nuit et brouillard

Que la poésie circule, 14, Fumées de la mémoire

Par Géplu dans Divers

Que la poésie circule !
Car si la franc-maçonnerie sollicite notre pensée logique, ses mythes, rites et symboles stimulent notre pensée analogique, faisant appel à nos émotions et à notre imagination. En ce sens elle est aussi une « démarche poétique ». D’ailleurs, nombreux sont les poètes, francs-maçons ou non, qui ont fait appel à la symbolique et aux valeurs humanistes.

Fumées de la mémoire

L’écume des peuples s’efface de la mémoire
Dans les sillons stériles des parois du temps
Des hommes sans visage sont venus les chercher
Ils ont amassé leurs bagages dans les clameurs
Toutes ces vies entassées dans des énigmes d’ombre
Les trains gris poussaient des cris de violon brisé
Enfants barbouillés des couleurs du cauchemar
Lignes de leurs mains creusées des rails du destin
Leur étoile était clouée sur cette nuit sans aube
Un désespoir tout jaune marqué au fer rouge
L’immense fumée noire qui emportait leurs cris
A dissous leurs rêves de miel dans un brasier
Sur le magma rougeoyant de leurs entrailles
Le soleil a quitté un ciel vide vitrifié d’horreur
Images fragiles volées au secret de la mort
Ces cendres et ces fumées brûlent encore mes larmes.

Jacques Viallebesset

Comment peut-on encore être antisémite après la Shoah ? Réagir contre le retour de cette abomination qu’est l’antisémitisme et tout racisme est un impératif pour tout humaniste. C’est pourquoi nous publions ce poème de Jacques Viallebesset.

samedi 04 novembre 2017 3 commentaires
  • 3
    MG RENAULT 5 novembre 2017 à 22:01 / Répondre

    EN MEMOIRE DE MES FRERES ET SOEURS HUMAINS TROP RAPIDEMENT DISPARUS
    Jamais, Jamais, Jamais
    On ne pourra oublier.

    Ceux sur cette terre
    Qui ont connu l’enfer.

    Femmes, enfants, vieillards, adultes
    Sacrifiés pour de vaines disputes.

    Ici bas, de nous pauvre image.
    Nous ne faisons pas tous le même voyage.

    Certains, certaines dans des époques pas très jolies
    Dans un lieu non choisi.

    Ont subi la folie meurtrière.
    L’humain n’a pas à en être fier.

    Quelque soit ta couleur, tes idées
    Tu es mon frère, ma sœur dans la FRATERNITE.

    Sur terre, en ce lieu nous sommes entrés
    De notre vie, soyons dignes lorsqu’il faudra s’en retirer.

  • 2
    lazare-lag 4 novembre 2017 à 20:23 / Répondre

    Je ne sais pourquoi, mais cela me fait penser à l’époque où j’ai découvert Patrick Modiano.
    C’était fin des années 70 ou tout début des années 80, j’étais alors étudiant à Toulouse et le livre était « La Place de l’Etoile ».
    Le livre est précédé d’une très courte histoire située pendant l’occupation allemande des années quarante.
    Deux soldats allemands sont sur les Champs Elysées et ne connaissant pas encore bien Paris demandent à un passant de leur indiquer la Place d’ l’Etoile.
    Celui-ci leur répond « c’est ici » en portant son doigt de la main droite sur son coeur à gauche.
    Magistral.
    Au point que, et j’espère que Modiano ne m’en voudra pas, j’en ai ensuite oublié le contenu du bouquin pour n’en retenir que cette histoire courte et forte.

  • 1
    Benjamin Rathery 4 novembre 2017 à 12:00 / Répondre

    Il y a un antisémitisme « historique » de nature réactionnaire catholique. Il y a un antisémitisme historique « fasciste » d’extrème-droite. Il y a un antisémitisme historique d’extrème-gauche, celui dont le député social-démocrate allemand disait en 1930 : « L’antisémitisme est le socialisme des imbéciles ». Il y a un antisémitisme historique musulman.
    Nier qu’il y a, à l’heure actuelle en Europe une alliance entre l’antisémitisme sous couvert d’anti-sionisme, de l’extrème-gauche (ou prétendue telle) et l’antisémitisme musulman, relève soit de l’aveuglement soit de la complicité.
    Tout Franc-maçon conséquent ne peut que lutter contre la recrudescence de ce cancer qui ronge l’humanisme et l’universalisme dont nous nous prévalons en même temps qu’il ronge les piliers de nos démocraties européennes.
    Et il n’y a pas qu’aux poètes de le rappeler …

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
79d0b8a042890fd2e5dca7e578f33a3cGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG