La Ligue du Labarum Antimaçonnique

Publié par Jiri Pragman

Dans le thriller maçonnique Les Francs-Maçons au Pied du Mur de Didier Mainnemare et Xavier Tacchella apparaît une contre-maçonnerie criminelle avec une Ligue du Labarum Antimaçonnique (labarum désignant l’étendard militaire portant la croix chrétienne adopté par les empereurs romains à partir de Constantin Ier).

Si cette Ligue n’existe plus aujourd’hui et, à plus forte raison, n’a donc pas d’activité criminelle (c’était une licence romanesque des auteurs), elle a cependant bien existé !

Ses Grandes Constitutions (50 articles) peuvent être consultées sur le site France Spiritualités. Elles font référence au Pacte Fondamental, à son acte de consécration, qui, dans une adresse à Notre-Seigneur Jésus-Christ, clame : Nous voulons, pour votre gloire, combattre sans trêve les sectes que Satan inspire, sectes qui aujourd’hui ont leur plus haute expression dans la Franc-Maçonnerie. Mais écartez de nous toute pensée d’orgueil dans cette sainte bataille ; remplissez nos âmes d’amour pour les âmes de nos adversaires, afin que nous ne perdions jamais de vue que leur salut, aussi bien que le nôtre, est votre joie ; nous n’aurons de haine que pour Satan, auteur du mal. Ô Nôtre-Seigneur Jésus-Christ, chacun de nous ici vous offre sa vie pour la conversion des francs-maçons.

Parmi les 8 fondateurs figurent Paul de Régis et Kostka de Borgia c’est-à-dire Léo Taxil (1854-1907) et Jules Doinel (1842-1902), auteur sous le nom de Jean Kostka de Lucifer démasqué (1895), tous deux anciens Francs-Maçons.

Consacrée au Sacré-Coeur, cette Ligue s’était placée sous le patronage spécial de Saint Michel Archange et de la Vénérable Jeanne d’Arc. L’article 4 des Grandes Constitutions précise que la Ligue du Labarum est essentiellement une association d’enseignement anti-maçonnique et de combat. Son mode d’enseignement est l’initiation donnée à ses membres, dans des réunions auxquelles sont admis, à titre d’invités, des bons catholiques non-ligueurs, en aussi grand nombre que possible; en dehors de ces initiations, dont le fond et la forme n’auront rien de secret, les groupes de la Ligue organiseront, dans les mêmes conditions de publicité, des conférences anti-maçonniques régulières et fréquentes. Les armes de combat, adoptées par la Ligue, sont la prière, la charité chrétienne et le sacrifice.

L’article 5 montre que la Ligue copie l’ennemi en procédant à des initiations. La Ligue se compose de Frères, dont l’initiation s’effectue en trois degrés (Légionnaire de Constantin, Soldat de Saint Michel, Chevalier du Sacré-Cœur) et de Sœurs, dont l’initiation ne comporte qu’un seul degré (Soeur de Jeanne d’Arc), mais qui peuvent, si elles le veulent et si elles sont en droit de le faire, s’associer à la pensée d’immolation à laquelle aboutit, sans obligation pour personne néanmoins, le 3ème degré de l’initiation des Frères du Labarum.

Selon l’article 13, les ligueurs du 3ème degré, qui, spontanément, déclarent que non seulement ils sont résignés à la mort, mais encore qu’ils la désirent en expiation des crimes de la Franc-Maçonnerie et qu’ils offrent à Dieu le sacrifice de leur vie pour la conversion des francs-maçons, sont qualifiés Parfaits Chevaliers du Sacré-Cœur.

Cette Ligue du Labarum Antimaçonnique avait pour organe de presse la revue L’Anti-maçon (le 1er numéro est paru le 1er janvier 1896)A partir du 1er mai 1896, la revue portera en couverture le sous-titre Revue spéciale du mouvement anti-maçonniquei et mentionnera également comme collaboration i[Miss Diana Vaughan. Le 16 octobre 1896, le sous-titre deviendra L’Anti-Maçon, revue hedomadaire illustrée du mouvement anti-maçonnique puis, le 6 mars 1897, La France militante. La revue changera ensuite de titre pour devenir Labarum, bulletin mensuel anti-maçonnique (jusque juillet-août 1898).

  • Lucifer démasqué de Jean Kostka (Slatkine, Nouvelle bibliothèque initiatique, réédition 2000) disponible chez Amazon
lundi 11 janvier 2010
  • 6
    Fox7ans
    11 janvier 2010 à 22:36 / Répondre

    Dites les gars, puisque manifestement toutes les pyramides sont maçonniques, vous croyez que Ramses et Toutankamon étaient des frangins ?

  • 5
    fluo
    11 janvier 2010 à 19:31 / Répondre
    « …remplissez nos âmes d’amour pour les âmes de nos adversaires, afin que nous ne perdions jamais de vue que leur salut… »

    Ca rappelle le mot d’ordre de certains (et récents) rassemblements antimaçonniques du côté de la rue Cadet…

    @EDDH : Henri me l’a ôté de la bouche…

  • 4
    Pavé Mosaïque
    11 janvier 2010 à 12:21 / Répondre

    Article historique très interessant, merci. On va y revenir! Avec tous ces gens dont la haine étouffe leur voix… Prenez le nouveau leader charismatique LLP (Le Libre Penseur) il fait des conference et mises en ligne sur dailymot**** (pas de pub^^), les fanatiques de « Christ Roi »… Vigilance!

  • 3
    henri
    11 janvier 2010 à 10:03 / Répondre

    Bien vu EDDH, sans commentaire !

  • 2
    EDDH
    11 janvier 2010 à 09:31 / Répondre

    @Archangelius
    J’ai compris que tu voulais pourfendre la FM, c’est ton droit, mais s’il te plait épargne la langue française qui ne t’a rien fait !!!

  • 1
    archangelius
    11 janvier 2010 à 08:48 / Répondre

    C’est quant même extraordinaire le nombre de contestataire que la FM a, a eu , et aura depuis ses débuts , j’ai lu l’article du magazine capitale sur la FM et le business , ça n’a fait que confirmer ce que je pensé d’elle , toujours le même rapport entre le pouvoir politique et l’élitisme qui en découle, vous ne pouvez nier l’influence que vous possédé, je citerai un example locale, la tour la plus haute de Lyon à sur son sommet comme par hasard une belle pyramide tout en verre comme au louvre que l’on peut apercevoir de toute l’agglommération!

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif