Mario Soares
Mario Soares, en 1986

La franc-maçonnerie portugaise rend hommage à Mário Soares

Par Géplu dans Dans la presse

Ainsi que le relève le blog 3,5,7 et plus, dans un article de ce mardi 10 janvier,

« (…) Mário Soares était franc-maçon. Il avait été initié au sein de la loge Les Compagnons Ardents de la Grande Loge de France, en 1972, lorsqu’il était réfugié politique dans notre pays. Il s’est mis en sommeil, plus tard, lorsque ses responsabilités politiques l’ont totalement accaparé.

Les obédiences portugaises – le Grand Orient Lusitanien notamment – ont  rendu hommage au grand homme et souligné que la contribution du Dr Mario Soares à la construction d’un Portugal démocratique restera toujours une référence historique. Pour la franc-maçonnerie portugaise, Mário Soares a été un défenseur énergique de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et de la démocratie sociale. »

mercredi 11 janvier 2017 3 commentaires

Étiquettes : ,

  • 3
    Pedro Freitas 16 février 2017 à 06:02 / Répondre

    Um traficant d’armes! Ps. ANGOLAGATE ça vou dis quelque chose?!

  • 2
    hirani 15 janvier 2017 à 17:47 / Répondre

    Encore un maçon qui a trahi les valeurs maçonniques en s’opposant à la révolution de Oeillets et en arrimant son pays,le Portugal, à l’ultralibéralisme débridé, d’où la situation douloureuse que connaît ce pays aujourd’hui.

  • 1
    dalloz Alain 11 janvier 2017 à 16:13 / Répondre

    Bonjour,

    Je pense qu’il y ai une erreur d’appartenance à la Loge. Il était à AMPHION et bien sur à la GLDF.
    J’étais en communication hier au soir, avec un Frère de sa loge quand celui-ci me narra quelques anecdotes sur le Frère Mario. Ce frère en question, en fin de tenue le raccompagnait chez lui et lui a fait comprendre que c’était la dernière fois qu’il le conduisait chez lui… il retournait au Portugal. après avoir été appelé.

    Cordialement

    Alain DALLOZ

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif