Le référencement d’un site web maçonnique

Par Jiri Pragman dans Divers

Comme on l’a parfois lu, certains éditeurs de sites web maçonniques (sites de Loges, sites personnels) sont parfois déçus de la faible fréquentation d’un site qui leur a, sans doute, demandé pas mal de travail. Il faut pourtant se rendre compte que le travail d’éditeur de site web ne se limite à l’écriture, à l’illustration et à la mise en ligne d’articles. Il faut aussi s’occuper de a promotion du site web et le référencer.

La promotion d’un site web maçonnique peut s’assurer à travers des publications papier (Initiations Magazine, revues des Obédiences,…) mais elle s’effectuera d’abord via des listes et groupes de discussion (FIF, FIF2, FrM3,…) ou des forums maçonniques (par exemple Frédéric Desmons, Persévérance,…) dans lesquels il faut s’inscrire et poster des messages (encore qu’il ne faille pas y abuser de l’autopromotion).

Si un moteur de recherche comme Google indexe automatiquement le web (dit « visible »), il lui faut cependant un certain temps pour « repérer » un nouveau site web. Un tel site web sera d’autant plus facilement trouvé qu’il s’est créé des liens avec d’autres sites. Un moteur de recherche comme Google est sensible à la « notoriété » des sites web. Il est donc important d’encourager d’autres sites maçonniques à établir des liens vers le vôtre. Par exemple :

  • vous citez un site web webmaçonnique ou un article en ligne. Faites-le savoir (via courrier électronique) au webmaster (webmestre) ou à l’auteur et il établira peut-être un lien vers votre propre site;
  • vous citez un blog ou un webzine maçonnique. Utilisez la zone de commentaire de ce blog ou webzine pour signaler votre article (mais n’ayez pas l’air de jouer les coucous !);
  • vous utilisez la fonction « trackback » (rétrolien) qui permet d’indiquer dans un autre site qu’il est commenté sur le vôtre;

    Ou vous développez un contenu d’une telle qualité que d’autres sites (d’Obédiences, de Loges, personnels, ne manqueront pas de vous introduire dans votre liste de liens favoris ou – s’il s’agit de blogs – dans leur blogroll (c’est-à-dire une liste de liens externes inclus sur les pages d’un blog et apparaissant en général en colonne dès la page d’accueil).

    Pour d’autres moteurs ou pour des annuaires comme Yahoo! ou DMOZ, il faut faire la démarche de référencer le site (choisir la catégorie dans laquelle il doit se trouver, fournir le titre, l’adresse URL, un texte explicatif,…). Il existe des annuaires spécifiques pour les blogs. Si le site ou le blog propose un fil ou flux RSS (RSS feed), il faut également le référencer auprès d’annuaires RSS.

    Il est également conseillé d’inscrire son site à des webrings (anneaux de sites) maçonniques, de le faire concourir pour obtenir des « awards » (distinctions). L’inscription d’un site ou d’un blog à des concours leur offre aussi une certaine visibilité (et des liens supplémentaires).

    Les sites davantage commerciaux pourront souscrire au programme Google AdWords qui feront apparaître leurs annonces commerciales sur Google ou sur des sites qui ont adhéré au programme Google AdSense.

    Il vous faudra donc un certain temps pour que vous apparaissiez sur Google et certainement plus de temps et de travail pour que vous y figuriez en bonne place. Il a ainsi fallu plusieurs mois, quelques centaines d’articles et un travail de référencement avant que le Blog Maçonnique (www.hiram.be) n’apparaisse régulièrement en 1re page pour des recherches sur

[Google]urhl:http://www.google.fr portant sur maçonnique ou franc-maçonnerie.

Hors Internet, un site web maçonnique de référence peut également trouver sa place dans les sources d’un livre. Il est devenu courant d’ajouter une webographie à la biliographie.

lundi 31 juillet 2006 Pas de commentaires

Étiquettes : ,

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elementum ut Praesent Donec dictum ultricies id et, Lorem nunc tempus libero