Le Cabinet de Réflexion

Par Jiri Pragman dans Edition

Le livret n°32 de la collection Les Symboles Maçonniques publiée par Maison de Vie Editeur pénètre dans Le Cabinet de Réflexion. L’auteur, Didier Michaud, prend soin de rappeler que, contrairement à une opinion répandue, ce Cabinet de Réflexion n’est pas présent ou n’a pas la même place dans tous les Rites. Il est par exemple absent du Rite Emulation où le candidat se recueille, seul, dans un local contigu à la Loge. Le Cabinet de Réflexion n’apparaît pas non plus lors des Initiations au Rite Ecossais Ancien et Accepté (sauf en France et en Belgique où dans les pays africains qui ont importé le REAA de la GLDF).

Le passage au Cabinet de Réflexion, épreuve de la Terre ou non ? Michaud évoque cette question avant de se pencher sur les symboles que découvre le candidat dans le Cabinet de Réflexion: coq ou phénix, crâne ou squelette, faux ou sablier, sel, souffre et mercure, miroir, pain et eau, Vigilance et persévérance, V.I.T.R.I.O.L.. Il finit le tour de ces symboles en estimant qu’il manque dans le Cabinet de Réflexion, un vrai parfum, notant que s’il est un sens que les rites maçonniques négligent, c’est bien l’odorat alors qu’il y est fait abondamment référence dans la plupart des rites religieux ou initiatiques des autres traditions.

Ajoutons également que l’auteur s’attarde aussi sur le rôle du Testament philosophique.

De Didier Michaud :

  • Le pavé mosaïque. La conciliation des contraires (Maison de Vie Editeur, Les Symboles Maçonniques, 2001) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
  • L’équerre et le chemin de rectitude (Maison de Vie Editeur, Les Symboles Maçonniques) disponible à La Cale Sèche
  • Les trois fenêtres du Tableau de Loge. Transmission des paroles des initiés passés à l’Orient éternel (Maison de Vie Editeur) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
  • Le Cabinet de Réflexion (Maison de Vie Editeur, Les Symboles Maçonniques) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
samedi 15 août 2009 10 commentaires
  • 10
    y rame 23 août 2009 à 10:27 / Répondre

    cher apprenti63,
    au Rite Français, le terme à employer est : ‘chambre des réflexions’, conformément au rituel de 1785, qui est la source directe du rituel actuel. Le terme de chambre indique qu’il s’agit d’une pièce de dimension ordinaire. Les minuscules ‘cabinets’ d’aujourd’hui sont d’un usage plus récent.

    Notons que l’on trouve ce terme aussi pour le REAA dans le guide des Maçons Ecossais (début du XIXème ) tandis qu’au rituel du RER (1782), l’on parle de chambre de préparation.

    (…)

  • 9
    Apprenti63 16 août 2009 à 12:05 / Répondre

    Au RF, sauf erreur de ma part, le rituel d’initiation parle du « lieu de méditation ». J’ignore si ces différences d’appellations ont une signification particulière…

  • 8
    Jiri Pragman 15 août 2009 à 21:49 / Répondre

    Oui mais la « Chambre de Préparation » a-t-elle tout à fait la même vocation que le « Cabinet de Réflexion » et est-elle décorée de la même manière ?

  • 7
    Frédéric L. 15 août 2009 à 21:40 / Répondre

    Terminologie : le cabinet de réflexion existe en effet au RER, mais on parle plus volontiers de « chambre de préparation ». J’ignore si cette expression est utilisée dans d’autres rites.

  • 6
    EMEREK 15 août 2009 à 21:29 / Répondre

    À JP Bienvenue et Flupke

    En ce qui concerne les 3 premiers degrés du REAA :effectivement plutôt que de parler de dénaturation il faudrait parler d’un ajout « continental »

    Effectivement ,le but initial du REAA est de proposer un systéme de hauts grades(du 4 au 33) aux maçonneries « anciennes » et « modernes »…

    Le REAA aux 3 premier degrés est d’ossature essentiellement « ancienne » avec la conservation d’éléments rituels « modernes ».
    Il porte donc là aussi bien son nom d’ancien et d’accepté(moderne)
    Il y a beaucoup d’explications ,qu’il serait trop long de donner(et que vous connaissez,voir les excellents articles de Pierre Noël), pour expliquer cette nécessité en 1804 et en France.

    On peut simplement constater que l’ alliance des deux rites (« ancient » et « modern ») a été réalisée également en 1813 par la fusion des deux courants en Angleterre et l’accouchement du style Emulation.

    Et là aussi avec la prédominance du rituel  » Ancient « avec des éléments « modernes ».

    Et l’on ne peut pas parler,là non plus ,de dénaturation…. Le résultat en témoigne !

  • 5
    Flupke 15 août 2009 à 16:40 / Répondre

    à JB.Bienvenue
    « Ancients » et « Moderns » étaient déjà des intellos plagiaires, mon exemple extrême se plaçait en amont … je parlais des « reproches » en plagiat qu’auraient pu faire ceux qui utilisaient leurs cerveaux et leurs mains soit les tailleurs et poseurs de pierres des châteaux et églises écossaises copiés par les « gentlemen masons » … qui les côtoyaient de ci de la …

    Mais on est issu à chaque génération en grande partie de la précédente … qui nous éduque et dont on cherche à se différencier … disons un peu …

    Pour revenir au REAA (4 à 33) son intérêt peut être variable d’un fm à l’autre. Celui qui a eu des cours d’éducation religieuse pendant son adolescence en pensionnat religieux peut éventuellement sourire et trouver peu d’intérêt à plancher sur les thèmes théologiques du REAA pour tenter, à mon sens vainement, de les séculariser.
    Une autre piste (parmi d’autres) jusqu’au 19ème siècle aucune construction, vraiment aucune, en pierre sans l’intervention du bois notamment de charpente … s’ouvrent alors toute la symbolique des métiers de la forêt … fenderie, charbonnerie, forge … etc …

    Tout cela n’est que ma « sensibilité » mais je ne suis certainement pas le seul … à m’emmerder lorsque l’on me « contraint » entre les pages bibliques … un peu d’air de feu et d’eau … pour « respirer »

  • 4
    jb.bienvenue 15 août 2009 à 12:58 / Répondre

    @ Flupke

    1. vérification faite au dictionnaire, « dénaturer » a effectivement un sens péjoratif, qui n’entrait pas dans mes intentions : je voulais simplement constater que les événements de Paris vers 1805 ont « changé la nature » du REAA, qui n’était qu’un Rite de hauts grades, pour en faire un Rite de tous les grades.

    2. « Alors si on pousse ce concept jusqu’au bout de l’absurde les tailleurs de pierre écossais auraient pu dire les « intellos » dénature notre franc-maçonnerie et nous « plagient ». »

    Grosso modo, on peut dire que c’est bien ce qui s’est passé avec la querelle des « Ancients » et des « Moderns », dont les « Ancients » sont sortis vainqueurs, ce qui explique le caractère religieux et conservateur de la maçonnerie anglaise.

    Mutatis mutandis, ne peut-on pas dire que la guégerre franco-française entre REAA et Rite moderne relève d’un schéma analogue ?

  • 3
    Flupke 15 août 2009 à 11:28 / Répondre

    à jb.bienvenue
    « C’est pour des raisons historiques (querelles de prééminence) qu’en France on a dénaturé le REAA d’origine en y ajoutant les grades « bleus ». Cette innovation a évidemment gagné la Belgique, qui était alors (sous l’Empire) sous domination française. »

    Il me semble peu réaliste d’utiliser le mot « dénaturer ».

    Alors si on pousse ce concept jusqu’au bout de l’absurde les tailleurs de pierre écossais auraient pu dire les « intellos » dénature notre franc-maçonnerie et nous « plagient ».

    et d’ailleurs la plupart des empoignades stériles de ce forum ont en arrière plan ce concept de dénaturation, à ce compte aucune évolution n’est possible dans aucun domaine …

  • 2
    jb.bienvenue 15 août 2009 à 10:39 / Répondre

    jiri a écrit :

    « Le Cabinet de Réflexion n’apparaît pas non plus lors des Initiations au Rite Ecossais Ancien et Accepté (sauf en France et en Belgique où dans les pays africains qui ont importé le REAA de la GLDF) ».

    Ailleurs que dans ces pays, il ne peut y avoir d' »Initiation » au REAA, qui est par sa nature un Rite allant seulement du 4e au 33e.

    C’est pour des raisons historiques (querelles de prééminence) qu’en France on a dénaturé le REAA d’origine en y ajoutant les grades « bleus ». Cette innovation a évidemment gagné la Belgique, qui était alors (sous l’Empire) sous domination française.

    Il faut lire à ce propos les articles de Pierre Noël sur :
    http://www.fm-europe.org/fr/spip.php?rubrique87

  • 1
    Zorba6 15 août 2009 à 09:18 / Répondre

    Il existe au RER mais n’est pas l’épreuve de la terre.

    a noter un livre éponyme de Daniel Berezniak

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
nunc libero Donec efficitur. venenatis id, odio facilisis Aenean Praesent