L’invention de la franc-maçonnerie

Par Jiri Pragman dans Edition

Roger Dachez est le président de l’Institut maçonnique de France. Avec L’invention de la Franc-Maçonnerie. Des Opératifs aux Spéculatifs, il met de l’ordre dans toutes les hypothèses (trop souvent présentées comme des certitudes) relatives à l’apparition (il préfère parler d’invention) et au développement de la Franc-Maçonnerie.

Son analyse ne paraîtra pas étrangère à ceux qui auront visionné le documentaire La Clef Ecossaise (dans lequel apparaissait Dachez) ou lu le livre éponyme. Il nous présente toute une série de thèses relatives aux origines de la Franc-Maçonnerie avant de les examiner méthodiquement à la lumière des documents sûrs et vérifiés qui nous sont parvenus.

Dachez montre aussi combien l’image de la maçonnerie opérative, celle des « chantiers des cathédrales » et des bâtisseurs, ne correspond pas à la réalité. Ou encore que les affirmations sur l’origine du terme « franc-maçon » sont irrecevables. Il explique d’ailleurs pourquoi il retient l’origine frestone masons désignant des maçons aptes à travailler la « pierre franche » (freestone).

Il fait également un sort aux théories sur la survivance des Collegia fabrorum, les origines corporatives, compagnonniques ou templières de la Franc-Maçonnerie, sur le modèle allemand des Steinmetzen,…

Plus longuement (et parfois de manière un peu répétive), Dachez fait le point sur la thèse de la transition vers une Franc-Maçonnerie spéculative avant de mettre en évidence une révolution conceptuelle : la thèse de l’emprunt. Et il fera des aller-retour entre l’Angleterre et l’Ecosse pour nous éclairer sur la situation entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe siècle, ce XVIIe siècle qui devait voir la création de la Grande Loge de Londres et de Westminster.

Ce type d’ouvrage nous amène à nous reposer des questions sur des « croyances » maçonniques qui seraient donc fort éloignées des réalités historiques. Et même si les légendes sont belles, autant savoir qu’elles ne doivent pas être confondues avec l’histoire.

  • L’invention de la franc-maçonnerie. Des opératifs aux spéculatifs de Roger Dachez (Véga, Le Parfait Maçon, 2009) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
     
jeudi 28 mai 2009 3 commentaires
  • 3
    Flupke 30 mai 2009 à 17:54 / Répondre

    Jiri nous a communiqué dans le passé des infos sur la L de recherche de la LNF, j’en ai largement profité

    https://www.hiram.be/William-Preston_a449.html

    sur le site de cette loge voir les travaux etc.

    je conseille à Bleu-Ciel de s’y rendre et de lire, c’est extrêmement copieux comme tout ce qui est instructif.

    NB : l’histoire dérange, alors que « mythes » et « histoire » sont deux domaines différents qui peuvent coexister sous un même crâne en harmonie
    la forme « l’ortografe » et le fond : dans les arguments « anti » le premier est souvent utilisé pour disqualifier le second … vieille histoire

  • 2
    Roro 30 mai 2009 à 01:12 / Répondre

    Bonsoir

    Contrairement à bleu-ciel (comme quoi les goûts….), je conseille à tout le monde ce livre. C’est effectivement un livre très important bien que parfois déprimant car toute la première partie démolie patiemment les mythes accumulés autour de la création de la franc-maçonnerie. Heureusement la seconde partie nous apporte la thèse de l’auteur (en attendant une autre thèse comme souvent dans les sciences) en revenant au statuts Schaws (il faudra lire pour savoir ce qu’ils sont). A mon sens il approfondi le DVD « la clef écossaisse » étayant les pistes lancées dans le documentaire (je n’ai pas lu le livre du docu donc je dit rien la dessus).
    Pour moi c’est devenu un classique. Le reproche que je lui fais c’est de parfois être trop affirmatif, ce qui donne l’impression que l’auteur ne laisse aucune porte ouverte et donne peu un sentiment qu’il annonce « la vérité vraie, dernière et définitive). Bon avec un pour et un contre vous voila bien embêté pour savoir quoi faire.

  • 1
    Bleu-Ciel 29 mai 2009 à 17:29 / Répondre

    Les Frères qui ont donné un prix à ce livre ne l’ont certainement jamais lu!
    Importante recherche historique,livre sérieux et étayé…mais bouquin mal écrit,bourré de fautes d’orthographe,de fautes de syntaxe,d’anglicismes incompréhensibles,de mots oubliés,de contre-sens….bref un véritable brouillon!
    …..et quand vous lisez le début d’une phrase…..vous ne savez pas si elle va se terminer dans 2,3 ou 4 pages!…l’horreur!
    Quant aux piques sur les mauvais historiens…..bon!ça va!une ou deux fois eussent été suffisantes!….nous ne sommes pas bêtes!nous avons compris!
    J’espère que la 2° édition me fera oublier les 22 euros que j’ai dépensés!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
felis Lorem ante. diam dapibus venenatis mattis luctus eget