Les maisons de maçons

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

Dans un article de la rubrique Grands Angles du quotidien français Libération le 7 février 2007, Edouard Launet s’est intéressé aux [maisons de maçons]http://www.liberation.fr/transversales/grandsangles/233472.FR.php.

C’est la visite du temple Arthur Groussier au siège du Grand Orient de France qui ouvre l’article. Si le Temple semble apprécié par le journaliste, il n’en va pas de même du bâtiment qui l’abrite : S’il y a un mystère de la franc-maçonnerie, c’est bien celui-ci : comment des gens se réclamant de l’équerre, du compas et du Grand Architecte de l’Univers peuvent-ils s’abriter derrière des façades aussi moches ?, déclare-t-il.

L’article évoque largement le livre Architectures maçonniques (cfr notre article) inspiré par l’architecte belge Maurice Culot dont l’association – les Archives d’Architecture Moderne – a investi un ancien Temple du Droit Humain pour le transformer en Musée de l’Architecture (et y accueillir actuellement une exposition sur l’architecture maçonnique).

L’article revient ensuite sur les Temples de la rue Cadet (GODF, de la rue Christine de Pisan (GLNF et de la rue de Puteaux (GLDF).

L’article s’inquiète de la protection de ce patrimoine en France.

Architectures maçonniques. Grande- Bretagne, France, Etats-Unis, Belgique :

[i] chez Amazon

mercredi 07 février 2007 2 commentaires
  • 2
    AR 9 février 2007 à 20:40 / Répondre

    Bonsoir. Il me semble que cette remarque sur les « maçons qui auraient perdu les « clefs » pour décoder la symbolique de leurs T:.  » est formulée par un universitaire qui ayant investi un territoire de recherche s’en rêve comme le propriétaire et bien entendu le seul à même d’en connaître toutes les arcanes… Par ailleurs il me semble que les symboles disposés dans les temples maçonniques sont là pour fournir un support à la médiation et que leur « signification » n’a pas à être fixée de façon définitive et totale d’une manière qui pourrait être transmise en une fois du haut d’une chaire. C’est sans doute dans cet écart d’apréciation entre une étude ex cathedra et une recherche vécue au jour le jour que se situe me semble-t-il ce qui pourrait ressembler à une expérience initiatique… Bon cela dit la tonalité de l’article était plutôt bienveillante, ce qui change.

  • 1
    Didier 8 février 2007 à 08:54 / Répondre

    article intéressant quoique un peu tendancieux: quels sont ces maçons qui auraient perdu les « clefs » pour décoder la symbolique de leurs T:. ?
    TAF

    Didier

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
commodo venenatis consectetur elit. ut mi, dolor. fringilla