Le Rituel de l’Ombre

Par Jiri Pragman dans Edition

Le Rituel de l’Ombre n’est pas la première enquête menée sur fond de Maçonnerie mais, à l’heure où l’on est submergé, par les thrillers bibliques, leurs homologues maçonniques comme Initiation au Meurtre (Jacques Braibant, Télélivre) sont rares. Avec Le Rituel de l’Ombre paru aux Editions Fleuve Noir, Eric Giacometti et Jacques Ravenne ont fait très fort. A la fois sur le plan de l’intrigue et sur celui de l’approche maçonnique.

A propos de l’histoire

Avril 1945. Le IIIe Reich est sur le point de s’effondrer. Sur ordre de dignitaires nazis, un convoi SS quitte Berlin en flammes pour évacuer de mystérieuses caisses. Au même moment, un professeur de neurologie franc-maçon est sauvagement assassiné par des SS, selon un rituel évoquant la mort d’Hiram, architecte du temple de Salomon, le fondateur légendaire de la maçonnerie. Un coup de masse sur l’épaule, un coup sur la nuque, un coup sur le front.

Avril 2005. 60 ans plus tard, au cours d’une soirée à l’ambassade de France à Rome, une archiviste du Grand Orient est exécutée selon le même rituel. Elle travaillait sur des documents d’archives maçonniques pillés par les nazis en France en 1940, récupérés par les Russes en 1945 et rendus aux Francs-Maçons français en 2000. La même nuit, à l’université hébraïque de Jérusalem, un archéologue en possession d’une énigmatique pierre gravée est tué à son tour. Comme Hiram.

Le commissaire Antoine Marcas, Maître Maçon et Jade Zewinski, responsable de la sécurité de l’ambassade de France à Rome, qui déteste les « Frères » vont mener l’enquête ensemble et se trouver face aux tueurs implacables d’une confrérie occulte, la société Thulé, adversaire ancestrale de la maçonnerie. Quel secret immémorial se cache dans les manuscrits maçonniques ? Un secret qui semble justifier qu’on tue sans scrupules. Un secret pourtant moins ésotérique qu’il n’y paraît…

A la lecture…

Ce résumé est évidemment diablement alléchant mais il ne parvient pas encore à rendre compte d’une action trépidante qui vous tient en haleine et vous incite à dévorer l’ouvrage. Ou vous êtes un « simple » lecteur « profane » de thriller et vous tombez sur un ouvrage bien écrit et documenté (par exemple sur l’anti-maçonnisme en France pendant la dernière guerre), avec une solide intrigue, des rebondissements, des poursuites, et quelques scènes de violence. Ou vous êtes Franc-Maçon et vous vous demandez comment on peut évoquer l’Art royal dans un genre, le thriller, souvent nourri de conspirationnisme, propice aux exagérations et à la caricature.

C’est une réussite. Les auteurs, le journaliste profane Eric Giacometti et le Maçon Jacques Ravenne, décrivent la Franc-Maçonnerie notamment à travers ses Rituels (Tenue ordinaire, Initiation). Mais, en opposant le commissaire maçon et la responsable de sécurité qui a eu à souffrir du comportement de certains Maçons, ils proposent une vision nuancée de la Franc-Maçonnerie (notamment en évoquant les fraternelles, certaines dérives locales, l’arrivisme maçonnique). Les séquences « explicatives » ne sont pas plaquées dans le récit; elles y trouvent naturellement leur place et n’en cassent pas le rythme. Sans jouer les pensums, ce thriller réussit à combattre les idées reçues sur la Maçonnerie (comme le rôle des Loges dans la Révolution française).

Quand on voit que certains candidats maçons s’obligent à lire des sommes d’ouvrages plus ou moins accessibles, on se demande s’il ne faudrait pas plutôt les inciter à lire Le Rituel de l’Ombre. Non seulement, ils passeraient un agréable moment mais, sans nul doute, ils en apprendraient plus sur la Maçonnerie que dans certains ouvrages sentencieux.

On a aussi apprécié les annexes qui fournissent des informations de référence sur le cadre dans lequel s’est inscrit cet ouvrage de fiction.

Eric Giacometti, Jacques Ravenne, Le Rituel de l’Ombre,
Editions Fleuve Noir, Paris, 2005, format 140 x 215, 384 pages

  • A lire aussi l’article « Vanité (bis) » relatif aux mentions du Blog Maçonnique dans cet ouvrage.
dimanche 15 mai 2005 5 commentaires

Étiquettes : ,

  • 5
    Dwain 23 décembre 2014 à 16:56 / Répondre

    I have read so many posts on the topic of the blogger lovers however this article is in fact a good post, keep it up.

  • 4
    Ozbaal nAz-BrOc 27 août 2013 à 13:17 / Répondre

    Bonjour, après mon premier Giacometti Ravenne… j »ai acheté toute la collection.
    A chaque fois un travail de recherche étonnant. Bravo. C.L.

  • 3
    Jiri Pragman 30 mars 2013 à 21:43 / Répondre

    Le Blog Maçonnique existe depuis 2004. Tous les ouvrages de Giacometti-Ravenne ont fait l’objet d’une critique.

  • 2
    R. 30 mars 2013 à 20:39 / Répondre

    Superbe livre.

    En effet, c’est en le lisant que j’ai découvert le présent blog dont je commence à lire les posts depuis ses débuts.

    Je suppose qu’il sera question dans les prochains sujets des autres ouvrages de ses auteurs mais je profite de ces quelques lignes pour vous conseiller de les lire tous. Ils sont passionnants.

    Bonnes lectures à tous.

    R.

  • 1
    Vrijdenker 30 avril 2010 à 09:30 / Répondre

    Merci pour l’article: je ai trouvé ce livre en traduction NL au bib et il est trés cool.
    I l y a même une possible réference vers ton blog, dans chapitre 15 quand Jouhanneau fait référence aux Thule contemporain 🙂

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero. risus ut leo ut pulvinar diam id, elit. facilisis