civitas-figaro

Civitas repart en guerre contre les francs-macs

Par Géplu dans Anti-maçonnerie, Dans la presse

C’est le Figaro Magazine qui nous l’apprend dans un article du 15 septembre : Civitas cette association d’ultra-cathos d’extrême-droite qui souhaite, entre autres, « La restauration de la royauté sociale de notre seigneur Jésus-Christ » et qui vient de se faire reconnaître comme mouvement politique afin de bénéficier de tous les avantages, notamment financiers de ce statut, veut peser dans le débat de la prochaine élection présidentielle française.

Alain Escada, le président de Civitas a tenu ce jeudi une conférence de presse à ce sujet. Parmi ses objectifs « réintroduire la moralité dans l’ordre public » et ce en prônant l’avènement du « catholicisme social ». Pour cela il faudra abroger plein de mauvaises lois comme par exemple la loi de séparation de l’Église et de l’État, loi Veil sur l’IVG, la loi Taubira sur le mariage pour tous, et interdire plein de mauvaises choses comme …la franc-maçonnerie.

Qui se souvient de cette belle journée du 19 août 1941 où en application de la loi du 13, Philippe Pétain prononça la dissolution du Grand Orient de France et de la Grande Loge de France ?…

Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font…

le-matin-21-8-1940

La Une du Matin du 21 août 1940…

Vous pouvez retrouver quelques anciens articles sur Civitas ici, et ici.

samedi 17 septembre 2016 9 commentaires
  • 6
    joab'n 17 septembre 2016 à 14:44 / Répondre

    Civitas contribue simplement à une banalisation de l’ignoble. Ils ne peuvent obtenir satisfaction mais finalement ce qu’ils balancent … passe sans trop de réactions.
    Comme des appels à assassinat de suspects, provenant de FMs(?).
    Plus de limite, plus de « maçonniquement correct » … on peut defendre l’extreme-droite le racisme sans trop de reaction.
    Certaines obediences sont déjà au delà de Civitas. Pire, des obediences dignes comme le GODF acceptent de fricoter avec eux (rencontres Lafayette) … banalisation.

    • 8
      Oscar 17 septembre 2016 à 16:56 / Répondre

      Un dernier paragraphe complètement superflu et plein de bêtises!

      • 9
        joab'n 17 septembre 2016 à 19:10 / Répondre

        Evidemment la « bétise » n’étant pas mesurée par quelque reflexion mais par un comportement partisan rien d’étonnant.

  • 5
    Chicon 17 septembre 2016 à 13:01 / Répondre

    Un excès engendre une excès, comprenne qui pourra.

    • 7
      Lionel Maine 17 septembre 2016 à 15:31 / Répondre

      « Haute » la calotte ?

  • 4
    astronome64 17 septembre 2016 à 10:09 / Répondre

    Civitas ? 1500 à 2000 frappadingues hallucinés essentiellement en région parisienne …. peanuts… en revanche chez d’autres extrémistes religieux…. allez, je vais encore me faire des amis… y a pas une fatwa emise contre les FF ??? (cf hiram.be…2011)….

  • 3
    Luciole 17 septembre 2016 à 10:07 / Répondre

    N’a aucun risque de la gagner… mais peut contaminer par électoralisme les tièdes,les « neutres », et tous ceux qui se souviennent d’articles survolés, d’émissions tendancieuses, et d’un « qu’en dira t’on » malveillant.
    Ce qui fait trop souvent le lit de l’extrême droite.

  • 2
    lazare-lag 17 septembre 2016 à 09:46 / Répondre

    Père, ne te pardonne pas à toi-même, car s’ils sont mal élevés, obtus, étriqués, manichéens en diable, n’y es-tu pas en partie pour quelque chose?
    Quant à l’autre partie, l’essentielle et la plus nombreuse, elle demeure imputable aux hommes eux mêmes.
    C’est à eux et eux seuls qu’ils faut reprocher cette intolérance d’inquisiteurs.
    Quant aux deux lois de 1940, puis de 1941, il ne s’agissait pas seulement d’interdire les « sociétés secrètes », dans leurs activités et dans leurs biens mobiliers et immobiliers.
    Mais d’atteindre aussi ses membres.
    Jusqu’à révoquer de la fonction publique, ceux qui étaient fonctionnaires, ou les écarter de toutes fonctions démocratiques, pour ceux qui étaient élus.
    Et jusqu’à publier des noms et les donner ainsi en pâture aux chiens.
    Non, ne pardonnons pas car ils savent ce (et ceux d’ailleurs) qu’ils font.
    Et qu’ils feront après la présidentielle.
    Heureusement Civitas n’a aucune chance de la gagner, mais d’autres…..

  • 1
    Lionel Maine 17 septembre 2016 à 01:04 / Répondre

    Vive la Sociale !
    Rallumons les feux du grand Occident de France et, … Haut la calotte !!!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
1f62a663ba8c9a378c4e68e0cffe0e6dppppppppppppp