Phaleg

Par Jiri Pragman dans Maçonniques

Phaleg ne se présente pas comme une Obédience mais bien comme un mouvement s’adressant à toutes les Respectables Loges pratiquant le Rite Ecossais Rectifié, et à tous les maçons du Régime Ecossais Rectifié. Ses intentions sont clairement exprimées en

Cet article est réservé aux abonnés

Pour acheter le droit de lire uniquement cet article:
Pour vous abonner pendant un mois :
Pour vous abonner pendant un an :
dimanche 01 juillet 2012 10 commentaires

Mots-clés : , ,

  • 10
    Expat 8 avril 2014 à 17 h 08 min / Répondre

    @Jean-Michel:

    Merci beaucoup pour le lien.
    J’imagine que le nouveau site va être ameliorer dans l’avenir car il contient pas beaucoup d’info.

  • 9
    Jean-Michel 8 mars 2014 à 1 h 42 min / Répondre

    Exapt : vous avez sans doute un problème de navigateur.

    INFO – NOUVEAU : voir le site http://www.phaleg59-62.fr

  • 8
    Marina 20 décembre 2013 à 22 h 24 min / Répondre

    Je m’interresse à la kabbale ainsi qu’aux les sciences anciennes en priant à l’église ce mot « phaleg » m’est venu a l’esprit à plusieurs reprise… que signifie exactement phaleg et pourquoi cela m’est-il apparu si clairement?

  • 7
    Expat 20 octobre 2013 à 20 h 32 min / Répondre

    Est-ce que quelqu’un sait pourquoi le site de phaleg fonctionne plus?

  • 6
    Tubalcain 8 février 2013 à 1 h 43 min / Répondre

    Les maçons du RER se dispersent de plus en plus : il y en a au GODF (mais oui environ 40 loges), à la GLDF, à la GLNF, au GPDG qui fut exclu de la GLNF sans que les maçons du REAA ne trouvent cela choquant en son temps !, à la GLTS Opéra, à la LNF, à la GLRU, à la GLAM (400 maçons RER), etc. Et bien sûr le mouvement PHALEG (800 maçons RER). Pourquoi tous ces maçons rectifiés ne se fonderaient-ils pas dans le réveil de la Grande Loge du Rite Ecossais Rectifié qui exista en son temps puis fut supprimée par la GLNF ?
    Evidemment, il y aura toujours les ambitions des gens quyi veulent être Préfet, Grand prieur, etc., mais cela ce n’est plus de la maçonnerie, c’est juste de l’ambition profane et de la vanité qui n’ont pas de place dans une société initiatique.

  • 5
    Tubalcain 5 février 2013 à 21 h 02 min / Répondre

    Réponse à Balsamo : On considère le RER comme étant d’origine germanique même s’il fut essentiellement pratiqué sous la forme lyonnaise en France et en Suisse. Le rituel de 1778 n’a rien de commun avec celui de fin 1772 où on recevait en tant « qu’Apprenti-Chevalier-Maçon ». Celui du Convent des Gaules est même différent de celui de la Triple Union de Marseille qui n’est pas la meilleure version. J’ai reçu mes grades 1 fois (avec la version de 1778) ayant été initié puis réinitié (avec la version de 1813) dans une autre organisation. J’ai pu comparer les versions.

  • 4
    Tubalcain 5 février 2013 à 20 h 48 min / Répondre

    Réponse à Balsamo : les dérives maçonniques sont permanentes au 20 et au 21e siècles. TPresque toutes les organisations FM (sauf la GLNF) se sont réunies à Aix en Provence en 2011 pour décider de retirer ce qui pouvait etre considéré comme trop chrétien dans les rituels rectifiés. Le but ? Y admettre des candidats Juifs ou Musulmans. Ce qui est une dénaturation totale du RER.
    C’est purement et simplement le massacre organisé d’un rite qui dérange. de plus en plus de français partent en Espagne où le RER reste chrétien et donc pur. Les autres rites sont aussi chrétiens sinon ils n’auraient pas l’évangile de St jean mais ils sont hypocrites.

  • 3
    Tubalcain 5 février 2013 à 20 h 42 min / Répondre

    Il n’existe pas de datation en France de création du RER. On estime que le RER a commencé en France à partir du moment où le baron WEILER de la Stricte Observance vint à Lyon pour armer les premiers CBCS. Ce qui indique une création germanique.
    Il y a plusieurs régularités et nos amis ne s’y retrouvent jamais.
    1. Il y a la régularité mondiale : c’est elle qui permet de voyager et d’etre reçu dans les loges au Japon, en Inde, aux USA, en Afrique du Sud, Australie, Ecosse, etc. Plus de 80% de la FM mondiale est régulière. Elle implique la croyance en Dieu créateur et en l’immortalité de l’âme.
    2. Il y a la régularité issue des usages traditionnels de l’Ordre. Elle n’existe plus vraiment en France où le pouvoir des obédiences l’emporte sur les us et coutumes traditonnelles. On change les rituels au gré de la mode du moment, ce qui dénature foncièrement le rite, on privilégie le profane sur l’initiation qui n’est plus qu’un alibi mais que l’on oublie au plus vite, etc.
    3. Il y a la régularité dans la pratique du rite. Au RER, on doit porter le chapeau et l’épée à tous les degrés. Si on ne porte pas le chapeau ou l’épée, ce n’est plus du RER mais un RER canada dry. Il y a aussi l’exigence d’être Chrétien. Si on est d’une autre religion on va vers l’Emulation. Il y a à cet égard beaucoup d’hypocrisie en FM car le Français, le REAA, le RER, le REP, travaillent avec l’évangile de St Jean qui est réservé aux seuls chrétiens. Ce n’est ni le Talmud ni le Coran ni les Vedas qui ne figurent jamais parmi les 3 gdes lumières de la FM. Ce qui interdit de remplacer la Bible par un de ces livres. Il y a bien d’autres critères encore mais la place manque ici car ceci donnerait lieu à une brochure.

  • 2
    drXu 2 juillet 2012 à 15 h 36 min / Répondre

    @Balsamo
    Parce que les dérives de la maçonnerie française au XIXème siècle ont été telles que le « conservatoire » du rite RER dans sa pureté était en Suisse!

  • 1
    balsamo 1 juillet 2012 à 22 h 45 min / Répondre

    Le RER n’est il pas une création française?.
    Dans ce cas quelle est cette notion de régularité?

Les commentaires sont réservés aux abonnés

Vous devez être abonné pour pouvoir écrire un commentaire.
Signaler un contenu abusif