Peut-on rire en Franc-maçonnerie ?

Par Jiri Pragman dans Manifestations

Cette question « sérieuse » sera traitée par Pierre-Frédéric Tenière-Buchot le samedi 20 janvier 2007 à 15h lors d’une conférence publique organisée par le Cercle Condorcet-Brossolette dans le Grand Temple de la Grande Loge de France (8, rue Puteaux, 75017 Paris – métro : Rome).

C’est une belle question qui devrait être déclinée : peut-on rire en Loge ? peut-on rire de la Franc-Maçonnerie ?… Votre sentiment ?

samedi 13 janvier 2007 9 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 9
    Pierre-Jean 31 janvier 2007 à 19:59 / Répondre

    Mon cher Rigobert, le GODF n’est pas la FM, ne l’oublie pas. Il adopte une certaine posture et se place sur certains terrains, cela ne veut pas dire que tout le monde doit en faire autant. Que reste-t-il à la FM si elle se résume à une tendance et à un parti apolitique et laboratoire social, (le GO n’est pas que ça : et la spiritualité bon sang)

    pour en revenir au cœur du sujet, je me rappelle de cette tenue où la petite lampe du 1er Surv était morte. Impossible de lire son rituel (qu’il devrait connaître depuis le temps!) et les apprentis lui soufflaient les réponses jusqu’à la question du Véné : « qu’avons nous demandé lors de notre première entrée dans le temple? » Et la, comme par enchatement la réponse est sortie d’elle même : « la Lumière, Vénérable Maître! »
    Je vous laisse imaginer le fou-rire… rien de graveleux ni de mal placé, juste le rappel cinglant de la réalité du monde extérieur…

  • 8
    Rigobert 14 janvier 2007 à 19:32 / Répondre

    Voilà une question qui va faire avancer la FM!!!!!!

    Vue l’absence d’idée de la FM de la fin du XXème siècle, il me semble que des questions plus urgentes méritent d’être mises en débat au sein de la FM. La résolution de la discrimination à l’emploi, l’égalaité Homme-Femme, le rôle de la FM dans la construction de l’esprit Républicain dans les anciennes colonies françaises en proie à l’infiltration des mouvements religieuses, la promotion de l’universalité citioyenne…!!!! Voilà une des questions qui méritent d’être mises à l’étude des loges.
    Le rire en loge, la République s’en trouvera renforcée, le citoyen éclairée et la FM francçaise en l’occurence en sera plus grande. Vive la République, multiple et divisible

  • 7
    Alain AIROLDI 14 janvier 2007 à 11:31 / Répondre

    L’humour en maçonnerie, cela existe et l’humour déclenche le rire…et parfois dans une concentration importante, un mot…une phrase part quelque peu de travers…Exemple : lors d’une cérémonie d’initiation, le VM demande aux FF.°. MdeC et Expert de conduire l’impétrant à l’autel des serpents…bien sûr cela n’a pas déclenché une franche rigolade…mais qui ,sur les colonnes et à l’O.°. n’a pas eu un sourire ou un petiit rire….c’est humain, le rire est le propre de l’homme et le F.°.M.°. n’est-il pas un homme ?

  • 6
    Lorenzo TESTA 14 janvier 2007 à 10:06 / Répondre

    Un soir, après une tenue d’initiation, nous etions en salle humide pour bopire un verre et un frere demende un peu de serieux pour ne pas troubler le nouveau initié!
    Et le doyen, en âge profane et maçonnique, dit:
    Mon TCF sache qu’une Loge triste, c’est une très triste Loge!

  • 5
    Jean Claude GUERRY 14 janvier 2007 à 08:41 / Répondre

    Aucun sentiment qui relie les humains ne peut être étranger à la franc-maçonnerie ! Alors, le rire … Une petite anecdote significative : Lors de la cérémonie de l’allumage de feu d’une L.°. après avoir fait circuler le tronc de la veuve, le maître des cérémonie se place entre les colonnes et là, devant les yeux médusée de 250 Soeurs et Frères son pantalon tombe sans que notre malheureux F.°. ne puisse rien y faire. Houle de rire qui dure plusieurs minutes puis peu à peu l’hilarité se calme et nous reprenons nos travaux peut-être un peu plus unis !

  • 4
    jb.bienvenue 14 janvier 2007 à 00:03 / Répondre

    Un des « préceptes maçonniques » évoqués dans ma Loge (et qui n’est pas dans la « liste classique ») est le suivant :
    « si tu te prends au sérieux, n’oublie pas d’en rire ».

    La capacité d’auto-dérision me semble être une vertu fondamentale, particulièrement en maçonnerie…

  • 3
    isis 13 janvier 2007 à 18:52 / Répondre

    diantre!!!!

    moi qui chemine vers la la porte, ne me dites pas qu’on ne doit pas rire en loge …de temps en temps…

    je fais demi-tour !!!!!

    isis

  • 2
    Fox 13 janvier 2007 à 14:01 / Répondre

    Peux-on rire de la FM ?
    -mais j’espère bien mon F ! La rire est la plus grande expression de la liberté !

    Peux-on rire en loge ?
    -je ne sais pas, mais je sais que ça arrive, et ce sont tjs des moments sympathiques.

  • 1
    EMEREK 13 janvier 2007 à 13:00 / Répondre

    Rien de pire qu’un Vénérable blageur en toute occasion ,rien de pire qu’un orateur utilisant des mots peu châtiés et vulgaires pour attirer le sourire…

    Tout cela détruit instantanéement le rituel et la volonté de s’extraire du monde profane

    Mais qu’un frère(ou une soeur) fasse une bourde , un lapsus : quelle joie! car le rire est le propre de l’Homme et ce rire franc c’est notre humanité.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ipsum non libero. ut Praesent eget suscipit commodo justo id velit, eleifend