Maria ma soeur

« Je ne suis pas un ange », un spectacle sur Maria Deraismes

Par Géplu dans Manifestations

Aff Maria ma soeurA l’initiative de la loge Maria Deraismes, de la Fédération française du Droit Humain, Mercredi 7 mars, à la veille de la journée internationale de la Femme du 8 mars, un hommage sera rendu à la sœur fondatrice du Droit Humain, Maria Deraismes, rappelant l’épitaphe sur sa tombe du cimetière  de Montmartre : « Mon but est de mettre fin au préjugé qui exclut les femmes ».

Maria ma sœur, Je ne suis pas un ange !
Une planche théâtrale philosophique au 1er Degré. Il s’agit avant tout de montrer Maria Deraismes lors de ses discours. On découvre une femme hors du commun, une grande intellectuelle, immense oratrice, une combattante pour l’égalité en droit et en justice et inventrice (entre autre) du protoféminisme. Un constat stupéfiant demeure : ses engagements restent d’une incroyable actualité, à se demander si nous avons vraiment évolué depuis 1860…

Mercredi 7mars 2018 à 20 heures, Maison Georges Martin,
5 rue Jules Breton, Paris 13e.

Tenue d’obligation au 1er degré.
Réservation obligatoire avant le 2 mars (places limitées) : RL1MariaDeraismes.Paris@gmail.com

samedi 03 février 2018 12 commentaires
  • 8
    Emmanuel 6 février 2018 à 11:32 / Répondre

    Sait-on par qui et comment fut initiée Maria Deraismes fondatrice du DH?

    • 9
      Tristan 6 février 2018 à 13:10 / Répondre

      Oui, et le discours qu’elle prononça le soir de son initiation est très révélateur de sa personnalité et de ses engagements 🙂

      • 10
        Emmanuel 6 février 2018 à 14:07 / Répondre

        Oui dis-tu… merci de nous informer…

        • 11
          Tristan 6 février 2018 à 16:05 / Répondre

          Le spectacle répond en partie à cette question même s’il se focalise plutôt sur Maria à 40 ans lorsqu’elle devient célèbre grâce à ses conférences. Beaucoup plus tard, c’est Georges Martin qui a poussé, pris les risques et assumé les conséquences de cette initiation. Pour son discours le soir de son initiation il faut que je recherche dans ma doc.

          • 12
            Tristan 6 février 2018 à 16:53 / Répondre

            Son discours se trouve dans son ouvrage « Eve dans l’humanité » p 198 disponible en libre téléchargement sur le site de la BNF.

  • 7
    GAYETTE57 5 février 2018 à 22:15 / Répondre

    Très chouette pièce – A voir absolument. Je l’ai vue en Belgique deux fois je ne regrette absolument pas!

  • 6
    renuccio 5 février 2018 à 14:17 / Répondre

    Bof, mon cher RÉBOUSSIÉ aller a reculons ne fait pas avancer le schmilblick, la thèse du féminisme n’est pas récente, en tant que membre d’une loge Pythagoricienne, il y a 2500 ans des femmes ont eu le droit enfin au Logos, et malheureusement l’Eglise a mit la main dessus, d’ou un retard de quelques siècles .
    Mes sœurs, réveillez vous, il est vrais que entre le ménage, la cuisine et les gosses, sans compter le mari qui regarde la Télé, les journées n’ont que 24 heures.
    Mais du temps de la Grèce, enfermée dans l’espace privé de « l’oíkos », la femme, en général, n’a accédée au savoir que pour les besoins primaires, de se nourrir et de se vêtir, et l’accès au logos est devenu plus facile pour la femme dans le la religion, lorsqu’elle ne possède pas encore sa capacité procréatrice ou lorsqu’elle l’a perdue, et qu’elle peut participer activement au culte de la divinité.
    Je m’envole, et aimerais que nos sœurs s’expliquent.

  • 5
    ationale 5 février 2018 à 14:00 / Répondre

    Le niveau de réflexion chez certains F.M. est vraiment très bas!

  • 4
    réboussié 4 février 2018 à 16:39 / Répondre

    mixité ne signifie pas égalité , effectivement , mais la féminisation des mots non plus , tout au plus le délire d’une minorité ridicule qui justifie par contre parfaitement un rapide retour au principe majoritaire , la dérive depuis quelques années -Derrida, Bourdieu , Foucault …..-consistant sous prétexte d’égalité des droits à donner le bac , le permis de conduire ? conducteur d’autobus ? pilote d’avion aussi ? à tous car c’est mon droit , l’enfant au centre de l’école qui donne les résultats que l’on sait..le narcissisme effrayant ….selfies et écouteurs sur les oreilles ? multiculturalisme ? y compris je pense ceux qui en matière de culture se limitent à la lecture du tome 1 de l’encyclopédie Universalis ( en 24 volumes …) ….Un peu d’intelligence au DH , désolé , mais perso , j’aime …..car maitresse ? aucune connotation particulière ? manque un genre neutre ? 2+1 donc ? oui …un seul genre ? on en cause moins …..problème au niveau des vestiaires ? des toilettes ? je m’énerve pas , j’explique , non mais allo quoi ….MDR
    Nota benêt : ne confondrait on pas parfois certains et certains-nes, féminisation et maternisation ? c’est juste une question ….et je ne cite pas de troisième terme , une qualité totalement a-sexuée , et largement partagée ..souriez , car nous sommes Charlie ???

  • 3
    renuccio 4 février 2018 à 14:32 / Répondre

    Quelle stupidité, croire qu’a partir de la féminisation des titres et des fonctions nous arriverons enfin d’être en égalité et en harmonie dans la mixité, vous me faite penser aux grandes batailles de la période iconoclaste de l’Empire Byzantin, si vous n’avez que cela comme argument pour se disputer, alors que le Droit Humain fondé par des Libres Penseurs a encore des grenouilles (et crapaud) de bénitier dans ces rangs, ça c’est une choses qui me remue les tripes.
    J’ai vu même un frère du D H me faire un scandale sur une planche qui avait comme sujet « Louise Michel, l’Anarchiste » et lors des enquêtes me faire assassiner par le 2e Surv, parce-que j’avais oser dire qu’enfin nous avons gagnés avec l’election de François Mitterrand .

  • 2
    ationale 4 février 2018 à 11:56 / Répondre

    Non le DH n’a pas évolué. Il se glorifie d’avoir été la première obédience mixte et affirme dans l’article 1 de sa constitution internationale l’égalité entre femmes et hommes. Mais mixité ne signifie pas égalité.

    Malgré une demande réitérée depuis plusieurs années de F. et de S. de plus en plus nombreux/ses, il a fait voter lors du dernier convent international le refus de la féminisation des titres et fonctions, sans débat et sans argumentation. Une circulaire a immédiatement été diffusé à toutes les loges. Le DH se méfie du féminisme, ce qui est tout de même surprenant car M. DERAISMES se définissait comme telle.

    La pièce sur Maria Deraismes est magnifique, mais notre Soeur fondatrice doit se retourner dans sa tombe car lors de la création du DH les titres et fonctions étaient accordés au sexe de la personne qui les assurait.

    Les démissions qui mettent en péril l’avenir du DH trouvent pour certaines leur motif dans ce refus de la féminisation que même la très conservatrice Académie française a fini par accepter.

  • 1
    renuccio 4 février 2018 à 11:53 / Répondre

    Dommage, je suis sur Paris le 07 02, j’aurais apprécié!
    Bonne soirée à tous

Laisser une réponse pour Tristan Laisser une réponse

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
03dfeb06c1c5b09fe57683a54b2483b4vvvvvvvvvvvvvv