La Franc-Maçonnerie illustrée pour les nuls

Par Jiri Pragman dans Edition

Le Blog Maçonnique a souvent dit le bien qu’il pensait de La Franc-maçonnerie illustrée pour les Nuls, un ouvrage souvent conseillé parce que très complet, nuancé et bien agréable à lire avec sa mise en plage claire et son système d’icones. Les auteurs sont parfois moqueurs et osent (cf. Les premiers maçons étaient des gens bons d’York).

Rappelons-le, l’ouvrage initial était signé par Christopher Hodapp, membre de la Grande Loge d’Indiana, et avait été plus qu’adapté en français par Philippe Benhamou, membre lui de la Grande Loge de France, qui avait bien évidemment dû tenir compte de l’histoire, des réalités et du paysage maçonnique en France et « à côté » (cf. icone Chez nos voisins).

Après la version classique, la version poche, voici la version illustrée avec 100 illustrations qui ne donnent pas une impression de déjà vu. Philippe Benhamou nous a dit avoir effectué une mise à jour et des corrections (le Blog Maçonnique s’était permis quelques remarques).

Pour chipoter, on se demandera pourquoi le panorama français ne mentionne pas la GL-AMF et que, parmi les Obédiences belges, ne figure pas Lithos. On ne comprend pas non plus pourquoi Louis Armstrong est toujours mentionné parmi les Maçons célèbres. Dommage aussi de ne pas avoir indiqué que le Auld Lang Syne devenu le Chant des adieux est d’abord un poème écrit par le poète Franc-Maçon écossais Robert Burns. Quant au descriptif du site du Musée belge de la franc-maçonnerie, il ne lui correspond pas. Ce qui, on en conviendra, ne fait pas beaucoup de problèmes dans un livre de 440 pages…

La Franc-maçonnerie illustrée pour les Nuls de Philippe Benhamou et Christopher Hodapp (First Edition, 2012) disponible chez Amazon
La Franc-maçonnerie pour les Nuls de Philippe Benhamou & Christopher Hodapp (First Edition, 2011) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
Les Grandes Enigmes de la Franc-Maçonnerie de Philippe Benhamou (First, 2007) chez Amazon.fr à La Cale Sèche

jeudi 08 novembre 2012 5 commentaires

Étiquettes : , , , ,

  • 5
    ibrahima 18 janvier 2018 à 12:43 / Répondre

    Bonsoir je suis sénégalaise je désire intégré la franc maçonnerie je suis dent le services finances est Jaime bien fait partie de votre loge Bonsoir diopibou900@gmail.com

  • 4
    HOUNNONGANDJI Armand 16 mars 2017 à 22:25 / Répondre

    Bonsoir je suis Béninois je désire intégré la franc maçonnerie pour le but de me connaitre moi même, de réussir et d’être protéger. aider moi

  • 3
    Roland Fernandez 26 août 2016 à 12:03 / Répondre

    La richesse ne peut exister sans de nouvelles expériences, de nouvelles connaissances à partager et des contradictions, l’écoute et la parole ne correspondent pas toujours à ce que nous croyons être. Peu importe un esprit ouvert peu en apprendre beaucoup et partager ce qu’il sait chacun restant libre de sa pensée.

  • 2
    Frédéric 14 novembre 2013 à 10:22 / Répondre

    Je « déterre » ce vieux sujet car je viens d’acheter ce livre et je le trouve excellent. En tant que profane aspirant, voilà un ouvrage qui répond à mes questions et nourri mon impatience sans pour autant, je crois, me « gâcher » le plaisir. Un seul regret (mais je n’ai pas encore tout lu alors j’ai pu manquer quelque chose), pas d’explication sur le testament philosophique à rédiger dans le cabinet de réflexion, mais peut-être est-ce mieux ainsi… Faut-il lire ou non ce livre avant l’initiation? Voilà une question à laquelle je ne peux répondre, mais mon point-de-vue est le suivant: lire le menu d’un restaurant gastronomique dans lequel je ne suis jamais allé ne me gâche en rien le plaisir d’y manger et ne me procure pas les sensations de l’expérience, mais peut-être serais-je déçu si, de long en large, on m’expliquait comment je vais être accueilli, à quelle table je serai assis et de quoi sera composé l’amuse-bouche… A mon sens, lire sur la FM quand on est profane, c’est comme lire le menu qu’on n’a pas goûté et le secret de la FM est semblable à celui du cuisinier: non seulement le secret de la recette mais surtout l’incommunicable expérience gustative.

  • 1
    jérôme Touzalin 9 novembre 2012 à 11:15 / Répondre

    Bonjour,

    Je partage tout à fait le point de vue de cet article. C’est un livre auquel je me réfère souvent et que je conseille à nos jeunes apprentis qui viennent enrichir les colones de nos temples.
    (…)
    Jérôme Touzalin

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
d621ad88d6ce3d2bf77dfbccc9501fc0{{{{{