F.M. et Eglise Catholique : les raisons d’une incompatibilité

Par Géplu dans Anti-maçonnerie, Manifestations

AbadGallardo 29janvierFranc-Maçonnerie et Église Catholique : les raisons d’une incompatibilité.

Tel est le thème d’une conférence publique que donnera Serge Abad-Gallardo ce jeudi 29 janvier à 20h30 au Théâtre de la Gobinière d’Orvault.

Serge Abad Gallardo est l’auteur du livre J’ai frappé à la porte du Temple, dans lequel il explique comment après s’être fait initier au Droit Humain et y être resté plusieurs années il a « retrouvé la foi en Dieu » et a conséquemment quitté la franc-maçonnerie dont « évidemment » le message, et principalement la liberté de conscience de ses membres accordée à ses membres, n’était plus en adéquation avec ses nouvelles certitudes.

mercredi 28 janvier 2015 2 commentaires
  • 2
    Lionel MAINE 29 janvier 2015 à 19:00 / Répondre

    Un simple copier/coller sur le site http://www.vatican.va :

    CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

    DÉCLARATION SUR L’INCOMPATIBILITÉ ENTRE L’APPARTENANCE À L’ÉGLISE ET LA FRANC-MAÇONNERIE

    On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.

    Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due au critère adopté dans la rédaction, qui a été suivi aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont inclues dans des catégories plus larges.

    Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

    Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l’épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448).

    Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.

    A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le 26 novembre 1983.

    Joseph, card. RATZINGER
    Préfet

    + Fr. Jérôme Hamer, O.P.
    Secrétaire

  • 1
    danielDH 29 janvier 2015 à 16:12 / Répondre

    La liberté de conscience fait peur…
    Et la révélation est confortable.
    Je connais pourtant des Sœurs et des Frères chrétiens convaincus à l’aise dans leur initiation.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
c449fc9dc99d083774a434f713d9c154666