Patrick Kessel
Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République lors de la remise du Prix de la Laïcité 2014,

Le Prix de la Laïcité 2014

Par Géplu dans Manifestations

La remise des prix de la 9e édition du Prix de la Laïcité a eu lieu ce lundi 27 octobre à la Mairie de Paris, en présence d’ Anne Hidalgo, Maire de Paris, de Jean Glavany, député et ancien ministre, Président du jury, et de Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République, organisateur de la manifestation.

Le « Grand Prix international » a été attribué à Mme Shoukria Haïdar, présidente de l’association NEGAR de soutien aux femmes afghanes, défenseure de la laïcité, de l’égalité entre hommes et femmes, de l’éducation pour tous, et en particulier des filles, et des droits des femmes.

Le « Grand Prix national » a été décerné à M. Jean-Luc Petithuguenin, président de Paprec Group, entreprise de 4500 personnes qui a mis en place une charte de la laïcité dans l’entreprise. Cette charte a été adoptée par un vote à l’unanimité des salariés et contribue à un réel vivre ensemble au travail.

Le jury a par ailleurs attribué deux prix spéciaux à deux philosophes pour la force de leur œuvre en faveur de la laïcité. Catherine Kintzler, professeur honoraire à l’université Charles de Gaulle Lille III, Vice-Présidente de la Société française de philosophie (dernier ouvrage paru : Penser la laïcité, Ed. Minerve 2014) et Henri Pena-Ruiz, philosophe, écrivain, maître de conférences à Sciences-Po Paris (dernier ouvrage paru : Dictionnaire amoureux de la Laïcité, ed Plon 2014)

Photo : Patrick Kessel durant son discours. Source Comité Laïcité République.

samedi 01 novembre 2014 1 commentaire
  • 1
    Mariam 2 novembre 2014 à 20:48 / Répondre

    Bonjour,
    LE PRIX DE LA LAÏCITÉ 2014 !!! l’islam ( je lui refuse la majuscule) est entrain de gagner du terrain en France et vous parlez de laïcité !
    ex-musulmane

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
3c76d0fd3ec8a1c5cb5197ca5ce90623vvvvvvvvvvvvv