Convent de la Grande Loge Unie de France

Par Géplu dans Divers

La Grande Loge Unie de France, GLUF, a été créée à Paris le 4 septembre 1994 « par des Franc-maçons de renom dont plusieurs hauts dignitaires dont le souci était de revenir à un travail maçonnique apuré de toute influence touchant à l’extériorisation et à la politisation qui se développait à l’époque. ». Elle se dit à l’origine de la  théorisation et de la proclamation de la voie dite d’inspiration traditionnelle qui se trouve au centre de l’échiquier maçonnique d’aujourd’hui, et se présente comme une « Institution humaniste, symbolique, spiritualiste, philosophique et progressive, incarnant la voie du juste milieu entre la branche « libérale » et « régulière » de la Franc-maçonnerie universelle. »

La grande Loge Unie de France revendique 250 Frères et Sœurs répartis sur 16 Loges (masculines, féminines ou mixtes), en France (Paris, Lyon, Marseille, Tours), en Espagne (Madrid et Tenerife), et en Afrique (Dakar).

Cette année son convent aura lieu à Madrid, avec une Tenue de Grande Loge le dimanche 29 octobre, à laquelle les frères et Sœurs intéressés sont cordialement invités : invitation TGL GLUF 2017

Les échanges commenceront dès le vendredi soir par une conférence ouverte aux profanes dans les prestigieux locaux de l’Ateneo de Madrid, sur le thème : « La R:.L:. GENESIS, déjà 25 ans » animée par le Frère Amando Hurtado, membre de la GLUF et auteur émérite sur la Franc Maçonnerie en général et le REAA en particulier. Elle sera suivie d’une intervention du Frère Carlos Parra, membre de la GLUF sur « Franc maçonnerie 300 ans d’histoire »  

jeudi 12 octobre 2017 14 commentaires
  • 14
    luciole 25 octobre 2017 à 11:13 / Répondre

    Allons allons,pas de jalousies,c’est po bien!

  • 13
    Liberty 25 octobre 2017 à 10:52 / Répondre

    Ce n’est pas très fraternel de se gausser des « petites » obédiences. Comme nous le savons, le prosélystisme n’est pas une caractéristique maçonnique et la croissance des effectifs est une preuve que des profanes ou des Maçons y trouve ce qu’ils cherchant. Comme l’a écrit, si justement, ROBERT ce n’est pas la quantité qui fait la qualité. Mon jugement pourrait sembler partial car je travaille à la GLUF depuis une dizaine d’année, j’y ai trouvé des Soeurs et des Frères accueillants et désireux de partager leur savoir. La transmission n’est pas un vain mot car elle est l’essence de notre démarche spirituelle. Ce n’est pas le nombres des « dignitaires » qui font la valeur d’une obédience mais leur probité et leur écoute.

  • 12
    Michelle LANGLOIS 19 octobre 2017 à 08:55 / Répondre

    Moi je suis GLUF mixte à Marseille et j’y suis très heureuse ! J’ai trouvé un trésor, ce que je n’ai pas trouvé dans des LL que vous dites régulières où c’est un brave « bordel », surtout chez vos « vieux » « dignitaires » qui mourront à leurs « plateaux » nationaux et internationaux, tant ils s’accrochent ; j’ait trouvé à la GLUF : un trésor, pas de l’Or ni des Ors…. un secret … !
    Et comme vous le savez un secret ne se révèle pas ! Même pas de bouche à oreille comme le disait PAGNOL !
    J’ai, mes BAFF et SS, j’ai 30 ans de FM, c’est le temps qu’il m’a fallu ce temps pour trouver les belles pierres
    de ce Temple où j’oeuvre toujours et j’espère ! Très frat à vous tous. J’ai dit !
    Michelle.

  • 10
    ROBERT 15 octobre 2017 à 13:27 / Répondre

    En ce qui me concerne, j’ai participé à la création des ateliers Rhône-alpes et midi de la GLUF, effectivement ce sont de hauts dignitaires qui ont créé la GLUF, n’en déplaise à certains frères .
    Sur Lyon, nous avons commencé dans une cave au sol en terre sous un immeuble. chacun a fabriqué les éléments du temple, de bric et de broc, montables et démontables à chaque tenue.

    Avec, pour chaque tenue un frère à l’extérieur, pour surveiller, car nous étions installés à coté d’un locale poubelles, les locataires se sont inquiétés de notre présence, car les agapes, préparées par notre frère G. GAT.. CHEF CUISINIER de BOCUSE et véné, s’éternisaient tard dans la nuit.

    Alors, du haut de mes 32 ans de FM, me font royalement rigoler certains commentaires indignes d’un FM, surtout commentaires issus de frères qui n’ont jamais vécu cet inestimable expérience.

    Oui la GLUF a peu de membres, oui, peut-être une cabine téléphonique suffirait pour accueillir un Convent , mais franchement, ce n’est pas le nombre qui fait la quailté.

    Hrob

    • 11
      Lionel MAINE 15 octobre 2017 à 15:36 / Répondre

      Croustillante , l’anecdote du Maitre- Queue !!!

  • 8
    FrancoiseFD 12 octobre 2017 à 20:28 / Répondre

    250 SS et FF repartis dans 16 loges, cela fait 15 membres par Loge…

    • 9
      altec 14 octobre 2017 à 07:32 / Répondre

      OUI! mais avec des FM de renom (non identifiés) et des dignitaires. Pas de figurants que des vedettes « humbles et discrètes » qui ne sont pas sur l’affiche

  • 7
    Chicon 12 octobre 2017 à 19:10 / Répondre

    Donc c’est une grande loge pluri sexuelle intermédiaire du juste milieu polyglotte

  • 6
    Micromegas 12 octobre 2017 à 17:58 / Répondre

    Le problème avec le développement du téléphone mobile c’est qu’il n’y a pratiquement plus de cabine téléphonique .
    Elles étaient pourtant bien pratiques pour accueillir les convents des groupuscules .

  • 5
    Altec 12 octobre 2017 à 15:31 / Répondre

    « and then there where three  »
    @WILLERMOZ , pas oublié , je doit avoir l’album des année 70 …magnifique il faut que le ressorte de son étui, quelle belle idée …merci GLUF !

  • 4
    Altec 12 octobre 2017 à 14:52 / Répondre

    Ces FM de renom sont donc connus ? C’est qui ces dignitaires? Dignitaires ! de quoi de qui ?
    Dites nous ce sera plus clair

  • 3
    Willermoz 59 12 octobre 2017 à 14:34 / Répondre

    Oui, c’est vrai que dit comme ça … « renom et hauts dignitaires » , bigre, les motos ne sont pas à la porte du Temple, fais moi voir ta cylindrée que je compare.. !
    Je ne sais plus qui évoquait le « narcissisme de la petite différence » en FM mais là grosse différence …
    Ceci dit, Genesis mais ça n’a absolument rien à voir, était un groupe intéressant notamment l’album « and then there where three » petite merveille peut être un peu oublié.

  • 2
    Blazing Star 12 octobre 2017 à 12:33 / Répondre

    Enfin des francs-maçons qui se bougent le popotin, c’est rare.

  • 1
    Lionel MAINE 12 octobre 2017 à 08:40 / Répondre

    « Des Franc-maçons de renom dont plusieurs hauts dignitaires » … Excusez du peu !!!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
928e97370d621d28bca1b335f7249374ww