Habas Figaro 220617

Une interview de Christophe Habas dans le Figaro

Par Géplu dans Dans la presse

Jean-Marie Guénois a interviewé pour le Figaro (édition du 22 juin) le Grand Maître du Grand Orient de France. Christophe Habas y répond a toute une série de questions à destination des lecteurs du Figaro, donc du grand public.

À la première question le journaliste demande : « Il règne beaucoup de mystère autour de la franc-maçonnerie. Comment définissez-vous cette organisation ? Réponse de Christophe Habas : C’est une institution, initiatique, légataire de rites et de symboles, et philosophique, au service de l’humanisme des Lumières. Elle est aussi philanthropique, car elle met la dignité humaine au cœur de toute société. Elle procède d’une démarche spirituelle intérieure et d’un questionnement collectif sur l’esprit du temps. Elle vise à développer un esprit critique, libre et émancipé. » Si bien sûr cette définition est celle du Grand Maître du Grand Orient de France, il me semble que beaucoup de francs-maçons peuvent s’y retrouver.

Le journaliste demande ensuite comment la franc-maçonnerie se porte en France ?, Quelle est la spécificité du Grand Orient ?, Qu’est-ce que la franc-maçonnerie a apporté à la société française en trois siècles ?, Sur quel point a-t-elle échouée ?, Et que lui reste-t-il à accomplir ? ; On vous soupçonne d’influer la politique française en coulisse…, Pourquoi ce culte du secret ?, puis il pose une question sur les élections présidentielles et demande si la recomposition politique et sociale actuelle correspond à l’idéal de la franc-maçonnerie. À toutes ces questions les réponses de Christophe Habas sont claires et pertinentes.

La dernière question est « Comment le Grand Orient, qui défend une vision stricte de la laïcité républicaine, envisage la montée de requêtes d’expressions sociales – et d’origine religieuse musulmane – dans la société française ? Réponse : Le GODF défend la loi de 1905 qui se suffit à elle-même et doit être appliquée de manière intransigeante. Cette loi assure ainsi la neutralité confessionnelle de l’État et la neutralité politique des religions. L’abrogation de tout statut dérogatoire traite toutes les religions identiquement et rejette tout communautarisme religieux qui revendique des droits spécifiques ou pratique des valeurs contraires à la liberté et à l’égalité. Mais le Grand Orient dénonce aussi le dévoiement xénophobe et différentialiste de la laïcité par l’extrême droite. »

On peut retrouver cette interview sur le site du Figaro.fr, dans la partie réservée aux abonnés.

jeudi 22 juin 2017 3 commentaires
  • 3
    Huré 27 juin 2017 à 14:27 / Répondre

    HABAS a été un excellent grand maitre,homme de caractère de convictions et humaniste avant tout. avec FOUSSIER nous allons avoir un homme défenseur des hautes valeurs morale,de l’intégrité etc. Un parfait grand maitre pour un an.

  • 2
    Tao 24 juin 2017 à 13:32 / Répondre

    Le GODF qui s’en tient strictement à la loi de 1905 ? C’est nouveau, mais c’est une excellente nouvelle. Ça va changer ! (Et c’est tant mieux…)
    .
    Amitiés,

  • 1
    Benjamin Rathery 22 juin 2017 à 18:06 / Répondre

    Des réponses claires et fermes quant à la laïcité.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
5478c9f9f84b6a8dfac7210c0e548124BBBBBBBBBBBBBBB