Emmanuelle Praet FM

Outing maçonnique en direct

Par Géplu dans Divers

Alors que l’initiative d’une loge du Droit Humain bruxellois demandant aux parlementaires belges francs-maçons de ne pas voter une loi (un rien liberticide) autorisant les perquisitions domiciliaires dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine suscite beaucoup de critiques, notamment celles d’Hervé Hasquin, et quelques soutiens (voir ci-contre le communiqué de la loge Les Amis Philanthropes du GOB de Bruxelles), la journaliste et chroniqueuse belge Emmanuelle Praet qui elle aussi prend ses distances avec l’initiative des Frères et Sœurs de la loge Chaos, s’est dévoilée publiquement à l’antenne de RTL Info ce mardi 30 janvier, allant jusqu’à enfiler son baudrier de Maître dans le studio d’enregistrement pour appuyer son propos.

Voici une actualité qui remet en première ligne un vieux débat maçonnique sur « l’extériorisation ». Les francs-maçons doivent-ils s’ouvrir au monde (profane) et communiquer, s’extérioriser pour transmettre et faire passer leurs idées et leurs vues, ou doivent-ils continuer à travailler « à couvert », au risque de passer pour une secte ayant des secrets à cacher ?… Les deux positions ont leurs défenseurs et leurs détracteurs.

vendredi 02 février 2018 31 commentaires

Étiquettes : ,

  • 30
    Blazing Star 5 février 2018 à 12:34 / Répondre

    @Domilite : tu as raison, ta loge recrute à la sortie des Resto du Coeur, pour avoir des gens sincères .

  • 26
    In Materia Prima 4 février 2018 à 18:14 / Répondre

    « Een kiek zonder kop », comme ne manqueraient pas de dire nos amis ménapiems. Punt aan de lijn. Point à la ligne.
    (« un poulet sans tête »)

  • 25
    luciole 4 février 2018 à 18:07 / Répondre

    Il me semble qu’une loge n’a pas à demander à des frères d’avoir une action politique,ni de le faire savoir.Quelle que soit cette action ils sont avant tout des hommes libres.
    Notre soeur quelle que soit la justesse de ses observations n’a pas à aller plus loin que de révéler sa qualité sans en faire un argument,ni à exhiber ses décors ce qui peut faire croire qu’elle parle au nom de la FM ce qui n’est pas le cas.
    N’importe qui pourrait acheter un cordon et nous pourrions aussi bien (mal) avoir des faussaires qui seraient indécelables pour des profanes.

  • 24
    LINEA RECTA 4 février 2018 à 14:39 / Répondre

    On a pu voir ce midi, sur la RTBF 1, un « débat » sur cette « affaire »… On a beaucoup parlé, une fois de plus en cette année du 300e anniversare, de LA maçonnerie. Comme si on pouvait disserter DU christianisme, en le limitant à Rome, et en ignorant les orthodoxes, les innombrables ecclésies protestantes, les anglicans, et quelques anciens chrétiens attardés du côté de l’Ethiopie, etc…
    Comme représentants de LA maçonnerie, deux illustres et habituels dignitaires du GOB, et la bonne sœur du DH, cause de ces frémissements.
    Ma question : et la GLB, et la GLRB, et le RER, et les nombreuses (de plus en plus) loges membres de la FLLS ? Certains disent la RTBF inféodée…

    • 31
      Hep 5 février 2018 à 16:46 / Répondre

      LINEA RECTA
      A la RTBF aussi, quand ils vont à la machine a café, ils sortent tous leurs décors de maîtres trois fois puissants ?
      Pas besoin d’allumer, tant la lumière est présente dans les employés 😉

  • 21
    Umberto 4 février 2018 à 13:23 / Répondre

    Bonjour. Nous sommes FM car nos SS et nos FF nous reconnaissent comme tel. Pas les profanes. Chacun est libre de se dévoiler. J’ai tendance à croire que l’un des objectifs de la FM est aussi de nous donner la capacité de lutter contre notre propre EGO, contre nos petits besoins de reconnaissance. Est-il besoin de rappeler que le cordon que porte les MM, ne fait pas partie des éléments obligatoires en FM contrairement aux deux autres ? Se dévoiler en arborant un cordon de M devant un média radio – alors que notre S savait qu’elle était filmé – est une manière de légitimer son intervention en proclamant « je suis FM et je suis légitime pour donner mon avis ». C’est à mon sens une manière de marquer une différence ; « J’en suis et vous n’en êtes pas », ou « je m’exprime au nom des FFMM ». Or Emmanuelle Praet s’exprime qu’en son nom, pas en celui de son Obe ou de la FM. Et cela quelque soit le sujet. A-t’elle raison ou tort ? Peu m’importe, je ne l’a juge pas. Mais derrière « l’extériorisation » se cache souvent une part d’égo. N’avons nous pas un terme pour cela : la cordonnite …

  • 17
    Stella-Matina 4 février 2018 à 00:05 / Répondre

    Emmanuelle Praet est une Sœur libre et je pense qu’aucun d’entre nous n’a à la juger… pour le coup elle est plus courageuse que ceux qui se cachent honteusement et moins hypocrite que ceux qui jouent sur leur possible appartenance en laissant planer le doute. Elle est fière et heureuse d’être maçonne et tant mieux pour elle. Les autres faites ce que vous voulez mais n’imposez rien aux autres, on a pas besoin de dictateurs en maçonnerie !

    • 22
      Yasfaloth 4 février 2018 à 13:43 / Répondre

      Le vrai problème n’est pas qu’elle se révèle, cela effectivement la regarde mais qu’elle UTILISE son appartenance pour faire passer un message. Jusqu’à présent cela était l’apanage des officiels des obédiences qui avaient, au moins, le prétexte de la représentativité.
      .
      On risque de voir fleurir sur youtube des vidéos de sœurs ou de frères qui revêtus de leurs attributs nous énonceront doctement leurs certitudes ou leurs indignations. Avant la probable vague d’imposteurs qui suivra.
      .
      Les décors font parti du rituel, les exhiber dans le monde profane est une faute et n’a pas de sens : point !
      .
      Je l’avais déjà écrit au sujet des manifs… je réitère…

      • 23
        Yasfaloth 4 février 2018 à 14:20 / Répondre

        Le côté paradoxal de la chose c’est qu’elle UTILISE ainsi son appartenance et son exposition publique pour dénoncer ce qu’elle est justement en train de faire… ce qui prouve que ce n’est pas simple…
        .
        On est en plein dans les contradictions d’une certaine maçonnerie qui considère de son devoir de « s’exposer », plus ou moins à tous propos !

  • 16
    LINEA RECTA 4 février 2018 à 00:01 / Répondre

    @TAO et al.
    « Je jure et promets, sur les statuts de l’Ordre, et sur ce glaive, symbole de l’honneur, de- vant le G.A. de l’Univers, de garder inviolablment tous les secrets qui me seront confiés par cette R.L. ainsi que tout ce que j’y aurai vu faire ou entendu dire ; de ne jamais les écrire, tracer, graver, ni buriner que je n’en aie reçu la permission expresse et de la manière qui pourra m’être indiquée. Je propets d’aimer mes Frères et de les secourir selon mes facultés ; je promets en outre de me conformer aux statuts et règlements de cette R.L. Je consens, si je devenais parjure, à avoir la gorge coupée, le coeur et les entrailles arrachées, le corps brûlé et réduit en cendreds, mes cendres jetées au vent, et que ma mémoire soit en exécration à tous les Maçons ».
    Pierre Mollier : le Régulateur du Maçon 1785/1801, éd. A l’Orient. Rite Français.
    Ce serment est depuis longtemps, hélas, dans le domaine public. Mais il est ô combien oublié par des recrues légères, bavardes et ignorant leurs obligations.

    • 18
      SANJON 4 février 2018 à 10:46 / Répondre

      Se dévoiler n’est pas dévoiler les « secrets », ce n’est que dévoiler « son » secret !
      Le danger vient de l’amalgame dans la mesure où l’on doit être un exemple à suivre par ce que l’on fait !
      La perfection n’étant pas de ce monde…
      Prudence, certes, mais il est bon que ceux qui peuvent, se montrent aussi en exemple.
      Heureusement qu’il existe des cas opposés, comment ferait on la différence !
      Tant que la sincérité et la vertu guident pas et démarche…

  • 15
    Lumières 3 février 2018 à 19:23 / Répondre

    @JJJ non, je ne prétends pas tout comprendre en FM, ni tout savoir…
    Ce qui m’a rendue furieuse, c’est de la voir sortir son baudrier de son sac, de l’enfiler et puis… cette phrase : Je suis maître… Pourquoi dire cela ? J’ai pas compris !
    Au regard des profanes, cela veut-il dire : attention, je ne suis pas n’importe quel franc-maçon mais un maître donc j’ai certains pouvoirs… Je pense que quelqu’un qui ne connait pas la FM se fera la remarque en lui-même.
    Qu’elle se dévoile, c’est son droit. Qu’elle confonde loge et obédience, c’est un comble.
    Je croise de temps en temps Emmanuelle Praet, facile de parler sur un forum mais je lui ferai part de mes sentiments et de ma déception…

  • 13
    A LUMINE 3 février 2018 à 15:36 / Répondre

    @JJL
    Autrefois, on disait « divulgation ». C’était le fait de renégats, souvent anonymes.

  • 9
    UYLENSPIEGEL 3 février 2018 à 12:07 / Répondre

    Les francs-maçons doivent-ils communiquer et s’ouvrir au monde profane ? Ils doivent surtout se rappeler le SENS du signe pénal d’apprenti, et le serment de DISCRÉTION qu’ils ont prêté.

    • 12
      Tao 3 février 2018 à 15:06 / Répondre

      Je ne connais pas de tel serment aux rites que je connais dans les loges que j’ai visitées. J’ai en revanche connaissance d’un serment de SECRET sur l’appartenance des membres de la Franc-Maçonnerie et sur le contenu des tenues maçonniques. Le signe pénal d’Apprenti nous rappel CE serment. Rien d’autre.
      .
      Jamais un tel serment n’engage la discrétion de sa propre appartenance, encore moins le secret.
      .
      Amitiés,

  • 7
    Blazing Star 3 février 2018 à 10:03 / Répondre

    Quand on passe à la télé , sous les feux de la rampe, un coup d’eye-liner, de fond de teint, un coup de peigne et de laque ne nuit pas. Cela fait moins sorti de son lit

    • 8
      lazare-lag 3 février 2018 à 10:31 / Répondre

      Argument de fond, très maçonnique.
      Et pour un frangin se dévoilant, on parle de quoi? De son rasage du jour ou de la veille? De la couleur harmonisée ou pas de sa cravate?

      • 14
        Blazing Star 3 février 2018 à 16:23 / Répondre

        @lazare–lag : c’est pour dire que quand on se prévaut de représenter la franc-maçonnerie, on commence par être impeccable. Pour le reste voir Uylenspiegel qui va lui couper la gorge pour trahison du serment.

        • 19
          lazare-lag 4 février 2018 à 11:25 / Répondre

          Certes, certes… « on commence par être impeccable »….
          Sinon, pas de réaction ici à Tao (11)?
          Ni à Renuccio (2) dans l’article « Du journalisme en démocratie » du 16 janvier (cf. Géraldine Mülhmann)?

          • 20
            SANJON 4 février 2018 à 12:19 / Répondre

            La parole « impeccable », n’est ce pas aussi de montrer que la maîtrise est un cheminement et non un « état » ?
            Là, l’orgueil peut discréditer celui ou celle qui se pose en tant que tel ou telle, parce que se substituant à tous et toutes les autres…
            Eut elle été « déléguée » pour porter une quelconque « parole », peut être perdue en chemin, il paraît évident qu’elle ne devait pas « prendre en otage » ceux et celles qui ne sont pas de son opinion.
            De toutes façons, avec ce qu’a « montré » l’ex GM S de la GLNF, la marge est énorme entre les degrés de l’échelle…
            Vu qu’il avait même « promis » le vote de ralliement de tous les MM de son obédience à un ancien président de la RF en campagne !

        • 27
          DOMILITE 4 février 2018 à 21:21 / Répondre

          Alors, la perfection de la tenue, c’est à l’eye-liner et au fond de teint que ça s’évalue ! Triste époque de mensonge… Au lieu d’y participer, mon frère ou ma soeur, retourne au silence et au fil à plomb, tu en as bien besoin !

          • 28
            SANJON 5 février 2018 à 07:04 / Répondre

            Apparence et réalité, pourtant l’habit peut faire le moine…
            Nous connaissons l’influence que doit avoir la tenue sur celui ou celle qui la porte en ce sens que la rigueur est d’abord intérieure et vient se matérialiser à la surface par l’apparence afin de rappeler au plus profond de soi l’ordre à tenir, les rectifications à apporter (ce sont d’incessants allers-retours entre le plus profond et la surface)
            En fait deux comportements différents, celui profane qui ne s’attache qu’aux apparences extérieures et celui du M qui se situe dans le mouvement et l’ordre pour atteindre la réalité intérieure.
            La confusion peut s’installer pour certains et certaines dans les deux sens car l’on voit des « sapins » bardés de décors qu’ils n’ont pas à l’intérieur et aussi ceux qui se négligent extérieurement en se laissant aller parce qu’intérieurement l’on donne moins d’importance et moins de valeur en soi.
            C’est en quelque sorte une « dépression » dans le sens où l’on n’entretient plus la pression de la volonté sur le cheminement !
            Mais, ne mélangeons pas tout, ce qui relève de la tenue est sacré et si cela doit rejaillir à l’extérieur, ce ne sont pas par certaines « apparences » mais par un comportement qui permet de reconnaître pour telle ou tel, une telle ou un tel…
            Le menteur de toute façon ne ment d’abord qu’à lui même. Le pire, c’est quand il finit par se persuader que « son » mensonge est plus réel que la réalité !
            « Le réel n’a pas eu lieu » de M. Onfray est éclairant sur ce mécanisme…
            Quant à la représentativité profane, encore une fois, officielle, officieuse ou pas, elle démontre toute l’ampleur de son inadéquation, d’autant qu’elle ne peut prétendre à ce qu’elle se dit être.
            En effet qui serait assez sot ou orgueilleux pour se croire le représentant réel et total de toute la diversité si ce n’est un dictateur voulant imposer « sa » vison et « sa » volonté à tous les autres ?
            Le seul juge et en l’occurrence, la seule juge ne peut être donc que celle qui « monte au créneau » se revêtant de « symboles » qui n’ont nullement à paraître dans d’autres circonstances que celles de La Tenue Sacrée…
            Puisse t’ elle rectifier d’elle même, c’est tout ce que nous devrions lui souhaiter…
            L’erreur est humaine, persévérer nous enferme dans le déni.
            Frat…
            Sanjon.

    • 11
      Tao 3 février 2018 à 15:03 / Répondre

      Réaction sexiste magnifique…
      .
      Ce n’est pas de la télé, c’est de la radio (même si aujourd’hui c’est filmé). Il n’y a donc pas d’équipe de maquillage avant d’entrer en plateau. Ce commentaire vient donc directement juger l’apparence physique d’une femme.
      .
      T’es dans quelle loge, Blazing Star, histoire d’être sûr que je ne postule jamais sur tes colonnes ?
      .
      Amitiés,

    • 29
      Manu Hainaut 5 février 2018 à 09:50 / Répondre

      J’ai mis 2 jours avant d’émettre un commentaire. J’étais outré d’une telle remarque sexiste. Basée en plus sur une solide ignorance : le fait que certaines radios émettent les images de leurs émissions (ce qui est le cas ici.
      Après 2 jours de réflexion, je suis juste déçu de la faiblesse de l’argument et de l’ignorance bête ainsi révélée. Sur Facebook c’est souvent la norme; je regrette de trouver ce niveau d’argument sur ce site.

  • 4
    JJL 2 février 2018 à 12:52 / Répondre

    Je vais passer pour un obsédé, mais tant pis. Même le site s’y met : « outing » est-ce bien nécessaire quand « révélation » serait du plus bel effet…..?

  • 3
    Lumières 2 février 2018 à 12:09 / Répondre

    Emmanuelle Praet n’a rien compris à la Franc-Maçonnerie et représente justement une dérive dont nous pourrions franchement nous passer !
    « Je suis maître ! » et alors ? N’a-t-elle pas encore compris que cette simple phrase ne veut rien dire en Maçonnerie ? C’est comme si elle s’élevait au-dessus d’autres maçons qui ne le seraient pas. Nous sommes tous des apprentis…

    De plus, le fameux « maître » qu’est Emmanuelle Praet ne sait même pas faire la différence entre une loge et une obédience, merveilleux ce maître !

    Elle se ridiculise en mettant ce baudrier et ne s’en rend même pas compte.
    A propos n’est-elle pas officier ? Elle aurait pu le dire, tant qu’on y est…

    Quel crédit peut-elle encore avoir en tant que journaliste ?
    Elle ne veut pas s’identifier à la loge Chaos, rien à voir avec cela, grand bien lui fasse !

    On ne lui a rien demandé, alors qu’elle se taise.

    • 6
      jjj 2 février 2018 à 15:14 / Répondre

      Parce que toi tu penses avoir tout compris de la franc-maçonnerie ?

  • 2
    Yves DEDRYVER 2 février 2018 à 11:12 / Répondre

    Emmanuel Praet a bien sûr le droit de dévoiler son appartenance et de s’exprimer à titre personnel en tant que maçonne sur l’initiative de la Loge CHAOS. On peut toutefois regretter le caractère spectaculaire de cette extériorisation. Etait-il nécessaire de s’afficher avec son baudrier et de proclamer qu’elle était maître (entre autres)? Par ailleurs, elle entretient la confusion entre Loge et Obédience qui a été faite dans plusieurs médias et que des commentateurs se sont efforcés de dissiper. On peut dès lors bien penser que son attitude a été dictée moins par un souci de transparence que par le besoin de faire de sa personne un événement? Elle semble ainsi confondre exigence de transparence et exhibition de soi. Cette confusion est malheureuse et je crois, en définitive, plutôt dommageable à l’image de la Franc-Maçonnerie.

  • 1
    Tartuf_rit 2 février 2018 à 11:12 / Répondre

    Et oui les cons-ervateurs maçonniques ( et ils sont nombreux) se sentent, souvent, plus proches du sabre et du goupillon . Ne sont ils pas une élite? Pour ma part toute initiative visant à contribuer au progrès quelqu’un soit de l’humanité aura mon soutien de maçon. Quitte à ne plus reconnaître ceux qui des crises d’atermoiement comme certains des crises d’urticaires. En tant que soucieux d’une certaine idée de l’Humain je serai toujours aux côtés des insoumis. Malheureusement force est de constater que embourgeoisement de la Maçonnerie nous fait reculer d’éons lumières quand au sujet de la défense des principes humains quand les maçons vont ils enfin comprendre qu’ils ont un Dieu à combattre c’est le capital alors soyons laïcs ET sociaux pour combattre les injustice et les iniquités . Or force est de reconnaître que les messages véhiculés non seulement ne passe plus les portes des temples contrairement à ce que nous enjoignent certains rituels mais pireles FF et les SS se satisfont de discourir entre eux et surtout ne veulent pas combattre. Dans mon entourage proche seuls des représentants des force de l’ordre sont prêts à transgresser si les Obédiences prennent conscience de l’urgence de lasituation

    • 5
      Hep 2 février 2018 à 14:59 / Répondre

      TARTUF_RIT
      1) « quand les maçons vont ils enfin comprendre qu’ils ont un Dieu à combattre »
      2) « soyons laïcs »

      A priori il y a contradiction entre 1) et 2)

      • 10
        Luciole 3 février 2018 à 13:28 / Répondre

        S’il n’y avait que celle là ! On admirera l’élégance des propos, la fraternité et l’exquise urbanité vis à vis de notre soeur mais « Com-battons » (je reste dans le même registre…)

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
1b526b54878b136ccd3e176396d743d2??????????????????????????