Islam, laicite

Islam, laïcité, le difficile dialogue

Par Géplu dans Dans la presse

Sous la plume de Bernard Gorce et Anne-Bénédicte Hoffner, le journal La Croix a publié ce mercredi 11 octobre un article très bien fait sur le difficile dialogue entre les tenants d’une application ferme de la laïcité et de ses principes et qui luttent contre tout ce qu’ils assimilent à des communautarismes, et ceux plus enclins, pour diverses raisons souvent liées à des appréciations d’intégration respectueuse des cultures, à quelques arrangements ou compromis. Un article qui aide à comprendre, un peu, les différences de position des uns et des autres. On ne peut qu’en recommander la lecture :

« Ces jours-ci, plusieurs réseaux militants laïques sont montés au créneau pour dénoncer l’influence de réseaux islamistes et, plus largement, l’influence des religions dans la société. Cette nouvelle poussée de tension montre combien le dialogue sur ces questions est devenu difficile depuis les attentats de 2015.  

Depuis la fin de la semaine dernière, la laïcité est redevenue un champ d’affrontement entre militants associatifs, responsables politiques et intellectuels. C’est d’abord le nouveau grand maître du Grand Orient de France, qui plaide la « nécessité d’un réarmement républicain » et annonce que la principale obédience maçonnique va « repartir à l’offensive » pour défendre la laïcité. C’est l’association Printemps républicain et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) qui dénoncent (…)« 

Lire aussi, toujours dans La Croix, Un colloque sur l’islamophobie annulé sous la pression d’associations
Et, dans Lyonmag.com, Colloque sur l’islamophobie à Lyon 2 : le tribunal administratif confirme l’annulation

jeudi 12 octobre 2017 6 commentaires
  • 5
    astronome64 12 octobre 2017 à 17:47 / Répondre

    Islam et laïcité….un bel oxymore, un peu comme turquie et darwin….

  • 4
    DanielDH 12 octobre 2017 à 12:23 / Répondre

    Bonjour à tous
    Tout est clair dans l’en-tête du Comité Laïcité République :
    « La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une »

  • 2
    Makhno Nestor 12 octobre 2017 à 10:09 / Répondre

    Islamophobie, terme ambigüe, inventé par les partisans de la victimisations et repris par les pseudo laïcs, comme si avoir peur d’une religion était un pêché ? Le pire c’est de voir des « universitaires » reprendre ce terme impropre.

  • 1
    viking l'athée 12 octobre 2017 à 09:06 / Répondre

    Ah!!! voilà la méchante franc-maçonnerie qui va continuer le combat contre le cléricalisme !!!
    Ca n’est pas du goût de « LA CROIX » qui pourtant devrait être bien content qu’il soit toléré dans la République Laîque, qui ne reconnait pas les cultes!!!
    Oui pour le G.O. la Laîcité est un combat permanent comme le dit sa constitution.

    • 3
      tartuf_rit 12 octobre 2017 à 12:08 / Répondre

      Depuis 1905 elle est remise en question et que je sache il y a,belle lurette que les textes affirmant que la République ne salarie ni finance aucun culte sont tombés en désuétude et grâce à qui? de Gaulle en premier, le parti qui lui a,succédé avec la,loi Guermeur de sinistre memoire en second puis les lois initiées par Michel Debré en leur temps pendant que ce monsieur élu de la Réunion organisait une déportation des enfants de ce departement vers la métropole en particulier la Creuse.D’où alors que l’on tente de maintenir un enseignement public en France les dépenses inconsidérées de plusieurs milliards d’euros en faveur de l’enseignement libre mais payant.sa.s réel contrôle je l’affirme en outre ses charmants croyants défenseurs de la famille et contre l’avortement licencient une jeune femme enceinte car non mariée enceintepuis une autre divorcêe au en fait nous ne pouvons qu’accorder les mêmes droits aux musulmans sauf à remettre en cause le peu qui reste de la loi de 1905 la neutralité vis à vis des religions donc abrogeons les textes axtuels et réécrivons le texte simple d’origine et ceux qui manifesterons contre qu’on leur applique toujours le texte qui rappelle que les religions sont libres àla seule condition de ne pas troubler l’ordre public.

    • 6
      Lionel MAINE 13 octobre 2017 à 09:17 / Répondre

      « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. »Article 1 de la loi de 1905.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
0551109f78755fe89985a937cc76a13a''''