Bagarre et coups de feu à la Loge

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 24 janvier 2009
Étiquettes : , ,
  • 12
    ZZrider
    17 mai 2015 à 15h34 / Répondre

    Si on observe attentivement et que l’on est au moins initié, on se rend compte rapidement que l’esprit de solidarité entre bikers n’est pas si éloigné de celui des frères.
    Pour aller plus loin, il est même plus présent.
    Un biler en panne ou en galère, immédiatement, le premier biler qui passe propose son aide…
    La FM préconise de construire des cachots pour nos vices et des temples pour la vertue….
    Qu’en est il réellement ?
    Ou se situe la réelle puissance des FM une fois sortis des temples ?
    Dans 90% des cas a rien…
    Je suis donc convaincu que les bikers adoptent beaucoup plus l’esprit des templiers originelle que les pseudo maçons (spéculatifs) d’aujourd’hui.
    ZZ

  • 11
    Point G
    24 mars 2009 à 10h44 / Répondre

    On est obligé de mettre les maillets et les épées dans une armoire fermée à clé si on ne veut pas se les faire piquer.
    Pire deux tableaux ont disparu de la salle humide !!!!!

    Quand aux échanges. Ils ne sont jamais violent, toujours coutois. Mais nom de nom qu’est ce qu’il y a comme faux c?ls. C’est là qu’on apprécie d’être silencieux

  • 10
    cp
    27 janvier 2009 à 21h51 / Répondre

    EN FRANCE ,nous sommes peut etre pas aussi nombreux qu’au usa,mais d’autres dérives existent financierement parlant en autres.

  • 9
    nicolas dupond
    27 janvier 2009 à 16h44 / Répondre

    @René,

    A mon souvenir, vous êtes un Frère américain ou tout au moins vivant aux USA.

    Oui, les Frères américains sont plus nombreux, d’où un plus grand risque de dérives.

    Pourtant en France, il y a 130000 maçons et à ma connaissance il n’y a jamais eu de faits divers aussi graves mais il est vrai qu’en France il est très difficile de posséder une arme (tout au moins légalement. N’y voyez pas matière à polémique. Au contraire, cela peut expliquer aussi plus facilement ce type de conduite en cas d’échauffement d’esprit. En France, il y aurait eu un simple échange de coups dans un contexte malheureusement identique.)

    Quant aux « bikers » (en Europe, on appelle bikers les motards roulant en harley ou assimilés. Chez nous, il y a de nombreux club de motards mais avec des motos plus « classiques »). De plus en Europe, beaucoup de ce type de motards peu nombreux au demeurant sur nos routes font partie des hell’s ou des outlaws d’où une image assez négatives.

    Par ailleurs, moi même, je faisais un bémol. Les « bikers » américains de toute façon affirment eux même que 5 à 10 % d’entre eux exercent des activités illégales.

    Je suis vraiment désolé de t’avoir éventuellement blessé si tu es motard.

    Mais en tous cas, en Europe, Hell’s and co ont très mauvaise réputation. Je ne sais pas ce qu’il en est en Amérique du Nord. Quoique les séries TV US en donnent également une sale image.

  • 8
    René
    27 janvier 2009 à 15h00 / Répondre

    @Nicolas Dupond,

    La FM aux USA se compose de deux millions de francs-maçons répartis dans environ 15 000 ateliers… Conservez ce chiffre dans votre esprit ! Et lisez objectivement, sans préjugés, le fait divers en question.

    Pour faire partie de la FM dans les Grandes Loges d’Amérique du Nord, il faut avoir ABSOLUMENT un casier judiciaire vierge ! Un certificat de bonne conduite est exigée avec toute demande.

    Vous sautez rapidement aux conclusions à partir d’un fait divers, banal et complètement futile dans un journal local…

    Oui, il y a des « bikers » dans la FM, et il y en a même dans la police: Les « blues Knights ». Et les bikers ne sont pas tous des « Hells Angels » !

    Cependant, on voit bien qu’un casier judiciaire vierge n’est pas garant des préjugés…

  • 7
    fluo
    27 janvier 2009 à 10h08 / Répondre

    Francs-maçons et francs-tireurs?

  • 6
    nicolas dupond
    27 janvier 2009 à 9h12 / Répondre

    Cela ne donne pas une bonne image de la maçonnerie.

    N’y a t’il pas un minimum d’enquête morale aux USA quand un profane intégre une loge?

    Je suppose que le frère qui a fait feu doit avoir le même comportement (délinquant) dans la vie profane.

    Ou bien est ce une mauvaise pub faite à la loge maçonnique locale?

    Mais il est vrai qu’aux USA, on voit de tout dans la maçonnerie, du type loge de bikers, type hell’s angels. Certes si ce dernier mouvement a une réputation plus sulfureuse que la réalité, un certain pourcentage de bikers s’adonnent aux narco trafic.

    Après, il ne faut pas s’étonner des dérives quand une sélection n’est pas faite (en France, on réclame un extrait de casier judiciaire quand tu rentres en maçonnerie).

  • 5
    François
    26 janvier 2009 à 13h27 / Répondre

    L’épreuve du feu ?

  • 4
    Olivier
    26 janvier 2009 à 2h44 / Répondre

    Encore des Maçons qui n’ont pas su se dépouiller de leurs métaux !!!

  • 3
    Stéphane
    25 janvier 2009 à 6h58 / Répondre

    Peut-être avaient-ils tout simplement égarés leur maillets et tapaient-ils avec leurs revolvers, comme le juge Roy Bean, dans un vieux Lucky Luke…

  • 2
    Vlady
    25 janvier 2009 à 1h38 / Répondre

    Le bohneur est dans le pré… ?

  • 1
    yvca
    24 janvier 2009 à 18h06 / Répondre

    Il va falloir adapter le rituel des Trav. de Table à ce fait divers : . . . mon premier feu à etc…
    mon troisième, et meilleur ‘coup de’ feu etc. . .

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous