Lux Tenebrae

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

La sortie des ouvrages de Giacometti & Ravenne ne s’accompagne pas (encore) des mesures de sécurité ou des contraintes (embargo) qui frappent les sorties très médiatiques des livres de J.K. Rowling (Harry Potter) ou Stephenie Meyer (Twilight.

Buzz

Ces mesures viendront peut-être plus tard quand grandira encore la renommée du commissaire Marcas. Les récits de ses enquêtes ont quand même été traduits dans 13 pays et les 5 premiers thrillers se sont vendus à plus de 600.000 exemplaires. Et on nous parle toujours d’une adaptation cinématographique du 1er (et meilleur) livre de la série : Le Rituel de l’Ombre.

De toute façon, la date de sortie des ouvrages est bien connue des fans du sombre duo. Ces fans ne dorment quasiment plus avant la sortie de la 7e – en comptant le « prequel » In Nomine -enquête Lux Tenebrae (la lumière dans les ténèvres) annoncée pour le 10 juin 2010. Il suffit d’aller visiter le groupe Facebook Antoine Marcas pour se rendre compte de l’intérêt et de l’impatience suscités par les enquêtes du commissaire Franc-Maçon.

Il faut dire que les auteurs ne font rien pour « calmer le jeu » puisqu’on peut lire sur la page Facebook d’Eric Giacometti : Eric Giacometti et Jacques Ravenne ont le regret de vous annoncer la mort d’Antoine Marcas, abattu à bout portant dans le prochain opus : Lux Tenebrae.parution 11 juin. Requiestat in pace…. De quoi susciter une salve de commentaires, voire la panique chez certains lecteurs.

La mort de Marcas

Le bouquin lui-même est entouré d’une bandelette avec la mention Et si la mort n’existait plus ?Comme d’habitude, les auteurs – membres de la Ligue de l’Imaginaire – nous font voyager dans le temps puisque les faits sur lesquels enquête Marcas aujourd’hui ont pour origine des évènements qui se sont produits dans la vallée du Nil en 1368 avant Jésus-Christ, particulièrement dans l’entourage du pharaon Akhénaton, celui qui imposera la culte du disque solaire Aton. La méthode est éprouvée et ces sauts temporels vous donnent envie de tourner les pages (les Américains qualifient ce type de livre de turnpager).

Mais puisqu’il était question d’Egypte va-t-on voir le commissaire Marcas démêler l’écheveau des « Rites égyptiens » (il y a là matière à enquête!) ? Pas du tout puisque l’enquête démarre sur une affaire de trafic d’antiquités qui va basculer lorsque Marcas sera abattu et déclaré décédé. Mais cette mort est-elle une fin? Marcas ne va-t-il pas revenir à la vie? Avec quels souvenirs de ce passage dans l’au-delà, de cette expérience de mort imminente (near death experience) ?

Et la Franc-Maçonnerie dans tout cela ? En début de livre notre commissaire s’en va assister à une Tenue et fait part de l’ambiance des agapes. Certains s’y retrouveront lorsqu’il évoquera l’existence de frères casse-burnes. Plus fondamentalement, les auteurs opèrent des rapprochements entre ces voyages dans la mort et les voyages initiatiques. Et ils vont jusqu’à formuler une hypothèse (romanesque certes, mais bien tournée) quant à l’origine de la Franc-Maçonnerie.

Est-ce un grand cru marcassien ? Les fans déçus par le trop court et inachevé In Nomine devraient ici trouver leur salaire. Notons quand même qu’In Nomine n’a pas été tout à fait inutile puisqu’il a contribué à établir le portrait du frère obèse et à traçer les lignes de son Rucher, un service de collecte d’informations créé par des Francs-Maçons (il s’agit bien d’une invention littéraire). A propos du frère obèse, on relèvera que les auteurs lui font lire un mensuel spécialisé dont la couverture racoleuse à souhait porte la mention Où se cachent les journalistes francs-maçons?

Un bouquin à amener en vacances ou à s’offrir en cadeau solsticial, en hommage à Aton.

Livres d »Eric Giacometti & Jacques Ravenne

lundi 7 juin 2010
  • 6
    que moi
    7 juin 2012 à 17:59 / Répondre

    excellent livre, traitant le concepts de la vie et de la mort, certes une fiction de l’imaginaire, mais dévoilant certaines forme de réalisme, moi même ayant subit un grave accident et coma.

  • 5
    Angelina et ses livres
    1 mars 2011 à 10:10 / Répondre

    Ce roman a quelques défauts mais je me suis bien amusée à le lire. Je le recommande chaudement à ceux qui ne l’ont pas encore lu. Que ce soit dans les transports, en vacances ou ailleurs, cela devrait leur plaire. Le parcours du personnage qui deviendra Hiram aurait pu être plus développé, j’aurais aimé en savoir encore plus…

  • 4
    Fox Mulder
    21 janvier 2011 à 21:49 / Répondre

    Bonjour !
    Pas de commentaire (je n’ai pas encore lu Lux Tenebrae, mais ça ne va pas tarder…), mais je ne sais pas où poser la question : Qu’est devenu le site http://www.polar-franc-macon.com ?

  • 3
    dld
    9 juin 2010 à 10:54 / Répondre

    Soit dit en passant Amazon n’attribue Lux Tenebrae qu’a Eric Giacommetti.

  • 2
    Jiri Pragman
    7 juin 2010 à 06:58 / Répondre

    J’aurais tendance à penser que la sortie en juin du livre en édition classique est favorable à un achat de pré-vacances… et que les utilisateurs de transports en commun préfèrent y lire des ouvrages de poche (à moins qu’ils ne soient assurés d’une place assise).

  • 1
    fluo
    7 juin 2010 à 00:42 / Répondre

    Ce qui est marrant avec ces livres, c’est qu’on les associe aux vacances, ouvrages à lire dans une chaise longue, les orteils dans la piscine, et une pina colada à portée de main. Pour ma part, c’est le genre de bouquin que je lis dans les transports, au risque de louper ma station!

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif