboles sans, pour autant, mettre en cause l’Ordre. Ce jeu de piste cinématographique est servi par une excellente distribution : Nicolas Cage (dans le rôle de Benjamin Franklin Gates), Justin Bartha, Diane Kruger (dans le rôle d’une directrice de musée).

mercredi 13 juillet 2005 2 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 2
    Fabros 16 août 2009 à 19:08 / Répondre

    Un site intéressant à découvrir sur les Templiers http://www.pauvreschevaliersduchrist.

  • 1
    nef59dk 22 août 2008 à 09:57 / Répondre

    tres bon film. MDR à ceux qui doutent encor de l’existence de cette sociétée.
    Pour ma part, ils sont de bonnes intentions; ce qui n’est pô le cas des illuminati dont on met en avant le symbol (bizzar), la piramide surmonté d’un oeil, ce sont deux sociétées bien différentes. Alors pour quoi un tel mélange, me direz vous?
    c pour mieu nous berner bien sur.
    Les illuminatis controles tt et même la franc maçonnerie.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
b1e44d2e6321621ede7ea9ac1c3794c3&&&&&&&&&&&&&