Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la GLNF

Jean-Pierre Servel marque son choix pour sa succession

Par Géplu dans Dans la presse

C’est sur le site Le Cercle des Libéraux, pas spécialement maçonnique, qu’a été publiée le 3 janvier une interview de Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française dans laquelle on trouve une information très intéressante.

Jean-Pierre Rollet, actuel Député Grand-Maître et Grand Chancelier de la GLNF (photo Myosotis du Dauphiné-Savoie)

Après une première question de mise en bouche dans laquelle l’intervieweur demande à JPS quel est l’événement qui l’a le plus marqué durant sa grande maîtrise (qui a commencé en décembre 2012 et se terminera en décembre 2018 au terme de son second mandat de trois ans), on rentre dans le vif du sujet avec une question dont on peut se demander si elle a été posée par hasard : Qui va vous succéder ? Comment votre successeur sera-t-il désigné ? Réponse de JPS : « Je puis seulement évoquer celui que je considère comme étant le mieux placé, par sa connaissance des relations internationales, des rouages de notre maison, sa disponibilité et son exceptionnelle capacité de travail. Selon l’usage, je l’ai désigné en qualité de Député Grand Maître lors de ma dernière installation. Il peut, évidemment, y avoir d’autres candidats. (…) ».

Certes c’est la tradition à la GLNF que le Député Grand Maître en charge la dernière année de mandat d’un Grand Maître descendant soit son successeur pressenti, mais généralement il n’est pas dans l’usage que le Grand Maître descendant l’intronise de cette façon. Quoi qu’il en soit voici donc la candidature de Jean-Pierre Rollet mise sur les rails bien que, comme le précise tout de même Jean-Pierre Servel, il peut y avoir d’autres candidatures.

C’est fin février que doit avoir lieu le prochain Souverain Grand Comité de la GLNF à même de recevoir et valider les candidatures. Selon les règlements en vigueur, pour être candidat à la Grande Maîtrise de la GLNF il faut être de nationalité française, être membre de l’Obédience depuis 20 ans sans interruption, et depuis 6 ans du Souverain Grand Comité. La désignation du candidat retenu aura probablement lieu lors du SGC de juin, avant que la Tenue de Grande Loge de décembre n’entérine (ou pas, mais cela ne s’est jamais produit) la proposition du SGC. On verra donc d’ici juin si le Souverain Grand Comité suit les souhaits de Jean-Pierre Servel.

Notons enfin à la question Quel est l’avenir de la GLNF ? la réponse de JPS : « L’avenir de la GLNF est prometteur. Il nous faut rester tout simplement fidèles à nos principes fondateurs et à nos règles qui en font une École de spiritualité et non pas une École de pensée. C’est aujourd’hui une chance extraordinaire, dans une société vouée au matérialisme, à l’égoïsme, à la méchanceté, de pouvoir accéder à ce milieu de sérénité et de fraternité. » École de spiritualité/École de pensée, on retrouve là la subtile nuance évoquée lors des Rencontres Lafayette entre la GLNF et le GODF…

mercredi 10 janvier 2018 22 commentaires
  • 21
    Yaki 14 janvier 2018 à 22:25 / Répondre

    J’ai cité JPS seulement parce que c’est un commentaire sur un article sur lui. Sinon, ce que j’ai dit est valable pour n’importe quel GM de n’importe quelle GL. Appartenir à l’histoire n’est donné qu’à ceux qui arrivent à réaliser quelque chose de différent des autres. La tendance en France est la division, l’éclatement, la plus importante dispersion étant celle de 2012 de la GLNF qui a vu 20.000 de ses membres( sur 45.000) la quitter…Remonter cette tendance et commencer par réunir ce qui est épars est plus dans l’esprit maçonnique, et devrait être une action « normale » de personnes se déclarant être des maçons.

    Si on regarde bien la multitude des GL en France ( quelqu’un vient de me dire qu’il y a maintenant 170, ce qui me parait énorme), il est sûr que beaucoup pratiquent la même chose et ne se différencient que par le nom de leur GM et de leur gouvernance…

  • 19
    DURRUTI 14 janvier 2018 à 21:04 / Répondre

    Vous oubliez Yaki qu’il y a aussi des femmes dans une importante partie des obėdiences. Terrible oubli !

  • 14
    Yaki 14 janvier 2018 à 11:01 / Répondre

    La Franc- Maçonnerie en France est particulière. Plus de 100 obédiences qui ne se différencient entr’elles, dans la majorité, que pour des questions qui n’ont rien à voir avec la Franc-Maçonnerie elle même. Et on peut se demander à quoi cela sert, alors qu’il faut pouvoir « rassembler ce qui est épars » . 170.000 Frères répartis dans ces plus de 100 obédiences (estimé) pour toute la France. De l’autre côté de la Manche, 200.000 Frères réunis dans une seule Grande Loge…

    Le Grand Maître qui aura le premier réussi d’établir une Confédération de nombreuses Grandes Loges dans l’optique de se rassembler sur des bases communes celles dont les différences tiennent à un fil de cheveu, aura son nom gravé pour toujours dans l’histoire de la Franc-Maçonnerie non seulement en France, mais aussi dans le monde. JPS de la GNLF a t’il jamais pensé à ça?
    Yaki

    • 15
      templum 14 janvier 2018 à 11:41 / Répondre

      100? d’accord mais donc 100 « GM » et leur collège! que des heureux!
      GLNF? pour quelle raison s’embourberait-elle dans une « fédération »?
      un profane se renseigne (j’espère) et choisi.
      Si le parrain est heureux dans sa GL il y emmène son filleul.
      Tout est bien ainsi. C’est la France (et quelques autres pays).
      Malheureusement, ce n’est pas terminé. Le nombre de « reines » qui pensent créer une ruche à leur main doit être sidérant..D »ailleurs c’est ainsi que la plupart de ces GL se sont créées. Après l’élection d’un GM chaque « perdant » monte son manège. C’est pour cela que moins il y a de candidats, quelque soit la GL moins il y aura de départs (sans rire).

    • 16
      brutuspitbull 14 janvier 2018 à 12:01 / Répondre

      mon Cher Frère YAK!,
      il n’est pas interdit de rejoindre la GLNF dans ce qu’elle représente , mais ça serait manquer de respect aux autres obédiences que de dire qu’elles sont pas représentatives de la FM .
      JPS est très respectueux des autres .

    • 17
      yonnel ghernaouti, YG 14 janvier 2018 à 13:29 / Répondre

      @ YAKI
      La Grande Loge Nationale Française est membre de la Confédération Maçonnique Interaméricaine (CMI) depuis la conférence de Mexico qui s’est tenue du 2 au 6 avril 2003. La CMI, en américain American Masonic Confederation (IMC), fondée le 14 avril 1947, est une organisation à but non lucratif qui regroupe 78 Grandes Puissances Maçonniques, admises en tant que membres et qui sont réparties dans 25 pays d’Amérique du Sud, Centrale et du Nord, dans les Caraïbes et en Europe. Elles respectent toutes les « Basic Principals » de 1929.
      Très fraternellement.

      yonnel

    • 18
      Diderot 14 janvier 2018 à 15:52 / Répondre

      Cher Yaki
      Si un jour tous les maçons français , mais uniquement des hommes, croiront en Dieu et sa Révélation, accepteront d’être des termites, viendront dans leur lieu cultuel pour prier ensemble accepteront que leur chef suprême soit le lien entre Dieu et eux, alors on dira que ce sont des catholiques dans un pays où tous les français sont en majorité des non croyants
      Ce jour là dont tu rêves cher Yaki, le blogueur de la GLNF sera archevêque et fera l’éloge de la Sainte Trinité et de la la Palestine, terre de Jésus et de son peuple.
      Avec des « SI » …

  • 13
    SANJON 14 janvier 2018 à 07:30 / Répondre

    Bonjour TTCCFF, lorsque « l’esprit » prend le dessus de ce qui est au cœur de la pierre, le déni n’est jamais bien loin, non plus cette rhétorique perverse qui trahit les mots par des maux…
    Si l’apparence supplante l’essentiel, alors, sommes nous encore dans une fraternelle et universelle maçonnerie ?
    Cependant il faut rendre à César ce qui appartient à César, restent les qualités pour de telles charges profanes…
    Du moment que le « haut » et le « bas s’y retrouvent !
    Sanjon.

  • 11
    Aumont 13 janvier 2018 à 10:17 / Répondre

    Il va falloir trouver quelques candidats pour faire de la figuration aux prochaines élections pour donner un côté démocratique qui est de bon ton.
    Cela dit JP Rollet est connu depuis des années. De quel côté s’est-il rangé du temps de l’autocrate Stifani ?

    • 12
      brutuspitbull 13 janvier 2018 à 13:56 / Répondre

      @aumont
      je ne suis pas dans le secret des dieux ( quoi que ) mais ça m’étonnerait fort qu’il y ait un autre candidat que JPR , tellement il fait l’unanimité dans l’obédience , dans les provinces et chez les FF de la GLNF , compte tenu de son parcours , du travail effectué et de son rayonnement a l’international .
      quand tous les FF sont d’accord sur le rôle que doit jouer la GLNF dans la maçonnerie de tradition , les choses sont simple et JPR a la même conviction chevillé au corps .

  • 10
    Feudusoleil 12 janvier 2018 à 19:29 / Répondre

    Quelle surpriiiise !
    Je plaisante, on le sait depuis belle lurette.

  • 8
    DURRUTI 10 janvier 2018 à 18:02 / Répondre

    Concernant cette subtile nuance, nous avons où elle a conduit laGNLF…

  • 4
    templum 10 janvier 2018 à 11:38 / Répondre

    à la GLNF? marre des campagnes électorales. Si le poulain est aussi bon que « le vieux » je prends tout de suite!

    • 6
      philippe 10 janvier 2018 à 15:25 / Répondre

      @Templum
      Tu peux lui faire confiance, je le connais et l’apprecie depuis plus de vingt ans, JPR c’est le top des FM
      Un F Americain qui n’est plus a la GLNF mais qui la connait sur le bout des doigts
      Philippe

    • 9
      brutuspitbull 10 janvier 2018 à 19:17 / Répondre

      Mon TCF ,
      pour avoir eu le plaisir de le rencontrer , il est le successeur incontournable et indiscutable de notre GL .
      il à été celui grâce a qui notre belle obédience doit un retour rapide dans le giron de la régularité et de la reconnaissance avec d’autres et bien sur le GM JPS mais lui a été un artisan infatigable et un chancelier exceptionnel .
      la GLNF a encore de beaux jours devant elle avec des maçons de cette valeur .

  • 3
    Hep 10 janvier 2018 à 10:52 / Répondre

    « École de spiritualité/École de pensée »
    C’est en effet la grande différence. Plus que la subtile nuance.

    • 5
      Chicon 10 janvier 2018 à 12:02 / Répondre

      C’est la même différence entre :
      « bouddhisme / christianisme » ;
      « franc-maçonnerie / pensée politique » ;
      « le désir spirituel / le torrent de nos pulsions »
      C’est le savoir-vivre de la pensée.

      • 20
        Hep 14 janvier 2018 à 22:20 / Répondre

        Ah donc je dois comprendre que GLNF est bouddhiste et GODF catholique 🙂 ?
        J’en doute, par contre GLNF maçonnerie et GODF pensée politique ça colle déjà plus. Bon, d’accord, je sors 🙂

    • 7
      Chicon 10 janvier 2018 à 15:58 / Répondre

      Savoir-vivre de la pensée tout en finesse ou encore maitrise du geste du compagnon avant de frapper la pierre avec le ciseau.

      • 22
        Hep 14 janvier 2018 à 22:26 / Répondre

        Cela dit je trouve que se parler est une très bonne chose. Cela n’empêche cependant pas des différences … pas si subtiles.

  • 2
    Makhno Nestor 10 janvier 2018 à 09:57 / Répondre

    La Maçonnerie, une « école à penser » , pas « de penser »…

  • 1
    Blazing Star 10 janvier 2018 à 09:49 / Répondre

    Le futur Grand Maître de la GLNF à une mèche de cheveux incisive à la Donald Trump. J’aimerais voir si sa femme ressemble aussi à Melania

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
afa1ebeddea9216b03b2cee4774798a3wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww