La vérité sur les Templiers

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

L’intégrale de l’émission C dans l’air du 1er novembre 2007 qui entendait fournir la vérité sur les Templiers peut être visionnée sur le site de l’émission.

A l’occasion du 700e anniversaire du début du procès des Templiers, ce type d’émission est toujours salutaire; les Templiers font toujours fantasmer y compris, aujourd’hui, encore des Francs-Maçons qui pensent en « descendre » ! D’ailleurs l’émission s’intéresse aux chevaliers des temps modernes qui se prétendent héritiers de cet Ordre. Toute tentative de filiation est réfutée par Bertrand Gallimard Flavigny, notamment la mythologie établie par le chevalier de Ramsay. Idem pour Roger Dachez qui ne reconnaît qu’une filiation « intellectuelle » ou « spirituelle » qui se traduit dans les Hauts Grades. Quant à Jean-Michel Quillardet, Grand Maître du Grand Orient de France, il refuse tout amalgame.

Les invités :

  • Alain Demurger, médiéviste et auteur notamment de Vie et mort de l’ordre du Temple, 1120-1314, de Les Templiers, une chevalerie chrétienne au Moyen Age et de Jacques de Molay, le crépuscule des Templiers
  • Jean-Luc Aubarbier, écrivain, libraire, auteur de La France des Templiers (Editions Sud-Ouest)

    A lire :

  • Jacques de Molay, le crépuscule des Templiers d’Alain Demurger (Payot, 2007) chez Amazon
  • Vie et mort de l’ordre du Temple, 1118-1314 d’Alain Demurger (Seuil, 1999) chez Amazon
  •  

[Les Templiers, une chevalerie chrétienne au Moyen Age] d’Alain Demurger (Seuil, 2005) chez Amazon

  • La France des Templiers d’Alain Aubarbier (Editions Sud-Ouest, 2007) chez Amazon

    (merci à Régis pour ce lien)

mercredi 07 novembre 2007 1 commentaire

Étiquettes : , ,

  • 1
    A Valle Sancta 10 novembre 2007 à 08:21 / Répondre

    Bonjour
    Il faut aussi lire le livre fondamental de Pierre Mollier sur la Chevalerie maçonnique (Dervy) qui présente bien le contexte (historique, littéraire, etc.) dans lequel sont nés ces grades maçonniques chevaleresques.
    A bientôt

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero vel, dictum velit, leo. ipsum Sed Curabitur leo elit. risus.