Emmanuel Macron

Macron, la franc-maçonnerie et la pensée ternaire

Par Emerek Le Fol dans Contributions

Il aura suffi que le nouveau Président de la République Emmanuel Macron prononce le soir de son élection son discours devant la pyramide du Louvre en écartant les bras pour que les sites anti-maçonniques s’enflamment, sites largement relayés par certains maçons eux-mêmes …

Il aura suffi qu’il prononce dans son discours d’investiture la formule « en vos grades et qualités » pour que certains, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur loge et ignorent que cette formule est aussi en usage depuis très longtemps dans l’armée et la diplomatie, se perdent en conjectures pour savoir si le nouveau Président est franc-maçon… ou pas…

Il aura suffi que le Gouvernement soit nommé pour que l’on se demande, aussitôt, qui dans ce gouvernement est franc-maçon, comme si nous étions encore au temps « béni » de la troisième République, quand la franc-maçonnerie du GODF était, à juste titre, considérée comme « la République à couvert »…

Il aura suffi enfin qu’un candidat à la présidentielle, dont l’appartenance à la franc-maçonnerie est de notoriété publique, prenne des positions politiques controversées pour qu’une loge veuille porter plainte contre lui et que le site Hiram.be soit enflammé par des dizaines et des dizaines de commentaires…

Pendant ce temps le nouveau Président est en train, avec méthode, de mettre à bas les schémas de pensée dualiste qui structuraient depuis des décennies la vie politique française, renvoyant dos à dos gauche et droite, rendant d’un seul coup obsolète le logiciel des partis avec lequel ils envisageaient le monde et les rapports de force qui le structurent. Dans un monde coupé en deux, avec d’un côté les bons, et de l’autre les méchants, où le jour s’oppose à la nuit, le bien au mal, le blanc au noir, la lumière aux ténèbres, les esclaves aux maîtres, où chacun, fut-il initié, a bien des difficultés à dépasser cette vision duelle du monde, n’assistons-nous pas à l’irruption, avec fracas, d’un mode de pensée ternaire qui tout à coup se mettrait en action ?

Mais oui, la « fameuse » pensée ternaire, celle à laquelle nombre de francs-maçons se réfèrent, sans d’ailleurs la définir, et encore moins la mettre en œuvre ! Mais oui, vous savez bien, celle de la coincidentia oppositorum, la coïncidence des opposés chère au philosophe de la Renaissance Nicolas de Cues. Cette pensée n’est pas une simple négation du principe de non-contradiction, elle en est le dépassement nécessaire. C’est en effet grâce à l’union des contraires que l’intelligence peut surmonter les obstacles. Oui, c’est bien cette pensée ternaire qui permet aux adeptes de la numérologie de dire que 3 = 1, voulant ainsi faire comprendre qu’il convient, en dépassant la dualité apparente, de retrouver, au-dessus, l’unité. Oui, c’est bien cette pensée ternaire qui permet de « rassembler ce qui est épars » pour retrouver l’unité en dépassant les contradictions et oppositions apparentes. Oui, c’est bien cette pensée ternaire qui, d’Héraclite à Giordano Bruno jusqu’au philosophe Jacques Derrida, parcourt souterrainement toute la pensée occidentale depuis vingt-cinq siècles (1)

Je ne sais pas si le nouveau Président de la République française est affilé ou pas à telle ou telle obédience, et à vrai-dire je m’en moque comme de colin-tampon car il y a bien longtemps que la franc-maçonnerie sociétale n’influe plus, en tant qu’institution, sur les orientations des gouvernements, quel que soit le nombre de francs-maçons en leur sein, n’en déplaise à François Koch qui va en faire ses choux gras et à ses lecteurs qui voient le monde par le petit bout de la lorgnette. Par contre, je sais que l’initiative de créer une fraternelle des francs-maçons « avec » Macron, le « cercle Camille Desmoulins » est non seulement en termes de communication d’une inadéquation manifeste (pour ne pas dire plus), et qu’elle est en termes maçonniques encore plus inadéquate. Je subodore aussi que le Président de la République, à défaut d’être affilié à une obédience, a bien su lire les philosophes de la pensée ternaire et qu’il est en train d’appliquer ce concept à la recomposition du paysage politique français et à la manière de gouverner le pays, pour le pire ou le meilleur.

Envisager les choses, au-delà, au-dessus, de leur alternative horizontale, c’est déjà être dans un mode de pensée ternaire ; poser un problème en termes d’alternative, A ou B, réduit le champ des possibles, enferme la pensée dans des approches conventionnelles voire conformistes. Par contre, penser que les solutions sont ailleurs et autrement, tenter de dépasser les antagonismes, imaginer des solutions qui bousculent les schémas préétablis, c’est bien ce que semble vouloir faire Emmanuel Macron, et cette manière de penser relève effectivement de la pensée ternaire.

C’est donc l’occasion pour les frères et sœurs, s’ils veulent tenter d’interpréter correctement l’action du Président, de réviser la pensée ternaire, l’un des fondamentaux de la pensée maçonnique. Elle permet de refuser de se laisser enfermer entre les deux termes d’une alternative ; elle permet d’intégrer de multiples points de vue ; elle permet de penser et d’agir librement. N’est-ce pas le but ultime et la méthode même de la franc-maçonnerie ?

Emerek Le Fol

1 – On peut lire « De la coïncidence des opposés » de Jacques Bonnet. Editions du cherche-midi.

vendredi 19 mai 2017 32 commentaires

Étiquettes : ,

  • 25
    Elie May 25 mai 2017 à 10:54 / Répondre

    Un article du blog maçonnique 3 5 7 fait écho à l’article d’Emerek le Fol. Il le précise et le prolonge : « comment ne pas déceler dans la philosophie de l’action politique exposée par le nouveau président de la République un état d’esprit auquel tout franc-maçon ne peut être que spontanément sensible à la condition, bien sûr, de ne pas s’abandonner à des réflexes partisans ».
    Je pense que le F du blog 3 5 7 met le doigt là où ça fait mal. Malheureusement, nombre de FF, surtout dans les « cadres dirigeants » du GODF se sont abandonnés à des réflexes partisans depuis longtemps et se comportent plus, en FM, comme des militants partisans, plutôt que comme des FF. La crise du politique annonce à cet égard une crise de la FM sociétale. La sève existe encore dans certaines loges mais cela fait longtemps qu’elle ne vivifie plus une structure sclérosée et sclérosante.

    • 27
      Marcos 24 juin 2017 à 08:54 / Répondre

      « La crise du politique annonce à cet égard une crise de la FM sociétale. » Une belle opportunité pour revenir aux principes mêmes de la FM car au fond la « FM sociétale » comme vous la définissez si bien n’est ni plus ni moins qu’un club de copain.

      • 30
        ALJA 24 juin 2017 à 11:16 / Répondre

        On ne cesse de se demander si la FM est un club, une société de pensée, une société initiatique. A mon sens, elle devrait être les 3 en inversant d’ailleurs l’ordre des termes.
        Mais, selon moi, la fm « sociétale » a plutôt tendance (ne généralisons pas) à n’être qu’une société où des militants politiques se la jouent « copains ». D’un coté cela explique que cette FM ne pense plus, de l’autre coté ce ne sont même pas de « vrais copains ». C’est le lieu même des « faux-semblants », c’est-à-dire de la « contre-initiation »

        • 32
          Marcos 24 juin 2017 à 12:29 / Répondre

          Je ne peux qu’être d’accord avec vous … mais en précisant que c’est l’aspect initiatique qui doit prédominer. C’est d’ailleurs ce qui doit être vérifié en premier chez tout candidat si on ne veut éviter un échec

  • 24
    bap 21 mai 2017 à 22:37 / Répondre

    Dans la famille de sa femme, il semble qu’il y ait des maçons (nes) Peut-être une simple rumeur.?

  • 22
    Tootsie 21 mai 2017 à 11:09 / Répondre

    J’ai bien apprécié cet article. J’ai suivi votre conseil au sujet du livre de Jacques Bonnet , que je ne connaissais pas après info , il est commandé ! Je vous en remercie même si cela n’est pas de mise entre nous.

    • 31
      Emerek Le Fol 24 juin 2017 à 11:20 / Répondre

      Le ton volontairement polémique de ces chroniques n’a qu’un modeste but : inviter, inciter les lecteurs à sortir du conformisme de leurs opinions pour se mettre à réfléchir autrement. N’est-ce pas le but que nous nous assignons tous en entrant en loge : apprendre à penser librement ?

  • 21
    astronome64 20 mai 2017 à 18:56 / Répondre

    Il est amusant de constater que certains lêche bottes ont trouvé en St Macron leur GADLU…
    Cela dit, si la pensée ternaire est intéressante au plan philosophique et maçonnique je ne vois pas en quoi elle a une relation avec le liberalisme économique qui lui est parfaitement binaire… sauf à croire que notre nouveau PDG va organiser des incentives avec stages de team building pour ses nouveaux collaborateurs (les français) et les former au lateral thinking….
    Mais bon c’est moderne et en plus c’est vu à la télé…

    • 23
      Blazing Star 21 mai 2017 à 20:15 / Répondre

      Attend l’augmentation de la CSG de 300€ sur les petites retraites de 1500€ compensés par un bidouillages sans effet sur la taxe d’habitation pour voir son étoile flamboyante pâlir avec aussi des régions rurales qui n’auront rien que des impôts. L’homéopathie sur des cancers.

  • 18
    Christian Desmoulins 20 mai 2017 à 12:22 / Répondre

    Je m’étonne qu’Hiram.be, généralement à la pointe de l’information maçonnique n’ai pas relayé la création de cette fraternelle pro-macron « cercle Camille Desmoulins ».

    • 19
      ALJA 20 mai 2017 à 14:14 / Répondre

      Heureusement pour JLT que les communicants de Macron ont d’autres chats à fouetter que de s’occuper des initiatives du fondateur du Cercle Camille Desmoulins. PROVISOIREMENT.
      Par contre , cette initiative personnelle aussi nulle que mal venue ne peut que renforcer l’antimaçonnisme ambiant ( voir http://www.medias-presse.info/les-francs-macons-demmanuel-macron/74300/).
      Quand on sait que son obédience en a fait son « chargé de communication », cela laisse pour le moins songeur.
      Quoi qu’il soit, on ne saurait trop conseiller aux dirigeants de son obédience et à JLT lui-même de réviser le b à ba de la pensée ternaire …

    • 20
      Géplu 20 mai 2017 à 14:28 / Répondre

      à Christian Desmoulins.
      Comme beaucoup, j’ai trouvé cette initiative aussi consternante qu’opportuniste. Et comme je n’ai de plus aucune considération pour un JLT toujours aussi médiocre que pédant, j’ai effectivement préféré ne pas parler de cela. Quand je n’aime pas, je préfère en général ne rien dire que dire du mal.

  • 15
    Elie May 20 mai 2017 à 09:44 / Répondre

    Bizarre que Koch n’ait pas encore fait sur son blog le décompte des membres du gouvernement qui seraient FM. ? Celà ne saurait tarder …
    Il serait temps , urgent même, que les FF et SS qui le lisent , se rendent compte, que Koch n’a aucune  » bienveillance » envers la FM et que ses articles alimentent un anti-maçonnisme certes soft mais primaire .
    Quant à ceux qui , pour se hausser du col, lui fournissent des indiscrétions , dans les cafés de la rue Cadet ( l’Express est à côté), n’en parlons même pas !

  • 12
    Chicon 20 mai 2017 à 09:21 / Répondre

    @emerek le fol – rien à ajouter pour ma part à votre exposé complet et précis. Je parierais un bulletin de vote en chocolat que Emmanuel Macron n’est pas franc-maçon mais qu’il est intelligent et mesuré.

    • 14
      Chicon 20 mai 2017 à 09:37 / Répondre

      Syllogisme de bazar : tout franc-maçon est intelligent et mesuré, mais tout homme intelligent et mesuré n’est pas forcément franc-maçon.

  • 10
    Boaz 20 mai 2017 à 07:56 / Répondre

    Le soir de son investiture, dans le discours de l’Hôtel de Ville, il a employé l’expression « en vos grades et qualités ».

    • 16
      Elie May 20 mai 2017 à 09:46 / Répondre

      Expression employée depuis des siècles dans l’armée, la diplomatie, l’administration et qui n’a rien de spécifiquement maçonnique .

  • 3
    SEVIN Pierre 19 mai 2017 à 11:05 / Répondre

    Etre Franc-Maçon … voilà qui engage à être « Homme Libre et de Bonnes Mœurs » « Homme d’Honneur et de Probité »…mais ce n’est pas pour autant un « Certificat de garantie  » !
    Quant à inférer de la qualité de Maçon du nouveau Président en fonction d’une formule d’allure maçonnique (mais pas seulement) et au vu d’une émotion partagée avec un ami dont on connaît l’appartenance…
    Par ailleurs, à 80 ans d’âge dont 48 au G.O., j’ai connu des fraternelles qui étaient plus alimentaires que philosophiques et spirituelles – et j’ai le souvenir d’un Frère qui fut Président des Fraternelles et qui connut maints déboires « en cette qualité !
    In medio stat virtu (n’étant pas latiniste je ne garantirai pas l’exactitude de la citation !)

    • 26
      Evelyne 27 mai 2017 à 06:17 / Répondre

      Alors inutile d’envoyer une locution que vous ne maitrisez pas juste pour briller..

      • 28
        Marcos 24 juin 2017 à 09:00 / Répondre

        La tolérance ne doit pas faire partie de votre vocabulaire. Revisez votre rituel si vous en avez un !

      • 29
        ALJA 24 juin 2017 à 10:59 / Répondre

        LA VERTU SE TIENT AU MILIEU ( In medio stat virtus) .
        La fraternité suppose la bienveillance , MTCS …

  • 2
    Vincent Marche 19 mai 2017 à 09:45 / Répondre

    L’inénarrable Jean-Laurent Turbet, qui sévit sur les réseaux sociaux, est devenu « idolâtre » de Macron. Pourquoi pas. Cela le regarde. Mais il a aussi pris l’initiative de créer une « fraternelle » des « francs-maçons avec Macron », le cercle Camille Desmoulins, et cela nous regarde tous.
    Au-delà du fait qu’il est membre d’une obédience où la politique n’a pas droit de cité (?!?!), je trouve qu’une telle initiative est d’une rare bêtise.
    Rendue publique (article dans Le Point, ce dont il est très fier), cette initiative ne peut que renforcer l’idée véhiculée par tous les sites anti-maçonniques que Franc-maçonnerie et politique ont partie liée.
    Connaissant le professionnalisme de la communication macronienne dont chacun a pu voir l’efficacité, je ne suis pas sûr que cette initiative personnelle de ce F ait l’assentiment de l’équipe de communicants de Macron. Nul doute pourtant que JL Turbet a pris cette initiative pour montrer son zèle à son nouveau parti et se faire remarquer.
    Dans les deux cas, cette initiative est CONTRE PRODUCTIVE.
    Michel Audiard avait une formule pour cela: « Les c… , ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait ».

    • 4
      Luciole 19 mai 2017 à 11:38 / Répondre

      Particulièrement inutile, perverse et contre-productive cette initiative.
      Elle ne reflète absolument pas l’opinion de la majorité des FF de la Grande Loge de France et ne sert qu’aux opposants de tous bords.
      Ce n’était vraiment pas nécessaire de créer un poste de chargé de communication (à peu près) pour de pareilles maladresses.

      • 13
        Elie May 20 mai 2017 à 09:36 / Répondre

        La communication est affaire de professionnels, un métier. Il ne se résume pas à gérer les relations avec la presse ni même les réseaux sociaux. Il consiste à gérer »l’image ‘de l’institution , dans tous ses aspects, à l’instar des marques, des entreprises, des ONG.Le retard des grandes obédiences dans ce domaine est colossal . Dans ce domaine , comme dans d’autres , les obédiences sont gérées comme des  » amicales de boulistes  » d’un village au 19ième siècle . Nous sommes , que celà plaise ou non, dans une ère de l’information et de la communication . L’enjeu est énorme , vital même . Ce déficit de professionnalisme explique en grande partie la mauvaise image de la FM dans le grand-public . Et ce n’est pas un  » chargé de communication  » amateur qui va y remédier, surtout quand, en plus, il est ignorant de ses domaines et incompétent .

    • 5
      yasfaloth 19 mai 2017 à 13:12 / Répondre

      Parfaitement d’accord avec Luciole, quand on m’a appris l’existence de cette fraternelle et surtout son origine, j’ai été sidéré… J’ai soutenu à fond, sur le plan profane, l’initiative d’Emmanuel Macron, y compris en adhérant à son mouvement, mais transposer cet engagement dans une « structure » para-maçonnique me parait une aberration.
      .
      De toute façon l’idée même de « fraternelle » est une aberration qui ne peut qu’alimenter les fantasmes anti-maçonniques et nous apporter la division.
      .
      C’est l’un des rares points où je suis parfaitement d’accord avec Alain Bauer qui écrivait il y a quinze ans : «C’est une déviation de la maçonnerie…»

    • 6
      Jacques F. 19 mai 2017 à 14:16 / Répondre

      Fidèle à sa réputation de lèche-c… autant que de pied-nickelé, le créateur de cette fraternelle s’est « encore » embarqué dans une initiative que les commentaires ci-dessus qualifient et apprécient à sa juste valeur. Il « pensait » sans doute briller et devenir « quelqu’un » dans le macronisme naissant, alors que cela ne va que le déconsidérer uun peu plus dans le monde maçonnique, si cela était encore possible.
      Pitoyable spectacle d’un médiocre opportuniste qui ne sait plus quoi inventer pour exister…
      .
      Surtout que l’initiative est arrivé entre les deux tours, volant au secours de la victoire. Aurait-il à la place créé la fraternelle des amis de Fillon si le vent avait été de ce côté. Vu le personnage, ce n’est pas impossible.

      • 7
        Vincent Marche 19 mai 2017 à 16:25 / Répondre

        Chaque F ou S est responsable de l’image de la FM.
        Que dire de l’image que donne ce F de sa loge, de son obédience, de la FM, en se répandant (c’est le mot) sur les réseaux sociaux ?
        Et l’on voudrait que le grand public prennent les FM au sérieux avec de tels olibrius ???
        Et dire qu’il y a des Frères et Sœurd qui le suivent!!!
        Hiram, reviens, ils sont devenus fous !

        • 11
          JOËL MAHE 20 mai 2017 à 08:08 / Répondre

          Joël Mahé

          Très cher Vincent, j’approuve tes deux interventions et ose croire qu’elles ouvriront les yeux à certains (Soeurs et Frères) d’entre nous !!!

      • 8
        yasfaloth 19 mai 2017 à 16:26 / Répondre

        Autant l’idée de mélanger le maçonnique et le politique en « zone grise », pour qui adhère à la « culture » que véhiculent le REAA et la GLDF, me paraît absurde et, pour reprendre Vincent Marche éminemment contre-productive.
        .
        Autant je ne peux pas laisser médire ainsi : l’engagement de Jean-Laurent Turbet, en tant qu’élu, date de bien avant l’entre deux tours :
        http://jlturbet-levallois.over-blog.com/2017/02/je-parlerai-de-mon-engagement-aupres-d-emmanuel-macron-dans-l-emission-de-laurent-goumarre-sur-france-inter-le-nouveau-rendez-vous-m

        • 9
          Jacques F. 19 mai 2017 à 16:53 / Répondre

          l’engagement en tant qu’élu, peut-être, mais « l’initiative » maçonnique du grand communicant est elle bien tardive…

  • 1
    Elie May 19 mai 2017 à 09:29 / Répondre

    « on mesure une intelligence supérieure à sa capacité de tenir compte de deux idées opposées, tout en préservant sa liberté d’action » . Macron, le littéraire, a dû lire Scott Fitzgerald et Gatsby le magnifique.
    En tout cas, effectivement, il semble bien agir selon la « pensée ternaire » dont parle l’article. Et c’est autrement intéressant que de savoir s’il a été initié ou pas.

    • 17
      JOËL MAHE 20 mai 2017 à 11:03 / Répondre

      Absolument !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
ce73ebd6cb848881d57d8ec19a9066ba^^^