Être prêtre et franc-maçon : l’équation impossible ?

Par Géplu dans Non classé

Le prétexte de l’émission Et dieu dans tout ça? est, on s’en doute, la sortie de l’ouvrage Etre frère, rester père. Prêtre ou franc-maçon: pourquoi choisir? de Pascal Vesin, ancien curé de Megève démis de ses fonctions parce que Franc-Maçon (obstiné).

Jean-Pol Hecq a réuni l’auteur, Pascal Vesin, Gabriel Ringlet, prêtre, écrivain, poète, ancien vice-recteur de l’Université Catholique de Louvain, et Jiri Pragman, fondateur du Blog Maçonnique, chroniqueur à Franc-Maçonnerie Magazine, auteur d’ouvrages sur la franc-maçonnerie (en préparation, un ouvrage sur l’antimaçonnisme actuel.)

L’émission sera également disponible via podcast, ainsi qu’à partir de la page Facebook de l’émission.

jeudi 01 mai 2014 27 commentaires
  • 27
    Tardieu Béatrice 16 mai 2014 à 10:21 / Répondre

    j’ai été surprise de la violence des premiers commentaires que je viens de lire sur cette affaire.
    Heureusement, j’ai continué à lire, et en ai trouvé de plus « tolérants »à la suite.
    Je suis moi même, femme, franc maçon au GODF (et oui, cela aussi va certainement déplaire à certains…), née catholique, et toujours chrétienne aujourd’hui.
    Je revendique haut et fort (tout en restant masquée, conformément à nos engagements maçonniques) la possibilité d’être chrétien et franc maçon, à la GODF particulièrement. Car, notre engagement le plus cher n’est il pas la fraternité universelle, ainsi que la tolérance?
    Quel est le message chrétien par essence? N’est il pas l’Amour du prochain, le partage absolu, l’entraide (Fraternité), la compréhension de la différence (Tolérance)…
    Comment se fait il qu’au 21eme siècle, des gens aussi avisés que nous voulons l’être, nous francs maçons, ne faisions pas encore le distingo entre le fond et la forme?
    Alors oui, il y a une Institution humaine qui se nomme l’Eglise Catholique, qui établit des règles pour une assemblée de fidèles. Ces règles de comportement ont évolué dans les temps..Peut être faut il être un peu patient avec l’institution elle même…Et, parmi le milliard de chrétiens présents sur la Terre, pourquoi les condamner sans entendre ceux qui ont « choisi » le christianisme, non pas pour son institution humaine, mais pour son message universel d’Amour, de partage et de tolérance?
    Ne peuvent ils pas être chrétiens, francs maçons, et communistes?
    Ne faut-il pas que des « désobéissants » désobéissent pour faire « avancer le schmilblik »?
    Qu’ont fait les premiers d’entre-nous maçons? les premiers chrétiens?…
    Il est temps pour nous aussi, de nous poser la question maçonnique fondamentale de notre tolérance, et de notre véritable volonté à agir, et à acter pour l’émergence d’un monde meilleur…
    Bien fraternellement…
    Béata

  • 26
    Jiri Pragman 4 mai 2014 à 22:47 / Répondre

    Podcast de l’émission de la RTBF « Et dieu dans tout ça? Etre prêtre et franc-maçon, l’équation impossible? » (avec Pascal Vesin, Gabriel Ringlet, Jiri Pragman) : http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1923045&channel=lapremier

  • 25
    Yack 3 mai 2014 à 14:03 / Répondre

    Bonjour,

    Après quelques réflexions, je me dois toutefois de préciser ceci, en toute bonne foi,

    Je ne connais pas personnellement le Frère Pascal Vesin,

    Il va de soi que lorsque je dis que « je doute » quant au fait de savoir s’il est quelqu’un qui sait assumer toute la conséquence d’un Serment solennel, c’est en rapport des éléments dont je dispose.

    Loin de moi l’idée de sonder le Coeur d’un Homme sans le connaître personnellement, mais vu que le Frère Vesin a (et il en a le droit) choisit de médiatiser son « affaire », j’ai aussi le droit d’avoir une opinion sur cette dernière.

    Il me semblait nécessaire de faire cette mise au point.

    Merci,

    Amitiés,

    Yack

  • 24
    Ronan 3 mai 2014 à 12:47 / Répondre

    Je remercie Jiri de sa mise au point concernant l’excommunication. Je me tue à le répéter, mais les impies qui m’entourent peinent à faire la distinction (humour: il y a autant de croyants au GODF qu’à la GLNF ou à la GLDF, autant d’athées, et pas davantage de spécialistes du Droit Canon qu’ailleurs !:=))

    Cela posé, dans le cas du Père Vésin à qui je transmets toutes mes amitiés, le distinguo reste assez jésuitique quand même: de fait, être exclus des sacrements revient bel et bien, pour un Catholique, s’il ne se repens pas, à mourir en état de péché grave (sinon mortel qui vaudrait, lui, une excommunication stricto-sensu, c’est-à-dire une radiation de la « communauté des fidèles ») et donc à compromettre sérieusement son éternité (même si l’excommunié est « remis entre les mains de Dieu » pour ce qui concerne la suite du parcours de son « âme éternelle » !

    Bref, la différence est que le Père Vésin peut encore officiellement assister à la messe dite par ses collègues, même s’il sera sans doute mis au ban de sa communauté dont l’outing forcé indique le degré d’ouverture d’esprit.

  • 23
    Hubert de la Vallée 3 mai 2014 à 09:02 / Répondre

    Le P. Vesin n’a pas « choisi » le GODF comme on pourrait le faire d’une voiture après avoir comparé les modèles concurrents…. Il y est arrivé par l’entremise de son parrain, il s’ est senti bien dans son atelier et il y est resté, voilà tout. Néanmoins, il se méfie un peu des lieux – même maçonniques – où l’on se veut plus catholique que le Pape. Pour lui, la Maçonnerie est une chose, l’Eglise en est une autre et c’est justement dans la mesure où il n’y a pas confusion que les deux peuvent non seulement cohabiter mais se révéler complémentaires (pour qui est croyant, évidemment). Ce qui est surtout intéressant dans le débat radio annoncé pour demain, c’est l’avis du P. Gabriel Ringlet, grand intellectuel, libre d’esprit, connaissant bien la Maçonnerie mais toujours catholique à 100%. Quant aux évêques belges, ils ont, parait-il, été invités à l’émission mais aucun n’a voulu prendre de risque… Dommage.

  • 22
    Jiri Pragman 3 mai 2014 à 07:44 / Répondre

    @Cyril78

    Lors de l’entretien à la librairie TaPage, j’ai évoqué cette « excommunication » (étant moi-même excommunié, j’étais attentif au terme) et il se confirme que Pascal Vesin utilise ce terme dans le sens « exclu de la communion » (une exclusion qui peut être temporaire et n’est donc pas une « vraie » excommunication).

    Il a aussi expliqué pourquoi le GODF (pensons au parrainage) et pourquoi pas à la GLNF (qui aurait aimé faire une « prise ».

  • 21
    Sarlat 3 mai 2014 à 04:06 / Répondre

    En regardant attentivement les photos de Pascal Vésin j’estime qu’il pourrait et devrait être boudhiste, et peut-être même être moine boudhiste. Ce qui ne poserait aucun problème avec la franc-maçonnerie.

  • 20
    Sarlat 3 mai 2014 à 04:04 / Répondre

    En regardant attentivement les photos de Pascal Vésin j’estime qu’il pourrait et devrait être boudhiste, et peut-être même être moine boudhiste. Ce qui ne poserait aucun problème avec la franc(-maçonnerie.

  • 19
    Cyril78 2 mai 2014 à 21:46 / Répondre

    Je voudrais juste faire observer qu’à ma connaissance, le père Vesin a été démis de ses fonctions de prêtre, mais n’a pas été excommunié. Si c’est bien le cas ainsi que je le crois, c’est une importante avancée de l’Eglise par rapport à la franc-maçonnerie.
    En effet, en adhérant au GODF, le père n’a ni comploté contre l’Eglise, ni contre l’Etat. Donc rien ne justifiait son excommunication (droit canon depuis 1983). En revanche, au regard de ce qu’en dit la congrégation pour la doctrine de la foi, il se serait mis en situation de pêché grave, notamment, en omettant de révéler cette situation avant la confession, qui est obligatoire avant la messe.
    Perso, je trouve étrange que le père Vesin ait choisi le GODF. La GLNF j’aurais compris…

  • 18
    Jiri Pragman 2 mai 2014 à 18:38 / Répondre

    @ Papy Grincheux

    Il est devenu Franc-Maçon après son accession à la prêtrise (il s’en explique dans l’émission).
    Il y a apparemment eu une maladresse qui l’a dévoilé.
    On peut difficilement parler de « tapage médiatique » quand il s’agit d’évoquer une émission de qualité sur une chaîne publique. A côté d’une intervention de l’intéressé, il pouvait paraître intéressant de donner la parole à un membre du clergé catholique, l’abbé Gabriel Ringlet, et à un Maçon, Jiri Pragman (d’autres intervenants ont été pressentis mais…).

  • 17
    Papy Grincheux 2 mai 2014 à 16:49 / Répondre

    Je déplore la sanction prise contre notre le Frère curé Pascal Vezin . Toutefois je m’interroge sans porter de jugement :
    – est ce qu’il a eu conscience, oui ou non d’être parjure envers son église en devenant Franc Maçon? Il semble avoir librement accepté les limites imposées par son église pour ensuite les transgresser.
    – à moins qu’il n’ait été F:.M:. avant de devenir curé, mais dans ce cas a-t-il informé son église de sa démarche?
    – comment et par qui la hiérarchie de cette église a-t-elle été informée? (indiscrétion involontaire ou non d’un tiers ou de lui même, dénonciation anonyme ou non, provocation de sa part)?
    – et maintenant cette « affaire » est l’objet d’ un tapage médiatique: quel est le but recherché par les trois intervenants chacun pour ce qui le concerne en premier lieu et collectivement
    Frater.

  • 16
    Denis Cliche 2 mai 2014 à 16:31 / Répondre

    Je partage l’avis de Yack. C’est dommage pour ce Frère, mais en tant que prêtre Catholique, il avait prêté serment d’obéissance à l’endroit de l’Église Catholique et de son évêque. Si vous tromper votre femme ce n’est pas parce qu’elle ne le sais pas que ce n’est pas répréhensible ! Si vous estimer que votre mariage brime votre liberté… vous devriez divorcer et ne jamais vous marier.

    Il ne faut pas prendre à la légère les serments qu’on prends. Nos serments maçonniques tout comme nos serments profanes nous engage. Certains diront qu’ils perdent de leur liberté…. Non, car ils ont aussi la liberté de ne pas prendre ces serments.

    La parole donnée nous engage. Personne ne devrait en douter.

  • 15
    Sarlat 2 mai 2014 à 10:22 / Répondre

    @ Yack dont l’analyse est juste
    Le GODF postulerait le libre examen , c’est là une erreur fondamentale, car le libre examen est une notion du protestantisme libéral depuis Jacobus Arminius. La notion philosophique est l’examen libre, expression donnée par Condordet.

    Ceci étant j’ai été initié à un degré de l’Ordre de la Rose-Croix par Joseph Ratzinger en personne et en tenue de Cardinal, alors Préfet de la congrégation de la Foi, avant d’être le pape Benoit XVII. Cela est possible, mais pas la franc-maçonnerie.

  • 14
    Chicon 2 mai 2014 à 09:36 / Répondre

    Les aléas de Pascal Vesin avec sa hiérarchie religieuse ont été repris longuement sur le blog de l’Express de F Koch. Mon sentiment peut se résumer ainsi: il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre.

  • 13
    Chouilla 2 mai 2014 à 08:39 / Répondre

    Etre catholique c’est aussi se soumettre à l’autorité indiscutable du Pape. Tant qu’il ne changera pas d’avis sur les franc-maçons, il est impossible d’être à la fois catholique et franc-maçon. Ce qui n’empêche bien-sûr pas d’être chrétien. C’est pourtant simple. C’est qui le taulier?

  • 12
    Jiri Pragman 2 mai 2014 à 07:56 / Répondre

    @duchemolle

    Il n’est pas toujours utile de revenir sur le passé. Quant à la chronique « FM internationale », elle permet de rappeler que la Franc-Maçonnerie n’est pas une spécialité franco-française et qu’il existe des maçonneries en dehors de l’hexagone.

  • 11
    Yack 2 mai 2014 à 04:27 / Répondre

    Bonjour,

    En tant que Franc-Maçon, j’ai pour ma part la plus grande difficulté à saisir « l’engouement » qui est fait autour de cette affaire.

    « Peut-on être Prêtre et Franc-Maçon? » D’un point de vue purement « spirituel », je n’en sais rien, je suppose que oui, certaines Eglises (l’Eglise Cathollique Libérale par exemple) n’excommunie pas les Francs-Maçons ou ne défroquent pas ses Prêtres qui « en sont ».

    Mais dans le cas de Pascal Vesin, Prêtre CATHOLIQUE ROMAIN…mais réponse est NON.

    Pour entrer en Franc-Maçonnerie il faut être Libre et de Bonnes Moeurs, et l’on contracte librement un Serment solennel que l’on est censé respecter scrupuleusement.

    Hors, je remarque que Pascal Vesin ne respectait déjà pas l’engagement tout aussi solennel qu’il avait pris vis-à-vis de l’Eglise, à laquelle il mentait en cachant sa qualité Maçonnique.

    Suis-je face à un homme capable d’honorer dignement son Serment? Vous me permettrez d’en douter.

    Un homme Libre? Il me semble qu’une Obédience telle que le GOdF met en avant le Libre Examen. Comment peut-on s’engager à pratiquer et « professer » les idéaux de la laïcité dans la Société en exerçant une fonction de Prêtre?

    Vous direz que je juge, je regrette mais je rappelle à tout un chacun qu’entrer en Maçonnerie n’est pas un droit, mais un privilège.

    Il me semble aussi qu’avant de se poser une question telle que « peut-on être Prêtre et Franc-Maçon? », alors que, finalement, je vois surtout ici une entreprise mercantile pour vendre un bouquin, il serait peut-être déjà plus pertinent que nous nous remettions en question dans nombre de nos Loges, quand nous sommes « tatillons » parce qu’un candidat a fait son parcours dans l’enseignement catholique ou parce qu’il a fait baptiser son gosse parce que son conjoint est croyant (alors que le candidat lui-même ne l’est pas!). Ce genre de « scènes » est très fréquent dans les Loges belges!

    Alors, nulle question pour moi de remettre en question l’appartenance du Frère Vesin, mais je suis désolé, toute cette histoire de « peut-on être Prêtre Catholique Romain et Franc-Maçon? », c’est du cirque! Car la réponse est, sans équivoque, un non catégorique, car l’Eglise Catholique Romaine ne l’autorise pas! Et à ce que je sache, personne n’est obligé de devenir Prêtre Catholique Romain…ou Franc-Maçon au GOdF!

    Amitiés,

    Yack

  • 10
    Luciole 1 mai 2014 à 21:26 / Répondre

    Je suis vraiment triste de la mesquinerie et de la malveillance de certains messages,même içi!
    Je n’ai aucune qualité à paraitre censeur mais mêler intérêt financier,démarche spirituelle et simple désir de faire connaitre ses motivations n’est pas digne d’un initié.
    Peut-être pourrait-on les écouter avant de dénigrer,Jiri mérite, sur ce blog au moins, davantage de respect.

  • 9
    M 1 mai 2014 à 17:16 / Répondre

    En réponse à « fluo », il me semble évident qu’on peut être prête ET franc-maçon, d’où ma remarque sur l’acceptation par les autres églises (protestantes, orthodoxes…) qui ne l’interdisent pas.
    Seulement je pense que lorsqu’on sait très bien où on met les pieds et qu’elles en sont les lois il ne faut pas venir pleurer après !

  • 8
    niaclabut 1 mai 2014 à 17:00 / Répondre

    Je ne comprends pas ces réactions de Francs-maçons qui excusent et justifient l’Eglise catholique. En outre, certaines de ces réactions ne sont, ni plus ni moins, des procès d’intention
    et frisent l’ignominie.

  • 7
    Pat Raché 1 mai 2014 à 14:48 / Répondre

    @ Rethy.
    Disons plutôt que Pascal avait eu confiance dans la « discrétion », la FM n’étant pas une fraternité « secrète ».

  • 6
    Sarlat 1 mai 2014 à 14:10 / Répondre

    Quelle énorme publicité pour Pascal Vésin qui chevauche désormais un cheval blanc de l’apocalypse qui signifie révélation. Gageons que c’est ce qu’il cherchait pour être plébiscité à un bon poste de Pasteur réformé. vas y Pascal, enfonce les portes ouvertes.

  • 5
    Rethy 1 mai 2014 à 12:00 / Répondre

    Evidemment que Pascal savait l’incompatibilité de son engagement, mais il a cru au secret d’appartenance qu’on lui avait promis.

  • 4
    fluo 1 mai 2014 à 11:43 / Répondre

    En réponse au premier commentaire, je suis tenté de dire : « et alors »? Ne peut-on pas être prêtre ET Franc Maçon? Peut-être qu’avant de juger faudrait-il écouter l’émission et en débattre ensuite en toute sérénité.
    Quant à la photo d’illustration, je me demande qui est le grand barbu à lunettes sur la droite…
    Allez, souris, Jiri, on t’a reconnu, et on attend impatiemment la diffusion de l’émission!

  • 3
    duchemolle 1 mai 2014 à 10:58 / Répondre

    « Jiri Pragman, fondateur du Blog Maçonnique, chroniqueur à Franc-Maçonnerie Magazine »…
    Ce qui est intéressant, c’est de connaître les vraies motivations de notre Bien Aimé Frère Jiri de son départ de » Initiations Magazine », ancêtre de « FM Mag, un regard citoyen sur le monde », puis « Franc-Maçonnerie Magazine » et aussi de son retour.

  • 2
    Yvca 1 mai 2014 à 10:44 / Répondre

    Je vais oser un commentaire antimaçonnique primaire :  » On voit qui domine dans cette trinité ».
    C’était ma contribution à la démagogie populiste, hélas, de plus en plus prégnante.

  • 1
    M 1 mai 2014 à 10:11 / Répondre

    Tout ce tapage me fait bien rire ! Comme si Pascal Vesin avait soudainement découvert que l’église catholique excommuniait les francs-maçons !
    Quand on entre dans une institution en épousant ses règles et lois on ne vient pas crier à l’injustice par la suite… personne ne l’a obligé à devenir prêtre, encore moins sous l’égide du Vatican.
    Il existe bien d’autres voies chrétiennes qui n’excommunient pas les FF… Alors arrêtons un peu avec ça !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
dcdeb6292022194f01f2f7f14b55a502]]]]]]]]]