notre-devoir-dasile

Notre devoir d’asile…

Par Géplu dans Divers

communiqué du 18 janvier 2018 de la Fédération française du DROIT HUMAIN

.
art. 14 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948.
1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire de l’Humanité, le genre humain n’a cessé de chercher des lieux pour nourrir et protéger sa famille. Pour cela, il lui fallut surmonter de nombreux obstacles sur son parcours. L’instinct de survie, le besoin de vivre en paix ont toujours été les moteurs de sa quête.
De tout temps les hommes ont fui devant les catastrophes, qu’elles soient naturelles ou provoquées par leurs semblables. Malheureusement pour certains les terres de paix et de prospérité où ils s’étaient posés sont devenues des lieux de violence qu’il leur faut à nouveau quitter.
Devant ces dangers mettant en cause leur vie, nulle barrière ne peut exister, nulle loi ne peut les arrêter, aucune contrainte administrative ne peut les faire changer d’avis et ils deviennent « les migrants » que nous avons le devoir d’accueillir.

En 2017, en France, 100 000 hommes, femmes et enfants sont venus frapper à la porte de l’OFPRA*. 43 000 d’entre eux ont été considérés comme relevant du « Droit d’asile » reconnu par les conventions de Genève. Les 57 000 autres ont été ou vont être reconduits hors de notre pays vers leurs misères et les réseaux de passeurs, vers la famine et les bombes, vers la captation de la liberté de conscience. Nous ne pouvons l’accepter.

Au nom de « l’équilibre national ou européen », des hommes et des femmes politiques jettent l’opprobre sur ces êtres humains, les accusant de tous les maux dont celui de leur coût. Ces mêmes politiques, au nom d’un discours populiste, approuvent et financent la construction de murs en béton ou en barbelés, créant ainsi des espaces différenciés (plus de 300 km de ces murs entre 2014 et 2017). Constructions inutiles parce que rien n’arrête celui qui veut sauver sa vie.

Si les sommes allouées pour la construction de ces barrières aux frontières de l’Europe étaient utilisées pour l’accueil effectif des migrants (services des étrangers en préfectures, OFPRA* en France …), soit en les reversant aux associations d’aide aux migrants, soit en les consacrant à la construction de centres d’accueil, l’Europe et donc la France – pays des Droits de l’Homme et de la liberté de circulation – seraient alors à la hauteur de leurs Principes et de leurs Valeurs.
Ainsi, nous pourrions réellement remplir notre Devoir d’Asile auprès de ces Etres humains qui fuient leur pays pour des raisons économiques, politiques, religieuses ou environnementales, en appliquant nos principes d’Humanisme. Ils pourraient de ce fait attendre que, sur leurs territoires, la fureur des canons ou des prédicateurs se taise pour, un jour peut-être, revenir chez eux se reconstruire en paix.

Permettre à tous les êtres humains de conserver leur dignité en droit et en conscience, voilà le devoir auquel s’obligent les Francs-Maçons du DROIT HUMAIN. Nous n’oublions pas notre devoir de solidarité, au cœur de notre engagement respectueux du droit humain.

*OFPRA Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides.

vendredi 19 janvier 2018 54 commentaires
  • 52
    SANJON 26 janvier 2018 à 14:15 / Répondre

    A Victor, Réboussié et +…
    De quoi réconcilier les uns et les autres, parce que ce que nous pouvons faire chacun au quotidien ne suffit pas plus que les implications diverses dans des associations ou des partis, ne serait il pas venu le temps d’une grande concertation basée sur nos valeurs MM autour d’une nouvelle constitution, ce tenant compte des réalités complexes et évolutives qui font la réalité ?
    La représentativité nous touche à tous niveaux parce qu’elle n’a jamais répondu équitablement aux besoins, ni amené l’adaptation nécessaire à la résolution des problèmes qu’elle engendre.
    Vu que nous ne pouvons attendre d’évolution de ceux qui espèrent une stabilité dans leur fonction…
    Que pensez vous d’une confédération permettant de conjuguer le verbe travailler au présent ?
    Chaque jour nous nous heurtons à la mauvaise foi de nos représentants, alors « aides toi et le ciel t’aideras » disait B. Franklin.
    Les anciens réfugiés de la guerre civile, ici il n’en manque pas !
    Peut être dans le Nord sont ils plus rares.
    Nous n’allons pas batailler sur des mots, eux parlent difficilement de leur expérience qu’ils veulent oublier sans pouvoir réellement y arriver. Même dans leur silence, le regard porte encore les traces des horreurs vécues et de celles commises…
    L’abandon des harkis ne fut pas plus glorieux que la tonte. Mais si peu se sentent encore consternés en encore moins concernés.
    Même la culture est délaissée au profit de la consommation et cela n’engendre que plus de médiocrité.
    Peut on alors se « satisfaire » de « l’imitation » qui conforte dans le déni ?
    La différence est peut être dans cet engagement des devoirs qu’il faudrait matérialiser !
    Chaque année nous cultivons un champ de pommes de terre pour les restos du cœur et nous nous retrouvons avec ceux qui en bénéficient autour d’un repas fraternel.
    Porter attention à leur condition, mais aussi à ce qu’ils ont à nous dire est tout aussi important que de se casser le dos avec humilité pour leur fournir quelque chose de sain !
    Le fait qu’ils puissent participer fonde la reconnaissance en eux mêmes en prouvant qu’ils existent aussi par ce qu’ils sont capables de faire. La confiance n’est pas gratuite, elle ne se gagne pas qu’avec des mots, mais par ces maux qui nous unissent.
    Mais, cela ne peut faire évoluer leur condition de moins en moins humaine.
    Alors, avez vous des idées, connaissez vous d’autres moyens ?
    Seriez vous prêts à aller plus loin ?
    Ce blog que je découvre depuis peu est une chance réelle de communiquer et peut être de construire malgré les distances et les origines. Puisse t’ il nous rapprocher encore !
    Sanjon.

    • 53
      réboussié 26 janvier 2018 à 18:11 / Répondre

      excuse moi , ami , si je te dis que tu m’as fais sourire deux fois, une constitution ? mort de rire comme disent mes petits enfants , car en quoi serait elle plus mise en pratique que l’article premier de la Cinquième ? on n’est pas des pommes non plus ( pom pom pom pom……..)
      La deuxième ? c’est le champ de patates .. Je m’étais fait attribuer par la municipalité …..des jardins municipaux non utilisés , à coté du canal , pensant m’en attribuer quelques un pour moi , à se partager avec l’école locale et le CLSH de la structure que je faisais fonctionner ..j’avais perso un demi hectare à travailler … mais donc donc animateur bénévole de tout ça en plus du reste : résultat ? les jardins sont retournés très vite à la friche ..les légumes , en livrant nettoyés à domicile ? mais faut comprendre que les papounets , c’est pas leur truc , et les mamounettes n’ont pas la possibilité de sortir ……et l’école , je me souviens d’une sortie avec des CE2 , partis pécher des épinoches dans un ruisseau voisin , sur proposition des gosses …qui doivent le raconter à leurs petits enfants …non ? papy ? t’as fait ça ? l’instit ? un malade ? l’IP de l’époque m’avait accordé le sursis à titre exceptionnel …à tout pécheur ..
      Ce que je veux dire , que faire , c’est pas toujours facile , mais se battre contre les pouvoirs en place …
      Mon expérience donc ? la discrétion , les amis , les complices …un secrétaire de mairie , un employé aux HLM , des frères , le Lyon’s club ….un artisan du coin , avec des véhicules , de la récup …..on loge , on meuble , on récupère des livres , on trouve des petits boulots …on connait un cadre à la sécu , un autre à la CAF ….
      Pour vivre ensemble , faut être au moins deux …on peut ensuite créer un réseau ( à invariance d’échelle ? )
      Mais un jardin , même familial , le premier bouleau , c’est le nettoyage ……ôter toutes les s…..s accumulées , les ronces ….du pin sur la planche ..
      Excuse encore mes images idiotes , mais le jardin propre , si on ne désouche pas ….on peut toujours faire des plans , la carte n’est pas le territoire
      Aller plus loin ? chiche , réseau à invariance …..la nouvelle constitution ?
      Remarque ? pour ce qui est des idées , la FM a été porteuse …avant , et toujours me semble t il , avec les réserves que j’énonce timidement , soit entre gens de bonnes moeurs , de préférence à la maison , lieu très couvert ou on ne reçoit que les re-connus ……certains loges sont en partie du moins et je ne vise pas le GO contaminés par la non pensée , comme les syndicats , partis politiques ……quelques personnalités dans les deux sens du terme ( fortes pour le second ) et une majorité de moutons …..et le sort est joué en ce qui nous concerne , c’est pour cela que j’ai eu dit que l’on n’était pas noyauté par le FN mais par un parti en état de décomposition autre , et recherche de pouvoir ? maitrise de l’opinion ? la FM gardant une certaine aura malgré la haine fascisante …( FN fasciste ? c’est autre chose …) , les valeurs de la république et de démocratie ont encore cour , mais à part nous autres ? aux limites énoncées supra ? je cherche …..et je doute
      Je suis long , je sais , mais on peut zapper , il y a le nom au début . je n’attaque pas les moutons , mais se faire traiter de facho , nazi , islamophobe ……ça finit par lasser , et quand on serine : Machin ? je pense que c’est un FN , voire un bouilleur d’enfant …Jacquou-la fripouille ,
      trop longtemps que ce fonctionnement perdure , le plus dur à rebâtir ? la confiance ……mais parait qu’on vient là pour bosser , pas pour s’aimer ….désolé , mais ça , c’est bon pour le profane …
      Je précise aussi que si c’est moi qui tiens la plume , c’est en tant que secrétaire …..non Jeff , je ne suis pas tout seul et vivre ensemble , c’est se parler , si possible dans la même langue ..se serrer la main , se faire la bise …s’assoir sur mes chaises même si …..la tolérance a des limites , la bêtise non ….renouons les liens ? oui , ce blog est dans une dynamique ..intéressante , et une fortune pour un psycho en formation , les courants chez nous , les souchiens (réguliers) , les déviants ….ceux qui croient et ceux ….un panel intéressant ? une thérapie ? douce ? tout cela à la fois , mais surtout la manifestation d’une espérance encore vivante ?

      • 54
        SANJON 26 janvier 2018 à 20:34 / Répondre

        La différence entre l’humour et l’ironie réside dans l’auto dérision !
        L’humour est une saine vertu et l’ironie, simplement un vice.
        Désolé que ton expérience de jardin d’Eden soit retournée au chaos, mais notre culture de patates fraternelles dure depuis une dizaine d’années !
        Donc, ça fonctionne, bien sur c’est pas facile et chaque année il faut remotiver les troupes.
        Je doute cependant que certains penseurs puissent se pencher sur la terre sans prendre le risque d’y piquer du nez !
        (ça c’est vu ! Certainement une pensée pesante…)
        Pour la constitution, au lieu de laisser ce sujet trop sérieux aux politiques pourquoi ne pas nous inspirer du fonctionnement des LL en ce qui concerne les charges, non pas en tant que représentations d’un pouvoir mais en tant que fonctions ?
        L’on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Laissons l’ironie aux césars, évitons le pastis car de la badiane, l’esprit est seulement dans l’étoile…
        Kant à la psycho, la peur n’est qu’une construction mentale dont la « maîtrise » devrait nous prémunir…
        Je dirai que celui qui a peur est un peureux !
        Pas un malade…
        Bricolons, certes, mais s’il faut croire en quelque chose comment le pourrions nous si nous ne sommes pas capables de croire en nous ?
        Donc, longue vie à ce blog !
        Frat…
        Sanjon.

  • 46
    SANJON 26 janvier 2018 à 09:01 / Répondre

    Là où l’on nous diffuse une vérité comme étant « simple », la réalité est complexe.
    Lorsque l’on nous parle d’une influence « religieuse », c’est plus souvent politique…
    L’inverse est également commun…
    La complexité se révèle lorsque l’on ne s’arrête pas aux apparences et aux seuls chiffres jetés en pâture dans la presse « orientée » par une rhétorique souvent menteuse.
    Bien sur, hypocrites menteurs ceux qui tirent profit de la misère en « l’encourageant », en entretenant la médiocrité de pensée.
    Là, des fautifs, il n’en manque pas !
    Leurs intérêts sont « kapital »…
    Entre « immigration forcée », politique ou économique et invasion, il n’y a pas que le fait du nombre.
    L’ enfer est pavé de « bonnes intentions », oui mais pour qui sont elles réellement ces bonnes intentions qui répondent « le cœur sur la main » et la main dans le portefeuille du voisin ?
    Des antagonismes entre des sociétés d’autant plus contaminées par un absolutisme religieux ou politique renforcé par une situation de crise économique et démographique et les pays autrefois évolués et aujourd’hui crétinisés, il n’en manque pas !
    Il en sera toujours de même tant que les causes fondamentales ne seront pas résolues là précisément où elles devraient l’être et pas ailleurs…
    Mais, tout est lié également car les besoins des uns font aussi les malheurs des autres…
    Cependant il ne faudrait pas « s’auto flageller » pour des causes qui ne nous concernent pas directement.
    Bien que certains ne puissent que mieux supporter la misère parce qu’ils croient à la sentence d’une entité extérieure qui juge et « punit » par délégation « originelle, à l’opposé, l’empathie n’est pas plus réaliste car elle brouille l’entendement. Personne ne peut réellement ressentir et vivre ce qu’endurent les peuples et leurs enfants devant fuir une situation mortelle ou ne serait ce qu’avilissante…
    Pour apporter de nouvelles solutions à ces problèmes vieux comme le monde, il faudrait une autre pensée que celle qui les a engendré ! (A.E)
    La réalité du fleuve n’est pas plus dans ses sources que dans le ciel ou dans la mer. La réalité est avant tout dans ce qui crée le mouvement, n’est ce pas ?
    Notre « laïcité » chérie n’est pas transposable dans des esprits soumis, elle leur est intolérable.
    Pas plus nous ne devrions tolérer l’intolérable soumission de ce qui veut nous anéantir.
    Or, la délégation de l’espace décisionnel à une « oligarchie » quelconque se fonde avant tout par le renoncement d’assumer ses propres responsabilités.
    Les esprits faibles ont besoin de « dirigeants forts » et lorsqu’un peuple recouvre sa lucidité, il se passe de la force pour vivre sa responsabilité.
    Nous constatons l’abrutissement de notre société et le renoncement qu’il entraîne.
    Cependant, nous comptons encore sur la « bienveillance » de nos dirigeants pour résoudre des problèmes dont ils ont eux mêmes contribué à la création, à leur entretient et surtout à nous les imposer pour une fois encore crédibiliser leur existence au pouvoir…
    Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose !
    Charité bien ordonnée commence par soi même, peut être, mais faut il encore que nous le soyons, charitables…
    Sanjon.

  • 44
    SANJON 23 janvier 2018 à 20:48 / Répondre

    TTCCSSet FF, seulement quelques mots pour se rappeler 1936 « guerre civile » en Espagne, la France du « Front Populaire » organise un trafic d’armes clandestinement et soutient la république « discrètement ».
    L’axe en fait plus, bien sur !
    Guernica et tant d’autres massacres suintent encore…
    1939, le partage du monde est fait et le gouvernement a basculé, bilan, les réfugiés sont « accueillis » dans les camps de concentration Français avant de se retrouver dans ceux des Nazis et autres fascistes…
    Le rôle de Moscov fut également étrange et les coups de feu dans le dos étaient aussi monnaie courante que les camps en Sibérie pour le repos des « brigadistes »…
    Ce n’est pas nouveau, l’intérêt est Kapital !
    Aujourd’hui les LL fleurissent à nouveau comme la « hierba de los caminos », écrasées d’indifférence par la plupart sous l’œil « bienveillant » de l’OD !
    Imaginons que la situation s’inverse et que nous devions passer les Pyrénées une nouvelle fois, pour les mêmes raisons qu’alors…
    Donc, « ne faisons à autrui ce que nous ne voudrions qu’on nous fit !
    Mais, faisons ce que nous aurions aimé que l’on nous fasse !
    Car ce que nous faisons, c’est aussi à nous mêmes que nous le devons…
    Frat…
    Sanjon.

    • 47
      victor 26 janvier 2018 à 09:30 / Répondre

      Pour Sanjon… « il faut par prendre les mots pour des idées » néanmoins attention aux mots que l’on emploie, il n’y a jamais eu de camps de concentration en France en 40/44 pour les réfugiés, il s’agissait de camp d’internement.
      Le seul qui a porté cette appellation est le camp de Strutof dans la forêt alsacienne. Les camps d’internement ont servi aussi de camps d’attente avant les transports vers les camps de concentration ou d’extermination (à partir de la conférence de wannsee en 1942) soit les camps de Chełmno, Bełżec, Sobibor, Treblinka, Auschwitz–Birkenau et Majdanek.
      Arrêtons de nous flageller…en France il n’y a jamais eu de camps de concentration car l’Alsace était à l’époque une province allemande dirigée par un gauleiter. Cela n’a pas empêché le régime de Vichy d’organiser les rafles et de fournir aux allemands des déportés.
      Les mots ont donc une importance. Quant aux fascistes se sont les tenants des thèses fascistes de Mussolini… a ne pas confondre avec les nazis, c’est deux choses différentes, l’Italie n’a jamais compté de camps de concentration ou d’extermination.
      Donc là aussi soyons précis dans les mots et ne versons pas dans les outrecuidances des journalistes ou des ignorants…

      • 49
        SANJON 26 janvier 2018 à 10:17 / Répondre

        Rhétorique, un mot pour un autre…
        La réalité de ceux qui derrière les barbelés crevaient de froid et de faim devant la « vérité » de l’accueil « chaleureux » qui leur était réservé…
        Allez donc en parler aux survivants qui se sont battus avec les maquis, à ceux des bataillons basques, ou à ces rares rescapés de l’épuration vichyssoise qui ont « bénéficié » aussi des « stalags » !
        Qu’est ce qui ressemble le plus à un fasciste qu’un stalinien, sinon un nazi !
        Là aussi réalité des persécutions, des exécutions sommaires, des déportations et la « bonne conscience » de ceux « qui ne savaient pas » !
        Relisez donc « Les grands cimetières sous la lune » de Bernanos, si en dessous de toutes les atrocités commises par les camps opposés, aussi absurdes que méprisant la Liberté de penser et de vivre.
        Mais, les mots différents ont entraîné les mêmes maux, parce que le principe d’imposer à tous la même volonté fonde par l’absurde réalité le massacre des peuples qui doivent en subir le joug.
        Quelque soit la nuance, dans la couleur de la chemise, noire, bleue ou rouge le résultat est le même !
        Ce qui devrait nous inquiéter réside dans la survivance de ce réflexe du jugement/projection qui voudrait tant que les autres soient comme l’on voudrait être, alors qu’ils sont tels qu’ils sont !
        L’appauvrissement de notre culture est aussi lié à cette intolérance, à ce bandeau d’autant plus épais que les murs qui nous « protègent » sont « confortables » parce qu’ils nous « sécurisent » dans une identité faite du déni quotidien que nous entretenons de nos mots d’autant plus faussés que nous ne voulons être confrontés à la réalité !
        La réalité n’est pas dans l’apparence des mots, elle est sur le terrain !
        Une fois encore, ce sont les actes qui nous recréent, nous constituent et fondent par ce principe notre nature de MM.
        Avoir « une bonne pensée » pour tous les émigrants de la terre ne changera en rien leur situation tant que nous nous déresponsabiliserons en délégant notre pouvoir à ceux qui contribuent directement ou indirectement aux migrations !
        Ce n’est pas politique, ni religieux, c’est une question de bon sens !
        Il serait peut être temps d’agir plus que d’y réfléchir sans suite…
        Qu’en pensez vous et iriez vous plus loin ?
        Frat…
        Sanjon.

        • 50
          réboussié 26 janvier 2018 à 11:35 / Répondre

          Retrouvons la Parole , au lieu de faire joujou avec les mots ? je viens de relire une symbolique des ordres ….(Irène M )
          Agir ? certes , mais que faisons nous en réalité chacun dans son travail ? dans sa vie profane ?
          Mais fonctionnaire ou salarié du privé ? nous ne sommes pas seuls à vouloir améliorer le système , les organisations ,matérielles et autres .
          On a même le droit de vote aux élections .Certains réclament un inventaire ? d’autres carrément un procès .
          La littérature actuelle , pour ceux qui savent lire , déborde d’analyses sur les vices du systèmes politico socio économique ….
          La perfection n’est pas de ce monde mais quand on a dit cela , on n’a effectivement rien fait
          La réalité aussi ? des maçons engagés dans des partis , et en admettant qu’ils cherchent vraiment à apporter à l’extérieur …efficacité ? ma réalité personnelle ? le franc maçon est un danger pour tout le monde : le coté soi disant secret de la chose , et sa manie de vouloir toujours améliorer …donc remettre en cause l’existant , donc critique de ceux qui avaient mis en place le système actuel , si vous êtes dans une chaine , c’est qu’il y a un maillon M+1 et des M-1 ….et on a les moyens de vous faire taire ….et ça fonctionne aussi comme cela dans toutes les « organisations » …y compris chez nous !
          Alors ? aller plus loin ? quand on entend les moulins à vent d’avant hier ? ceux d’aujourd’hui ? TINA ou wait an see ? on peut aussi quitter le troupeau des moutons , et vivre autre chose , à coté , avec des personnes que l’on re-connait , à leurs mots , signes ….ce qui veut dire je pense , parlent la même langue , le français pour nous …..je sais que je suis lourd avec cela , mais les ….anglois roulent à droite sur nos routes , et ils nous mépriseraient à juste raison si on les autorisait à rouler à gauche comme chez eux …
          Le vrai débat ? ce n »est pas l’accueil , en fait …..n’est ce pas ? mais des progrès à faire encore , mais qui osera soulever le capot ou le couvercle ? la Parole ? en principe nos ….chefs ? nos élus ? on choisit , le temple ou le barrage ? sous le pont Mirabeau coule la Seine , ça déborde même …

        • 51
          victor 26 janvier 2018 à 12:10 / Répondre

          Sanjon, je ne parlais pas des conditions de vie..mais des termes employés pour décrire une situation cela n’est pas de la rhétorique mais de la précision historique. L’indignation s’est bien mais personnellement je préfère la raison, celle de Kant…beaucoup plus productive. Je ne peux pas laisser dire que les camps de réfugiés français étaient des camps de concentration, je pense que vous devriez rencontrer personnellement des déportés pour ma part j’en ai rencontré. Il me semble..que les gouvernements successifs au travers des camps d’internement ont été plus durs avec les harkis qu’avec les républicains espagnols réfugiés car la situation pour les premiers n’a pas changé depuis 1960,eux ils ont payé le prix du sang (voir lois concernant la naturalisation par le prix du sang…c’est le cas des légionnaires au bout de 5 ans de service) . Quant à nos camps modernes cela est incomparable,en français c’est ce qu’on appelle des CRA, des centres de rétention administrative pour les étrangers en situation irrégulière…et rassurez-vous ils sont contrôlés par l’administration et les associations…cimade…Il ne me semble pas d’ailleurs que la France ait été condamné pour ces pratiques. Alors réfléchir c’est bien, s’indigner éventuellement…comprendre et agir c’est mieux mais je n’ai pas compris quelle était votre action…car vous critiquez l’action de l’Etat dans ce domaine…alors qui doit agir dans une démocratie ? Il me semble que que sont les représentants du peuple..nos gouvernants sont tout à fait légitimes à agir…ce n’est pas les Yann Moix qui doivent agir…on est pas dans une dictature de la pensée « bobo » en décrivant des faits anecdotiques sortis de leur contexte qui peuvent exister mais qui sont pour lui « la vérité » il est dommage que des gogos valident ses thèses. Il est vrai qu’en ce moment dans certains salons ou sur les colonnes, c’est le côté pas de côté, transgresser, il est de bon ton de s’indigner. Ils étaient moins nombreux en 1940 pour contester les pleins pouvoirs à Pétain, voire pour résister à l’oppresseur…car la résistance nationale est un mythe, pour fédérer les français après guerre, pour solidifier le ciment social. Quand je dis mythe c’est celui de la France se levant contre l’oppresseur par la réalité de ceux (rares) qui ont résisté effectivement et qui pour les plus anciens (ceux entre 40 et 42) ne sont plus là pour en parler hélas, car ils ont donné leurs vies à leur pays.
          Cela représentait pour les uns et les autres moins de 2% de la population (résistants et collaborateurs)…que faisait les 98 % autres ..ils tondaient (ou laissaient faire) les filles à la libération. Je ne donne de leçon à personne, c’est hélas la réalité alors l’indignation….

  • 33
    de NANTES 22 janvier 2018 à 11:26 / Répondre

    DANIEL MA –
    En ce qui concerne les réfugiés, il ne faut pas avoir peur de dire qui sont les responsables de leur malheur ! Ce sont les fabriquant d’armes …… la France n’est pas de reste vu son classement et son alégnce aux USA dont l’Europe est une colonie.
    Souvenez vous avec quel empressement le président français avait obtempéré pour aller détruire la Lybie sur ordre des USA…. Kadafi était un dictateur, Sadam aussi mais leur peuples pouvaient vivre tant bien que mal en attendant, comme nous, deux ou trois siècles pour vivre en « démocratie »
    Malheureusement pour eux il y avait le pétrole ! et ces deux orgueilleux de dictateurs avaient décidé de le vendre à n’importe qui et avec n’importe quelle monnaie ! Insulte au dollar et prétexte pour détruire ces impertinents associés.
    Pétrole à gogo, champ d’essais pour nos nouvelles armes que voulez-vous de plus ?
    et le PEUPLE ? …. On s »en ……
    D’où les terroristes et les réfugiés , nous l’avons bien mérité puisque nous les avons créés
    Ce sont les « pétroliers », les pays fabricants d’armes qui doivent recevoir et guérir cette misère inhumaine !
    La France est bien placée, soyons heureux qu’ils ne viennent pas tous uniquement pour nous tuer !!!
    Magnifique terrain d’essais pour nos fabricants d’armes et pétrole à gogo qui dit mieux ?
    Le Peuple ? ils s’en moquent !

    • 34
      Aumont 22 janvier 2018 à 14:46 / Répondre

      Clair et bien vu

    • 35
      Picoloo 23 janvier 2018 à 08:51 / Répondre

      Et… les fabricants d’automobiles sont responsables des accidents de la route, des morts et des blessés…

      Un peu trop facile… non ???

    • 37
      Hep 23 janvier 2018 à 17:25 / Répondre

      « D’où les terroristes et les réfugiés , nous l’avons bien mérité puisque nous les avons créés »
      C’est toujours facile de dire que le terrorisme vient de nous. Et non, tuer des gens, même quand on est pas content, ce n’est pas justifié. Les responsables du terrorisme sont … les terroristes.

      • 48
        Chicon 26 janvier 2018 à 09:46 / Répondre

        35 & 37 – Sanjon apporte une meilleure explication que celle précédemment cautionnée. Nous ne sommes pas responsables, mais les quelques une qui nous manipulent habilement le sont.

  • 31
    victor 22 janvier 2018 à 08:19 / Répondre

    Pour Diderot, bonjour, il est vrai que je suis limité intellectuellement et je m’en excuse tout cela je ne le sais pas…comme souvent « vous ne voyez pas bien »…Je ne vous ai pas parlé du FN mais de la vie de tous les jours d’une grande partie de nos concitoyens. La thèse de certains un peu limités de taxer les riches (sociétés ou particuliers) ne tient pas, car à votre avis que feront-ils ? Tout comme vous si vous étiez à leur place, vous iriez voir dans un autre pays, c’est triste mais c’est comme cela que cela marche, il suffit simplement de regarder vivre nos célébrités..où vivaient-ils (pas à Marne la coquette) ou vivent-ils ?. Les solutions que vous proposez et qui reviennent en force en ce moment, c’est la lutte des classes, la dictature du prolétariat comme le proposent les mélenchonistes (les hébertistes les pires) ou lepenistes…se sont des solutions qui ne marchent pas pour la plupart du temps cela ne mène à rien, si au chaos..certes, cela permet le « ordo ab chao » d’accord mais quand même. Elles s’adressent à des gens limités intellectuellement, des démagogues, se sont des conversations dignes du café du commerce, car au delà de vos chiffres, il y a la réalité de la vie. Ces deux thèses réunies ont fait au XX siècle 100 millions de morts….et si vous partagez les mêmes valeurs que moi nous serions les premières victimes.

  • 27
    Aumont 21 janvier 2018 à 20:39 / Répondre

    Mais pourquoi donc les réfugiés de Calais veulent – ils absolument passer en Grande Bretagne, où ils devront travailler sans aide plutôt que de rester en France ou ils pourraient vivre d’aides sans travailler. C’est un véritable mystère, il doit bien y avoir une explication à ce paradoxe.

    • 29
      Désap. 21 janvier 2018 à 21:21 / Répondre

      Se poser trop de questions nuit à l’intérêt,
      s’ils veulent passer en Angleterre … qu’ils le fassent ! On ne leur en tiendra pas rigueur 🙂 🙂

      • 36
        Papygrincheux 23 janvier 2018 à 16:39 / Répondre

        Je partage ce pt de vue (29- DESAP), encore faudrait-il qu’ils en aient les moyens et la possibilité. C’est pourquoi je pense qu’il doit bien exister une assoce (de contre-bandiers Ch’ti, normands ou bretons) capable de les aider à passer de l’autre côté à la barbe des britichs et de nos douaniers nationaux, mais forcément ils sont discrets et ne nous disent pas tout!

        • 41
          Désap. 23 janvier 2018 à 18:26 / Répondre

          J’ai crains, à la lecture de la première phrase, un énième commentaire philosophico-politico-cassebombono-donneur-de-leçons …
          Grand mal m’en avait pris, la fin m’a bien fait rire, mon TCF Papy !
          🙂 🙂

          • 42
            Désap. 23 janvier 2018 à 18:28 / Répondre

            mince, j’ai crainT !!!

        • 43
          Aumont 23 janvier 2018 à 18:31 / Répondre

          (36) grincheux mais pas bête: les migrants arrivent a jet continu, et la Ville de Calais n’est pas devenue africaine. Il y a donc une fuite discrete et permanente vers l’Angleterre.

        • 45
          lazare-lag 25 janvier 2018 à 21:32 / Répondre

          « forcément ils ne nous disent pas tout ».
          c’est qui « ils » dans cette phrase?
          – les réfugiés qui veulent passer en Angleterre?
          – les contrebandiers (ou ch’ti ou normands ou bretons? J’observe qu’il y manque quelques picards, dits aussi bêtes de Somme,
          – les britishs, dits aussi rosbeefs,
          – les douaniers nationaux, dits autrement gabelous.
          J’observe également que les anglais et les gabelous seraient donc barbus et qu’il faut donc s’accrocher à la barbe du douanier pour traverser la manche. Manche de quoi? On se demande.
          Désolé pour cette contribution mais comme ça a l’air de partir en délire, pourquoi pas adopter un humour absurde, ou une absurdité humoristique?

    • 30
      Yasfaloth 21 janvier 2018 à 22:06 / Répondre

      Peut être parce qu’ils n’assistent pas aux meetings du FN, et qu’ils savent très bien que ce n’est qu’un des très nombreux « fakes » fabriqués par ce parti, qui ne voit pas d’un très bon œil (et pour cause) l’initiative que le président Macron a lancé pour les combattre !

    • 32
      réboussié 22 janvier 2018 à 11:20 / Répondre

      peut être quelques dingues qui glorifient le travail ? une étude sociologique des candidats à faire ( CSP )? un peu plus éclairés que d’autres , vu la condition du travailleur « détaché » chez nous ? car pour venir chez nous pour nourrir ceux restés au pays ? faut pas avoir gros appétit , ou des activités « annexes » .
      Et ne pas se voiler la face , sans rire , le racisme existe chez nous , peut être moins de la part des sous chiens que des non souchiens : une violence inter ethnique , et pas dans le sens commun exclusivement ……ne pas oublier que ce que l’on nomme l’Islam , ce sont en fait deux communautés principales qui se battent depuis …..des lustres , et pour ceux qui sortent un peu ? il y a aussi des nations ou des états chez eux , le mythe de la « oummat » ou ummat islamya ?
      le multiculturalisme chez nous est trop connoté communautarisme peut être ? le paradoxe vient de la méconnaissance de la complexité ? et de vouloir mettre tout le monde dans la même caisse ? avec ma même étiquette ?

    • 38
      Hep 23 janvier 2018 à 17:27 / Répondre

      Peut être qu’ils se disent qu’en travaillent plutôt qu’en recevant des aides, ils vont mieux s’en sortir …

      • 40
        Aumont 23 janvier 2018 à 18:17 / Répondre

        (38) Hep – c’est un héritage culturel du XXeme siècle que de croire qu’on s’enrichit en travaillant. On s’enrichit d’aides sociales pour un niveau de revenus niveau SMIC. Evelyne Sullereau avait fait un calcul précis en son temps. Comme les revenus se tassent doucement, l’avenir c’est un bon mix d’aides sociales. Les migrants ont tort de quitter la France.

  • 26
    victor 21 janvier 2018 à 18:55 / Répondre

    Cher Diderot, je crois qu’il faut ouvrir les yeux, savez-vous combien gagne un ouvrier agricole à la retraite après 42 ans de cotisations ?…un peu plus de 700 euros. Alors peut-on dans un pays comme la France accepter cette situation ? D’ailleurs vous remarquerez que je ne parle pas de nationalité…mais d’un travailleur. Avec près de 5 millions de chômeurs français et étrangers, il y a autant de personnes bénéficiant d’aides sociales diverses et un salaire moyen de 1800 euros pour ceux qui travaillent, comment fait-on ? Bien sûr que l’on peut et doit accueillir des étrangers en difficulté mais modérément en fonction de nos capacités financières du moment pour se faire les français n’ont pas besoin des injonctions thérapeutiques des hauts penseurs du DH, il me semble que nous sommes tous engagés dans une démarche individuelle et personnelle, il n’y a pas encore de soviet suprême de la pensée en France.D’autre part, il me semble que nous ne sommes les seuls au monde…aller voir à calais et Dunkerque le spectacle, où est l’ONU pour gérer ces flux notamment en répartissant la charge mais surtout en trouvant une solution à l’échelle mondiale. Les allemands dont vous nous rebattez les oreilles n’ont pas les mêmes soucis, ils ont une baisse de la natalité, une pyramide des âges vieillissante, il leur faut des ‘esclaves » pour payer les retraites de leurs travailleurs allemands car en Allemagne pas de salaire minimum, c’est plus simple pour embaucher, les grands patrons de l’industrie sont derrière cette acceptation de la manne étrangère, les problèmes d’intégration, de vivre ensemble cela n’est pas leurs problèmes, pour eux seul compte le profit immédiat, ils n’habitent une cité à la périphérie de nos grandes villes …Alors, le yaka n’est pas de mise…Arrêtons de donner des leçons et surtout ne soyons pas dans l’ignorance, le fanatisme, en stigmatisant les uns et les autres, soyons plutôt rassembleurs et fraternels…

    • 28
      Diderot 21 janvier 2018 à 21:17 / Répondre

      Cher Victor
      Je vous invite à lire l’article des Échos qui détruit les messages du FN sur l’envahissement des migrants. Les chiffres parlent et ils émanent d’un organisme sérieux.
      Alors il y a bien un devoir que les européens, jordaniens, américains libanais, turques accomplissent. Et la France n’est pas celle qui reçoit le plus de migrants en vomuùe et rapporté par tête d’habitant. A lire
      « La France a accueilli en 2016 un peu plus de 256.000 immigrants, selon les chiffres du rapport de l’OCDE. Le regroupement familial en est la principale source. Les réfugiés et demandeurs d’asile ont totalisé 78.000 personnes. Un record. La France est-elle victime d’une immigration massive incontrôlée, comme l’a prétendu à de nombreuses reprises la candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen? Si l’on se base sur les statistiques publiées ce jeudi par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans son rapport annuel sur les perspectives des migrations, c’est loin d’être le cas.
      En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/29/06/2017/lesechos.fr/030417560290_la-france–cinquieme-destination-des-migrants.htm#GgJ9LAyf7ooulJrt.99
      Et combien de dizaines de milliards d’évasion fiscale de la part des entreprises françaises chaque année ?

  • 22
    lulugg 21 janvier 2018 à 16:35 / Répondre

    Certes la misère, les blessures, tortures, etc…. La question à se poser est de savoir qui a intérêt à ces conflits, qui les provoque, … et les passeurs, rien que pour l’argent ou pour des motifs politiques… De l’argent, des moyens il y en a mais pour des raisons d’accumulation d’argent, de pouvoir, etc….
    Prenons un seul exemple le Congo, le Zaïre, la République… (peu importe le nom), il y a des richesses que quelques uns accumulent et demandez-vous où ils placent leur argent, où ils investissent… pas des masses dans leur pays…

  • 20
    Emmanuel 21 janvier 2018 à 15:14 / Répondre

    Je suppose chères bonnes âmes que par charité et solidarité vous avez abattu les clôtures de vos maisons, que vous avez supprimé toutes les serrures et clenches de vos portes et fenêtres toujours ouvertes, que vous laissez votre voiture dehors non verrouillée avec les clés au tableau de bord… pour permettre à tout un chacun de rentrer librement chez vous, d’ouvrir votre frigo, de fouiller vos poches pour trouver votre portefeuille ou utiliser votre voiture… A défaut attendez-vous à tomber foudroyés par le jugement de Pierre.
    Permettez-moi de rappeler ce que sont les Devoirs du FM « envers lui-même, sa famille, son pays, son prochain ». Vous remarquerez que « le prochain » c.à.d l’étranger passe en dernier… en qq sorte s’il reste quelque chose, du superflu… Etes-vous sûr qu’il ne manque rien à votre famille, vos proches, votre pays???
    Même saint Martin, grand saint s’il en fut, sur son cheval fringuant ne donne au miséreux que la moitié de son manteau…

    • 25
      réboussié 21 janvier 2018 à 18:23 / Répondre

      St Martin ? et la moitié de ce qu’il restait (1/2) au second miséreux , la moitié du quart restant au troisième …le prochain ? le canasson , il en rigole encore …

    • 39
      Hep 23 janvier 2018 à 17:30 / Répondre

      Ah oui, mais l’autre moitié de son manteau n’était pas à lui, honnête ce Saint Martin.

  • 16
    réboussié 21 janvier 2018 à 10:27 / Répondre

    il y a sur ce sujet plusieurs angles d’approche : le moralisateur , le philosophe , le politique , le politicien , le travailleur social ..et d’autres
    peut on en loge aborder le sujet dans sa complexité ? on ne le voit plus guère aujourd’hui mais je me souviens de Sète , un port du sud de la France …les machines à laver sur le toit de la Pigeot ..
    ne vous trompez pas , le sujet de ma déclaration n’est pas d’ouvrir un combat entre les différentes marques de machines ….Laden et les autres
    le colibri , celui qui essaie d’éteindre l’incendie?
    le FM ? le piaf
    La solution ? le Canadair ….faut il en avoir , ça sert pas souvent ….et en état de marche ..et on pourrait aussi avoir des troupeaux de chèvres pour débroussailler …Les légionnaires de par chez moi , le génie ……au lieu de faire et reboucher des trous avec leur matériel de TP , aller ouvrir des chemins , au lieu de penser à des barrages …
    on peut s’invectiver entre nous , j’ai enseigné en primaire , à coté de la maternelle , et j’ai bien connu le social …
    le problème de la spécialisation ? de l’enfermement dogmatique ? les autres ? tous des fachos …ou des pseudo intellectuels …
    ce qui est bien triste ? c’est que simplement de parler de ces sujets ? parfois il faut le faire à la maison , entre amis , car entre frères , ça coince ….
    l’avenir de la FM ? revenir à la Parole …..qui commence par l’écoute de l’autre , le jugement ? on ne discute pas une décision de justice ..et comme chacun a tendance à s’ériger en juge , y compris de son frère …quant au droit de la défense , j’ose même pas l’évoquer …
    donc l’abstention …..voire la protestation ….radicale …..CQFD .. étonnant ? non ?

  • 10
    victor 20 janvier 2018 à 18:59 / Répondre

    votre pseudo en dit long…

    • 12
      lazare-lag 20 janvier 2018 à 23:00 / Répondre

      Ca s’adresse à qui?
      Pour être compréhensible, il faut placer sa réponse sous l’intervention de son interlocuteur.
      Là on ne voit pas qui est visé.

      • 13
        Désap. 21 janvier 2018 à 00:42 / Répondre

        Moi je parie que ça s’adresse à Tartuf_Rit 🙂 🙂

      • 17
        L 21 janvier 2018 à 11:44 / Répondre

        Comme DÉSAP, je mise tout sur Tartuf.
        Pour faire plaisir à cet espèce d’excité, sans doute nostalgie du bon vieux rasoir national, j’en mettrais même ma tête à couper 😉

        • 18
          lazare-lag 21 janvier 2018 à 14:06 / Répondre

          Si j’osais, allez j’ose: après tout ce n’est pas moi qui parle de tête à couper, je dirai que toutes les mises et tous les paris seront reversées au tronc… de la veuve.
          (pitoyable, mais je compte sur votre fraternelle indulgence)

          • 23
            victor 21 janvier 2018 à 16:41 / Répondre

            Pour lazare-lag c’est le bon jour pour parler de tête à couper…il y a 225 ans un roi perdait la sienne place de la Concorde…nous sommes tous les enfants de la veuve…

            • 24
              lazare-lag 21 janvier 2018 à 18:08 /

              Tout à fait exact, merci Victor de ce rappel historique concernant le 21 janvier 1793.
              On me dit que les associations de la « Libre Pensée », dont je ne suis pas, la Franc-Maçonnerie m’occupe bien assez, ont pour habitude de célébrer l’évènement lors d’un repas à base de tête de veau.
              C’est délicat…

  • 9
    Aumont 20 janvier 2018 à 17:13 / Répondre

    Il y a quelque chose de pas clair au sujet du Moyen Orient.
    Quelques uns de vraiment très riches créent et manipulent des querres fratricides ou on tue de nombreux très pauvres et où on fabrique de nombreux refugiés. Histoire de garder précieusement le pouvoir régional en repoussant les conflits au delà de leurs frontières ( Arabie Saoudite, Qatar )
    Ces pays très riches devraient accueillir ces réfugiés : ils ont l’argent, ils ont la place, et ce sont leurs frères si on applique les valeurs humanistes.
    Les réfugiés africains c’est autre chose: des réfugiés économiques à la recherche de l’eldorado qui est situé en grande Bretagne.

    • 11
      Chicon 20 janvier 2018 à 20:33 / Répondre

      « les guerres ce sont des gens qui sa battent sans se connaître pour des gens qui se connaissent et ne se battent pas »

    • 15
      Blazing Star 21 janvier 2018 à 09:48 / Répondre

      @Aumont : Regardons a la lunette où est l’argent comme tu le fais, et tout va s’eclairer autrement que par les seuls bons sentiments.

  • 8
    gabaon 20 janvier 2018 à 16:17 / Répondre

    j’ai lu dans un ancien rituel cette sentence: avant de faire l’aumône aux autres , regarde bien si ta famille ,n’est pas dans la détresse!
    en France nous avons environ 9 million de français qui vivent aux marges de la misère. C' »st tout

  • 4
    Diderot 20 janvier 2018 à 13:56 / Répondre

    En septembre 2015 mon premier artcicle diffusé sur un blog était intitulé : « Douce France de l’indifférence aux idées rances ». Il faisait suite à un sondage ODOXA publié par Le Parisen qui « constatait qu’une majorité (55 %) de Français se déclaraient opposés à ce que la France fasse comme l’Allemagne et assouplisse les conditions d’octroi du statut de réfugié aux migrants, notamment aux Syriens fuyant la guerre civile. » Je pense que parmi les sondés figuraient les honorables auteurs des commentaires 1 à 3 notamment celui qui évoque un communique humaniste et généreux de maçons avec les termes suivants : « celles et ceux qui nous pondent ce genre de papier dont je me servirais plus volontiers au cabinet d’aisance qu’à celui de réflexion. » « l » c’est comme « Le neurone »?

  • 3
    Chicon 20 janvier 2018 à 10:25 / Répondre

     » la vraie charité est pure, dure, violente  »
    Marcel Bleustein Blanchet -Fondateur de Publicis et au départ camelot.
    La vraie charité se passe aux frontières turque et du Liban et non pas
    dans nos fauteuils.

    • 14
      gabaon 21 janvier 2018 à 09:43 / Répondre

      la misère n’est pas forcément à 1000kms de chez nous, dans nos campagnes, je t’assure il y a de la misère et de la détresse, mais elle n’est pas visible ? MAIS ELLE EXISTE
      sur le terrain….§

      • 21
        L 21 janvier 2018 à 15:47 / Répondre

        Tu as mille fois raison, Gabaon, mais le combat pour les pauvres d’ici est tellement moins exotique et moins reconnu dans les dîners mondains ou sur les blogs…
        Ce combat-là, trop humble, n’est pas à la hauteur des intellectuels comme Diderot, dont la pensée ne peut s’exercer que sur le monde, naturellement. Son ego ne connaît d’ailleurs aucune frontière, pas même celle du ridicule, ce qui force un certain respect. Mais ces parangons de vertus me font néanmoins doucement rigoler, contrairement à Tartuf; Ils me font même carrément éclater de rire quand ils nous démontrent par leurs actions, souvent à mille lieues de leurs discours, que leurs postures n’est finalement qu’une bonne petite blague. Ce ne sont pas des humanistes, ce sont des humoristes.

  • 2
    victor 20 janvier 2018 à 10:07 / Répondre

    Bonjour, il est affligeant de lire de telle chose…c’est une vaste hypocrisie, tous les gens sensés savent que la plupart des immigrés se présentant en France ne sont pas des demandeurs d’asile mais des réfugiés économiques, et pour ceux qui doivent repartir chez eux en fait personne ne repart, ils se retrouvent à la charge de la société, pourra-t-on longtemps continuer en ayant une dette de presque 100% du PIB, les beaux sentiments s’est bien, tout le monde souhaiterait un monde plus beau, pas de guerres, des gens heureux surtout lorsque l’on est au fond de son fauteuil en sirotant un verre, les bons sentiments on connait, Traité de Versailles 1919, création de la SDN, Munich 1938,…CQFD comme souvent certains d’entre nous tombent à côté de la plaque, ne se battant pas pour le bon combat. Je partage l’avis du dessus, il faut arrêter de se poser en donneur de leçons…surtout lorsqu’on gratte un peu, nous sommes loin d’être irréprochables, tout le monde sait que la perfection n’est pas de ce monde. Que fait le DH pour le développement de ces pays pauvres, se bat-il pour l’alphabétisation de tous…car je préfère que l’on donne un outil s’est plus utile que l’aumône ou pire la charité toute dégoulinante et moralisatrice.
    F.

    • 5
      Tartuf_rit 20 janvier 2018 à 14:34 / Répondre

      Et Victor c’est quoi pour toi le non combat? Tu me fais mal avec ton prétendu Humanisme à deux sous. De l’argent il y en a et tu le sais pauvre égoïste dont j’estime que la maçonnerie n’est qu’un leurre pour faire joli et te faire mousser dans le monde. Supprimons les exemptions de cotisations fiscales (et oui c’est le vrai nom a l’origine).
      Et tu verras que l’argent il y en a rétablissons les délits fiscaux avec de vraies peines et de vraies saisies les poursuivons les grandes sociétés comme Apple et Total et tu verras que nous croulerons sous l’argent , mais il est vrai que pour les individus comme toi être solidaire de tous ceux là qui oseraient bouffer ton pain et être nourris c’est insupportable car tu sais que dansnotre monde pour te permettre de vivre largement tu as besoin de pauvres obéissants et fidèles (si j’ose écrire ) ton discours me donne la nausée et je puis te dire que je suis heureux de ne pas être chez toi car cela ferait jolie lurette que tu aurais été invité à dégager . Les gens comme toi j’ai une bonne place pour eux celle qu’on aurait du leur faire là où ils ne pourraient plus ergoter. Je comprends mieux les préventions de certains à notre
      égard. J’ai honte que tu puisses prétendre être maçon Pour toi la Solidarité est une grossièreté. Sans salut

  • 1
    L 19 janvier 2018 à 18:30 / Répondre

    Décidément, le DH est devenu le champion toute catégorie du communiqué moralisateur et inutile, qui démontre, s’il en était besoin, l’impuissance de la maçonnerie. Personnellement, je ne supporte plus du tout ce genre de prise parole où l’on n’enfonce que des portes ouvertes. Du genre la guerre c’est moche, la solidarité c’est gentil, le racisme c’est injuste et le sexisme c’est trop méchant… Quelle médiocrité ! Franchement, nous n’avons pas besoin de ces lignes dégoulinantes de sensiblerie pour savoir ce que nous avons à faire à titre individuel. Il serait peut-être temps de communiquer moins (mais alors beaucoup moins, surtout pour débiter de telles platitudes) et d’en faire un peu plus. Je serais d’ailleurs très curieux de voir comment agissent concrètement celles et ceux qui nous pondent ce genre de papier dont je me servirais plus volontiers au cabinet d’aisance qu’à celui de réflexion.
    Bien frat.

    • 6
      Tartuf_rit 20 janvier 2018 à 14:38 / Répondre

      Le jour où ils viendront te chercher en bleu marine ne pleure pas je te laisserai là où tu seras très bien avec tes « amis »

      • 19
        L 21 janvier 2018 à 15:06 / Répondre

        Mon TCF Tartuf_Rit, toi qui veux absolument placer tout le monde dans des cases alors qu’il t’en manque visiblement une ou deux, il faudrait être un peu logique : si vraiment ce sont mes amis, je n’aurais rien à craindre d’eux et encore moins besoin de toi. Cesse donc de fantasmer et de te prendre pour un sauveur que tu n’es pas et que tu ne seras probablement jamais, hormis peut-être dans tes délires.
        En outre, je crois que les “mecs“ comme toi sont bien plus dangereux que les fachos que tu fustiges (à juste titre d’ailleurs), car ta haine et ta violence ont trouvé une formidable justification : la morale, le Bien, la Justice… C’est commode, les grandes valeurs, ça permet aux petits frustrés d’assouvir leurs pulsions destructrices et perverses en toute bonne conscience.
        Vivement ton prochain commentaire, te lire est à chaque fois un délice…

    • 7
      Désap. 20 janvier 2018 à 14:46 / Répondre

      Et Diderot est le champion toute catégorie du commentaire moralisateur, lénifiant, qui ne mange pas de pain et sauve les apparences, en un mot : effectivement inutile.
      Pour le DH, je propose qu’il mette en pratique ses bons sentiments en ouvrant ses loges pour l’hébergement des migrants, finance le couvert et son collège de Grands Officiers se charge de toutes les charges.
      Quant à St Diderot, je propose que deux étages de son immeuble soient réservés à l’hébergement des migrants et qu’il se charge d’animer les veillées et de toutes les démarches administratives pour assurer l’égalité des droits.
      Tout ceci de maniére à mettre en accord ses idées et ses actes, condition préalable à toute leçon.
      En attendant cette mise en pratique, on les remercie de nous épargner cette forme si particulière d’hypocrisie.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
bbbc70dbe3c8c04c26cf3a499f68fb59iiiiiiiiiiiiiii