Quelle vision de l’Europe ?

Par Jiri Pragman dans Divers

Alors que certains défendent la conception d’une Europe « chrétienne » où les églises pourraient peser de tout leur poids, d’autres comme l’IHEU revendiquent une autre Europe et invitent à signer une Déclaration de Bruxelles. Cette vision pour l’Europe (Vision for Europe) est portée par la International Humanist and Ethical Union (IHEU), la Fédération Humaniste Européenne – European Humanist Federation (EHF) et l’association Catholics for a Free Choice (CFFC).

Déclaration de Bruxelles

Nous, le peuple de l’Europe, affirmons par la présente déclaration nos valeurs communes. Elles ne sont pas basées sur une seule culture ou tradition, mais sont fondées sur toutes les cultures qui composent l’Europe moderne.

  • Nous affirmons la valeur, la dignité et l’autonomie de chaque individu, et le droit de tous à une liberté aussi grande que possible, tout en étant compatible avec les droits des autres. Nous soutenons la démocratie, les droits de l’homme et l’Etat de droit, et visons le développement le plus complet possible de chaque être humain.
  • Nous reconnaissons notre devoir de nous préoccuper de l’avenir de l’humanité, y compris des générations futures, et notre responsabilité envers la nature dont nous dépendons.
  • Nous affirmons l’égalité des hommes et des femmes. Toute personne, indépendamment de ses aptitudes, son genre, son orientation sexuelle, son origine ethnique, sa religion ou ses convictions, doit avoir un traitement égal devant la loi.
  • Nous affirmons le droit pour chacun d’adopter et de suivre une religion ou des convictions de son choix. Ces convictions ne doivent toutefois pas être utilisées pour entraver les droits d’autrui.
  • Nous affirmons que l’Etat doit rester neutre en matière de religion et de croyances, en ne favorisant ou discriminant aucune d’entre elles.
  • Nous soutenons que la liberté individuelle ne doit pas être dissociée de la responsabilité sociale. Nous cherchons à créer une société équitable, basée sur la raison et l’altruisme, dans laquelle chaque citoyen a son rôle à jouer.
  • Nous soutenons la tolérance et la liberté d’expression.
  • Nous affirmons le droit de chacun à une éducation ouverte à tous sujets, à toutes orientations.
  • Nous rejetons l’intimidation, l’incitation et le recours à la violence lors de conflits et considérons que ces derniers doivent être résolus par la négociation et de manière légale.
  • Nous soutenons le libre examen dans tous les domaines de la vie humaine et l’application de la science au service du bien-être humain. Nous cherchons à utiliser la science de manière créatrice et non destructrice.
  • Nous soutenons la liberté artistique, valorisons la créativité et l’imagination et reconnaissons le pouvoir de l’art comme agent de transformation de la société. Nous affirmons l’importance de la littérature, de la musique, des arts visuels et de représentation à des fins de développement et d’accomplissement de l’individu.

    Fait le 25 mars 2007, jour du 50e anniversaire du Traité de Rome et de la fondation de l’Union Européenne.

jeudi 08 mars 2007 6 commentaires

Étiquettes : , , , ,

  • 6
    Jacques Cécius 14 mars 2007 à 10:57 / Répondre

    D’accord, cher DrXu en ce qui concerne l’introduction des médias dans les écoles. Mais, par contre, je suis à 1.000% d’accord pour que les établissements scol. forment les élèves à lutter contre toutes les formes d’asservissement et entretiennent le « devoir de mémoire ».
    Si nous ne sommes pas d’accord quant à l’engagement des obédiences, du moins nous le sommes quant à l’engagement, trop rare hélas, des maçons. Le symbolisme peut-il encourager les maçons à s’engager? Peut être… Quoi qu’il en soit il faut un minimum de symbolisme en loge, et des rituels, mais point trop sinon les Tenues deviennent des grands messes d’onze heures d’avant Vatican II !
    Pardon pour ma franchise.

  • 5
    DrXu 13 mars 2007 à 15:57 / Répondre

    Je crois que ce qui fait le caractère exceptionnel, dans notre société occidentale, de la Franc Maçonnerie, c’est précisément ce travail sur soi-même, avec l’appui du reste de la loge.

    Un outil remarquable que nous n’utilisons nulle part ailleurs, mais qui est bien connu des sociétés non-occidentales, est le Symbolisme.

    Il faut pour cela prendre du recul, vis-à-vis de la société profane, non pas pour la mépriser, mais pour l’aborder ensuite plus efficacement.
    C’est pour cela que je pense que les débats sociétaux peuvent et doivent se tenir ailleurs qu’en loge,( mais qu’il est de notre devoir d’y participer. A quoi bon un travail sur soi-même, s’il ne porte pas ses fruits à l’extérieur?)

    De la même façon, je ne suis pas d’accord avec l’introduction des média dans les lycées et collèges: un vrai enseignement qui ne soit pas un rabâchage doit commencer par former le jugement et le sens critique, de façon à PRENDRE SES DISTANCES vis à vis du fait brut, de comprendre ses tenants et aboutissants, et ensuite réagir utilement. Ce n’est pas en noyant nos jeunes sous un flot de nouvelles qui sollicitent plus l’émotion que le jugement que nous en ferons des vrais citoyens…

  • 4
    Jacques Cécius 13 mars 2007 à 11:29 / Répondre

    Alors sur quoi devons nous travailler en loge? Sur nous-mêmes, certes. mais celà peut se faire en dehors de la maçonnerie.
    Il fut un temps où les maçons étaient courageux. Le GODF défendait la République contre les forces réactionnaires et cléricales. Le GOB défendait le principe d’une université laïque et de la séparation des Eglises et de l’Etat. Des loges, heureusement, débattent encore aujourd’hui de problèmes sociétaux. Des maçons se réunissent, dans des groupes, afin que la maçonnerie adogmatique prenne à nouveau ses responsabilités.
    Cela étant je respecte les SS.°. et FF.°. qui ne pensent pas comme moi, et qui sont certainement majoritaires.

  • 3
    DrXu 10 mars 2007 à 19:47 / Répondre

    Mais nous ne sommes cependant pas en loge pour travailler là-dessus.
    C’est dans le monde profane que nous essayons d’agir pour faire évoluer les choses:
    les deux se complètent, mais ne doivent pas être confondus.

    P.S. Cela dit je vous conseille la lecture du site http://www.lebars.org/sec/tcpa-faq.fr.html
    Ce qu’il dit n’est pas de la Science-fiction, mais la réalité d’aujourd’hui: tout est déjà en place dans Windows Vista…

    Frat.
    DrXu

  • 2
    Jacques Cécius 10 mars 2007 à 11:20 / Répondre

    Bravo DrXu. Tout a fait d’accord. Trop de gens sont aveugles et ne se rendent pas comptent des dangers qui se pointent à l’horizon.

  • 1
    DrXu 9 mars 2007 à 17:27 / Répondre

    « Nous soutenons la liberté artistique, valorisons la créativité et l’imagination et reconnaissons le pouvoir de l’art comme agent de transformation de la société. Nous affirmons l’importance de la littérature, de la musique, des arts visuels et de représentation à des fins de développement et d’accomplissement de l’individu. »
    La création artistique, c’est bien, mais il y a une autre forme de création qui est menacée en Europe, c’est la création de logiciels libres, par des individus isolés ou de petites sociétés.

    Dans l’Europe qu’on essaye de nous imposer, cette liberté risque d’être fortement bafouée par les brevets logiciels. voir http://brevets-logiciels.info/ (par exemple)

    Les commissaires européens ont essyaer de les faire passer « en douce » à deux reprises. A quand la prochaine?

    La loi DAVDSI votée en France menace de la même façon les créateurs de logiciels, pour le plus grand bénéfice d’un système (Windows VISTA) qui a pour ambition le flicage planétaire. Voir
    http://www.lebars.org/sec/tcpa-faq.fr.html (par exemple)

    Je trouve consternant que seule une poignée de gens luttent contre cela, dans l’indifférence générale…

    Mais je ne crois pas que ces propos trouvent leur place sur ce blog.

    A tous, frat.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut consequat. leo. Aliquam id commodo adipiscing sem,