Adoption

Par Jiri Pragman dans Non classé

Adoption ou fête d’adoption. Cérémonie par laquelle une Loge adopte le fils ou la fille d’un Franc-Maçon.

jeudi 22 mars 2007 22 commentaires

Étiquettes : ,

  • 22
    Antoine 8 avril 2018 à 10:14 / Répondre

    Je suis l’ancien président des cadets de lille. Cercle ulysse.
    Je suis maintenant frere , jetais membre de uief.
    Je souhaite savoir si il existe encore des cercles en france appart eveil merci du retour.

  • 19
    Johanna 22 février 2017 à 22:31 / Répondre

    Je voudrais bien savoir si le UIEF existe encore. et ACEMB. J’étais membre du VSKV au Pays Bas et pendant un ans vice-president de UIEF

    • 20
      Nicolas 26 décembre 2017 à 17:47 / Répondre

      Oui l’UIEF existe toujours et le président est Mathias je suis de la loge Emulation Eveil a bruxelles et toi tu était où ?

  • 15
    tinou 15 janvier 2009 à 10:42 / Répondre

    Je suis aussi une ancienne cadette de l’Eveil Paris, membre de l’UIEF dans les années……70-80. J’aimerai avoir des nouvelles de l’existence des cercles sur la France, s’ils existent toujours et où. Je suis devenue une Soeur depuis 33 ans. Merci de me répondre

    • 18
      Arjuna 24 novembre 2016 à 17:17 / Répondre

      Bonsoir,
      Moi aussi j’ai fait partie de ce cercle entre 1976 et 1977, j’avais 16 ans et j’ai de très bons souvenirs de cette période. Je recherche contact avec les membres pour échanger…

  • 14
    adoption 17 mars 2008 à 17:11 / Répondre

    J’ai connu Loîc il y a quelques années. Il est décédé. Avant de s’en aller, il m’avait dit qu’il faisait qq chose sur internet. Je n’arrive pas à trouver ses dernières pensées. C’était un homme virulent, heureux de la vie. Le cancer l’a pris. Chez lui, c’était un temple, dans un petit appartement à brest, qq l’a-il connu. Il m’avait dit faire partie de l’obédiensce des orphelins. J’aimerais lire ses derniers commentaires. merci d’avance. salutations

  • 13
    ossiane 13 février 2008 à 10:19 / Répondre

    j’aimerais savoir si un grand père peut faire adopter son petit fils sans concerter la mère de celui-ci qui a été elle même adopté vers ses 12 ans en Belgique dans une loge

  • 12
    D.E 9 novembre 2007 à 14:56 / Répondre

    Chers cousins, cousines, FF et SS,

    A la lecture de certaines interventions lues au sujet de l’adoption, je désire intervenir en tant que présidente du CIPCEA,

    Je demande à chacun UN DEVOIR DE DISCRETION quant à la confidentialité des noms, situation des cercles, explications profanes, lieu de réunion, etc…

    Je rappelle aux EE AA que c’est la seule chose qu’on leur demande à l’adoption, alors….. si pas pour vous… au moins… pour les autres, respectez le s’il vous plaît.

    D.E

  • 11
    Un Cousin 2 6 novembre 2007 à 10:27 / Répondre

    Je ne partage pas, à titre personnel ton avis.

    Je lis le blog depuis un petit temps déja, et je n’ai jamais rencontré quoi que ce soit qui puisse nous mettre en cause. S’il est vrai que le coup de la recherche sur google, c’est un peu fort, on peut aussi reconnaitre que nous avons, notamment, une identité juridique au delà de tout soupçon, et que nous n’utilisont pas, parce que c’est plus « cool » de garder UIEF.

    Si on voulait vraiment être discret, on ne vendrait pas des polos, des pin’s, des t-shirt, des slips, des bics… (avis à tous, la collection 2007 de l’UIEF est arrivée!)

    Faut parfois un peu balayer devant sa porte ma louloute, je trouve…

    Biz. Couz.

    Un autre cousin.

    PS : Mon adresse mail est fausse, je n’en ai pas de « discrète ».

  • 10
    Un cousin 4 novembre 2007 à 18:50 / Répondre

    Je me permets de parler au nom du comité de l’UIEF.

    Par le plus grand des hasard, nous avons pris connaissance de ce site web.

    Je dois vous avouer que nous avons été effaré de la quantité d’information que n’importe quelle personne pourrait venir trouver ici concernant l’UIEF et les cercles de cousins.

    Nous nous demandons quelle est la crédibilité de la FM qui ne nous demande qu’une chose lors de l’AM, c’est d’être discret. Quelle discrétion pouvons nous encore avoir lorsque des informations nous concernant peuvent être trouvée sur internet, via google à la troisième position ? Les gens des centres que nous louons pour le congrès, des gens qui pourraient voir le logo uief, notamment dans les trains, etc, n’ont désormais plus qu’à faire une recherche sur internet pour savoir qui nous sommes exactement.

    Nul doutes que ceci nous fait peur.

    Nous ne critiquons nullement l’existence de ce site, qui permet aux gens d’avoir une source d’information pertinente sur la FM, et donc de mettre fin à de nombreuses rumeurs infondées, mais bien le manque de discrétion nous concernant, nous, E.A.

    Un membre du comité UIEF.

  • 9
    une couz 2 novembre 2007 à 18:39 / Répondre

    Oui l’UIEF existe toujours et est très active! Je reviens aujourd’hui du congrès et c’était vraiment génial! Par contre le cercle de Charleroi n’existe plus, il y a encore une dizaine de cousins carolos qui vont aux soirées mais le cercle a disparu car il n’a plus de local et les tontons ne semblent pas en avoir quelque chose à faire…

    • 21
      Nicolas 26 décembre 2017 à 17:49 / Répondre

      Tu y est toujours je suis à l’EMU DE BRUXELLES

  • 8
    Qûr Tharkasdóttir 14 août 2007 à 15:48 / Répondre

    Issue d’une longue lignée de FM, j’ai aussi été membre de l’Amitié de Liège, après mon adoption une dizaine d’années environ avant Philippe. Mais mon expérience n’a aucunement été aussi révélatrice, et après un an ou deux j’ai quitté l’Amitié (et la FM) pour toujours.

  • 7
    Philippe 19 juin 2007 à 07:09 / Répondre

    J’ai été adopté par la loge de mon père, à Liège, quand j’avais 12 ou 13 ans,(1974 ?) je n’ai pas le souvenir d’une semi initiation, mais j’ai gardé en mémoire une cérémonie très « forte » et emprunte de beaucoups d’émotions. Je me demandais qui étaient tous ces hommes portant des écharpes et des décors inconnus qui s’engageaient solenellement à me protéger, à me fournir aide et assistance quoiqu’il arrive. Comme preuve d’engagement de l’atelier, j’ai reçu une médaille d’adoption, avec comme symbole : Isis.
    J’ai ensuite été dirigé vers un cercle de jeunes enfants de FM, tous adoptés, ce cercle s’appelait  » l’Amitié » et était sous le contrôle de toutes les obédiences. Nous faisions partie de l’UIEF (Union Internationale des Enfants de Francs maçons », j’ai fait une recherche sur Google, je n’ai rien trouvé?
    Entre nous, nous nous appelions « cousins » et les Frères et Soeurs étaient nos oncles et tantes. Nous avions également des réunions 2 fois par mois dans un local mis à disposition par les loges du Boulevard Sauvenière (toujours à Liège), régulièrement des « Oncles » nous lisaient des planches spécialement écrites à notre attention. C’était un début d’éducation, un tout premier aperçu de la maçonnerie.
    Nous « visitions » aussi d’autres cercles tant en Belgique (Charleroi, Anvers) qu’en France (Lille) et en Suisse. Nous avions aussi notre congrès annuel, finalement proche d’un convent!
    Nous n’avions bien sur aucun « rituel » et nos réunions n’étaient pas des Tenues! Mais, nous apprenions déjà le cheminement du silence à la parole.
    Nous avions un logo, une chaîne d’union en cercle, et au centre, si je me souviens bien un triangle et les lettres UIEF. Certains « clubs » ont également ajouté un pont enjambant une rivière.
    Depuis, je me suis expatrié. J’ai été initié en Afrique au GOB, et je suis maitenant affilié au GODF car habitant un île française du Pacifique Sud.
    L’adoption au GODF semble inconnue, et mon expérience suscite de l’intérêt.
    Quelqu’un(e) pourrait-il m’orienter pour trouver un modèle de rituel ?
    Est-ce que l’UIEF existe toujours ?
    Je me souviens qu’à Charleroi, le cercle des cousins s’appellait « Helios ».
    Je vous embrasse fraternellement

  • 6
    EMEREK 24 mars 2007 à 20:04 / Répondre

    Ce genre de cérémonies est d’apparition récente dans le paysage maçonnique .Le Frère Blatin au GODF en a été l’un des propagateurs début XXéme .Parallèlement il fût créé les cérémonies conjugales…

    Tout cela ne correspond pas à l’esprit de la maçonnerie .Il s’agit d’un erzatz de religion laïque, une parodie ecclésiastique …ce qui est plutôt drôle d’ailleurs pour des maçons qui se disent anticléricaux .

    Question : que va-t-il se passer si ce genre de pratique s’étend, va-t-on assister à des reconnaissances conjugales unisexes (comme cela est réclamé par certains ou certaines dans différentes obédiences )et des adoptions maçonniques consécutives.
    Voila ce qui arrive quand la maçonnerie perd ses repères et veut singer les structures qu’elle croit combattre .
    Que l’on ne se méprenne pas :je ne porte pas de jugement pour ce genre de pratique dans le monde profane ,mais de grâce gardons la maçonnerie en dehors de ces débats ,ce n’est pas sa vocation.

    Par contre aiderEFFICACEMENT l’orphelin, sans tout ce fatras pseudo rituel …là d’accord et c’est ce que nous pratiquons dans ma loge ,sans publicité discrètement et efficacement .Le Parrain de l’enfant c’est la Loge et la marraine c’est la Veuve !!!

    • 16
      Lamouline 24 juillet 2015 à 18:05 / Répondre

      Je ne suis pas du tout d’accord avec ta façon de voir l’adoption. Ce qu’il est difficile de faire passer, comme dans toute cérémonie maçonnique, c’est la chaleur et l’émotion que l’on trouve en recevant nos enfants dans le temple. Voir ci-dessous le texte de BIENVENUE. Roger.

  • 5
    Pierre-Jean 24 mars 2007 à 01:29 / Répondre

    Semi initiation exprime ici le fait qu’on donne au louveteau (lowton) l’opportunité d’avoir un premier aperçu de la maçonnerie qui sera l’origine d’une réflexion, d’une maturation.
    Cela peut s’accompagner d’éléments d’éducation concernant la maçonnerie. Début d’éducation comme le disait Fred29 et non début d’initiation.

  • 4
    isis 23 mars 2007 à 08:58 / Répondre

    je rassure tout de suite tout le monde ici, ce formidable blog est pour moi source de réflexion, non de croyances.

    de plus , au contact à la fois de FM de Suisse, de Belgique, de France, d’obédiences différentes, j’ai la possiblité de réfléchir à partir de multiples interprétations,et pratiques et c’est ce qui me plait.

    la solidarité à l’égard des Frères et Soeurs et leur famille , je connaissais, mais cette semi-initiation, ce ‘baptême’,éventuels, m’étaient totalement inconnus.

  • 3
    jb.bienvenue 23 mars 2007 à 00:28 / Répondre

    La maçonnerie est tellement multiple que la réponse donnée par fred29, si elle est UNE des réponses possibles, n’est certainement pas LA réponse unique à la question d’Isis.
    Un point sur lequel sans doute tous les maçons seront d’accord est que la Loge a des obligations absolues d’assistance – tant morale que, si nécessaire, financière – envers les orphelins d’un de ses membres, qu’il ait ou non été « adopté » dans le cadre d’une cérémonie.
    La cérémonie éventuelle d’adoption a pour but :
    – d’informer les enfants concernés de cet engagement
    – de tenter de leur donner une idée de ce que leur(s) parent(s) viennent « faire en Loge » et des idéaux qui les animent.
    Mais elle n’est – à mon sens, et selon la pratique qui semble actuellement (car cela n’était pas le cas au XIXe siècle) généralisée en Belgique – en aucune façon une « semi-initiation » : aucun engagement n’est demandé aux enfants, et, leur liberté devant être respectée, il ne saurait être question de les mettre « sur les rails » d’une éventuelle future initiation, qui ne pourra dépendre que de leur chemin personnel.
    Le rôle des parrains et marraines ne saurait dans un tel cadre être « un début d’initiation maçonnique ». Choisis par la Loge, si possible en fonction de leurs affinités pressenties avec l’enfant concerné, ils seront, ou deviendront, les intermédiaires entre celui-ci et la Loge, qu’ils informeront de son évolution. Pour les enfants adoptés, les autres maçons seront – puisque les frères et soeurs de leurs parents – des « oncles » et des « tantes » (« tontonzettantines » comme ils disent).
    Et l’âge d’adoption sera alors généralement situé entre 12 et 16 ans selon les usages particuliers de chaque Loge, c’est-à-dire, souvent, soit juste avant, soit à la sortie de, la crise de l’adolescence.
    Mais, il faut le répéter, les usages sont multiples.
    En Belgique, dans les grandes villes, il arrive souvent que les enfants adoptés forment des cercles où ils peuvent s’ils le souhaitent se retrouver entre eux.

  • 2
    Fred29 22 mars 2007 à 14:48 / Répondre

    Chère Isis,

    L’ « adoption » dont il est question dans le glossaire maçonnique cité ci-dessus correspond à ce qu’on pourrait appeler une cérémonie de « semi-initiation » ou de « baptême » maçonnique.

    Pendant cette cérémonie, des enfants de Francs-Maçons sont présentés à la Loge, parrainés par des parrains et marraines qui s’engagent à donner un début d’éducation maçonnique aux jeunes enfants présentés (âge maximum : 7 ans).

    Ces enfants seront appelés « louveteaux », en souvenir je crois du surnom de « loups » donné au Moyen-Age aux membres de certaines Confréries du Compagnonnage.

    D’autre part, en dehors de cette première interprétation, l’adoption peut revêtir une autre forme. Les Maçons Opératifs du Moyen-Age (bâtisseurs de cathédrales et d’édifices publics) s’occupaient charitablement des orphelins de leurs Compagnons décédés.

    La Solidarité étant un des principes fondamentaux de l’Ordre Maçonnique, elle peut s’exercer, entre autres, au profit de la famille d’un Frère ou d’une Soeur décédés (épouse, mari, enfants).

    Lorsqu’un enfant de Maçon est orphelin, il est adopté par la loge, qui le soutient également sur un plan financier, ce qui lui permet de poursuivre sa scolarité et ses études.

    Aux Etats-Unis, il existe par ailleurs, dans un même esprit, de véritables orphelinats maçonniques. En France, des structures de solidarité existent au niveau des obédiences afin de venir en aide aux orphelins de Maçons.

    Amitiés,
    Fred

  • 1
    isis 22 mars 2007 à 09:10 / Répondre

    je peux poser une question sûrement idiote, tout au moins de profanes ignorante.

    quel est le but de cette Adoption?

    isis

    • 17
      Lamouline 24 juillet 2015 à 18:08 / Répondre

      Vous trouverez, je pense, la réponse assez complète à votre question pertinente dans les posts ci-dessus, en particulier de J.B. Bienvenue.Roger.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
luctus Phasellus suscipit pulvinar leo ut quis, commodo ut porta. felis lectus