Concurrence et radiations égyptiennes

Par Jiri Pragman dans Maçonniques

Le 13 septembre 2007, le Blog Maçonnique avait commis un article intitulé L’ordre règne-til à Memphis ?, article faisant allusion aux tensions entre « Egyptiens ». Cet article avait suscité pas moins de 370 commentaires ! Du jamais vu.

Après le décès de Gérard Kloppel, Grand Hiérophante Mondial de Memphis-Misraïm, on pouvait se demander comment allait évoluer cette Franc-Maçonnerie égyptienne en France et sur le plan mondial.

On constate aujourd’hui que cohabitent sur le web 2 sites comprenant dans leur nom de domaine le sigle GLDEF de la Grande Loge Egyptienne de France.

Le site www.gledf.fr mentionne la filiation directe Robert Ambelain – Gérard Kloppel. Le Grand Maître de cette Grande Loge Egyptienne de France est Gérard Harel. De ce fait, il est membre du Souverain Sanctuaire International de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm (ORUMM).

Le site www.gledf.org est en fait une page de la Grande Hiérophanie Mondiale du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm et de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm. Elle se réclame des mêmes filiations directes. Le contenu est tout autre puisqu’il ne s’agit pas d’une présentation de cette Maçonnerie mais bien une déclaration magistrale de radiations. On y apprend que Joseph Castelli, Grand Hiérophante – Frand Maître Mondial 99ème degré (…) déclare que Gérard Harel, 96ème degré est radié à vie de ses fonctions de Grand Maître National de la Grande Loge Egyptienne de France et de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm, pour des motifs d’insubordination et fautes très graves commises au sein de l’ordre (…) Ledit Harel est donc renvoyé dans le monde profane en lui fermant de manière ferme et définitive les portes de la Franc-Maçonnerie Universelle.

Le même jour (8 janvier 2009), ce sont 8 responsables de la Grande Loge Egyptienne des Caraïbes qui sont radiés à vie.

A noter que si l’on cherche « Grande Loge Egyptienne des Caraïbes » sur le web, on aboutit aussi à 2 pages différentes : 1 page « Harel » www.gledc.fr et 1 page « Castelli » www.gledc.net.

lundi 25 mai 2009 35 commentaires

Mots-clés : , , , ,

  • 35
    pyerre67 5 avril 2011 à 23 h 12 min / Répondre

    Affaire GLEDF suite : Aux dernières nouvelles, le pseudo président des pseudos loges symbolique de la pseudo obédience Grande Loge Egyptienne de France, a été condamné à 18 mois d’emprisonnement dont 6 mois fermes. Gageons qu’il s’agit sans aucun doute d’une récidive (il n’y aurait pas de condamnation ferme sinon) et que lorsque cet individu a été recruté (par le Grand Maitre Internationale de l’Univers et de la Galaxie – et qui lui a transmis les enseignements dus à son très haut grade) il ne disposait déjà plus d’un casier judiciaire vierge.
    Quant à la loge dite « Isis-Osiris », loge initiale de cette pseudo-obédience qui continue a provoquer des pseudos tenues mensuelles et dont la GLEDF revendique la légitimité, il est simple de consulter le registre des associations en préfecture de Rouen pour s’apercevoir que son utilisation est des plus abusive.

    A moi les enfants de la veuve !!!

    Y aura-t-il, enfin ?, une réelle volonté d’éloigner définitivement ce psychologue à deux sous autoproclamé GMI, affichant un 97ème degré alors qu’il n’a surement jamais été initié au delà du 95 et surement jamais reçu le fameux rétro-grade 66 qui l’autorise à faire et défaire selon sa propre volonté et au grès de ses humeurs ?

  • 34
    Mery 30 octobre 2010 à 5 h 47 min / Répondre

    (…)
    intéressant!!
    Oui Jiri ouvre un fil sur ce Rite Standard d’Ecosse

    (…)

  • 33
    TERRE D EGYPTE 12 novembre 2009 à 21 h 34 min / Répondre

    les chiens aboient la caravane passe

  • 32
    nephhebeth 17 juillet 2009 à 11 h 26 min / Répondre

    au fait avez-vous déja entendu parler de la GRANDE LOGE FRANCO-HAITIENNE DE MEMPHIS MISRAIM, je pense qu’il faudrait peut-être en dire quelque chose.

  • 31
    Flupke 28 mai 2009 à 11 h 55 min / Répondre

    Emerek tu taquines mon côté libertaire, il n’est pas sûr que le sujet du ‘chapeau texan’ ne soit pas aussi important qu’un sujet concernant les rites … le symbolisme du ‘couvre-chef’ en Tenue a déjà fait l’objet de planches intéressantes …
    Hier j’ai porté le feutre noir en Tenue c’est pas mal …
    Oh, Isis pardonne moi ne me gronde pas trop

  • 30
    lihin 28 mai 2009 à 8 h 27 min / Répondre

    À Kaktée,

    J’ai assisté à une séance d’une Loge régulière (oui, cela existe en Helvétie) au Rite MM. L’explicité des contenus ésotériques me semblait caractériser ce rite encore plus qu’au RÉAA. On peut situer les divers rites franc-maçonniques sur une échelle explicité – implicité ésotériques. C’est en ce sens, par exemple, que les rites britanniques sont les compléments des rites égyptiens. Et, si on déduit les degrés auxiliaires britanniques réservés exclusivement aux chrétiens trinitaires et donc hors de la Franc-Maçonnerie universelle, il y a BEAUCOUP moins de grades, env. un douzième y inclus les grades « bleus ».

    Pour ne plus vous déranger ici, je suis EMEREK au chapeau texan.

  • 29
    Kaktée 28 mai 2009 à 8 h 02 min / Répondre

    @ Emerek
    Et pourquoi ne pas demander à Jiri d’ouvrir un fil sur ce Rite Standard d’Ecosse peu connu (sauf des anglois) ?
    Sauf erreur de ma part, il n’est pratiqué en France que par la GLNF et la GLTSO, Obédiences purement masculines. Je suis certaine que cela en interessera plus d’un (e).

    Il y a effectivement dans le Sud Est de la France, une Loge où les FF.°. sont presque tous américains et le Véné a un chapeau de cow boy .
    Ceci dit, je n’ai jamais vu dans les RG de la plupart des Obédiences une définition précise de la forme du couvre-chef requis. Rien n’empêcherait un feutre à la Al Capone, une casquette, une coiffe de bigouden ou alsacienne.
    Il y a des Soeurs, qui dans une ville spécialisée dans la dentelle ont des gants en dentelle.

    Les Loges egyptiennes sont accueillantes, visite les si tu peux de préférence lors d’une Cérémonie d’initiation

    Kaktée
    .

  • 28
    EMEREK 27 mai 2009 à 23 h 37 min / Répondre

    @Kaktée

    Désolé d’avoir perturbé l’ordre de Memphis !!!
    …..juste pour dire au frère Lihin qu’une réponse se trouve au « Chapeau Texan »…où nos babillages ne dérangeront ,cette fois ci ,que les chiens de prairie….

    Ceci dit le rite égyptien m’intéresse et j’irai également assister à une tenue….dès que possible…

  • 27
    kaktee 27 mai 2009 à 15 h 17 min / Répondre

    @Lihin
    Oh mais je vois très bien..
    Un exemple : j’ai envie d’aller au cinéma voir Blanche Neige et les 7 nains….
    dans le couloir du cinéma, je suis dirigée ailleurs, et je me dois de regarder le secret de Brookback Montain.

    Nous n’avons que rarement des profanes qui frappent à la porte des Rites égyptiens en en ignorant tout.
    Ils ne savent pas tout mais ils veulent un rite spiritaliste et même déiste.
    Les FF.°. et les SS.°. nés dans les Rites égyptiens peuvent quitter la Maçonnerie, mais ne rejoignent que très très rarement les autres rites sauf quand ils sont en double affiliation.
    L’inverse de demande d’ffiliation est plus fréquent.

    Alors le Rite Standard d’Ecosse n’est pas une alternative au RAPMM, c’est autre chose, c’est un autre état d’esprit.

    DE plus, je précise que les 3 premiers degrés sont Païens. Ce n’est pas un rite lénifiant et on n’y chante pas de Cantiques et nos initiations y sont très dures.
    Dans les Ateliers Supérieurs, si tous les degrés ne sont pas conférés physiquement, ils sont néanmoins travaillés.

    Evidemment vous n’avez pas beaucoup de degrés, mais une foultitude à côté avec les side-degrees, La Marque, La Royal Arch, les Templiers, la Croix rouge de Constantine… Les uns et les autres ont peu de degrés sauf dans le cryptique.

    Alors, je peux parfaitement comprendre que ce rite soit merveilleux ( comme d’autres d’ailleurs REAA, Oitar, Rites Francais ( au pluriel), RER, Oitar et bien d’autres) mais nous nous avons décidé de rester en Egypte, alors Lihin, inutile de faire de la retape ici SVP pour en détourner certains de leur désir.
    Tout le monde n’est pas apte à rentrer chez nous, nous en dirigeons aussi ailleurs. Les illuminés qui font de grandes invocations sur leur balcon ou qui savent tout, on n’en veut pas ( et ceux-là on ne les envoie même pas ailleurs, on trie)

    Le site de Mercure a permis de mettre beaucoup de pendules à l’heure, de nous re-connaitre, de nous recentrer. Ces Rites nous les aimons au delà des clivages et des Obédiences et ce qui nous interesse, c’est la qualité du travail et non pas de laver plus blanc que blanc..

    J’ai dit !
    Kaktée

  • 26
    alkemia 27 mai 2009 à 14 h 19 min / Répondre

    Régularité?
    il est évident que pour la GLNF les rites égyptiens ne sont pas puisqu’ils ne les ont pas , du moins pas encore et l’on verra ce qu’ils en diront si les deux protagonistes que sont les Grands Hierophantes autoproclamés arrivent à les leur donner vu qu’ils sont tous les deux des « Reguliers » maintenant.
    La regularité dont nous parlons sur le forum et dans ces posts n’est pas celle octroyée par la GLUA mais par la transmission que les détenteurs précédent ont ou n’ont pas faite.

  • 25
    lihin 27 mai 2009 à 12 h 53 min / Répondre

    À Kaktée,

    Peut-être nous nous sommes moins éloignés du sujet de ce fil que vous pensez. Parmi les rites francs-maçonniques, les rites britanniques sont proprement le contrepoids des rites égyptiens, à l’autre côté de la balance.

    Si vous lisez attentivement l’obligation de l’initiation au Rite Standard d’Écosse et, quelques alinéas plus loin, une partie de l’instruction du Président de la Loge au nouveau membre, vous comprendrez éventuellement mieux le comportement des Obédiences britanniques. Il y en a beaucoup et je ne les connais pas tous, mais parmi ceux qui me sont un peu familiers, aucun rite n’est plus explicite concernant la régularité franc-maçonnique que le Standard d’Écosse.

  • 24
    Kaktée 27 mai 2009 à 11 h 46 min / Répondre

    @ lihin
    @Emerek

    Je suis désolée, et bien que vos interventions soient très interessantes, mais le fil du sujet n’est-il pas sur les Rites égyptiens « concurrence et radiations egyptiennes  » et non sur les charmes respectifs du « par coeur » et du « lu ».

    Par ailleurs je n’ai rien contre le « Rite Standard d’Ecosse » dont j’ai d’ailleurs tous les Rituels, mais tant que je ne l’aurai pas vu pratiqué, je ne pourrai faire aucun commentaire dessus, et ça risque de durer longtemps vu que les anglais boycottent ce que certains appellent des Soeurs. Et encore une fois, cela ne me semble pas sur le bon fil.

  • 23
    lihin 27 mai 2009 à 10 h 31 min / Répondre

    À EMEREK,

    Tant que j’en sache, la question « lire ou par coeur » n’entre nulle part dans la définition de la régularité franc-maçonnique. Avez-vous d’autres informations à ce sujet ?

    Aux rites par coeur la meilleure solution que je connais est de nommer à l’avant un seul souffleur bien rodé en les rituels qui seul se réfère à une version écrite pendant les travaux. Mêler lire et par coeur aux rites « par coeur » revient souvent à lire les rituels et n’encourage pas suffisamment les Frères à la diligence.

    À mon humble expérience, le par coeur a les avantages 1) d´éviter le bricolage des rituels (un phénomène hélas beaucoup trop fréquent), 2) de concentrer les travaux sur ceux-ci y inclus les instructions formelles du grade (au lieu de la « planchéité ») et 3) surtout d’encourager un approfondissement dans les rituels, au sens de devenir pleinement porteur à part entière de la Tradition Franc-Maçonnique.

  • 22
    EMEREK 26 mai 2009 à 23 h 06 min / Répondre

    à Lihin,

    Merci de votre commentaire pour le standard d’Ecosse.

    Je suis d’accord sur l’importance du cérémonial et la nécessaire « digestion » par la connaissance mot pour mot ,pratiquement de mémoire.
    Pour moi, la solution la plus élégante (et celle que je préfére pour éviter les « loupés ») est le « mixage » par-coeur pour les moments importants avec le presque par-coeur et soutien papier pour le reste…Ce qui est ,je le sais ,hautement hérétique pour mes frères d’Emulation.
    Mais le REAA (que je connais) conseille prudemment la lecture et non le savoir par-coeur.
    Serais-je donc irrégulier,hérétique,et infidéle…la totale ,quoi !!! ???

  • 21
    lihin 26 mai 2009 à 20 h 51 min / Répondre

    À tous,

    Concernant les rites dits égyptiens, à mon humble avis il ne faudrait pas oublier Jean-Marie Ragon, qui, selon ma lecture, avait reçu un patent des frères Bédarride. Jean-Marie Ragon est d’ailleurs un auteur fort digne de lecture.

    À EMEREK,

    Selon la Loge que vous visiterez, vous serez soit positivement impressionné, soit le contraire. Comme le rite « Émulation », le rite Standard d’Écosse s’apprend par coeur, favorisant un approfondissement dans les rituels et une identification avec eux. Par conséquent, ces rites supportent très mal la médiocrité. Un seul officier « boiteux » peut donner lieu à une cérémonie « boiteuse ». On connaît la parole : « Bien lu vaut mieux que mal mémorisé. » Au rite Standard d’Écosse, les non-Écossais se montrent quelque fois plus attachés au folklore écossais que les gens du pays. Néanmoins, ce rite est assez pur et proche aux origines opératives, les obligations étant les plus rigoureusement traditionnelles que je connais. Des rites continentaux, c’est le Rite Français Traditionnel de 1786 qui, à mon expérience, lui est le plus similaire.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif