GODF. Le Grand Maître assigné en référé

Publié par Jiri Pragman dans Divers

Le 8 décembre 2011, une assignation a été transmise par huissier à l’association Grand Orient de France dont le président est tenu à comparaitre (ou à se faire représenter par un avocat) le 9 janvier 2012 à 9h devant le Tribunal de grande instance de Paris.

Les requérants, membres du GODF… et de l’UGODFM, reviennent sur les déclarations publiques du président Guy Arcizet qui admettait l’adhésion de 250 femmes et affirmait qu’un nombre important d’entre elles seraient en attente de l’être. Les requérants remettent en cause la caractère exécutoire du « voeu n°95″ voté par le Convent 2011. Ils sollicitent donc de la juridiction de référé de céans qu’il soit ordonné au GODF par l’organe de son Conseil de l’Ordre de ne plus délivrer le document préalable à l’adhésion à cette association dès lors que le candidat serait de sexe féminin et qu’il suspende en l’état, les adhésions des membres féminins de l’association jusqu’à ce qu’il soit définitivement statué sur le fond.

L’interdiction devrait être assortie d’une astreinte définitive de 1.000 euros par jour de retard et par infraction constatée. Et les requérants voudraient aussi se voir verser indivisément la somme de 3.500 euros sur le fondement de l’article 700 du CPC. Ils souhaitent également que le GODF soit condamné aux entiers dépens.

09 déc 2011 102 Comments
  • Menas 9 décembre 2011 at 18 h 01 min / Répondre

    Après la GLNF, voilà que le GODF se lance lui aussi dans les procès…

    Quelle pétaudière !

    Quel bel exemple que donne, une fois de plus, la Franc-maçonnerie Obédientielle !

    Quelle honte !

    Où sont passées les vertus et les valeurs qui sont prônés dans les Loges ?

  • Etienne 9 décembre 2011 at 18 h 29 min / Répondre

    « Et les requérants voudraient aussi se voir verser indivisément la somme de 3.500 euros sur le fondement de l’article 700 du CPC. »

    C’est une blague ??

  • Auclair 9 décembre 2011 at 20 h 01 min / Répondre

    1000 euros par jour et par infraction, plus 3500 euros… Merci qui? Merci mes Frères. Pourtant ces Frères procéduriers ne se sont pas manifestés lors du dernier cnvent.
    Un Frere du GODF

  • Flupke 9 décembre 2011 at 20 h 27 min / Répondre

    Dans la mesure où la Constitution du GODF chapeautant son règlement général ne précise pas le genre des membres de ce même GODF ………… les procédures peuvent s’enchaîner gaiement et même se « diversifier ».

    En effet des sœurs initiées au dit GODF vont pouvoir s’estimer stigmatisées par les plaignants et poursuivre chacun d’entre eux pour sexisme, compte tenu encore une fois que la Constitution du GODF chapeautant son règlement général ne précise pas le genre des membres.

    Elle n’est pas belle la vie à venir de ces procéduriers qui n’ont pas lu les fables de La Fontaine concernant la justice ?

    « Aussitôt qu’à portée il vit les contestants,
    Grippeminaud le bon apôtre
    Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
    Mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre. »

    Sans compter les compteurs qui vont tourner chez les avocats des uns et des autres ……………

    Au fait ils n’ont rien à faire de mieux chez eux, par exemple consacrer du temps à leurs petits enfants et autres activités utiles qui ne manquent guère dans les familles ………..

  • Thouret 9 décembre 2011 at 22 h 03 min / Répondre

    Quelle tristesse, vraiment… Ne pas exposer au monde profane nos petites agitations, régler nos dissonances en Chambre du Milieu (ou en Convent), voilà, je pense ce que les Frères du G.O devraient faire…

    Que les Frères requérants ne tombent pas dans la caricature de la GLNF (même si je suis un fervent opposant à l’Initiation des femmes dans les Obédiences masculines).

  • Fox7ans 9 décembre 2011 at 22 h 07 min / Répondre

    Non mais c’est pas vrai !

    Ils vont pas arrêter un jour. Ils voulaient des votes du convent, il y a eut des votes du convent, Ils ont demandé à la justice, ils ont perdu. (ce qui était plié d’avance sur le fond, mais il n’est pire sourd…)

    Et là, ils reviennent et en plus, ils réclament du fric !
    mais d’ou peut-il venir ce fric ? Mais des cotisations des frères.

    Ces messieurs sont-ils prêts à défendre leurs réclamation devant le convent ? A demander aux Frères de payer pour leurs c…

    Ca suffit !

  • luciole 10 décembre 2011 at 0 h 22 min / Répondre

    Affligeant,le spectacle que donnent certains Frères et les administrations de leurs Obédiences. Les métaux (y compris politiques) ne devaient-ils pas rester au dehors?
    Quel besoin de tout modifier? La France a la chance d’avoir des structures pour tous les gouts,monosexe,mixtes,reconnus,
    deistes,libéraux,etc.
    Comment dire aux profanes que nous sommes tolérants,fraternels,universels,spirituels et tout et tout?
    Je crains que la FM en France n’ en meure et ce sera de notre faute…

  • spahi 10 décembre 2011 at 9 h 26 min / Répondre

    UGODFM ne désarme pas.
    La quérulence de ces Frères ne connait aucun répit.
    Ils ne veulent pas voir une femme au GODF alors que chaque Loge est souveraine pour décider ou non de les accueillir.
    Peut être pourraient ils ne pas empoisonner la sérénité de l’obédience qui a « franchi le cap » de la mixité lors des derniers convents en disant qu’il n’existe aucune distinction de sexe chez les membres du GO.
    De quoi ont ils peur?
    De qui ont ils peur?

  • Bleu-Ciel 10 décembre 2011 at 9 h 45 min / Répondre

    Oui!…triste spectacle!Et je suis heureux d’avoir quitté le Grand Orient pour revenir à la Grande Loge de France!Les Frères qui jouent avec la Justice profane doivent avoir beaucoup d’argent ,beaucoup d’orgueil et pas assez le sens du travail maçonnique sur eux-mêmes!
    Je suis triste de voir le délabrement de notre maçonnerie….celle qui prêche à tout vent l’extériorisasion et l’immersion dans le monde profane!
    Allez! les frères!réveillez-vous!Revenez dans vos loges pour travailler et écartez-vous des futilités et de ce qui brille….!

  • phenix nantes 10 décembre 2011 at 11 h 22 min / Répondre

    cela est bien triste, ou sont les valeurs de la FM et celle de la FM UNIVERSEL, il me semble que les sectaire des différentes obédience devraient se réunir et former un cercle fermé de joyeux lurons sexistes, demago et j’en passe;
    Oui cher(e)s ss et ff le monde avance …déjà au XVIII° il y avait des Soeurs dans certaines loges….ouvrons nos portes car les ss nous aident à trouver le chemin…comme nous les aidons également , je ne vais pas plus loin les vrais Maçons serons de quoi je parle…BIZZZ phenix

  • Lagache Jean-René 10 décembre 2011 at 11 h 26 min / Répondre

    HIRAM RÉVEILLE TOI, ILS SONT DEVENUS FOUS!!

  • Ronan 10 décembre 2011 at 16 h 18 min / Répondre

    Il faudrait arrêter le délire…

    Il n’y a strictement aucun rapport entre les problèmes gravissimes dont souffre la GLNF et cette ultime tacle vicieux des quelques frustrés de l’UGODFM.

    D’un côté nous avons un problème structurel qui risque de faire disparaître dans sa forme actuelle l’une des plus importantes obédiences françaises et de l’autre quelques (modéré) – tellement nombreux que leur congrès tiendrait dans une cabine téléphonique – qui ne se résolvent pas à la démocratie et prétendent une fois de plus revenir sur une décision collective, largement approuvée, en usant de la justice civile. J’espère que cette fois ils seront déboutés et suffisamment condamnés (à la hauteur de leurs propre délire, notamment via l’Article 700 utilisé cette fois contre eux par nos avocats) pour retourner définitivement à leur néant.

    En ce qui me concerne, terminée la fraternité de façade: cette fois, j’espère que tous les frangins sensés auront compris à qui ils ont affaire et les expédieront dans la nature à grands coups de pompe lorsqu’ils viendront couiner à la porte pour assister aux travaux. Je ne les reconnaîs plus pour frères, ce qui du reste clarifie parfaitement les choses puisque de leur côté ils ne me reconnaissaient plus pour tel depuis longtemps.

    Finissons-en avec ces faux-frères qui voudraient régenter l’obédience à l’aune de leurs fantasmes: du vent, du balais, de l’air!

  • EMEREK 10 décembre 2011 at 18 h 32 min / Répondre

    On en reste tout ébaubi devant tant d’assauts aussi fraternels……!!!

  • Geplum 10 décembre 2011 at 19 h 16 min / Répondre

    Peuvent pas aller maçonner ailleurs, entre machos, ces pseudos Frères.
    Il serait peut-être temps d’engager de sérieuses procédures d’exclusion contre ces zozos qui, faisant fi de leur serment, n’acceptent plus la justice de leur obédience pour des problèmes qui ne concerne qu’elle et non le monde profane.
    Si le GODF d’aujourd’hui ne leur plait plus, qu’ils aillent voir ailleurs. Bon débaras !
    Gérard.

  • EMEREK 10 décembre 2011 at 19 h 49 min / Répondre

    J’aime beaucoup cette phrase de Michael Moore dont on connait l’appartenance bien de gauche américaine…..

     » Les pires censeurs sont ceux qui osent réprimer les idées et font taire les contestations. »

  • Flupke 11 décembre 2011 at 10 h 42 min / Répondre

     » Les pires censeurs sont ceux qui osent réprimer les idées et font taire les contestations. »

    oui mais …

    le censeur est toujours … l’autre …

    … ainsi les hommes vivent dans le rejet de l’autre quel qu’il ou elle soit !

    Michael Moore n’a pas résolu ce vice de construction

  • PERPLEXE 11 décembre 2011 at 11 h 58 min / Répondre

    Dès lors qu’il s’agit d’une modification de l’article 76 des statuts du GODF, la proposition d’extension du recrutement aux femmes devait obtenir lors de l’A.G du GODF la majorité absolue des Loges inscrites.
    Et cette majorité requise au cours de chacune des AG du GODF a été la suivante
    AG …… LOGES…… MAJORITE
    ……… DU GODF …. ABSOLUE
    4/9/2009…..1.117….. 560 voix
    2/9/2010…..1.147….. 575 voix
    2/9/2011…..1.161….. 582 voix
    Cette même proposition a fait l’objet de 3 scrutins au cours des 3 dernières années.
    Les résultats « Pour » et « contre » le recrutement mixte ont été les suivants :
    ………..LOGES…..LOGES……… % …… %
    AG ….CONTRE……POUR……CONTRE…..POUR
    2009……607……..477………….54%………….43%
    2010……519……..537…………45%…………..47 %
    2011……356……..377…………31%…………..32 %

    1)La proposition de 2009 a été déclarée rejetée mais ensuite annulée par la CSJM le 20/11/2009
    2)La proposition de 2010 a été déclarée « adoptée » ? mais annulée par la CSJM le 6/5/2011
    3)La proposition de 2011 a été déclarée « adoptée »? mais contestée devant la CSJM et le 7 décembre 2011 devant le juge de la République.

    Conclusion :

    Au cours des 2 dernières années la proposition d’un recrutement mixte n’a jamais pu être adoptée à la majorité absolue des loges recensées au GODF .

    Celles-ci sont donc très divisées sur la question de la mixité du recrutement.

    D’ou la nécessité de recourir à un arbitre impartial et indépendant en l’occurence le Juge de la République. .

    Il y avait bien une autre solution en interne ( celle de la discussion et de la recherchce d’un compromis acceptable par toutes les parties) mais elle n’a jamais eté recherchée par les instances internes..

  • Flupke 11 décembre 2011 at 12 h 47 min / Répondre

    à Perplexe
    Ce que tu dis est vrai mais incomplet.
    et tu le sais très bien !
    Depuis de nombreuses années les propositions de modifications de la constitution (chapeautant le règlement général) ont été refusées à chacun des convent.

    Introduire le mot « masculin » dans le texte constitutionnel a été systématiquement rejeté par les 2/3 des loges.

    En conséquence
    soit le GODF est réservé aux seuls hermaphrodites, curiosité embryologique fort peu répandue, hypothèse farfelue j’en suis d’accord

    soit les hommes et les femmes peuvent y adhérer sous réserve de vote favorable par boules blanches et noires par les membres de la loge où ils font la demande ……….. autre façon d’évoquer la liberté des loges

  • Ruppert 11 décembre 2011 at 16 h 11 min / Répondre

    Oh ! les horribles plaignants… ils réclament 3.500€ pour un référé. Et en plus, comme ils sont solidaires, la somme n’est pas divisible… (article 700). Deux jours avant, pour un référé avec le même juge d’ailleurs, l’avocat de la GLNF réclame 5.000€… Bein vous voyez, ils sont pas si chers que ça ces mauvais Frères qui osent user de leur droit fondamental de saisir la justice pour obtenir le Secours qu’ils n’obtiennent pas de leurs élus !
    Sinon, oui, c’est vrai ! La justice coute cher, mais pas autant que l’impunité ou la complicité passive.
    Et de toutes les façons, les bêtises du GODF coûtent encore plus cher :
    Combien pour les diplômes de Maîtres, réédités en urgence, pour le simple « plaisir » d’y faire figurer la mention de sœur à côté de Frère SANS AUTORISATION LEGALE ?
    Combien vont nous coûter les nouveaux rituels « mixtes » ?
    Combien a coûté la mise à jour (Nom de jeune fille ; sexe; choix multiple : Madame/Mademoiselle/Monsieur) de nos documents administratifs informatiques et papier ?
    SURTOUT dans la situation où aucune décision définitive et/ou applicable a été prise pour faire du GODF une obédience mixte…
    Bref, SURTOUT pour essayer de berner les juges de la Cour d’Appel en plaidant la mixité de fait au GODF… mais là, c’est vrai, mes chers frères, rien n’est trop cher !

    Allez, mes chers frères qui intervenez sur ce site (Ronan exclu car s’il croit qu’en ne reconnaissant pas les autres on va le reconnaître, le pauvre n’a pas bien compris ce qu’est la reconnaissance), un peu de bonne foi ! Un peu de patience !
    Le mardi 3 janvier vous avez la plaidoirie en Appel sur le fond de la question….
    Le lundi 9 janvier vous avez le référé pour l’arrêt immédiat à titre conservatoire de ce qui n’apparaît pas juste dans l’esprit de nombreux frères de l’obédience….
    C’est pas parce que vous êtes minoritaires (regardez attentivement tous les votes), que vous braillez fort et que vous insultez à chaque respiration que vous changerez le cours de choses. Ne vous en déplaise, vous êtes pris dans le flot de l’Histoire.
    Je pense même que vous devriez vous réjouir de la situation. ENFIN, elle touche à son terme et bientôt chacun choisira son camp : La Franc-Maçonnerie des loisirs et des affaires en tout genre (business et politique ou le profane comme corps intermédiaire de la république) ou bien la Franc-Maçonnerie initiatique et traditionnelle (le centre de l’union, la recherche d’une élévation spirituelle au service d’engagements privés et personnels qui ne regardent personne d’autre que soi)….
    Allez, du calme : et préparez votre besace à outils ! Cette fois-ci, pour construire, pas pour détruire… pour apprendre ce que normalement vous devriez savoir et pas pour assassiner !

  • calvariam 11 décembre 2011 at 16 h 48 min / Répondre

    Démocratique? Sauf erreur de ma part tout cela s’est passé sans un vote incontestable sur un changement des statuts à la majorité qualifiée…
    @ Flupke: procéduriers?, qui à argumenté que nous pouvions initier des femmes alors que nous savions tous très bien que nous étions une obédience masculine, au prétexte que ce n’était pas stipulé?
    @Thouret, je sais qu’il est triste d’exposer cela en public, mais il faut dire que le débat est muselé en interne, pour rappel, le forum du GODF est toujours fermé, contrairement à ce que m’avait promis un conseillé de l’ordre( c’était avant le convent donc autant dire en pleine campagne électorale, je n’ai plus qu’à m’en prendre à moi!), nous sommes contraints d’en discuter sur le parvis…je rappelle également que si la justice avait régné en interne nous n’en serions pas là…
    @Fox7ans: des frères et des sœurs!!! C’est ça le plus beau!!
    @Luciole: je suis bien d’accord avec toi…mais que veux tu, le sens de l’histoire…en plus Nicole s’emmerdait ferme à la maison quand j’allais en tenue, alors….et puis Roger voulait pouvoir être dans la même loge que sa fille…
    @Spahi: peur ,non, et surtout pas de l’opinion au point de faire dans la bien pensance comme vous!!!
    @phenix nantes: nous démago et sexistes? Ce n’est pas moi qui croit que la femme (par de mystérieuses qualités intrinsèques je suppose) est l’avenir de l’homme, c’est du sexisme, c’est on ne peut plus démagogique aussi et c’est de vous!!Et je passe sur « les faux maçons » marque d’une véritable tolérance aux opinions contraires !
    @Ronan : on reconnait là toute votre tolérance maçonnique, qu’avons-nous faits pareil quand nous étions ennuyés régulièrement par quelques suffragettes qui insistaient pour que nous initions leurs copines !!!, je ne crois pas que nous couinerons, pour rappel, nombre de loges ne sont pas prêtes à initier, ou affilier des sœurs, cesser de prendre vos désirs pour la réalité, bon vous pouvez toujours demander ou faire pression sur certaines qui sont simples locataires de l’obédience, mais d’autres sont propriétaires…elles se contenteront de vous dire d’aller voir ailleurs…maintenant je serais heureux de voir comment vous vous y prendriez pour me mettre dehors à grand coup de pompes dans le c…, je suis à votre disposition (macho et macho jusqu’au bout !)…
    @geplum : non nous n’irons pas voir ailleurs, maintenant il y a une solution : dissoudre le GODF, partager les meubles et créer deux obédiences nouvelles…
    @emerek : moi aussi j’aime beaucoup cette phrase…tout à fait ce qui se passe à la tête de l’obédience…
    il est vrai que cette exposition nécessaire est dramatique et pitoyable, mais que voulez vous, c’est ça l’exteriorisation, pour le meilleur…et pour le pire!!
    tout cela pour sacrifier au soit disant sens de l’histoire qui voudrait qu’il y est , partout, indifférenciation entre les hommes et les femmes…

  • EMEREK 11 décembre 2011 at 16 h 54 min / Répondre

    Que de chamailleries….GODF GLNF !!!
    Personnellement c’est à La Maçonnerie à laquelle j’ai adhéré,dans une obédience qui me convenait.
    Si d’aventure cette obédience :
    -Venait à me trahir.
    -Venait à tomber aux mains de petits totalitaires avides de jouir d’un pouvoir qu’ils n’ont jamais eu dans le monde profane.
    -Venait à enfreindre les Landsmarks les plus basiques de la Maçonnerie.
    -Venait à se comporter comme le plus minable des partis politiques.

    Alors ,immédiatement je rendrais « ma carte » et irais voir ailleurs.
    Nul n’est besoin de plaider, dans ce domaine, pour garder sa liberté .

  • Flupke 11 décembre 2011 at 18 h 00 min / Répondre

    Je suis d’accord avec Ruppert le fait pour une loge d’appartenir à une fédération de loges que certains nomme obédience coûte cher.

  • spahi 11 décembre 2011 at 19 h 13 min / Répondre

    @calvariam
    « …@Spahi: peur ,non, et surtout pas de l’opinion au point de faire dans la bien pensance comme vous!!!

    Je ne fais pas dans la bien pensance et pour la réponse à mes questions, je vous renvoie à :
    « Le gai savoir des bâtisseurs » essai sur l’esprit de géométrie » de Feu notre F D. Beresniak paru chez Detrad (1983) en son chapitre 11 intitulé : Le soleil et la lune, l’initiation féminine, les Constitutions d’Anderson:
    Je cite : page 138 « …Seule la peur ou l’attachement à un niveau de conscience inférieur, conforté par un ésotérisme de pacotille, explique la mise à l’écart du Temple les personnes de l’autre sexe.
    L’Enseignement véritable est universel, ouvert à tous, sans distinction aucune, ni ethnique, ni sexuelle. Et plus est hétéroclite le groupe, meilleure est la qualité de l’égrégore et du travail .
    La pauvreté intellectuelle et la misère morale et spirituelle, dans laquelle croupissent de nombreuses sociétés de bâtisseurs, doivent être associés au souci de ne réunir que des personnes d’une même origine sexuelle, sociale, ethnique et politique. Certains aiment à se réfugier avec des personnes qui leur ressemblent sur tous les plans. Ce n’est pas pour cela qu’ils pataugent dans la misère intellectuelle et spirituelle, mais parce qu’ils n’ont aucune ambition intellectuelle et spirituelle qu’ils aiment se retrouver entre eux. La peur de la différence est l’un des symptômes de le misère mentale…
    Par ailleurs, et comme Béresniak le fait, je vous renvoie à CG Jung et à l’Anima -Animus qui désigne la part féminine que chaque homme porte en lui et la part masculine que chaque femme porte en elle.
    La voie de l’Initiation c-à d de l’équilibre psychique passe par l’introspection. Aussi, en langage symbolique, l’initié est appelé hermaphrodite ce qui signifie que l’analyse doit nous apprendre à assumer nos contradictions, y compris nos pulsions sexuelles contradictoires non pour les combattre mais de les connaître pour les accepter , les sublimer, s’en accommoder en rejetant toute censure et culpabilisation.
    C’est ainsi qu’il est stimulant d’approfondir le symbolisme de l’hermaphrodite qui est à associer à « réunir ce qui est épars ».

  • Mohamed 11 décembre 2011 at 22 h 16 min / Répondre

    On ne peut pas ne pas souffrir devant ce spectacle affligeant de l’intolérance, de la lutte pour le pouvoir à tout prix et de la haine sous-jacente qui illustrent les relations entre différents regroupements de francs-maçons.

    Est-ce le prix à payer à la liberté d’expression dont nous nous gargarisons ? Sûrement !

    Est-ce que ce brouhaha restera comme un vague souvenir dans l’histoire mouvementée de la FM ? je l’espère !

  • calvariam 11 décembre 2011 at 22 h 51 min / Répondre

    @spahi : quel galimattia! il ne suffit pas de se référer à des célébrités pour être convaincant!!! niveau de conscience, égregore, animus-anima….ajoutez y les tables tournantes et la lecture d’aura et vous allez faire un tabac auprès des fans de new age!!! ça tombe bien, c’est souvent des dames!! confondre ésotérisme et les délires occultistes !!!!et ce serait la marque d’esprits avancés, avancés dans la nevrose oui!!! c’est surtout la marque d’un esprit paresseux et confus, là est la vrai pauvreté intellectuelle!! la franc-maçonnerie s’est toujours gardée de ce genre de déviances, même si elle a accueilli à sa marge de drôles d’oiseaux….une chose est certaine: rien ne nous oblige à les suivre!
    pour ma part, et sans jeter le bébé avec l’eau du bain, je pense que mêler spiritualité et psychologie est une erreur, alors rangeons le bon Karl…erreur également de ne pas faire l’effort de rechercher les sources des pères fondateurs (dans l’humanisme du XVIIe siècle si l’on veut mon avis et dans la tradition) et de se contenter de nous resservir la soupe parfumée d’occultisme et de spiritisme, avec un doigt de doctrine suffragette du XIXe siècle…
    règne de la quantité et signe des temps…
    et quand bien même c’est de Daniel Beresniak! tout cela n’est que néo spiritualisme et pseudo ésotérisme…

  • Flupke 12 décembre 2011 at 10 h 01 min / Répondre

    Le lâcher-prise …. Qui connait ici ?

    Je m’explique.
    Une telle rage épistolaire, un tel déluge épistolaire, une telle passion bref tout un ensemble de comportements que l’on trouve habituellement dans les conflits d’argent et/ou les désamours me surprennent et ceci pour une humble association destinée (très théoriquement compte tenu de ce que je lis ici) ……….. à s’améliorer « soi ».
    A quoi bon user son fond de culotte sur les sièges des loges, assiduité pouvant conduire à multiplier les « soirées » et certains à négliger leur métier voire leur famille … pour en arriver à ce débat.
    Faîtes comme nous dans notre loge, décidez pour votre loge et ne lorgniez pas sur les autres loges au point de vouloir imposer vos conceptions. Nous avons décidé de rester entre hommes … et décider que le comportement des autres ne nous concerne pas … faîtes comme nous.
    Apprenez à lâcher prise.
    Ne soyez pas frustrés par l’exercice fait par les autres de leur liberté, exercez la vôtre pour vous-mêmes.
    Ne soyez pas ce colonel évoqué par Pierre Dac « Avoir commandé un régiment et en être réduit à commander une blanquette à l’ancienne » …………
    savourez votre blanquette à l’ancienne et laisser les jeunes goûter à d’autres plats et n’essayez pas d’empêcher la roue de tourner car elle tournera de toute façon.
    Amen

  • PERPLEXE 12 décembre 2011 at 10 h 19 min / Répondre

    A Flupke
    La Constitution du GODF fait référence aux principes généraux de la Franc maçonnerie en général et de celle du GODF en particulier. Les termes utilisés ne laissent planer aucune ambigüité quant au caractère masculin des adhérents l’Obédience. Les fondateurs ont toujours clairement affirmé que le GODF ne pouvait recruter que des hommes. Dans ces conditions, il était tout à fait justifié que les adhérents du GODF , via leurs Loges, n’aient jamais éprouvé le besoin d’adopter des propositions visant à y mentionner le terme de masculin dans cette Constitution.

    Le listing du GODF jusqu’en 2008, comme celui des membres du CO déclaré à la PP de Paris, comme les statuts du GODF révèlent que ne sont membres du GODF que des hommes, qualifiés comme tels à l’état civil, dont sans doute quelques hermaphrodites et même un transsexuel. Mais ces derniers constituent l’exception qui confirme la règle du recrutement masculin.

    Comme les dispositions de l’article 76 relatives aux conditions du recrutement des adhérents du GODF n’apparaissait pas très clairs aux yeux de certains, des propositions de modification de cet article ont été proposées devant l’assemblée générale de ces 2 dernières années pour obtenir un recrutement « quelque soit le sexe ». Pourquoi pas ?

    Encore faut-il comme le recommandent les statuts du GODF que la modification de l’article 76 ait reçu, au préalable, l’approbation de la majorité absolue des Loges recensées de l’Association. Or manifestement tel n’est pas le cas. Tu le reconnais toi même. C’est là que le bât blesse et explique le nombre très important de contentieux tant internes qu’externes. L’obédience est très divisée sur cette question.

    Quant à la souveraineté des Loges, il faut s’entendre sur la définition.A ma connaissance, une Loge est dite « libre » ou « souveraine » quand elle n’adhère à aucune obédience. Ils en existent.

    Celles du GODF qui se prétendent « Loges souveraines » doivent alors choisir :

    Soit assumer leur propre liberté ou « souveraineté » mais dans ce cas elles ne peuvent se déclarer être adhérentes à une obédience, sous peine de se contredire.

    Soit elles admettent qu’elles ne sont pas aussi souveraines mais alors elles doivent respecter les statuts de l’Obédience qui les rassemble. Les 5 loges en 2008 ont été trop gourmandes : elles ont voulu le beurre et l’argent du beurre.

    L’exécutif s’est cru autorisé, en 2010 et 2011, en dépit d’un contentieux devant la Cour d’Appel de Paris d’encourager ce recrutement mixte sans même attendre la décision correspondante. C’est une attitude irresponsable.

    En février 2010, l’opinion qui dominait au CO était que le recrutement mixte était anti-statutaire. Et soudain, le 10 juin 2010, par un coup de baguette magique de la CSJM, alors qu’il n’y avait aucune modification des statuts – ce recrutement mixte devenait conforme à nos lois.
    Pourquoi, les 35 membres du CO ainsi désavoués par le CSJM, le 10 juin 2010 n’ont-ils pas osé démissionner ? Curieux, Non ?
    En tout cas Il y a de quoi être perplexe sur ce genre d’évolution qui découle plus de l’opération du Saint Esprit que de la Raison.

    Dans l’immédiat, il est préférable d’attendre l’avis de la Cour d’Appel de Paris pour connaitre, enfin, la vérité sur cette bien curieuse affaire.

  • Flupke 12 décembre 2011 at 11 h 34 min / Répondre

    à Perplexe

    « Les fondateurs ont toujours clairement affirmé que le GODF ne pouvait recruter que des hommes. »

    Les fondateurs ont créé la FM continentale féminine dès le 18ème siècle.

  • luciole 12 décembre 2011 at 12 h 11 min / Répondre

    A tous, sans mesquinerie!
    Évacuer le fait que nous ne sommes QUE des hommes et que la présence féminine n’est pas garante d’une neutralité hormonale me parait hypocrite.
    L’inconvénient de la mixité ,me parait être que nos compagnes ne souhaitent pas forcément être initiées mais ne voient pas non plus très favorablement que leur compagnons participent de réunions mixtes dont elles sont exclues!
    Enfin, quoi que l’on dise,il y a une spécificité de l’initiation masculine et les femmes peuvent parfaitement avoir une initiation féminine valable.C’est le cas dans d’autres sociétés.

  • Flupke 12 décembre 2011 at 12 h 41 min / Répondre

    certes Luciole, les variétés féminines que tu listes existent

    mais, Luciole, aller, fait un peu de place à la recherche de la vérité ……….. il en est d’autres d’aspirations féminines …

    quid, simple exemple,des femmes qui ne correspondent pas à tes hypothèses, soit celles qui désirent être initiées ou intégrées au GODF

    Bien que favorables pour ce qui nous concerne à rester entre hommes dans notre loge nous ne sommes pas aveugles et sourds aux autres points de vue existant au niveau d’autres loges du GODF.

  • PERPLEXE 12 décembre 2011 at 13 h 19 min / Répondre

    @ Flupke

    « Les fondateurs ont créé la FM continentale féminine dès le 18ème siècle » .Tu crois réellement à ce que tu dis ?

    En tout cas, les fondateurs de 1913 quand ils ont déposé les statuts du GODF à la PP de Paris n’avaient aucun doute sur le caractére mascuilin de l’obédience.

  • Ronan 12 décembre 2011 at 13 h 32 min / Répondre

    -Je suis favorable à la mixité.

    -Je respecte les frères qui souhaitent travailler dans une loge monogenre.

    -Ma loge, dont je suis délégué aux congrès régionaux, a toujours voté en faveur de la liberté des loges de choisir leur méthode de fonctionnement, mixte ou monogenre, mais elle a également voté de rester elle-même monogenre.

    -Sur ce point, je fais même partie des mixistes qui se tirent volontiers une balle dans le pied en réclamant depuis que le débat fait fureur, une modification du règlement imposant une majorité qualifiée d’au moins les 2/3 des frères de la loge pour modifier son recrutement. Une majorité « lourde » est la seule manière d’éviter rancoeurs et conflits. Les extrémistes de la non-mixité, qui veulent simplement imposer leurs fantasmes à l’ensemble des loges de l’obédience, ont préféré une position jusqu’auboutiste dont on constate aujourd’hui les dérives délétères: c’est leur problème, mais ils risquent de se retrouver en position délicate si leur loge vote la mixité à une étroite majorité et s’ils ne sont pas assez nombreux pour rejeter les profanes féminines via les boules noires. Tant pis pour eux, je ne vais pas les plaindre…

    C’est compliqué de laisser chacun bosser en paix comme il le souhaite : au RF ou au REAA, avec ou sans GADLU, dans une loge monogenre ou mixte? Il y a besoin de tout ce cirque pour que ça fonctionne? A ce jour, les orients sont sereins: les loges qui ont basculé dans la mixité l’ont fait sans drame, d’autres ont essaimé pour donner naissance à un atelier mixte… Pour ma part je suis fondateur d’une loge mixte qui allumera ses feux en mars, mais je resterai membre à terme de ma bonne vieille loge masculine… Un peu d’ouverture d’esprit et de tolérance fraternelle, ça écorcherait les excités de la masculinité?

  • Ruppert 12 décembre 2011 at 14 h 39 min / Répondre

    Comme toujours on essaye de brouiller les pistes.
    Que les choses soient claires :
    Des aventuriers qui ont confondu FM et Monde profane (Mixité et Parité ; loisirs+politique+affaires et tradition initiatique) voudraient faire croire que le GOdF était mixte depuis 250 ans sans s’en être rendu compte !
    Ils confondent :
    -la LOI qui oblige à des votes à l’unanimité (voire aux 2/3) de l’ensemble des membres et non plus de leurs représentants pour changer la commune intention d’un CONTRAT (c’est ce qu’est une association 1901 du point de vue du Droit)
    -les idéologies éphémères d’un monde perturbé contre lesquelles chaque Frère devrait essayer de rester Critique. Vous pensez donc ps qu’un jour, à force de parité les hommes et les femmes éprouveront quelque bonheur à pouvoir se retrouver selon leur genre et échanger autrement qu’à parité imposée ? Non ? C’est une idée de ringard-machiste-masculiniste-et-j’en-passe ???
    Allons, un peu de sérieux, un peu moins de « politique », un peu plus de réflexion !
    LA FM mixte existe, la FM féminine existe et nul n’a attendu personne pour cela !
    En voilà un qui veut rester dans sa bonne loge masculine, mais tout de même il veut créer aussi une Loge mixte, comme ça, pour voir ce que ça peut faire !!! AU GO, bien sûr…car ailleurs on sait comment faire. Le DH gère avec une histoire qui lui appartient tout entière une réalité « mixiste ». Il a ses rituels, ses usages, sa chaîne initiatique.
    Mais pardon, c’est bien connu : un Franc Maçon transgresse pour le plaisir de transgresser…. et après : advienne que pourra !

  • PERPLEXE 12 décembre 2011 at 15 h 02 min / Répondre

    Comment a été prononcée l’exclusion de Loge Delgado citée dans WICKIPEDIA?

    La Section Permanente de la CSJM du GODF a prononcé le 18 mai 1999 la décision suivante :

    « Attendu que le problème de l’initiation des femmes au GODF est posé par la Loge Delgado … ne peut, en aucun cas, faire l’objet d’un débat avec le Conseil de l’Ordre ou la Chambre Suprême de Justice Maçonnique ».

    « Attendu que seul le Convent est souverain dans ses décisions »,

     » Attendu que le Législatif a décidé en rejetant les vœux 7 et 9 proposés par le Convent de 1998 et concernant cette problématique »,

    « Attendu qu’une Loge ne peut contraindre, seule, hors du débat démocratique »,

    « Attendu que la Loge Delgado …., comme toutes les Loges du GODF possède des moyens réguliers au travers du Convent d’exprimer ses souhaits et qu’il lui appartient de s’y faire entendre par la conviction et non par la contrainte »,

    « Attendu que le Convent de façon constante, a rejeté majoritairement jusqu’à sa dernière session de 1996 toute idée de mixité, »

    « Attendu que de ce fait La Loge Delgado … malgré toutes les recommandations, mises en garde et appels fraternels n’a pas choisi la voie de la conciliation et a persisté dans ses décisions en foulant les principes fondamentaux du GODF »,

    « Ayant entendu le Garde des Sceaux et du Timbre » du GODF,

    « Ayant reçu les excuses des membres de la Loge Delgado »

    DECRETE
    « La suspension à titre conservatoire, temporaire et exceptionnel de ses activités et droits de la Loge Delgado, à dater du présent décret, selon les articles 75 (alinéa 1 et 2) et 144 du RG »
    Cette décision a été prise le 18 mai 1999.

    Commentaires : La Section Permanente de la CSJM tout en se déclarant incompétente le 18 mai 1999 pour traiter de la question de la Mixité ( ce qu’elle n’a pas fait en 2010) a bien constaté que la Loge en question avait enfreint le RG de l’obédience pour avoir initié un profane féminin et l’a suspendue à titre provisoire du GODF.

    La décision d’exclusion proprement dite de la Loge sera prononcée par la Justice maçonnique du GODF en l’occurrence par le Jury fraternel de la région EST le 13 novembre 1999.

    Ce Jury fraternel a constaté que la Loge avait bien initié une femme. Il a déclaré ensuite avoir reçu, le 14 novembre 1999, un mémoire explicatif du Conseil de l’Ordre demandant l’exclusion du GODF de Loge Delgado
    Il a affirmé « que seul le Convent est souverain des décisions de l’initiation des femmes,
    Il a fait observer « qu’une Loge ne peut contraindre seule, hors du débat démocratique, »
    Il a constaté que la Loge Delgado n’avait produit aucun mémoire,

    A la suite de quoi le Jury Fraternel Régional a pris la décision suivante :

    « Le Jury fraternel des Loges de la région Est a voté à la majorité l’exclusion du GODF de la RL Delgado à compter du 13 novembre 1999 et pour notification aux intéressés » ;
    Le jury fraternel rappelle l’article 174 du RG permettant aux membres d’une Loge exclue de la possibilité de s’affilier à une autre Loge (du GODF) dans un délai d’un an ».

    Commentaires :
    La Loge a donc été liquidée et ses membres ont été obligés de se recaser dans une autre Loge du GODF ou quitter le GODF .

    Quant a la « candidate » ainsi enrôlée par cette Loge (structure administrative interne au GODF) dès lors que le R.G ne prévoit pas expressément (c’est toujours le cas en 2012) un recrutement mixte elle ne pouvait pas bénéficier de l’article 174.
    Elle s’est trouvée automatiquement exclue du GODF.

    Que se passera-t-il si la Cour d’Appel reconnait le caractére statutaire du recrutement masculin ?

  • Ruppert 12 décembre 2011 at 16 h 47 min / Répondre

    Pour revenir sur ce qui (pour un non juriste) pourrait prêter à confusion…

    « Le diable est dans le détail »…dit-on!
    « Indivisément » signifie bien « collectivement » en ce cas. (On parle d’indivis ou d’indivision chez un Notaire !)
    C’est donc une SEULE ET UNIQUE somme de 3 500 € « en tout » qui a été demandée. C’est peu, je dois le redire pour un Référé de cette importance (généralement on est plus près des 5.000 € -ce que prouvent quelques exemples d’une grande actualité).
    Quant aux astreintes : elles ne s’appliquent qu’après un délais raisonnable (8 jours !) pour remettre à l’endroit ce qui marche sur la tête depuis peu de temps eu égard à l’Histoire du GODF !
    En gros rétablir ce qui se fait depuis 250 ans au lieu de ce qu’on a essayé d’imposer hors légalité depuis quelques petites années….

    Franchement ! n’allez pas dire que ce n’est pas correct tout ça !
    Merci à nos frères d’UGOdFM d’avoir conservé un sens aussi élevé de la fraternité après toutes les charges et parfois les insultes dont ils ont fait l’objet.
    C’est au pied du mur qu’on reconnaît un Maçon, non ?

  • Flupke 12 décembre 2011 at 17 h 18 min / Répondre

    Réponse à Perplexe
    «  »Les fondateurs ont créé la FM continentale féminine dès le 18ème siècle » .Tu crois réellement à ce que tu dis ? « 
    ce n’est pas une croyance mais une réalité certes aristocratique mais historique aussi.

    Google met à disposition des vieux livres voir google livres
    L’un des ouvrage consacre dès 1784 un chapitre entier à la FM des dames … cherches et tu trouveras

    à Ruppert quasi la même réponse 250 ans ! il y a 250 ans nos maîtres vénérés aristocrates inventaient la FM des femmes !
    Je suis d’accord au 19ème siècle leurs successeurs petits bourgeois ont renvoyé ces dames à la cuisine.
    C’est vrai notre recrutement reste petit bourgeois.
    Au fait comment se porte Crestian ?

  • JB31 12 décembre 2011 at 18 h 55 min / Répondre

    L’exemple donné par PERPLEXE devrait faire réfléchir … notamment Ronan lequel pourrait se dispenser d’insulter Emerek

  • JB31 12 décembre 2011 at 18 h 55 min / Répondre

    L’exemple donné par PERPLEXE devrait faire réfléchir … notamment Ronan lequel pourrait se dispenser d’insulter Emerek

  • calvariam 12 décembre 2011 at 19 h 20 min / Répondre

    @Ruppert, je sais que à l’instar de quelques-uns, tu le sais, mais je préfère le préciser pour les autres (à savoir ceux qui confondent l’assouvissement de leurs désirs et la liberté) la maxime est bien entendu: fais ce que dois, advienne que pourra….eyt non, ce qui s’applique depuis deux ans: fais ce que veux, advienne que pourra…et après moi le déluge!!!

  • Flupke 12 décembre 2011 at 20 h 35 min / Répondre

    à Perplexe

    « Que se passera-t-il si la Cour d’Appel reconnait le caractére statutaire du recrutement masculin ? « 

    Peut être que devant ces distorsions entre la réalité et les postures de certains francs-maçons les profanes intéressés par nous fantasmeront un peu moins sur « les hautes valeurs » de la FM et replacerons cette dernière à sa juste place : une méthode (parmi d’autres) destinée à améliorer celui ou celle qui est améliorable.
    Un humain est-il améliorable ?

    J’ai noté dans le commentaire N° 29 l’argument essentiel pour lequel certains s’opposent à l’entrée des femmes au GODF : « Évacuer le fait que nous ne sommes QUE des hommes et que la présence féminine n’est pas garante d’une neutralité hormonale me parait hypocrite. « 
    Cet argument est celui utilisé par certains religieux pour justifier l’obligation du port du voile par les femmes de leur communauté.

    Comme me le disait un ancien « plus je fréquente les hommes plus j’aime mon chien », à l’époque 40 ans de FM pour conclure cela m’avait choqué ! je le suis moins.

  • Ruppert 12 décembre 2011 at 20 h 55 min / Répondre

    A l’attention fraternelle de Ronan…
    j’espère que tu étais délégué aussi au Convent et que… tu vas pouvoir montrer à tout le monde comment tu te tires des balles dans le pied puisque les votes du Convent 2011 devraient être bientôt connus de tous les Frères par numéro de Loge et pour chaque vote et pour chaque séance plénière)… y compris pour celui du vœu dit 95 (ex vœu n°9 invalidé par la CSJM en mai dernier).
    Un vœu adopté très majoritairement et d’application immédiate indiscutable a en effet rendu ces listes de votes publiques et obligatoires dès la 3ème séance plénière.
    Il est vrai que le CO et le Pdt du Convent ainsi que l’Orateur, ont mis moins d’empressement à l’appliquer qu’à nous présenter SANS L’ACCORD DE LA COMMISSION CONVENTUELLE SOUVERAINE DES VŒUX ET DU REGLEMENT un vote sans la moindre légitimité sur le vœu n°9 !
    Patience, Ronan, la Justice de la République va bientôt apprécier… tu pourras rejoindre ta loge mixte, qui elle même ne manquera pas de s’affilier à une obédience ad hoc : DH, GLMU, GLMF, MEMPHIS MIXTE….. etc….

  • PERPLEXE 13 décembre 2011 at 7 h 58 min / Répondre

    @ Flupke
    Le débat contentieux est salutaire car il va mettre chacun en face de la réalité du contrat d’Association qui le lie tous les autres membres. Comme pour toute décision de justice, il y aura des déçus. Mais quelque qu’elle soit, il en restera des traces, comme toujours dans ce genre de conflit d’idées. Il faudra bien que chacun retrouve un peu une raison de « vivre ensemble ».

    Si encore le passage à la mixité du recrutement s’était fait conformément aux statuts du GODF, cette évolution aurait très certainement suscité beaucoup moins de réactions épidermiques. Ce qui est juste est généralement mieux accepté. Les chiffres ci-dessus parlent d’eux-mêmes. L’obédience est très divisée sur ce sujet. En tout cas la solution proposée actuellement n’obtient aucune majorité significative.

    Les instances de l’Obédience n’ont jamais eu la volonté d’instaurer une coexistence pacifique entre les deux grands courants qui traversent le GODF, les « spiritualistes » et les « sociétaux » voulant transformer le GODF en corps intermédiaire . Elles n’ont pas su jouer leur rôle conformément à notre loi commune.
    a question de la mixité du recrutement n’est ici que la « goutte » qui a fait déborder le vase.

    Alors il est facile d’accuser les autres et notamment ceux qui ont osé aller devant la Justice de la République pour faire trancher ce différend d’interprétation de nos textes.

    Le Conseil de l’ordre n’a jamais manqué une occasion de leur lancer des anathèmes comme l’Inquisition au Moyen âge à l’égard de ceux qu’elle qualifiait d’hérétiques.
    Tu ne fais pas mieux en assimilant le comportement de ces opposants à celui des « intégristes musulmans ».Tu tombes bien bas. Mais comme tu te poses la question de savoir si l’homme est améliorable, et si tu crois que oui, alors tu remonteras.

  • Flupke 13 décembre 2011 at 10 h 50 min / Répondre

    à Perplexe

    qui dit « Tu ne fais pas mieux en assimilant le comportement de ces opposants à celui des « intégristes musulmans ».Tu tombes bien bas »

    dans mon commentaire N°39 je disais

    « J’ai noté dans le commentaire N° 29 l’argument essentiel pour lequel certains s’opposent à l’entrée des femmes au GODF : « Évacuer le fait que nous ne sommes QUE des hommes et que la présence féminine n’est pas garante d’une neutralité hormonale me parait hypocrite. « 
    Cet argument est celui utilisé par certains religieux pour justifier l’obligation du port du voile par les femmes de leur communauté. »

    J’ai pris la précaution …
    OUI, j’ai pris la précaution de ne pas stigmatiser les intégristes de la seule religion musulmane car j’ai connu dans les années 1950 les derniers soubresauts de l’Église Catholique et certains de ses curés qui interdisaient l’accès des femmes sans foulard sur la tête et/ou bras nus dans les églises qui appartenaient à la République depuis … 1905 !!!

    Je suis désolé de vous le dire mais en ce qui me concerne vous êtes leurs clones, quelque soit la religion, intellectuellement et philosophiquement parlant. (NB : j’utilise ici le raisonnement analogique qui devrait être cher à tout franc-maçon puisqu’il est celui du symbolisme)

    Ceci dit je suis persuadé que vous avez toutes vos chances d’avoir gain de cause devant des tribunaux profanes car vous avez pour vous le vent de l’histoire qui souffle un retour de l’obscurantisme et la FM ne peut qu’être emportée par ce mouvement.

  • PERPLEXE 13 décembre 2011 at 12 h 19 min / Répondre

    Les tribunaux « profanes » seraient-ils différents de ceux de la République ?

    Le GODF bénéficie t-il d’un privilège d’exterritorialité.
    Si oui vive l’abolition des Privilège
    Si Non alors le GODF -comme n’importe quelle institution- doit être d’équerre avec aussi bien ses règles internes ( ses propres statuts) que ces règles que lui impose la République ( le Code Civil).

    Les événements qui se sont produits ces deux trois années au GODF me conduisent à être perplexe et même de plus en plus perplexe.

    Les Tribunaux « profanes » veulent-ils la mort de la FM .La mort NON mais la recherche de la vérité : OUI. Comme nous..

  • Flupke 13 décembre 2011 at 13 h 38 min / Répondre

    à Perplexe

    Le GODF est, par utopie, une institution progressive et non régressive.

    Mais, quittons l’utopie, en réalité elle est liée au siècle du retour au tout religieux donc de la re-marginalisation et re-mise sous tutelle de la femme, régression dont vous êtes les vecteurs avec d’autres.

  • Ruppert 13 décembre 2011 at 13 h 54 min / Répondre

    C’est la dernière ligne droite et les dates s’enchaînent :
    15 déc : clôture du dossier en Cour d’Appel GODF !
    3 janvier : plaidoirie de l’Appel GODF !
    7 janvier : Référé de la GLNF
    9 janvier : Référé du GOdF pour suspendre à titre conservatoire toutes les adhérentes du GODF..
    janvier ? : décision de la Cour d’Appel sur la GLNF.
    et qui sait ? … peut-être d’ici là quelqu’autre rendez-vous judiciaire pour nos entêtés de Service
    puisque seule avec la Justice de la République sait entendre nos appels au secours face à tel déni de démocratie…

    Je pense que l’avenir politique espéré de certains « gros légumes » de la GLNF ou du GOdF sera largement compromis par les arrêts de la Cour d’Appel et les conséquences des référés qui se font jour !!! Voilà une excellente chose pour la République tout entière… Bon débarras !

    Allez, messieurs les adeptes de la FM de loisir et des affaires : retournez donc sur les parvis que vous n’avez jamais su quitter et dont la rumeur manipulatrice vous colle au corps ! Vous nous avez fait perdre un temps précieux.
    Place, par pitié, à la recherche spirituelle pour élever nos cœurs en fraternité et contribuer à améliorer l’humanité par notre Tradition multi-séculaire.
    Vous avez trop craché sur les landmarks pour poursuivre votre route dans la voie initiatique ! Le sociétal et les affaires vous tendent les bras :
    Puisse votre statut de corps intermédiaire de la République, d’obédience sociétale, de club affairiste, vous apporter bonheur et satisfaction… mais, par pitié les mauvais compagnons : poursuivez votre route en dehors de cette FM que vous avez détruit par votre Ignorance, votre Jalousie et votre fanatisme.u[

  • PERPLEXE 13 décembre 2011 at 15 h 14 min / Répondre

    « Le GODF est, par utopie, une institution progressive et non régressive ». Oui d’accord.

    Mais les instances du GODF pour passer à la mixité, ont utilisé des méthodes dignes d’un régime stalinien.

    Et le progrès de l’institution ne peut se faire qu’avec l’assentiment de ses membres. Jamais CONTRE.

    Pour que le GODF redevienne crédible, il faut arrêter les petites magouilles internes et redonner le pouvoir aux 50.000 membres du GODF de décider ce qu’ils veulent réellement sur cette reforme statutaire.
    Ce serait déjà un progrès démocratique.
    On ne peut pas faire le bonheur du peuple sans le peuple.

  • Flupke 14 décembre 2011 at 9 h 53 min / Répondre

    Bon tous les arguments ont été dit exprimés ici et dans le cadre du passé « intranet du GODF » supprimé d’un trait de plume par le « GM » actuel, jamais rétabli, ces Messieurs étant bien contents, sans doute, de ne plus lire de critiques en temps réel de leurs activités.

    A mon avis deux tempéraments humains s’affrontent et ne se rejoindront jamais, d’où l’utopie risible de rassembler ce qui est épars :

    Les adorateurs de la pyramide des pouvoirs dans tous les domaines des collectivités humaines, les pater familias dans les micro-cellules familiales (donc la femme aux fourneaux et aux couches-culottes), défenseurs d’une obédience (fédération) ayant autorité dans tous les domaines de leurs vie interne sur les loges etc.

    D’autre part les adorateurs d’un certain esprit plus libertaire, adorateurs de loges libres de s’organiser ou pas par exemple en mixité comme dans le choix de son rituel etc. sans que l’obédience ait son mot à dire.

    Inutile d’essayer de se convaincre les uns et les autres sont nés comme cela.

  • Jiri Pragman 14 décembre 2011 at 9 h 55 min / Répondre

    Pour ce qui concerne les intranets, quelle que soit l’Obédience, je rappelle qu’il est strictement interdit de reproduire ici des messages échangés entre utilisateurs de cet outil.

  • Flupke 14 décembre 2011 at 10 h 21 min / Répondre

    Jiri en fait il semble me souvenir que c’est un quasi dévoilement d’une identité qu’il y a eu.
    Les arguments sont les mêmes internet ou intranet, comme je le disais ci-dessus ils sont plutôt en rapport avec des typologies humaines … tendance à la verticalité ou non des relations entre humains.

  • PERPLEXE 14 décembre 2011 at 12 h 29 min / Répondre

    Les dispositions de l’article 10 -1 et 2 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme du 4 novembre 1950 intitulé » Liberté d’expression » stipulent :
    1 -« Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir et de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière »…
    2- L’exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratiques, à la sécurité nationale, à l’intégrité territoriale ou à la sécurité publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui, pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles ou pour garantir l’autorité et l’impartialité du pouvoir judiciaire ».

    Il faut essayer de faire avec ce texte .. même sur le site public comme celui de Jiri.

  • Flupke 14 décembre 2011 at 14 h 39 min / Répondre

    Toute une littérature maçonnique pas si ancienne que cela était parsemée de ci de la d’arguments tendant à expliquer pourquoi les femmes n’étaient pas initiables en FM.

    Les auteurs avaient une qualité maçonnique : la sincérité.

    Leurs successeurs au plan idéologiques seraient par enchantement disparus du paysage maçonnique.

    Je ne crois pas en cette disparition.
    Sous l’effet, sous la dictature, du socialement correct leur discours s’est transformé en :
    « elles sont initiables mais pas dans les loges de MON obédience ».

    Ceux qui étaient « francs du collier », ces auteurs maçonniques « de tradition », avaient le mérite in fine de s’appuyer sur des thèses zoologiques rappelées par des auteurs comme Desmons Morris (par exemple ds « le singe nu ») : les groupes maçonniques seraient des survivances substituées aux hordes de chasseurs préhistoriques. Pendant que les mâles valides partaient en expédition de chasse les femmes, enfants et les vieillards restaient à l’abri au campement.
    Au fond, dans cette hypothèse zoologique, si on pousse l’hypothèse dans ses retranchements, landmarks et Tradition (T majuscule !) ne seraient que le rappel de ces périodes (imaginées) de l’aube de l’humanité.

    Selon les critères d’âge de l’époque préhistorique combien de vieillards à l’UGODFM ???
    Mais alors sont-ils fondés à parler d’un retour à la « T »radition ?
    Bien sûr, cette évocation et les deux questions qu’elle suscite m’amusent beaucoup.

  • PERPLEXE 14 décembre 2011 at 18 h 14 min / Répondre

    Le GODF n’est pas et ne sera jamais, en tant qu’Association maçonnique toute la franc-maçonnerie française et heureusement. Il y a actuellement en France, une multiplicité d’associations maçonniques tout aussi respectables que le GODF.

    S’il y avait qu’une seule maçonnerie dans le paysage sociétal français ( en l’occurrence le GODF) alors la question de la mixité aurait été intéressante à se poser. Mais comme il existe déjà des maçonneries mixtes telle que le DH, la GLMU, la GLMD GLMM etc… sans compter les loges mixtes dites libres, elle n’est déjà plus d’actualité.

    Naturellement on peut se demander pourquoi le GODF( l’obédience de Flupke) ne recrute pas des femmes.
    La réponse, dans l’immédiat, est donnée par ce que stipulent les statuts du GODF .
    Il suffit de les consulter à la Préfecture de Paris.
    Au GODF comme d’ailleurs à la Grande Loge de France ou à la GLNF, les statuts correspondants et actuels ne prévoient pas de recrutement mixte. On peut le regretter mais les choses sont ainsi.

    D’où une autre question celle de savoir s’il est opportun dans ces conditions qu’une obédience masculine comme le GODF devienne mixte.
    Le solution à ce problème est plus difficile à trouver. Cela a été dit mille fois.

    Pour passer d’une structure masculine à une structure mixte il faut d’abord que l’ensemble des adhérents de l’Association soient d’accord pour une telle évolution. Or la dernière assemblée générale de 2011 du GODF, seulement 377 Loges sur 1161 loges recensées dans l’obédience se sont prononcée en faveur d’un recrutement mixte . Cela ne fait pas très sérieux d’annoncer comme le fait son Président actuel que le GODF serait mixte avec un tel score. Il abuse non seulement les tiers mais se moque de la volonté des adhérents de cette Association. Il n’est pas étonnant qu’il y ait autant des contentieux internes comme externes.

    S’il n’y a pas d’accord au sein de cette Association, le problème est résolu pour le moment.

    Fluck tient néanmoins à introduire contre et outre la volonté des adhérents la mixité du recrutement dans cette association maçonnique masculine comme le GODF qui ne possède aucune parcelle de puissance publique, qui n’exerce aucune prérogative exorbitante du droit commun, qui ne participe à aucun service public en tant que telle. Il lui appartient de présenter ses arguments pour savoir comment on peut la faire évoluer dans ce sens qu’il souhaite compte tenu du contexte actuel, en se dispensant bien entendu de produire l’argument éculé selon lequel il serait obligatoire de faire rentrer « l’autre moitié de l’humanité » dans les Loges masculines du GODF ou la méthode terroriste qui consiste à dénigrer avec violence ses petits camarades parce qu’ils ne pensent pas comme lui.

    Ce débat pourrait être plus intéressant et rehausserait le niveau.
    .

  • Flupke 14 décembre 2011 at 18 h 58 min / Répondre

    à Perplexe

    Je n’impose rien je demande la liberté pour les loges de décider pour chacune d’entre elles.

    En ce qui nous concerne nous avons décidé de rester entre mecs dès que la polémique est apparue …………

    Je pense que beaucoup sont de mon avis.

    Si votre action coûte financièrement aux FF vous allez probablement la regretter car Nous sommes parti pour 10 ans de procédure.

    Ceci dit le GODF contrairement à la GLNF et à la GLDF ou à la GLFF n’est pas sexuée, relisez la Constitution.

  • PERPLEXE 14 décembre 2011 at 20 h 52 min / Répondre

    @ Flupke

    Tu es dans une Loge masculine qui entend, semble-t-il, bien le rester comme 95 % des autres Loges du GODF. Cela fait beaucoup de monde qui est d’un avis contraire au tien. Crois-tu que ton Président de Loge va s’amuser, et pour le plaisir de recruter des femmes ? Elles y seraient très certainement blackboulées car ne correspondant pas aux critères de recrutement prévus dans les statuts actuels du GODF. L’article 76 ne prévoit aucun recrutement mixte. Relis-le. Le GODF est seulement mixte, en fait et non en droit. C’est un coup de force qui a eu lieu en 2010 et répété en 2011.

    Tout le monde au GODF est pour la paix sauf les instances dirigeantes du GODF qui sont à l’origine de cette situation fait dont le Président actuel n’est pas étranger. Celle-ci est porteuses de conflits futurs dont tu ne n’imagines pas encore l’existence. Aussi paradoxalement que cela puisse paraitre, les instances dirigeantes en introduisant la mixité par la force, ont par la même prononcer la condamnation de la majorité des Loges du GODF qui entendent -comme ta loge- fonctionner selon un mode recrutement masculin. En effet, selon leur dictat, 95 % des Loges du GODF qui souhaitent conserver un tel recrutement sont désormais considérées au sein de l’obédience comme ayant un comportement discriminatoire à l’égard des femmes alors qu’avant ce passage en force en 2010 et 2011, les statuts du GODF préservaient ces Loges masculines d’une telle condamnation civile et pénale. Ce qui est quand même plutôt gênant pour ces Loges, tu en conviendras.

    La Cour d’Appel d’après ce que l’on sait doit se prononcer sur l’interprétation des statuts du GODF . C’est son rôle. Le résultat sera connu, on dans dix ans, mais dans le courant du 1er trimestre 2012. On verra bien ce que cette honorable institution va dire.

    Pour l’instant ce qui se passe au GODF laisse de plus en plus de monde perplexe.

    PS tu n’as pas répondu à la question concernant les avantages attendus de la mixite au GODF, à part les lieux communs habituels?

  • Flupke 14 décembre 2011 at 23 h 42 min / Répondre

    à Perplexe

    « concernant les avantages attendus de la mixite au GODF »

    La locution « au GODF » ne veut rien dire pour moi, n’a pas grand sens, la verticalité des pouvoirs ne m’intéresse, elle est contre-initiatique car favorise la cordonite et autres foires aux vanités.
    Je travaille selon la méthode maçonnique dans ma loge
    Je ne travaille jamais « au GODF » qui n’est pas une loge mais une institution administrative chargée de gérer des intérêts communs comme des locaux par exemple.
    Pour la gestion administrative régionale ou nationale des femmes ne feront pas plus mal que les hommes … qui ne sont pas des aigles si j’en crois ce que je vois depuis 20 ans.
    Par ailleurs je visite d’autres loges peu importe qu’elles soient unisexes ou mixtes peu importe le nom de leur structure administrative..

  • JB31 15 décembre 2011 at 10 h 48 min / Répondre

    OK, on a compris:
    Flupke appartient à une loge qui est à elle seule une obédience
    Mais alors, Question : pourquoi paye t-il quelques 175 € au GODF ?
    Pour gérer les intérêts communs certes.

    Mais aussi ne se sent-il pas concerné quand le GM parle au nom du GODF et donc de lui Flupke ?

    J’ai le sentiment ami Flupke que vous n’êtes pas très clair avec vous même.

  • Flupke 15 décembre 2011 at 11 h 23 min / Répondre

    à JB31

    QUI DIT, à mon propos, quelque chose comme :

    « un qui ne pense pas comme moi, un différent mais diantre que fait-il en FM !!! »

    JB31 est, possiblement, lui seul le sait, un adorateurs de SAINTE OBEDIENCE.

    Qu’est-ce que cela peut cacher au-dela des arguties BCBG ?

    Peut être tout autre chose, car si l’UGODFM a la haine des différents GM successifs (qui ont fait de belles bourdes l’un tendance UMP l’autre tendance PS) c’est tout bonnement, toujours « peut être », parce que le meneur, le mâle dominant, de ce groupuscule procédurier veut être vizir à la place du vizir …. avec eux nous aurions éventuellement un copier-coller de la GLNF.
    On peut imaginer où « T »radition et « landmarks » peuvent mener les hordes maçonniques du GODF (allusion à mon commentaire N°36 et à son amusante analogie zoologique)

    Aller « décontractés du ….. « (allusion au film les valseuses)

    Amen mon F

  • Flupke 15 décembre 2011 at 13 h 28 min / Répondre

    Bon JB31 et mes Frères (car je ne pense pas que les Soeurs aient du temps libre pour venir ici)

    … bref il est temps que je prenne un peu de recul par rapport à ce sujet

    car au lieu du commentaire 36 il s’agit du commentaire zoologique 51

  • - Le-Maçon-Au-Pied-Du-Mur - 16 décembre 2011 at 21 h 10 min / Répondre

    Je ne sais que trois choses : l’Obédience nous survira, ce type de propos argumentés à la volée jette l’opprobre sur notre institution et rien ne saurait excuser des Frères de porter ce débat en justice et sur la place publique. Quelques soient leur combat, leurs motivations nous avons une organisation, des méthodes et des principes internes à respecter. Les évolutions, les ajustements, les confrontations s’entendent de l’intérieur..

    Ici presque toutes les publications sont contraires à mon serment : agression inutile, révélation de données du convent, sous-entendus des travaux ou propos évoqués de midi à minuit. Nous avons prêté le même serment. L’aurions-nous compris différemment ?

  • Flupke 16 décembre 2011 at 22 h 38 min / Répondre

    à Le-Maçon-Au-Pied-Du-Mur

    Les loges sont bien antérieures aux obédiences, et une obédience sans loges n’a aucun sens.

    on ne va pas refaire l’histoire des divulgations : plusieurs dizaines de milliers d’ouvrages écrits pas des franc-maçons … sur la symbolique et la philosophie au travers de la symbolique maçonnique. Même des archives comme le manuscrit d’Édimbourg sont des divulgations car on devrait les ignorer et c’est antérieur à la première obédience !

    Mais il ne s’agit pas pour l’écrasante majorité de ces ouvrages de divulgations d’identité de membres mais de symboles ou d’idées …
    voir les derniers mots des rituels ……. à l’extérieur du T etc.

    Les loges sont bien antérieures aux obédiences, et une obédience sans loges n’a aucun sens.

  • Ronan 17 décembre 2011 at 11 h 24 min / Répondre

    @Flupke
    Déjà expliqué de nombreuses fois…

    La mixité n’est qu’un prétexte, un chiffon rouge agité par l’UGODFM pour détourner l’attention de leur véritable projet : transformer l’obédience, actuellement association de loges, en une association de membres personnes physiques.

    A la manière de la GLNF, donc, et avec les mêmes objectifs (que poursuivaient ceux qui ont encouragé les naïfs qui se sont lancés il y a quelques décennies dans cette transformation dont on mesure aujourd’hui les conséquences, et qui ont ensuite accaparé le pouvoir à la faveur du changement de statut).

    en effet, il est très difficile de manipuler 1500 délégués de loges physiquement présents dans une même salle, mais très facile de le faire avec des « élections » décentralisées concernant 50.000 frères éparpillés et placés quasi-individuellement sous la loupe de caciques sourcilleux qui veillent localement au grain (les GM provincieux et autres « tabliers bleus » de la GLNF).

    J’attends plutôt sereinement la prochaine décision de jsutice…

  • PERPLEXE 17 décembre 2011 at 17 h 28 min / Répondre

    L’assemblée générale du GODF a pour objet principal de régler les problèmes administratifs du GODF (gestion des Locaux, des adhérents du GODF, remboursement des frais des délégués à l’assemblée générale etc. etc.) et de fixer le montant de la capitation annuel que l’Association réclamera à chacun des adhérents pour faire face à ses dépenses.

    En outre, cette assemblée vote les modifications statutaires conformément aux dispositions des articles 182 et 182 du Règlement Général. Toutes ces informations sont publiques puisque les statuts du GODF sont consultables à la Préfecture de Paris par toute personne qu’elle soit ou non membre de cette Association.

    Dans ces conditions, l’évocation sur ce site de modifications statutaires (avec votes correspondants) d’une Association maçonnique est d’ordre public puisque ces statuts peuvent intéresser tout candidat éventuel qui souhaiterait adhérer cette Association. Il n’y a donc absolument rien à cacher. Dans ce domaine tout doit être transparent.

    Alors que peut bien signifier le « obligation de réserve » que chaque adhérent au GODF s’engage à respecter ? Il est d’application très limitée, en pratique : chaque membre s’interdit de révéler publiquement, en dehors de l’Association, les « qualités maçonniques » de ceux qu’il y rencontre. Et c’est à peu près tout.

    A l’ origine, l’obligation de réserve avait été instituée pour éviter la diffusion des rituels de Loge. Mais les très nombreux d’ouvrages publiés sur ce sujet permettent d’affirmer que le « secret maçonnique » n’existe plus, en réalité, depuis bien longtemps. C’est devenu un secret de polichinelle.

    Cette obligation de réserve ne saurait, en aucun cas être conçue comme une interdiction pour tout adhérent d’une obédience d’exercer ses droits élémentaires de citoyen de la République dès lors qu’il respecte l’obligation ci-dessus. Il a le droit à la liberté d’opinion et, son corollaire nécessaire dans une démocratie, la liberté d’expression et même celle de saisir, le cas échéant, la justice de la République s’il estime qu’il y a eu des disfonctionnements au sein de l’assemblée générale. Il lui appartient dans ce cas de prouver devant le juge ce qu’il avance.

    Aussi quand certains autres réprouvent l’expression de tels propos tenus sur ce site et condamnent toute action judiciaire lancée par ces adhérents , tout en invoquant – eux aussi sur la place publique- pour s’y opposer le « secret maçonnique » il y a lieu de s’interroger sur leurs véritables motivations.

    Pourquoi ce « motus et bouche cousue » dans ce cas ?

    Ces détracteurs auraient-ils honte, par exemple qu’un Président de Convent ait pu déclarer « adoptée » une décision qui instaure, en 2011, un recrutement mixte au GODF avec seulement 377 voix sur les 1161 loges inscrites, en contradiction totale avec les dispositions statutaires ?

    La vérité prime tout.

  • souva 18 décembre 2011 at 11 h 34 min / Répondre

    les convents (Lyon 1, 2 Vichy ) ont-ils approuvé la modification proposé « le GO est une association masculine » ?

    Pour Lyon j’y étais et cette proposition a été rejeté à une grande majorité.
    Vichy j’y étais pas mais il me semble que cette proposition a été rejetée.

    Vous demandez à la justice de nous imposer une modification qui a été rejeté par le convent.

    Heureusement vos chances de gagner sont minimes…..

  • Ronan 18 décembre 2011 at 19 h 42 min / Répondre

    La proposition a été rejetée avec la même netteté. Il n’y a aucune ambiguité sur le fait qu’une écrasante majorité de loges ne veulent pas qu’on leur impose la masculinité comme horizon indépassable. elles ne veulent pas non plus se voir contraintes à devenir mixtes… La solution adoptée, leur laisser la liberté de choix, satisfait une immense majorité de frères au delà de l’avis même de la majorité des loges. Mais non, il faut que quelques furieux (j’espère que Jiri ne considérera pas ce terme comme devant être censuré) s’acharnent à vouloir imposer leurs fantasmes à l’ensemble de l’obédience.

    j’espère qu’ils seront vigoureusement déboutés, c’est-à-dire que le Juge, excédé, tapera cette fois – et sérieusement – au portefeuille, histoire de remettre les pendules à l’heure et de les renvoyer pour de bon à leurs chères études.

    Pour ce qui est du résultat lui-même, je ne suis pas trop inquiet dans la mesure où, pour être fidèles à leurs véritables objectifs (ainsi que je le soulignais deux posts plus haut… ou plus bas selon le sens de lecture), ils persistent à se porter partie civile en tant que membres du GODF, alors que seules les loges le sont, membres, stricto-sensu. Il est donc probable que leur appel ne sera tout bonnement même pas étudié car non recevable dans la forme…

    Pour clarifier ce qu’est devenu le GODF depuis un an, il faut remonter à 1877, au célèbre Convent qui vota l’abandon, non du GADLU, mais bien de l’obligation d’y faire référence, ce qui est très différent. Le Convent de 2011 a repris le même schéma en permettant, sur ce point comme sur celui de la référence à ce bon vieux GADLU, aux loges de se déterminer librement. dire que les loges sont « souveraines » est évidemment un abus de language: elles ont transféré une part de leur souveraineté à l’obédience mais elles n’en conservent pas moins de nombreuses prérogatives dont la principale: celle de « faire des maçons ». Dorénavant, le choix de leurs membres n’est simplement plus sexué, point.

  • Flupke 18 décembre 2011 at 20 h 41 min / Répondre

    Je reviens au commentaire N°34

    intéressant
    On peut regretter que la loge pro-mixité respectueuse de l’obédience n’ai pas contesté cette décision devant la justice de notre pays et se soit contentée de la décision disciplinaire.

    L’UGODFM n’a absolument pas les mêmes scrupules.

    Ceci dit devant les tribunaux les constats de notre fabuliste Jean de la Fontaine s’appliquent toujours et tout peut arriver et son contraire.
    A mon avis rien ne sera vraiment clarifié avant de nombreuses années si toutes les voies de recours sont utilisées par les divers plaideurs.

    Il faut bien que la basoche vive !

  • maxime 19 décembre 2011 at 2 h 40 min / Répondre

    @Ronan
    Tu es bien la « voix de son maître ».
    Dire que les membres du GODF n’en sont pas membres et qu’ils ne sont que membres de leur Loge qui seule est membre du GODF est la thèse du CO et de la CSJM.
    C’est faux. Archi faux, et toutes les incantations n’y changeront rien.
    Le TGI a déjà tranché en ce sens.

    C’est en se basant sur des mensonges du même genre que le CO a décidé que le GODF était mixte et que le Convent avait donné l »autorisation aux Loges de faire ce qu’elles voulaient en matière de recrutement.
    Où est l’autorisation ? Citez-moi un seul texte valable. Je veux dire pas truqué, régulièrement adopté, pas annulé et validé par un l’adoption d’un PV de séance.

  • Flupke 19 décembre 2011 at 10 h 44 min / Répondre

    pour paraphraser Maxime

    le caillou dans la chaussure, mon commentaire zoologique N°51 rappelle que rien n’y fera, comme au 18ème siècle les femmes « pénétreront » (amusant) le GODF du 21ème siècle.

    Pourquoi pas de femmes dans les groupes maçonniques ersatz des expéditions de chasse de l’aube de l’humanité, ce serait contraire à notre imaginaire occidental, la maçonnerie n’est pas universelle mais issue de notre monde occidental.

    Dans notre imaginaire occidental il y a toujours eu des déités chasseresses Neith, Artemis, Diane donc cette mythologie aura tendance à s’imposer et rien n’y fera et encore moins des tribunaux profanes.

  • maxime 19 décembre 2011 at 11 h 54 min / Répondre

    Qui a dit que les femmes n’étaient pas initiables ?
    Pas moi, en tous cas.
    C’est curieux cette confusion : Pourquoi faudrait-il absolument qu’elles soient initiées au GODF, selon des rites traditionnellement masculins, alors qu’il existe autre chose ?
    Pourquoi les femmes auraient-elle le droit de rester entre elles à la GLFF et pas les hommes dans leurs propres confréries ?
    Et pourquoi transformer en Obédience mixte la seule Obédience adogmatique masculine , puisqu’il existe déjà des Obédiences mixtes adogmatiques ?
    Mais pourquoi pas ?
    A condition que ça se fasse démocratiquement.
    Ce qui est insupportable dans la situation actuelle, c’est le coup de force et le mépris.
    Tous les recours tentés et intentés en interne contre ce déni de démocratie ont échoué.
    Pas parce qu’ils étaient injustifiés … mais parce qu’ils ont été déclarés irrecevables mensongèrement.
    Quoi faire d’autre que d’utiliser le recours externe pour se faire (enfin) entendre ?

  • Ronan 19 décembre 2011 at 17 h 49 min / Répondre

    @Maxime

    Rites « traditionnellement masculins »… Parce que tu crois que les rituels ont été pondus par le GADLU himself et donnés encore tout chauds de démoulage à Anderson ou à Dermott?

    Allons donc: ce sont des construction humaines, qui ont grandement évolué au fil du temps, et pas souvent pour de bonnes raisons (voir la querelle des Antients et des Moderns pour un summum de mauvaises raisons donnant lieu à un maximum de changements que l’on s’efforce de justifier a posteriori par de fumeuses théories alchimico-ésoteriques (marche, batterie, etc.). La véritable et seule raison étant évidemment d’interdire aux Moderns l’entrée des loges tenues par les Antients… Et l’on a bâti des montagnes d’ouvrages sur de pareilles billevesées, sur lesquels on fait encore plancher les apprentis, priés d’apprendre les sourates par cœur sans omettre une virgule, comme de bons élèves décérébrés d’écoles coraniques tenues par des intégristes! Gare aux anachronismes: l’histoire n’est pas bonne fille!

    Du reste, « l’initiation » que tous les adeptes du zozotérisme échevelé que l’on croise en loge ont a la bouche est une invention continentale bien postérieure à Anderson. Les Anglais, à qui l’ont peut reprocher bien des choses, sont sur ce point réalistes et terre à terre : la loge « FAIT » le maçon et la finalité de la maçonnerie, c’est de former le Centre de l’Union, et pas des cohortes angéliques destinées à retrouver les entités supérieures par des passes magiques!

    Ce coup de gueule poussé, un mot sur la demande des femmes et des sœurs d’entrer au GODF.

    Ça ne viendrait pas à l’esprit des détracteurs de la liberté des loges (liberté de « faire » des maçonnes, et non de la mixité, grosse nuance sur laquelle il convient d’appuyer comme sur un vilain comédon!) que ces dames ont quelques neurones en état de marche sous leur blondes crinières (ou brunes ou rousses…). Et que cela leur a permis d’étudier la structure propre des différentes obédience en plus des valeurs communes qu’elles véhiculent: le GODF, association de loges dotées d’une large souveraineté, association multirite n’imposant pas un parcours monolithique en bleu puis en rouge mais offrant toute la palette du choix et toutes les passerelles, association totalement dégagée de la mainmise des hauts grades, détentrice des patentes, doit offrir quelque intérêt à ces sœurs et femmes éclairées qui souhaitent venir y travailler, là et pas ailleurs…

    Et on devrait les en empêcher? Et on devrait empêcher les frères du GODF qui souhaite cheminer à leur côté de le faire? Allons donc: heureusement, il y a des frères lucides et déterminés au GO, peu enclins à se laisser faire!

  • calvariam 20 décembre 2011 at 0 h 01 min / Répondre

    @ronan,
    si le symbolisme te défrise, parce que tu échoues à en percer les mystêres, si les cérémonies te filent de l’urticaire et si l’initiation( qui comporte par la force des choses sa part de symbolisme et d’ésotérisme, ne t’en déplaise) compte pour rien à tes yeux, je te suggère de changer d’activité vesperale et de tourner vers un think tank genre Terra Nova, si tu es plus socio-démocrate (je n’ose dire « de gauche ») ou « la forge » (ce qui change de la maçonnerie) , les gracques si tu es plutôt orange ou « le club montaigne » si tu roules pour le président actuel.Tu vois, le choix est large…Là, tu pourras en toute mixité, réfléchir aux grandes questions « sociétales » afin de fournir peut être quelques idées au candidat de ton choix…Sans tablier, sans symbolisme dépassé, sans discipline obsolète…
    pour ma part, lorsque je vois le raccoucissement de la pensée au profit du slogan, depuis la disparitions « des humanités », lorsque je vois la disparition du savoir vivre au non de l’individualisme, je ne peux que réagir…réactionnaire? certainement! j’assume! ce qui ne fait pas de moi automatiquement un attardé ou un ouléma tel que tu le sous entends, juste un frêre qui, partant de l’enseignement philosophique et moral que nous pouvons tirer du symbolisme et de la tradition, passe au crible d’un regard critique tout ce que l’on cherche à me faire avaler au nom du « modernisme », du « progrès » et du « sens de l’histoire ». Pour moi, notre légitimité tient à ce « regard maçonnique » porté sur la société et construit par l’étude des symboles et auttres « billevesées zozotériques » (le dénigrement comme argumentaire, un grand classique, à la mode en ce moment en politique, à gauche, enfin chez les socialistes et les verts, mais aussi à droite…chacun devenant le …phobe de l’autre, ou le mysogine dans le cas qui nous intéresse…).
    pour ma part, je pense simplement que pour la sérénité de l’initiation, la liberté de la réflexion et des propos, il est préférable d’initier et de travailler en loge monogenre, ce qui n’empêche pas les visites et les rencontres ponctuelles, cela de nombreux frères et soeurs le partagent.
    et, d’expérience, ce que j’ai pu percevoir du fonctionnement des ateliers androgynes, et des biais intellectuels induits par la mixité, principe élevé au rang de dogme, me font penser que ma réflexion ne pourrait pas tendre vers une réelle liberté de pensée dans un tel environnement…vous trouvez ma remarque scandaleuse? ou pire! politiquement incorrect? tant pis, ou tant mieux pour vous, vous ferez ainsi l’économie de la réflexion…

  • Flupke 20 décembre 2011 at 9 h 41 min / Répondre

    à calvariam

    donc je récidive puisque çà agace profondément …

    je suis zozotérique et le revendique à tel point que je vous offre depuis pas mal de commentaires une comparaison analogique (vous savez le raisonnement sur lequel est construit la méthode symbolique maçonnique), que dis-je un symbole ! un symbole zoo/ethnologique présenté par mon commentaire N°51

    de grand symbolistes comme vous devraient être aptes à en faire leur miel

    vous savez quand même que nous sommes des mammifères légèrement plus évolués que les autres, avec une grosse masse instinctive et affective et une très fine toile d’araignée de raison corticale.
    Votre raison n’arrive pas à dominer ce qui se passe sous votre tablier au point d’être perturbé par une femme dans votre loge. (quand je pense à Fernande je …. , mais j’y pense, vous craignez peut être le sort des pandores de Brive la Gaillarde … ceci dit à la mémoire de Georges)

    mais alors votre raison ne domine rien ?

    seriez-vous entrés en FM « mal portants », erreur d’aiguillage des enquêteurs ?

    seriez-vous atteints du même « mal » qu’un grand économiste (enfin on le dit chez les oligarques), on évoque pour le même problème le recours à des soins médicaux ?

    Je n’ose pas croire que vous en êtes là !!!
    non vous n’en n’êtes pas là … mais alors je ne vous comprends pas.

    A moins qu’il ne s’agisse d’une posture politicienne inta-maçonnique destinée à aider votre chef de clan à devenir vizir à la place du vizir … à récupérer les actifs comme on dit à la GLNF, enfin s’il le peut, on ne sait même pas son nom nous les pauvres ………. de base, bref maçons baseux …… il aurait pu adresser une lettre d’info à tous les VM par courtoisie … enfin le politesse se perd

  • Happy Tax Payer 20 décembre 2011 at 12 h 04 min / Répondre

    Quelle que puisse être la détermination de certains à revenir, pour y demeurer longtemps, au statu quo ante, il faut bien convenir que leur argumentation est infiniment plus faible que leur détermination.

    La « voie initiatique » spécifique du GODF est-elle à ce point non universelle que ce que d’autres obédiences arrivent à faire lui soit interdit ?

    La « Tradition » du GODF est-elle antique, voire préhistorique pour surpasser ainsi toute autre forme de « tradition » ?

    La « tradition » d’une pensée (d’une sagesse pour les plus immodeste) comme celle d’un bien aprés une vente est simplement la remise de cet « objet » à celui qui en devient le dépositaire ou le propriétaire. Ainsi, sauf à avouer que l’on ne fait tradition que de vieilles habitudes, devrait-on pouvoir justifier rationnellement de cette incapacité de la Maçonnerie du GODF d’initier des femmes. Par exemple, dire que l’on ne veut pas des femmes parce qu’elles ne peuvent pas comprendre l’initiation par essence masculine du GODF est un argument irrationnel. Cette assertion si elle était servie par des exemples nombreux et avérés de cet empêchement féminin pourrait prétendre à la rationalité. Autre exemple, dire que certains parmis les maçons du GODF veulent empêcher quelque forme d’entrée des femmes que ce soit dans l’obédience tient à leur rêve d’une possible reconnaissance du GO par l’UGLE est parfaitement non prouvé mais bien plus rationnel.

    Ainsi ne font pas de la politique ceux qui en sont accusés mais bien plus leurs contempteurs, qui de surcroît se bercent d’illusions…

    Attendons donc que des arguments autres que des pétitions de principe, des arguments d’autorités, ou des justifications de l’ordre de l’habitude présentés faussement comme traditionnelles viennent éclairer ce débat qui dès lors pourrait être intéressant.

  • ALPHA 20 décembre 2011 at 14 h 57 min / Répondre

    Le projet de mixité du recrutement que certains veulent imposer aux Loges du GODF :
    1.Ne répond pas au besoin de « parité » manifesté par les femmes en général.
    2.Ne prend pas en considération l’existence, en France, d’une importante franc-maçonnerie féminine ou mixte qui a travaillé sur la question de l’initiation des femmes beaucoup plus en détail que n’en savent les Frères du GODF .
    3.Présenté comme moyen pour le GODF de contourner l’obstacle juridique ( la discrimination supposée), ce projet est surtout un procédé concurrentiel « déloyal » à l’égard des obédiences féminines puisqu’il détourne au profit de certaines Loges du GODF des « profanes féminins » et des « Soeurs » au préjudice de ces obédiences féminines ou mixtes.
    4.Ce projet, enfin, occulte complètement la question de coexistence au sein du GODF de la diversité des membres actuels dans les Loges de l’obédience et de leurs motivations profondes. En effet, le recrutement de profanes féminins dans certaines loge masculines du GODF, « fabrique » aussi des membres à part entière de l’Association avec les mêmes droits et les mêmes obligations. Comment règle-t-il la circulation de ces « adhérentes » dans les autres Loges du GODF, tout en conservant les droits de certaines loges de se prévaloir de leur caractère « initiatique » masculin ? Un casse tête dans la structure actuelle du GODF .

    C’est parce que le dossier de la mixité du recrutement a été mal étudié par leurs promoteurs que depuis deux ans après son introduction irrégulière, les conflits internes se sont multipliés. Cela était prévisible dès le départ de l’opération. Les instances exécutives du GODF qui ont encouragé ce projet n’ont pas su trouver les solutions appropriées pour éviter cette crise interne.

    Les femmes, eu égard à l’histoire de la maçonnerie, ont eu raison de se regrouper en obédience maçonnique féminine. Ce qu’elles veulent surtout : « pouvoir partager entre femmes leurs interrogations et préoccupations, pour prendre pleinement conscience de leur identité féminine et de leur responsabilité dans l’accomplissement de leur rôle de femme dans le monde». C’est ce qu’elles disent sur le site de la GLFF. En créant dans les années clinquantes, leur propre obédience féminine, les Soeurs de la GLFF, dès cette époque, ont collectivement imposé la « parité » aux autres obédiences masculines. Cette maçonnerie répond mieux à leurs attentes spécifiques.

    En revanche, les femmes qui sont recrutées par les loges masculines du GODF ne pourront jamais avoir la parité au sein de cette obédience. Elles y seront, en fait, des éternelles « minoritaires » en raison du « gap » historique. On comprend mieux pourquoi, celles qui sont bien informées ne tiennent pas à adhérer aux statuts du GODF tels qu’ils sont actuellement.

    Combien d’adhérents à a GLFF ? 13.000 femmes.
    Combien d’adhérents déclarés au GODF : 50.000 hommes et 200 femmes.
    La parité est escomptée en l’an 4.000.

  • spahi 20 décembre 2011 at 15 h 25 min / Répondre

    La parité au GODF, certes, n’est pas pour demain.
    Mais pas plus qu’au DH, obédience mixte, qui compte 2 Soeurs pour 1 Frère.
    Laissons les femmes choisir leurs obédiences comme un certain nombre de Soeurs de la GLFF ou du DH qui se sont affilier au GO et qui mieux que quiconque savent pourquoi elles le font.
    Il n’y a qu’à assister à la création d’une loge du GODF ayant le projet d’initier des femmes et d’affilier les Soeurs pour voir que par leur présence, elles ne redoutent pas la « concurrence déloyale » du GO mais plutôt qu’elles s’en réjouissent .

  • Ruppert 20 décembre 2011 at 15 h 53 min / Répondre

    C »est pourtant pas compliqué !
    Si le GODF veut devenir mixte que cela se fasse par un vote clair et à la majorité requise ! Ce n »est pas le cas aujourd »hui ! Vœu 9 de 2010 annulé. Son clône 95 de 2011 adopté par 377 sur plus de 1100…. Peu glorieux et pas applicable : c »est l »objet du référé !
    Pourquoi -puisque le CO est si sûr de lui ?- ne pas organiser comme en 1920 une consultation de tous les membres du GODF qui sont les Frères et non les Loges ainsi que l »a clairement énoncé le TGI de Paris en février 2011 ?
    Qui donc a peur d »entendre chaque Frère s »exprimer sur une question de cette importance comme l »impose le Code civil auquel n »échappe pas le GODF (dommage pour certains qui rêvent de cela)….

  • Ronan 20 décembre 2011 at 18 h 49 min / Répondre

    « Le projet de mixité du recrutement que certains veulent imposer aux Loges du GODF :  » nous affirme Alpha…

    Et l’Omega répond derechef : « Mensonge, mensonge, mensonge » !

    Il n’y a pas de projet tout court, et encore moins de « projet de mixité de recrutement ».

    Juste la liberté de recrutement des LOGES (en capitales et en gras, pour bien souligner!:=))

    Ça embête qui que la loge Tartempion choisisse d’initier des femmes ?
    Ça embêterait qui que la loge Piontatarte choisisse de rester masculine ?
    Personne, et en tout cas pas un démocrate sensé et sûrement pas moi, qui aurai bientôt un pied dans ma loge « qui entend rester masculine » et un autre dans une nouvelle loge qui se fonde, elle, sur le projet de la mixité. Je respecte les deux points de vue, j’ai des amis des deux côtés, des amis sensés, pondérés et pas ces Kim Jong Il de la pensée qui ne veulent voir qu’une tête dans les rangs du défilé au pas cadencé…

    Rendez-vous au Tribunal, chers amis. Vous allez vous y faire bananer pour la deuxième fois, « et le GADLU vit que cela était bon » !:=))

    PS-Juste pour Calvariam, entre un zozotérisme grotesque et frelaté et l’étude de l’Histoire de l’Ordre, j’ai choisis l’Histoire. Au vu du niveau de tes références et de tes raisonnements, je gage que tu aurais intérêt à visiter au moins le Musée de la rue Cadet sous la conduite d’un conférencier. Et, concernant l’Histoire, j’ai de bons Maîtres… Pour le symbolisme non frelaté, je te suggère de jeter un œil sur l’œuvre de Gaston Bachelard, qui n’était pas « de la maison », mais que tout maçon devrait mettre un point d’honneur à lire et méditer.

  • maxime 21 décembre 2011 at 4 h 37 min / Répondre

    @Ronan
    Je me suis dit : « Voilà un Frère qui commence à se rendre compte qu’il s’est trompé et qui a fait un demi-pas en arrière ».
    Et vlan ! Fort de ses certitudes il en remet une couche.
    Oui, il y a manœuvre : Ce sont ceux-là mêmes qui ont délivré à cinq Loges l’autorisation d’initier des femmes qui ont ensuite attaqué ces Loges devant la justice interne pour avoir initié des femmes.
    Cette attitude, qui pourrait sembler schizophrène, avait pour but d’obtenir de ladite justice, l’interprétation du Règlement général dans un sens voulu :
    1 – Le GODF est une association de Loges.
    2 – Rien dans ce règlement n’interdit l’initiation des femmes.
    Or c’est faux et mensonger.
    Devant le mensonge réitéré, le rejet par la justice interne, systématique et injustifié, au nom de ces deux dogmes, des plaintes déposées contre ces interprétations erronées, a conduit , comme c’est le droit de chaque citoyen, certains Frères à saisir la justice de notre pays.
    Contrairement à ce que tu dis, leur demande n’a pas été rejetée sur le fond, mais en la forme.
    Et on verra bien si, une fois rectifiée la forme, ils seront « bananés » au fond comme tu le souhaite si fraternellement.
    Enfin réponds donc à la question que j’ai posée dans mon intervention n° 66
    ========
    @Ronan
    Tu es bien la « voix de son maître ».
    Dire que les membres du GODF n’en sont pas membres et qu’ils ne sont que membres de leur Loge qui seule est membre du GODF est la thèse du CO et de la CSJM.
    C’est faux. Archi faux, et toutes les incantations n’y changeront rien.
    Le TGI a déjà tranché en ce sens.

    C’est en se basant sur des mensonges du même genre que le CO a décidé que le GODF était mixte et que le Convent avait donné l »autorisation aux Loges de faire ce qu’elles voulaient en matière de recrutement.
    Où est l’autorisation ? Citez-moi un seul texte valable. Je veux dire pas truqué, régulièrement adopté, pas annulé et validé par l’adoption d’un PV de séance.

  • ALPHA 21 décembre 2011 at 5 h 12 min / Répondre

    Pour notre ami Ronan, le débat sur ce site ne porte pas sur le « projet de mixité de recrutement que certains veulent imposer aux Loges du GODF »- soit- mais sur la « liberté de recrutement des Loges ». Sur ce terrain il se sent manifestement plus à l’aise. Pour lui, il n’y a aucun doute. II a déjà trouvé l’oméga : toutes les Loges du GODF peuvent faire ce qu’elles veulent dans ce domaine car cela ne gène personne. Tout est bien dans le meilleur de mondes.
    Il aurait raison s’il n’y avait pas ce différend devant la Justice de la République opposant des membres de l’Association à son l’exécutif. Mais Ronan est tellement persuadé du bien fondé de sa thèse qu’il en vient à penser qu’elle sera partagée par ce Juge sans trop nous dire ni pourquoi ni comment. Il s’agit là de sa part d’un pronostic hardi.
    Personne n’est actuellement en mesure d’annoncer à l’avance avec certitude de quelle manière la décision sera prise.
    En revanche, il est probable que le Juge – car c’est sa mission- va se demander si cette liberté de recrutement (masculin ou mixte) est bien stipulée dans les statuts du GODF ou s’il y a une décision en ce sens régulièrement votée par les instances compétente de l’association. Comme le vœu N° 95 voté par le Convent de 2011 est contesté devant le TGI de Paris (c’est l’objet de ce référé), le Juge de la Cour d’Appel devra alors interpréter les statuts du GODF pour répondre à la question de savoir s’ils prévoient bien cette liberté de recrutement.
    Si oui, alors Ronan raison et tort dans le cas contraire.
    Gaston Bachelard disait :« Le réel n’est jamais ce qu’on pourrait croire, mais il est toujours ce qu’on aurait dû penser. ».
    Il disait aussi les « vérités consolantes doivent être démontrées deux fois. »

  • calvariam 21 décembre 2011 at 8 h 19 min / Répondre

    @Ronan,
    Histoire de l’ordre? je commence à comprendre ton amour des coups tordus! (amabilité pour amabilité….)
    Quant au musée de la rue Cadet (rue Cadet qui est loin de représenter l’Ordre dans son ensemble…quoique tu sembles penser et quoiqu’en pense l’actuel tolier), je l’ai visité, aves notre ami Pierre M. qui a chercher a convaincre son auditoire que nous étions mixtes depuis toujours mais que nous l’ignorions! ambiance orwellienne….novlangue et réécriture de l’histoire…
    et je constate une fois de plus que le dénigrement tient lieu d’argumentaire…très maçonnique…
    et encore une fois, si le symbolisme maçonnique t’apparais comme relevant d’un zozotérisme grotesque et frelaté (encore un argument fort…), je ne comprend pas pourquoi tu t’échine à venir en loge.
    Je souhaite pour toi que ce n’est pas parce que tu imagines participer à l’action d’un corps intermédiaire de la république! parce que ‘dans ce cas, je te plains, sans une réforme radicale, il y a beau temps que nous avons perdu en efficience ce que nous avons pris en visibilité, pour être, réellement, acteur en la matière, je te suggère d’adhérer à une autre ONG ou à un autre groupe de pression, il en existe de plus efficaces…

    PS: et cesse d’extrapoler sur mon niveau de réflexion et mon niveau de connaissance, je te rappelle que nous sommes là pour débattre, pas pour nous insulter…

  • Flupke 21 décembre 2011 at 12 h 20 min / Répondre

    comme le dit Ruppert

    c’est pourtant pas compliqué …

    Ceux qui ont peur des femmes en loge utilisent une parole substituée pour faire obstacle à l’entrée des femmes dans « LEUR » FM celle du GODF..
    Au GODF depuis quelques années ils griment leur peur, lui donnent l’apparence d’un discours juridique avec moult références dont certaines (je dis certaines) tiennent la route au sens juridique pur mais ce ne sont que paroles substituées.

    Mais ils, ces frères de l’UGOFFM ont peur des conséquences de leur démarche au point qu’ils n’ont jusqu’alors adressé aux plus des 1000 Vénérables du GODF aucune information contrairement à ce qu’avaient fait les frères de la loge Combats pour les premières initiations de femmes.
    Aller les FF de l’UGODFM un peu de courage, dévoilez-vous aux loges du GODF.

  • Ronan 21 décembre 2011 at 13 h 07 min / Répondre

    Mon cher Calvariam, tu sembles ignorer que le Musée de la rue Cadet n’est pas le Musée du GODF, mais bien celui de la franc-maçonnerie.

    Il s’agit d’un Musée national qui regroupe des pièces provenant de diverses obédiences et, crois-moi, je le connaîs bien, des vitrines aux réserves!:=)) En faire le Musée de l’Ordre peut apparaître légèrement excessif (la GLDF et la GLNF ont leur propre musée), mais c’est certainement celui qui donne – et de très loin – la vision la plus large et la plus ouverte de l’Histoire de l’Ordre en France. Et le seul à avoir le label du Ministère de la Culture, institution de la République (normal pour un Corps Intermédiaire!:=))).

    A te lire, je doute que mes amis Pierre Mollier et Ludovic Marcos (Directeur de la Bibliothèque et du Musée pour le premier et Conservateur pour le second) soient aussi les tiens: j’ai senti, comment dire, une pointe d’agacement dans ce que tu as entendu de bouche de Pierre…

    Au passage, tout de même, l’incommensurable prétention d’un ignorant à critiquer les recherches historiques scientifiques d’un professionnel reconnu et renommé en France et hors de France a quelque chose de comique.

    Si tu suivais un peu les recherches historiques scientifiques sur ces sujets, tu saurais depuis longtemps que plus on gratte et plus on trouve de documents attestant que partout en France et en Europe, la maçonnerie non seulement d’adoption mais même des maçonneries féminines ont existé très tôt dans l’Histoire de l’Ordre. C’est contraire à ce que l’on croyait il y a encore quelques décennies, mais il va falloir t’y faire car les faits et les documents historiques sont têtus (au demeurant, rien à voir avec le choix de la mixité accompli par certaines loges et, pour bien connaître sa prudence et sa précision, je doute que Pierre ait ne serait-ce qu’esquissé pareil amalgame, en tout cas sous la forme que tu suggères).

    C’est triste mais c’est ainsi: la quantité d’anachronismes et d’idées fausses que véhiculent des frangins dont la culture historique et symbolique s’arrête au Boucher est ahurissante.

    Il en est de même pour la naïveté comique de ce que l’on appelle parfois symbolisme mais qui n’est trop souvent qu’une bouillie pour chats pata-philosophico-ésotérique. Le zozotérisme n’est pas le symbolisme!

  • Happy Tax Payer 25 décembre 2011 at 22 h 32 min / Répondre

    Le Burgonisme a large cour sur ce fil de discussion. Cependant quelques questions viennent à l’esprit au sujet de cette noble philosophie nouvelle :

    - Peut-on prétendre à la vérité lorsque l’on ment sciemment ? (Par exemple, sur le nombre sans cesse croissant des membres d’UGODFM)

    - Pense-t-on que l’initiation des femmes se fassent sur le voeu N° 9 de 2010 ou 95 de 2011 ? Alors qu’elle se fait simplement sur la décision de la CSJM de 2010 ? Un référé s’argumente sur autre chose que des enfantillages.

    - Est-on capable chez les nobles opposants à la liberté des Loges d’initier qui elles veulent d’argumenter quelque chose de clair, de net, de précis ainsi que Boileau nous y exhorte depuis si longtemps ?

    - Outre quelques attaques ad hominem, ces nobles opposants sont-ils capables de développer une pensée ?

  • VERITAS 26 décembre 2011 at 9 h 27 min / Répondre

    Le Président du GODF se trouve actuellement être mis personnellement en cause avec deux autres conseillers devant la Cour d’Appel de Paris pour avoir en 2008 violé les statuts de cette noble institution en voulant dès cette époque, imposer un recrutement mixte contre la volonté de ses membres.
    Le référé est seulement la partie visible d’une même affaire.

    La vérité sera en tout état de cause connue très prochainement.

  • Flupke 26 décembre 2011 at 10 h 31 min / Répondre

    A Véritas

    Lequel de ces deux concepts, justice (au sens juridique) ou équité, un franc-maçon doit-il privilégier ?
    (la justice au sens juridique doit-elle passer pour imposer une vision sexiste de l’Humanité, que l’on exporte donc à l’extérieur du Temple par l’exemple que l’on donne)

    La vérité est-elle comme les membres de l’UGODFM semblent vouloir nous le faire croire liée aux décisions juridiques ?
    (combien de décisions de justice ayant condamné des personnes dont l’innocence est démontrées ultérieurement ?)

    Les frères portant plainte en justice profane doivent-ils faire connaître leur identité auprès des Vénérables des loges du GODF ?
    (à ce sujet il y a lieu de noter que les frères de la loge Combats l’ont fait bien avant d’initier des femmes, et je rappelle que c’est cette décision qui est à l’origine du courroux/rejet sexiste de la poignée de membres ayant actionnés en justice de l’UGOFM)

  • VERITAS 26 décembre 2011 at 12 h 02 min / Répondre

    Jusqu’à présent les membres du GODF portaient sur leurs épaules le poids de l’humanité ( c’est-à-dire du genre humain) et donc la question sexiste ne se posait pas.
    Certains de ses membres ont estimé en 2008 que ce poids devait désormais être partagé. Pourquoi pas ?
    Mais la voie choisie n’est pas la meilleure. Le résultat obtenu est un pâté d’alouettes : ¾ de viande et ¼ d’alouette.
    Réunir ce qui est épars aurait dû se faire au niveau des obédiences masculines et féminines et non au niveau des personnes. La justice aurait rejoint l’Equité.

  • Flupke 26 décembre 2011 at 12 h 35 min / Répondre

    à Véritas

    Pourquoi l’anonymat des procèduriers de l’UGODFM vis à vis des loges du GODF et de leurs vénérables ?

    La loge Combats et son VM avait elle eu au moins le courage de la sincérité face à tous les membres du GODF.
    VM à l’époque après réception de leur courrier j’avais été leur rendre visite … bien que d’un avis différent ….

  • ALPHA 26 décembre 2011 at 20 h 22 min / Répondre

    Sinclair LEWIS disait fort justement de la publicité qu’elle « était la façon la moins chère de vendre des produits, surtout lorsqu’ils ne valent rien ».
    La Loge Combats a fait du Maria Deraisme en l’envers. Elle a fait sa publicité .Que Flupke applaudisse passe encore. Il n’y a que les adeptes pour applaudir. Mais qu’il réclame les noms de ceux qui ne veulent pas acheter ce « produit » comme lui, il dépasse les bornes.
    Pourquoi ne propose-t-il pas aussi d’instaurer sur le champ un Tribunal Populaire ? ou une nouvelle Inquisition ?
    Au nom de la « peopelisation » et de son nouvel évangile.

  • Flupke 27 décembre 2011 at 9 h 49 min / Répondre

    à Alpha

    Que de contorsions langagières pour grimer une absence de courage de chacun des individus concernés !

    NB
    Je n’ai pas parlé de pub à la TV mais d’une information confidentielle des autres membres de l’association dont ils sont membres soit des seuls membres du GODF.
    Cela me parait normal puisque on poursuit en justice avec sanctions financières demandées à l’ensemble des membres du GODF, et donc répercussion éventuelle sur les capitations.

    On connaîtrait l’âge (état civil) des procéduriers, leur origine régionale, par les relations que l’on s’est forgé au fil des années leur histoire et sans doute déboires familiaux expliquant les éventuelles tendances névrotiques.

  • ALPHA 27 décembre 2011 at 11 h 51 min / Répondre

    Avec un psychiatre tel que Flupke , il vaut mieux qu’ils restent éloignés de lui.

    Le théâtre des opérations est la Cour d’Appel. Ses médecins vont traiter à la fois la santé mentale des uns et des autres et notamment des amis de Flupke. A la fin, chacun saura à quoi s’en tenir et chacun devra bien entendu payer son écot. Quoi de plus normal, en effet ! La thérapie de groupe n’est pas gratuite comme l’air du temps.

    Il est tout à fait exact que nous aurions pu faire l’économie d’une telle dépense si la sagesse – comme dans le passé- avait prévalu dans nos débats sur ce sujet. Le coup de force interne ne sera jamais une solution pour régler des problèmes.

  • Flupke 27 décembre 2011 at 13 h 23 min / Répondre

    mais Alpha

    Je ne demande qu’à être convaincu qu’il n’y a pas névrose sous-jacente à l’origine de cette rage anti-femme « sous le niveau » au GODF.

    Tout cela m’évoque l’image d’un tyran familial entrevu brièvement dans le passé et drapé dans une robe blanche tel un patriarche de la Bible … image évoquant tout un arrière plan culturel et en particulier l’idéal de la femme « soumise »

    comprennes qui pourra !!!

  • Happy Tax Payer 27 décembre 2011 at 17 h 59 min / Répondre

    @ Flupke : Votre question est tout à fait pertinente et la réponse d’Alpha un peu courte, dilatoire, fausse.

    Le principe de la justice est qu’elle est publique. Ce sont bien des individus qui assignent le GODF et il ne faut tout de même pas avoir fait polytechnique pour comprendre que, si la cour reconnait leur intérêt à agir, ces consorts sont Francs-Maçons. Au demeurant pourquoi ces consorts voudraient-ils voir leur anonymat conservé dans une procédure gratuite alors que s’ils ont ou avaient préalablement saisi la justice maçonnique leur noms auraient figuré dans les CR du Conseil de l’Ordre ?

    Fruits d’un Brugonisme qui peut au demeurant se faire Lot et Garonnais et voire même Mayennais, ces consorts peuvent avoir vingt ans ou quatre vingt, mais leur choix par UGODFM aura été méticuleusement politique. Si toutes ses troupes se résument à moins d’un demi millier de frères, et que de ceux-là, plus de 99% se trouvent Niçois d’âge canonique (plus de 40 ans), il faut faire confiance à l’UGODFM pour avoir soigneusement sélectionné ses plaideurs parmis le 1 % exotique de Frères non niçois et juvéniles …

    Ne vous en faites pas, copie de l’arrêt de la Cour sera faite et diffusée sur internet avec les noms et les adresses … faisons confiance aux imprudents bloggeurs.

  • ALPHA 28 décembre 2011 at 11 h 07 min / Répondre

    La Justice de l’Association est d’ordre privé. Elle est discrète. Il est toujours préférable quand il y a un différend de la saisir en priorité. Encore faut-il qu’elle le veuille. Ainsi pour certaines affaires sensibles (notamment pour lui faire constater les irrégularités prises lors de l’A.G), cette Justice refuse, sans motifs déclarés, d’examiner au fond les requêtes déposées par des membres du GODF. C’est la raison pour laquelle – devant ce déni de justice- ces memes membres ont-ils été contraints de saisir le 7 décembre dernier, par voie de référé le Juge de la République.

    Mais il y a une autre affaire pendante devant la Cour d’Appel de Paris . Elle devrait rendre un jugement dans le courant du 1er trimestre 2012. Tout sera donc sur la table à ce moment là. Rien ne sera caché de ce qui s’est passé au cours de ces 4 dernières années. Ce qui devrait satisfaire tous les protagonistes.

    Notre ami Happy Tax Payer devrait lire la décision de la CSJM du 6 mai 2011. Contrairement à ce qu’il soutient, les noms des 75 plaignants n’y sont pas mentionnés en toute lettres.

  • calvariam 28 décembre 2011 at 11 h 32 min / Répondre

    @Ronan, je ne confonds pas : quand je parle des prétentions de la rue Cadet, il ne s’agit pas du musée mais du siège à qui je fais référence. Cela dit tu as raison, Pierre Mollier et Ludovic Marcos ne sont pas mes amis mais des frères, je n’ai pas la chance, ignorant que je suis, de connaitre de telles célébrités ! Il n’empêche que, du fond de mon incommensurable ignorance, je m’interroge sur cette étrange coïncidence entre la volonté politique du conseil de l’ordre de faire du GODF une obédience mixte et toutes ses « découvertes » sur la présence de sœurs au sein du GODF et d’une prétendue maçonnerie féminine. Cela ressemble singulièrement à la réécriture de l’histoire, afin qu’elle soit politiquement correcte, à la mode actuellement, notamment au ministère de l’éducation nationale et cela n’a rien de comique, c’est juste triste !
    Allons-nous rayer de nos listes tous les frères passés qui avaient des opinions politiquement incorrectes, tous ceux qui ont pensé que coloniser c’était apporter les lumières de la civilisation à des peuples ignorants, allons nous nier Louis Antoine de Bougainville, le Maréchal Joffre, La Pérouse, Kipling ? et je ne parle pas de leurs opinions concernant la mixité (d’abord je ne la connais pas,même si l’on peut supposer qu’il ne devaient pas être des exemples de progressisme en ce domaine, ensuite leur casier est déja assez chargé au regard du politiquement correct!)
    L’histoire n’est jamais, comme chacun le sait qu’une interprétation des traces du passé à la lueur des idéologies actuelles.
    Quand à l’amalgame, je maintiens qu’il est fait !
    Une dernière chose, au vue du mépris dont tu fais montre à l’égard des « frangins » en général et à mon égard en particulier, je te suggère d’abandonner un temps tes recherches historiques et de prendre la peine de relire l’article premier de notre constitution, notamment la partie sur le respect des autres.
    Peut être apprendras-tu à débattre sans mépris et sans haine…
    Ce conseil est valable pour tous d’ailleurs quand on voit le ton que prend le débat…

    En attendant nous verrons bien le 9 janvier…

  • Flupke 28 décembre 2011 at 12 h 15 min / Répondre

    à Calvarium

    « sur la présence de sœurs au sein du GODF et d’une prétendue maçonnerie féminine »

    Il me semblait que comme franc-maçon nous sommes engagés à combattre l’ignorance ? Donc à travailler (dur dur)

    Je constate que beaucoup, quelque soit leur grade « officiel », n’ont pas assimilé le minimum de la méthode maçonnique. Au point qu’il inversent nos valeurs et qu’ils propulsent l’ignorance au rang d’idéal maçonnique …. Ils savent tout sans travailler et suspectent les travailleurs des combines les plus odieuses.

    Mais bien entendu le prix à payer en sus des heures de travail est d’accepter de remettre en cause ses arrangements avec la réalité.

    Il faut renoncer à la facilité de la généralisation et de l’amalgame. Par exemple pour les membres de l’UGODFM « j’ai eu des déboires sentimentaux donc toutes les femmes sont des ????? »

  • Ronan 28 décembre 2011 at 12 h 39 min / Répondre

    Mon bon Calva, je m’autorise en effet une certaine dose, non de mépris (sentiment inutilement fort dans le cas qui nous occupe) mais de circonspection envers quelqu’un qui se permet à la fois :

    - de donner des leçons de fraternité et de probité;

    - et qui par ailleurs, à l’égard d’un chercheur dont la réputation internationale n’est plus à faire, se permet de tenir des propos pareils, jetant sans le moindre complexe la suspicion sur sa probité morale et intellectuelle !

    Pour rappel :
    « je m’interroge sur cette étrange coïncidence entre la volonté politique du conseil de l’ordre de faire du GODF une obédience mixte et toutes ses « découvertes » sur la présence de sœurs au sein du GODF et d’une prétendue maçonnerie féminine. Cela ressemble singulièrement à la réécriture de l’histoire, afin qu’elle soit politiquement correcte, à la mode actuellement, notamment au ministère de l’éducation nationale et cela n’a rien de comique, c’est juste triste ! « 

    Les guillemets mis à « découvertes » sont un pur chef-d’œuvre de mauvaise foi, digne d’un Monsieur Languedeputt joué naguère par Antoine de Caunes…

    Je te conseille donc de bonnes lectures (et pour commencer de t’abonner aux Chroniques d’Histoire maçonnique) et un peu de travail à la Bibliothèque, plutôt que d’imaginer des complots pour ne pas avoir à remettre ton ignorance et tes préjugés en cause ! Si tu y croises Pierre, tu lui transmettras mes amitiés…

    Très bonne année studieuse: ne tarde pas à t’y mettre, il y a manifestement du pain sur la planche!:=))

  • ALPHA 28 décembre 2011 at 13 h 52 min / Répondre

    De Ronan semble porter une grande estime à un « chercheur dont la réputation internationale n’est plus à faire ». Devons nous comprendre que nul n’est prophète en son pays.

  • Flupke 28 décembre 2011 at 14 h 58 min / Répondre

    Alpha je disais aussi pour toi :

    « Je constate que beaucoup, quelque soit leur grade « officiel », n’ont pas assimilé le minimum de la méthode maçonnique. Au point qu’il inversent nos valeurs et qu’ils propulsent l’ignorance au rang d’idéal maçonnique …. Ils savent tout sans travailler et suspectent les travailleurs des combines les plus odieuses. »

    Ce contact au sein des loges maçonniques et d’une obédience avec d’irréductibles cancres fait parti du frottement nécessaire au polissage initiatique … c’est une farce inattendue (pour moi) mais instructive que nous réserve l’Art.

  • ALPHA 28 décembre 2011 at 18 h 16 min / Répondre

    Ah ! la méthode maçonnique !
    Chacun croit aux vertus de sa méthode pour comprendre le monde et même les Dieux. De là à la qualifier de maçonnique, il faudrait en débattre.
    Le champ de l’ignorance de l’Humanité est très vaste. Et celui de notre propre ignorance doit l’être encore plus.
    L’ignorance de Flupke est très probablement différente de celle d’Alpha. Avoir conscience de sa propre ignorance est déjà un progrès. Apres, il faut travailler avec humilité.
    Finalement pour aller vers plus de sagesse la méthode est très simple : c’est faire des erreurs, encore des erreurs et toujours des erreurs mais des erreurs de plus en plus petites, petites, petites petites…..
    Tu en es où Flupke sur l’échelle de tes erreurs ?

  • Flupke 28 décembre 2011 at 21 h 15 min / Répondre

    à Alpha

    à celle avant le dernier saut

  • calvariam 29 décembre 2011 at 10 h 04 min / Répondre

    @Ronan,
    Je persiste à dire, du fond de mon ignorance, que la ficelle est trop grosse. Au mieux s’agit-il d’une erreur politique magistrale que de traiter de cette question « historique » au moment où elle constitue la question « actuelle » au sein de l’Obédience. Vouloir me faire avaler qu’il n’y a là que pure intention scientifique, c’est non seulement me prendre pour un ignorant mais aussi pour un imbécile!
    quant à la probité du frère Mollier, je la mettrais en doute en sous entendant qu’il ne crois pas lui-même à se qu’il avance, ce que je n’ai pas dit.
    Je crois plutôt que l’intention était « d’éclairer » les frères sur ce sujet.
    Mais démontrer qu’il y a eu des précédents n’implique pas automatiquement qu’il faille les entériner, si ces exceptions ne se sont pas généralisées il doit y avoir des raisons, bonnes ou mauvaises, toute la question est là et affaire d’opinion. « Tout est opinion et l’opinion dépend de toi. » (Je te laisse chercher la source…)
    Nous ne sortirons de cette impasse que lorsque la question sera posée clairement et votée à la majorité qualifiée, en attendant tout ce cirque va continuer !
    Pour ma part, je suis un être raisonnable et je m’inclinerai le jour où un vote de cette nature m’aura donné tort et irai voir ailleurs, en attendant je ne vois pas pour quelle raison je m’inclinerais !
    Les tenants de la mixité se sont ils rendus aux votes précédents sur la question ? Non, il n’y a donc aucune raison de le faire.
    Et je persiste à affirmer, qu’alors que la question était toujours en débat et le vœu ayant permis la reconnaissance des sœurs annulé, le discours tenu aux visiteurs du musée de la franc-maçonnerie était que le GODF accueillait tout autant les femmes que les hommes…un peu plus de prudence aurait été bienvenue.
    Je n’ai pas besoin d’imaginer des complots, il s’agit simplement de politique, demande à notre frère Pierre (que tu connais bien, visiblement), du fait de ses études initiales (sciences Po) il devrait pouvoir t’éclairer, et pour l’affirmer, je ne m’appuie pas que sur le discours tenu aux visiteurs du musée, mais également sur les discours, publiques ou maçonniques du grand maitre, ainsi que les articles parus autant dans la presse profane ( franc-maçonnerie magazine) que dans nos organes internes, que je lis, ne t’en déplaise, étant l’archiviste-bibliothécaire actuel de l’atelier.
    De l’invitation à me rendre à la Bibliothèque (la majuscule doit en souligner la supériorité sur toutes les autres…), j’en conclus que tu es parisien, malheureusement pour moi, pauvre ignorant, je ne suis qu’un pauvre provincial éloigné des lumières et je m’incline devant la supériorité de la Capitale (tu noteras la majuscule), heureusement qu’il y a des frères réellement éclairés, à l’instar de toi ou des frères de la loge Combat, pour me forcer à sortir de la fange de mes ténèbres provinciales et marcher dans le sens de l’histoire (donc de l’opinion, cf. plus haut, quelle liberté de pensée!) !
    En attendant, je vais décliner ton offre, ayant bien d’autres sujets d’études et d’autres travaux en cours, les guerres picrocholines du passé maçonnique ne m’intéressent guère, j’ai assez des guerres picrocholines actuelles !
    très bonne année à toi…

  • albert 5 janvier 2012 at 16 h 47 min / Répondre

    pour ces quelques rétrogrades, il existe encore une obédience qui sera certainement disposée à les recevoir….

    J’admire les maçons qui ne se comportent que de grands démagogues…

    Le monde avance, la maçonnerie aussi…quelques uns, malheureusement ,non.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

 

Signaler un contenu abusif