Qui a dit ?

Publié par Jiri Pragman

« La franc-maçonnerie joue dans la vie politique française un rôle qui n’est pas mince. Elle n’est en somme qu’une contrefaçon petite bourgeoise du catholicisme féodal par ses racines historiques ».

Cette déclaration est extraite d’un article de Léon Trotsky intitulé Communisme et franc-maçonnerie et d’abord publié dans les Cahiers Communistes. Cet article daté du 25 novembre 1922 se conclut par une condamnation à mort de la Franc-Maçonnerie : « La franc-maçonnerie est une plaie mauvaise sur le corps du communisme français. Il faut la brûler au fer rouge ». Ce texte parmi celui d’autres « auteurs Marxistes » figure dans les archives marxistes sur Internet (www.marxists.org).

vendredi 3 septembre 2004
  • 1
    Fox7ans
    7 septembre 2011 à 10:55 / Répondre

    Et pourtant…nombreux était les maçons dans l’entourage de Trotsky (à commencer par son secrétaire) et nombreux sont les trotskystes à avoir été (ou à être maçon).

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif