Meursetdeviens

Que la poésie circule, 4

Par Géplu dans Divers

Que la poésie circule ! Si la franc-maçonnerie sollicite notre pensée logique, ses mythes, rites et symboles stimulent notre pensée analogique, faisant appel à nos émotions et à notre imagination. En ce sens elle est aussi une « démarche poétique ». D’ailleurs, nombreux sont les poètes, francs-maçons ou non, qui ont fait appel à la symbolique et aux valeurs humanistes.
C’est pourquoi chaque semaine nous vous proposerons un poème, afin de maintenir vivante notre capacité au questionnement et à l’émerveillement. 

Meurs et deviens

Ne le dites à personne, à l’exception des sages
Car la multitude est prompte à railler
Je veux louer l’être vivant
Qui aspire à mourir dans la flamme

Dans la fraicheur des nuits d’amour
Où tu reçus, où tu donnas la vie
Un sentiment étrange te saisit,
Quand brille l’immobile flambeau

Tu ne restes plus enfermé
Dans l’ombre ténébreuse
Et un désir nouveau t’emporte
Vers des épousailles plus hautes

Toute distance ne te rebute
Tu accours en volant, fasciné par la flamme
Et finalement, amant de la lumière
Ö papillon, te voilà consumé

Et tant que tu n’as pas compris
Ce « Meurs et deviens »
Tu n’es qu’un obscur passager
Sur cette terre ténébreuse.

Johan Wolfgang von Goethe

Goethe est né en 1749 et mort en 1832. Il est l’auteur d’une œuvre abondante dont le conte initiatique « Le serpent vert ». Lors d’un séjour à Weimar, il est initié à la loge « Anna Amalia aux trois Roses ». Maître en Mars 1782, il atteint le quatrième degré de la « Stricte Observance » en décembre de la même année. Par ailleurs, membre des « Illuminés de Bavière », il signe son obligation le 11 Février 1783 et y atteint le plus haut grade sous le nom d’Abaris. Sa spiritualité, influencée par le panthéisme, est empreinte d’humanisme et d’ésotérisme. Celui-ci apparait dans sa pièce « Le Grand Cophte » inspirée par la vie de Cagliostro.  

samedi 17 juin 2017 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
cb414e777759f801e691bb39df9123a3"""""""""""