Le GODF, Charlie Hebdo, les caricatures et le blasphème

Par Jiri Pragman dans Divers

Ce 5 février 2007, le Grand Orient de France publiait un communiqué de soutien au journal Charlie Hebdo :

Le Grand Orient de France apporte un soutien sans réserve au journal Charlie Hebdo et à sa rédaction qui sont cités à comparaître à la suite d’une plainte d’organisations religieuses.

En effet, ce journal a fait paraître des caricatures qui fustigent l’intégrisme religieux et à travers lui l’expression publique d’une pensée dogmatique qui voudrait s’imposer à la société civile.

Il s’agit de réintroduire ainsi, subrepticement, le délit de blasphème.

Au-delà de la nécessaire défense de la liberté de la presse et de la liberté absolue de penser dont nous affirmons qu‘elles sont indispensables à la survie et à l’épanouissement d’une démocratie, le Grand Orient de France s’étonne, à ce moment crucial de la vie politique française, de voir ainsi se multiplier les attaques contre la laïcité.

Tout en rappelant ses prises de position pour la liberté et le respect de la pratique des cultes dans la sphère privée, il voit dans cette affaire les raisons d’un rassemblement de toutes les forces républicaines alors que certains pourraient utiliser ces dérives à des fins partisanes.

Il demande à toutes les consciences laïques de notre pays de l’accompagner, non seulement dans la vigilance, mais dans le rejet pur et simple des tentatives d’intrusion des dogmes dans la vie de la cité, qui se manifestent aujourd’hui, mais ce n’est que l’un de leurs multiples aspects, par des attaques contre ces journalistes.

mercredi 07 février 2007 6 commentaires
  • 6
    Jacques Cécius 13 février 2007 à 11:09 / Répondre

    J’ai été combattu par des maçons lorsque j’ai prôné l’interdiction des mouvements liberticides, et je constate que l’ami Jojo écrit « Le blasphème c’est quand la justice laisse faire ». J’ajoute : « Le crime c’est quand les démocraties laissent les fachos et autres extrémistes (de gauche comme de droite), menacer nos libertés.

  • 5
    Jojo 9 février 2007 à 23:03 / Répondre

    La publicité et le blasphème
    Au début 2005 le tribunal de grande instance de Paris a fait enlever une bâche portant une publicité pour une maison de mode qui s’inspirait de « La Cène » de L de Vinci au motif qu’elle « constitue une acte d’intrusion agressive et gratuite dans les tréfonds des croyances intimes. » Au regard des canons actuels de la publicité, cette grande affiche était plutôt chaste et sans mauvais goût.
    Un an auparavant, sortait dans les salles le film « La passion du christ » de Mel Gibson, spectacle sadique et anti-juif. Pas de réaction officielle de la république, mais à côté de commentaires négatifs du clergé français quelques appréciations positives de la part de la « droite » catholique : Lustiger (cardinal) « c’est le reflet de notre époque de violence »; Jean-Paul II (pape) « c’était comme cela que cela s’est passé »; notre bienheureux Léonard (évêque de Namur) le recommanda même comme spectacle édifiant.
    Le blasphème c’est quand la justice se laisse faire.

  • 4
    Fox 8 février 2007 à 19:25 / Répondre

    En effet, +1 pour Emerek
    et +1 aussi pour Philippe
    si Charlie perd, on dépose tous plainte contre la Bible et le Coran pour injure raciale…

  • 3
    Philippe 8 février 2007 à 13:23 / Répondre

    Ne peut-on pas demander par voie de justice aux diverses religions dont les livres sacrés contiennent des paroles menaçantes envers non croyants de les corriger ?
    Je me pose cette question depuis longtemps.
    Il serait normal de le faire si les caricatures sont sanctionnées.

  • 2
    Jacques Cécius 8 février 2007 à 11:41 / Répondre

    Bravo Emerek. D’accord avec toi (ce n’est pas toujours le cas)

  • 1
    EMEREK 7 février 2007 à 23:20 / Répondre

    Une pensée pour JIHO notre dessinateur fétiche et militant….qui ose….

    J’aime quand il croque Jésus, les intégristes, Hiram….. et nous tous.

    Ma façon de soutenir Charlie et de voter pour sa liberté d’expression : c’est d’acheter le canard… !!!

    C’est tout compte fait plus efficace qu’une déclaration d’intention anonyme collective…… un peu de courage que diable !!!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
pulvinar felis consequat. mattis libero Praesent quis, vulputate, commodo justo Lorem