A quoi sert cet objet maçonnique ?

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 15 juin 2008
Étiquettes : ,
  • 48
    clovis simard
    18 février 2011 à 21:52 / Répondre

    Pour déposer leur tablier !

    Bonjour,

    Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

    Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

    La Page No-7: LA VIE EN ABONDANCE !

    LA RÉSURRECTION DU CHRIST ET LA PHYSIQUE QUANTIQUE !

    Cordialement

    Clovis Simard

  • 47
    fred
    10 mars 2010 à 08:27 / Répondre

    C’est tout simplement un cousin pour recevoir et bien placer le genou lors du serment du récipiendaire lors de l’initiation.

  • 46
    Ed
    15 septembre 2008 à 03:19 / Répondre

    L’objet me fait penser à un accessoire de cérémonie ? Une pièce sur laquelle reposerait quelque chose…Pour Un rituel ?
    Le velours usagé me fait penser à un coussinet ?
    : poserait-on un genoux sur le rembourage lors d’un adoubement ( je suis profane) ?
    Bien à vous,
    Ed

  • 45
    Jean-Luc
    21 juin 2008 à 10:00 / Répondre

    Oui, on devait soit y suspendre quelque chose, soit y faire tenir quelque chose. Pas une épée, car elle passe au travers. Je penserai plus pour une canne de Maître des Cérémonies ou des cannes ( voir photos sur le site equerre-compas.com). C’est vrai que vissé sur le coté du siège du Maître des Cérémonies, c’est mieux que le pied peu stable et dans lequel on butte assez souvent.

  • 44
    dld
    20 juin 2008 à 12:24 / Répondre

    Si l’objet en question possède à la fois des traces de vis et des traces de vernis à bois, ne pourrait-il pas avoir été fixé sur le côté d’un siège, par exemple, afin d’y suspendre justement quelque chose ?

  • 43
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    19 juin 2008 à 08:00 / Répondre

    monsieur Jiri, et aux autres,

    L’oeuvre d’initiation, qui fut me fut une obligation divinement imposée, était devenue effectivement folie dans ces deux siècles irréligieux menés par les Pharisiens – maçons. En vérité, j’ai prèché dans le désert …

    Il est la 24éme heure, j’ai accompli les douze épreuves à essayer de vous appeler à revenir à la Franc-Maçonnerie d’origine…

    Vous avez négligé ma proposition à venir briser le 7éme sceau Apocalyptique de la lettre G chez un huissier de votre choix…

    En conséquence, vous aurez à me connaître médiatiquement sans plus aucune possibilité à solliciter la grande mansuétude de la Veuve à vous révéler le secret du Franc-Maçon… Jean-Jacques de Saint-Etienne

  • 42
    Trazom
    18 juin 2008 à 23:03 / Répondre

    Je me le tiens pour dis, cher Jiri, je ne connaissais pas les antécédents du bonhomme.
    Cordialement,
    Trazom / Etarcos

  • 41
    Eric
    18 juin 2008 à 22:22 / Répondre

    Pardonnez-moi mais je suis un peu choqué par la tournure de cet article !

    Certes, je n’ai pas les connaissances me permettant de comprendre une bonne part des commentaires..

    Certes, mon parcours Maçonnique n’est qu’a ses débuts et, par force, cela n’éclaire pas ma lanterne !

    Mais ce qui me trouble le plus, ce n’est pas tant l’absence de « savoir » de certains interlocuteurs que l’absence de Fraternité, de pédagogie ou, au pire, d’humour !

    Je suis ébahi devant tant de savoir… mais la manière ne me donne pas envie d’apprendre !

    Bien à vous

    Eric

  • 40
    Jiri Pragman
    18 juin 2008 à 21:32 / Répondre

    A propos de cet article et des commentaires : pour rappel, cet article avait pour seul souci d’aider Jean-Luc à identifier cet objet maçonnique, c’est-à-dire en connaître l’utilité et le sens.

    Il est vrai que, comme en Tenue parfois, il s’en trouve toujours pour y trouver argument à (tenter de soulever le) rire. Il ne m’appartient pas d’apporter un jugement à ce propos. Je souhaite néanmoins que ceux qui souhaitent soulever des hypothèses sérieuses ou apporter le fruit de leurs recherches puissent le faire.

    En ce qui concerne les interventions de ‘Jean-Jacques de Saint-Etienne’ ou JJSE, il y a évidemment bien longtemps que je l’ai identifié comme le célèbre HenrY LeMaçoN ou MariHiraM qui a joué les coucous sur de nombreux blogs et forums. Je l’ai laissé développé sa ‘pensée’ pour que chacun puisse se rendre compte que nous devons malheureusement faire face un cas de ‘délire obsessionnel’ puisqu’il nous revient quelques mois après s’être fait jeter pour cause d’élucubrations intempestives. Il n’est évidemment pas question que l’utilisation des commentaires de ce blog servent à alimenter ce délire.

  • 39
    marion
    18 juin 2008 à 20:15 / Répondre

    jean-jacques, je t’ai démasqué! Tu travailles pour les laboratoires de cachetons pour le mal de crâne! Avoue!

  • 38
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    18 juin 2008 à 18:43 / Répondre

    A Trazom, et aux autres,

    Pourquoi ignorez-vous ma proposition de nous retrouver avec vos amis chez l’huissier de votre choix pour vérifier mes calculs du nombre d’or TROIS ?
    Avez-vous peur de la crucifixion de la lettre X qui vous manque?
    Le défi tient pour vous comme pour vous tous; je reste à votre disposition pour vous en faire une démonstration matérielle . Le résultat de cette expérience sera donnée sous contrôle d’huissier à l’oeuvre caritative de la G.L.N.F…
    Jean-Jacques de Saint-Etienne

  • 37
    DidierD
    18 juin 2008 à 17:42 / Répondre

    C’est tout simplement le support auquel les francs-maçons suspendent les dépouilles de jeunes enfants morts pour les faire sécher après les avoir utilisés pendant leurs messes noires bien connues !!
    (je plaisante)

  • 36
    Trazom
    18 juin 2008 à 16:16 / Répondre

    Mon très cher Jean Jacques,
    tu dois être l’improbable fils caché de Desproges, Einstein et Taxil.
    Rapport à ton commentaire numéro 31, tu ne prends absolument pas en compte le calcul en base binaire, ce qui est surprenant car, tu parles précédemment de « dualité des pôles multiples », cela donne, en ce cas :
    11 x 111 = 10101
    C’est beaucoup plus parlant ainsi, non ?
    Cette formule, CM = P5, serait-ce le graal de la physique ? Pourrais-tu m’indiquer la nature des variables ? Nonobstant mes quelques connaissances sur le sujet, je n’en ai jamais entendu parler. Ce à quoi tu me rétorqueras facilement que je ne suis pas initié…
    J’arrête là, c’est l’heure de mon Haldol…

    En tout cas, continue ainsi, ne lâche pas le morceau, par pitié, chacun de tes commentaires est un rayon de soleil dans ma journée !

  • 35
    Jean-luc FRIGIDE
    18 juin 2008 à 13:34 / Répondre

    Réponse pour Marc;
    Il y a 2 trous (carrés de chaque de part à coté des branches de l’équerre).
    Le trou de gauche présente des traces d’usures rondes faites par une vis trop sérrée.
    De plus au dos, il y a quelques traces (coulures) de vernis coloré. Il devait être fixé sur du bois.

  • 34
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    18 juin 2008 à 11:33 / Répondre

    A Trazom,
    et aux autres,

    L’initiation est toujours exotériquement ésotérique et inversement de la dualité de la matière omnipotente, omniprésente, omnipensante, omniagissante :
     » rien ne se perd, tout se transforme sans cesse du mètre étalon UNiversel »…

    La mécanique quantique et la relativité générale ne font qu’UN dans la formule : CM = P5

    Maintenant, je peux vous en donner la preuve matérielle chez un huissier de votre choix; et vous comprendrez le pourquoi de ma suffisance et votre contraire.: Jean-Jacques de Saint-Etienne

  • 33
    isis
    18 juin 2008 à 10:37 / Répondre

    précision importante:

    le post auquel je n’avais rien compris était le n° 25

    depuis il y en a un 2ème : le 31

    Mais comme j’ai encore besoin de beaucoup d’humour, je souscris à la conclusion de Trazom….

  • 32
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    18 juin 2008 à 08:12 / Répondre

    A Jean-Luc Frigide, et aux autres,

    Cet appareil a effectivement deux fonctions spirituelles et une matérielle :

    1° D’un côté spirituel il contient la symbolique du nombre d’OR des métaux de la matière ( exemple : le néophyte doit se dépouiller de deux façons de ses métaux pour entrer en Franc-Maçonnerie:1° abandonner ses biens, son argent, sa famille, ses amis ( voir bible à Jésus);
    2° le corps de l’homme est composé de tous les métaux : or, argent, zinc, plomb, etc…, le néophyte doit se soumettre yeux bandés à la putréfaction de son corps et de son âme par l’initiation divine du Grand Architecte de l’UNivers (pélerinage ou voyages du Compagnon à Composte-t-elle douloureusement la Divinité? jusqu’au 33° degré indiqué sur cet objet entre l’équerre et le compas; 33 est l’âge du décès de Jésus s’étant dépouillé de sa vieille peau avant de ressusciter à une vie de Christ ( christ = celui qui est oint de l’onction divine le mettant à couvert de…)

    De l’autre côté matériel, le nombre 1878 indique les 24 cavaliers de l’Apocalypse de Jean; mais aussi = 1=8=7= le carré de la matière= le Cantique des cantiques contenant huit cantiques en forme des lacs d’amour figurés aux murs des Loges maçonniques, des tabliers et chapeaux, etc… des Maîtres Maçons… 81 est aussi la preuve par neuf de la table de multiplication de Pythagore indiquant la 18éme heure de la crucifixtion, etc…, au rite Ecossais la corde au coup indique le nombre neuf du cordon ombilical nous reliant à Dieu… Le nombre 8 = 1+2+3+4+5+6+7+8 = 36 est aussi la lettre G, 7éme lettre de l’alphabet = 1+2+3+4+5+6+7 = 28 = 36 sur le même calcul Pythagoricien contenant constamment le nombre magique TROIS ou 21 (le baiser maçonnique) ou 111, etc… permettant d’agir sur les métaux comme sur les évènements de la Nature… Salomon n’était que l’exécutant sur sa pierre brute de son père David ayant esquissé et écrit les plans de la grande pyramide cubique à pointes…

    Vous l’avez compris, d’un côté comme de l’autre de cet objet existent les deux fonctions matérielles et spirituelles à bien savoir manipuler avant de lui trouver un usage domestique progénère de pierres précieuses sans nombre en accord avec J… B… .: Jean-Jacques de Saint-Etienne

  • 31
    Trazom
    18 juin 2008 à 06:40 / Répondre

    Cher Jean Jacques,
    le point que tu soulèves, à savoir « l’initiation laïque » (et, par là-même, selon toi, « exotérique »), mise en opposition avec « l’initiation ésotérique », me semble bien fumeux. L’initiation n’est-elle pas, par définition, ésotérique ? De deux choses l’une : ou bien tu dis que certaines loges ne pratiquent pas de réelles initiations, et ton dogmatisme ainsi que tes certitudes (et ta suffisance) me font froid dans le dos, ou alors je n’ai encore rien compris…
    En ce qui concerne ta théorie étonnante de la physique quantique appliquée aux relations inter-personnelles, j’ai deux questions :
    – As-tu pris en compte l’interaction forte ?
    – As-tu pensé à te présenter au prochain prix Nobel de physique ? Cela fait des années que l’on cherche à unir la mécanique quantique et la relativité générale, tu sembles en bonne voie…

    Interviens plus souvent, j’aime rire, et j’apprécie beaucoup ton humour…

  • 30
    Jean-luc FRIGIDE
    17 juin 2008 à 23:57 / Répondre

    Message pour Jean-Jacques
    Avant 1950, les objets n?étaient pas jetables. Ils avaient 2 fonctions, l?une utile pour le coté matériel, une autre pour le coté « spirituel ». Les églises étaient des bâtiments de prières, mais aussi d?enseignement de par les chapiteaux, les vitraux. Un vitrail servait à protéger des intempéries, mais aussi il laissait passer la lumière qui au travers d?images symboliques marquait, illuminait les esprits. Une assiette ancienne servait pour manger, mais ses décorations commémoraient un évènement et ainsi éduquaient, enseignaient, ou simplement apprenaient le sens du beau?
    Cet objet avait une fonction symbolique, l?équerre, le compas, la houppe dentelée, ses dimensions nous attirent, le mécanisme de cet attrait fait appel à l?inconscient collectif, à d?autres phénomènes supérieurs à l?homme, à la structure des atomes qui nous composent (proportions, nombre d?or..). Ce dont tu parles et c?est bien, car actuellement, bon nombre de nos concitoyens oublient cette fonction. Cependant cet objet, pour être diffusé, pour que sa fonction symbolique puisse agir sur nous, il fallait qu?il soit utile dans le sens confort. Même l?art est utile, il orne les murs pour la peinture, il « occupe » le silence et décuple nos émotions pour la musique ou embelli l?espace pour la sculpture?.
    La question que je posait était « à quoi ça sert ? » dans le sens le créateur de ce bel objet voulait que l?on bénéficie du coté symbolique, spirituel en utilisant cet objet pour quelque chose de matériel. C?est cette fonction que je demandai.

  • 29
    Marc
    17 juin 2008 à 20:35 / Répondre

    S’il s’agit d’un objet se fixant au mur, je suis étonné qu’il n’y ait aucun trou pour passer des vis.

    Je continue ma recherche…

  • 28
    isis
    17 juin 2008 à 19:04 / Répondre

    rien compris au dernier post

    je suis sûrement trop jeune…

  • 27
    SaT
    17 juin 2008 à 18:49 / Répondre

    Mon cher Jean Jacques,

    Je suis sensible à ta courtoise suffisance et te remercie de l’honneur que tu nous fait de bien vouloir nous faire connaitre ta qualité d’homme éclairé, humble et de bonnes mœurs. Nous manquions de personnes comme toi ici, pour rappeler aux brebis égarées que nous sommes, la véritable lumière et les vraies valeurs que tu défends !

    Gloire à toi mon cher Jean Jacques ! Désormais nous saurons modérer nos propos et faire honneur à la véritable mission que nous impose notre apostolat : Dormir tranquillement sur les colonnes en explorant le fondement de l’art royal.

    Ite Missa est !

  • 26
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    17 juin 2008 à 17:37 / Répondre

    A Liberty, Cesius, Jiry et les autres,

    On ne peut nier que l’initiation maçonnique présente des différences essentielles selon les Obédiences, selon les Loges. Aussi un maçon d’initiation laïque, qui pense donc avec une logique exotérique, ne découvrira jamais la destination symbolique de cet objet; un maçon d’initiation ésotérique y découvrira au minimum le secret du carré long de la matière divine. Je vous donne un indice concernant cet objet : en toute chose de la matière atomique existe la dualité des pôles multiples expliquant mon fiel et ma courtoisie à daigner revenir vous visiter … Jean-Jacques de Saint-Etienne

  • 25
    Jean-luc FRIGIDE
    17 juin 2008 à 16:20 / Répondre

    Merci à tous,
    J’ai bien aimé le perchoir à canari…
    J’ai testé les propositions vous pouvez les voirs en cliquant sur ce lien ou en le recopiant dans votre barre d’adresse.
    http://mystere.equerre-compas.com/
    Merci
    Jean-Luc

  • 24
    René
    16 juin 2008 à 21:23 / Répondre

    Ça ressemble à un butoir pour portes coulissantes.

  • 23
    Colonel Sofi
    16 juin 2008 à 17:17 / Répondre

    Je pense à un porte épée. On glisse l’épée à l’intérier par le haut. La garde en croix est protégée par le tampon de velour.

  • 22
    Jacques Cécius
    16 juin 2008 à 10:53 / Répondre

    Pourquoi ne pas parler du PQ ? Je souhaite, quant à moi, qu’il figure sur le Tapis de Loge !
    Sans rancune Saint Etienne, et priez pour nous…

  • 21
    Liberty
    16 juin 2008 à 09:39 / Répondre

    Mon cher Jean- Jacques , dit le stéphanois, vos commentaires à l’emporte pièce, démontrent les limites de votre humour, et les bornes de votre tolérance.
    Puisque selon vous, Luc ( je doute que ce soit l’évangéliste) c’est permis de juger, ce blog et que vous sembler adhérer à son analyse, il parait évident que selon votre définition, le souhaitable pour vous, et que vous cessiez d’y déverser votre fiel..vous avez certainement beaucoup mieux à faire ..!
    Cessez de perdre votre temps..!
    Si d’aventure vous étiez réellement maçon ..je crains que vous soyez passé à côté du sujet ..dommage ..!

  • 20
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    16 juin 2008 à 08:54 / Répondre

    Décidément, qui se ressemble s’assemble; tous ces commentaires idiots, attachés de papier-cul, disent votre niveau philosophique du Grand Oeuvre. Luc avait bien jugé ce blog torche-cul… J.J. de S.E.

  • 19
    Jean-luc FRIGIDE
    16 juin 2008 à 07:31 / Répondre

    je suis le propriétaire de cet objet. Il y a une date au dos1878.
    Dans toutes les réponses, la plus probable est celle d’un support pour cane. Un support pour cordon aurait été dans l’autre sens, comme un support pour épée.
    la partie velours est très usée, cet objet a beaucoup servi…
    La partie « support papier toilette n’a pas été dévissée depuis longtemps ( bloqué par la rouille des vis dans le laiton.
    Merci de faire d’autres propositions…
    Jean-Luc

  • 18
    Jiri Pragman
    15 juin 2008 à 23:15 / Répondre

    S’il existe effectivement des porte-PQ ou porte-rouleaux « maçonniques », cette hypothèse ne peut être sérieusement retenue ici car le système ne permet visiblement pas d’y introduire aisément un nouveau rouleau.

    La pièce de velours pourrait effectivement éviter qu’un objet de métal (épée par exemple) ne tinte mais comment faire alors pour qu’elle ne bute pas sur la pièce de métal devant ?

  • 17
    Jacques Cécius
    15 juin 2008 à 23:00 / Répondre

    Ceinture de chasteté pour soeur « agitée » du popotin ?

  • 16
    Liberty
    15 juin 2008 à 22:15 / Répondre

    Compte tenu de la qualité de l’objet, c’est plutôt l’appuie tête d’une chaire de Salomon..: usure du velours .( la tête du Vénérable Maître) et lustrage de la barre d’appui en cuivre (par le cou du pré- cité ..! ).
    Bref, un subtil dispositif, permettant au Maître de la Loge, de garder un port altier quelques soient les circonstances, quelque soit l’état de son dos, de son cou, et de son retard de sommeil, et la longueur des planches …bref une sorte de Minerve maçonnique..!

  • 15
    d'Epée
    15 juin 2008 à 21:23 / Répondre

    Il me semble que cela pourrait être une « têtière » que l’on fixerait sur le haut d’un dossier de fauteuil. La bande rembourrée en velours rouge permettrait qu’on y appuie la tête. Non… Par ailleurs il est curieux que le compas soit sur l’équerre, à moins que cela nous fournisse un indice. Mais alors lequel…

  • 14
    Marc-Robert
    15 juin 2008 à 21:19 / Répondre

    Le velours rouge est usé… Peut être un support pour les épées ou pour la/les canes des Experts…

  • 13
    Liet Kynes
    15 juin 2008 à 21:17 / Répondre

    Vu que ça doit se fixer au mur, je propose un dispositif servant à attacher des tentures …

  • 12
    Bernez
    15 juin 2008 à 21:10 / Répondre

    Il y a un fond rembourré rouge un peu usé en genre velours semble-t-il. Mais je sèche. Pour poser un livre ou un écritoire ?

  • 11
    Fox
    15 juin 2008 à 18:49 / Répondre

    Moi aussi je vote pour le PQ…ou les torchons en salle humide.
    Après tout nombre d’objets sont décorés de symboles maçonnique même si(ils n’ont que les fonction profnaes…

    Fox

  • 10
    SaT
    15 juin 2008 à 18:42 / Répondre

    S’agirait-il du mythique perchoir à canaris ?

  • 9
    Guy
    15 juin 2008 à 18:26 / Répondre

    J’ignore à quoi a bien pu servir cet objet.Peut-être servait-il à tenir en place l’épée d’un des surveillants ou bien le bâton du maître des cérémonies.

  • 8
    Eric
    15 juin 2008 à 18:04 / Répondre

    Je dirais aussi porte-serviette !

    mais dans ce cas…a quoi sert le « tampon » de velours rouge ?

  • 7
    Belgo4.0
    15 juin 2008 à 17:22 / Répondre

    Je dirais « un porte cordons », comme Zorba.

  • 6
    Trazom
    15 juin 2008 à 17:03 / Répondre

    Cela ressemble bougrement à un dévidoir de papier wc…

  • 5
    thanatos
    15 juin 2008 à 16:03 / Répondre

    Je n’avais pas osé le porte serviette mais j’y avais pensé et aussi mais là cela va très loin et cela n’a plus rien de symbolique porte PQ. Mais pourquoi pas plus sérieusement un porte épée, car en loge elles sont quand même assez souvent au repos ! ! !

  • 4
    Jean-Jacques de Saint-Etienne
    15 juin 2008 à 15:43 / Répondre

    Moi, je le sais! Mais inutile de vous parler de l’oeuvre au rouge!!! Vous ne m’avez jamais pris au sérieux; et pourtant l’actualité me donne chaque jour raison… Jean-Jacques de Saint-Etienne

  • 3
    Stéphane
    15 juin 2008 à 15:26 / Répondre

    Un porte-serviette de bain ?

  • 2
    zorba06
    15 juin 2008 à 14:27 / Répondre

    porte cordons?

  • 1
    François
    15 juin 2008 à 10:04 / Répondre

    Objet dont on ne connait pas l’usage du 15 Juin 08: dévidoir de papier wc dans une loge maçonnique particulièrement riche? Blague à part (je ne sais pas du tout à quoi sert cet objet) merci de faire vivre régulièrement ce blog. François

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous