Grande Loge Mixte Nationale

Par Jiri Pragman dans Obédiences

Voici une nouvelle dans le PMF (paysage maçonnique français) pourtant déjà très encombré. Cette Grande Loge Mixte Nationale (www.glmn.org) a été créée à Paris par des francs-maçons expérimentés et soucieux de la Transmission dont la pratique ancienne dépassait au moins les vingt années et, pour les plus anciens, atteignait soixante années. Interrogée à ce sujet, la GLMN répond que tous les membres fondateurs ont été initiés dans de grandes obédiences (G.O.D.F., G.L.D.F, G.L.T.S.O., etc.), principalement au Rite Ecossais Ancien et Accepté, Rite Français et Rite Ecossais Rectifié.

Mais pourquoi n’ont-ils pas opté pour une Obédience existante? La rigidité administrative de certaines obédiences, les éternelles luttes de pouvoir et de reconnaissances mutuelles les ont conduit à rechercher une voie plus proche de ce qu’est l’idéal maçonnique à leurs yeux.

La GLMN affirme proposer une maçonnerie mixte, non sectaire et écartée de toute attitude contraire aux valeurs initiales de la Maçonnerie, à savoir la Quête initiatique et la Fraternité (…). Cette Obédience se veut d’inspiration traditionnelle mais désire s’inscrire dans le temps présent et se préparer pour l’avenir. Sa devise: Unissons ce qui est épars.

Il s’agirait d’une obédience au service des Loges et non l’inverse avec une réelle indépendance de chaque Loge (aucun Rituel imposé par l’obédience) et des capitations peu élevées car peu de frais de structure et le minimum de lourdeur administrative.

La GLMN a choisi d’accueillir les différents rites que la tradition du XVIIIème siècle avait donné à notre monde moderne, ceux dont la filiation avec l’ancienne maçonnerie était affirmée par la référence au Grand Architecte de l’Univers. Aujourd’hui, ces rites sont pratiqués au sein de l’Obédience. Il s’agit donc du Rite Ecossais Ancien et Accepté, du Rite Français et du Rite Ecossais Rectifié (le mot du SGM fait aussi allusion aux Rites égyptiens).

La GLMN a mis en ligne ses constitutions (et sa déontologie). Le Mot du SGM (Sérénissime Grand Maître) est signé par Jean-Paul Gruyère. Le site comprend encore des pages classiques sur les temps forts de la Franc-Maçonnerie, sur comment devenir Franc-Maçon, sur l’initiation maçonnique et les constitutions d’Anderson.

Le site web de la GLMN ne fait pas allusion au nombre de Loges membres ou à leur implantation ni au nombre de Frères et Soeurs membres. Le Blog Maçonnique l’a interrogée à ce sujet. La réponse: Etant été créée très récemment, La Grande Loge Mixte Nationale ne dispose actuellement que de 2 Loges (30 membres), une en constitution (10 membres) et 5 Loges devraient être créées au cours de l’année 2011. La probabilité d’avoir 8 Loges à la fin de l’année 2011 est forte.
Nos implantations actuelles sont Rennes (RER), Montélimar (REAA) et Montpellier (REAA). C’est encore peu mais nous espérons couvrir l’ensemble du territoire français en début 2012.

lundi 13 septembre 2010 18 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 18
    olivier 2 juin 2013 à 09:28 / Répondre

    (…)

    Vilipender tel ou tel structure obédientiel n’est pas très maçonnique, mais qu’importe l’essentiel est que nous avancions dans l’Amour de notre prochain sans attente de vaniteuses récompenses.
    La Grande Loge Mixte Nationale dans le silence du chantier construit son édifice, elle compte aujourd’hui 15 loges avec un maillage national lui permettant de répondre à des Soeurs et des Frères souhaitant retrouver ou trouver des loges ou le travail et la fraternité ne sont de vaincs mots.
    Nous n’avons pas des directeurs de ceci ou de cela , nous sommes des Soeurs et des Frères venant de tout horizon représentant toutes les couches de la société, nos portent sont ouvertes au profanes de bonne volonté avec un vrai désir de construire, de se construire dans une approche spirituelle et sociétale.
    Sans faire de prosélytisme nos capitations reste à échelle humaine entre autre 60€ pour l’obédience, ce qui est le plus onéreux c’est la location de Temple pour pouvoir nous réunir, comme chacun d’entre nous cela coûte entre 70 euros par tenue ou entre 110 et 125 euros par Soeur ou Frère par ans avec bien souvent un minimum de 10 Soeurs ou Frères et dans certain cas 14.
    Point de guirlandes ostentatoire pour les responsables de l’obédience mais un simple sautoir avec tablier de Maître.
    Des Soeurs et des Frères heureux de partager ensemble des moments de fraternités dans la simplicité de notre conditions d’Homme déchu, certain semble oublier la quête du maçon, retrouver notre place au jardin!!
    Voila pour les nouvelles de La Grande Loge Mixte Nationale

    (…)

    Olivier

  • 17
    Houram 6 décembre 2011 à 00:53 / Répondre

    Selon des informations concordantes sur la G.L.M.N., (Grande Loge Mixte nationale) il semble que cette obédience qui déjà n’était pas bien grande (2 loges) s’est vue amputée d’une loge qui s’en est détachée.

    Une obédience constituée d’une loge, est-ce bien sérieux ou cela sert-il (l’égo ou les intérêts) de celui qui la dirige?

    Il apparaît ainsi que la remarque de Anatole80 postée le 10/11/2010 se vérifie.
    Quel bien triste exemple pour la Franc-Maçonnerie !

  • 16
    CAPTAIN26 9 novembre 2011 à 19:05 / Répondre

    Bonjour à toutes et à tous, le site de la Grande Loge Mixte Nationale est réactivé après quelques mois de chantier. L’Obédience continue son petit bonhomme de chemin calmement et prudemment et bien loin des polémiques stériles. Je vous EMB. toutes et tous très fraternellement.

    Philippe, @ pourquoi pas, banco.

  • 15
    philppe 13 mars 2011 à 20:05 / Répondre

    bonjour (…) je crois que si un jour vous voulez monter une loge sur la vendée on est présent, il y en a marre des capitations pour acheter des immeubles ou pour payer les orgies de nos grands maitres
    (…)

  • 14
    anatole80 10 novembre 2010 à 00:05 / Répondre

    ne soyons pas dupe…..de ce parcours…. créer sa loge…..en être le VN à répétition….allant de petites obédiences en petites obédiences….sans jamais parvenir à la maitrise suprême….
    quoi de plus facille que de créer sa propre obédience avec une loge : la sienne, et de se faire élire « Grand Maitre » haaa ! pouvoir…. que ne ferais-je pour te posséder…!

  • 13
    Chablais 76 5 octobre 2010 à 12:22 / Répondre

    Concernant la régularité de la GLNF :
    La règle établissant qu’une Grande Loge doit être créée par un minimum de 3 Loges n’a été adoptée par la GLUA que le 4 septembre 1929 alors que la Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière pour la France et les Colonies Française, devenue par la suite GLNF, fut créée en 1913 avec effectivement 2 Loges
    C’est un point historique irréfutable.

  • 12
    Stiers 29 septembre 2010 à 19:49 / Répondre

    Très content de pour lire les articles,merci.

  • 11
    mimonable 21 septembre 2010 à 15:48 / Répondre

    Tiens donc, et si ma mémoire à moi n’est pas trop défaillante il me semble que le DH a été fondé à partir d’une seule Loge.. Il est vrai qu’il est né il y a…relativement longtemps et que je n’ai peut-être pas toutes les bonnes sources.. historiques !
    Je n’ai trouvé aucun texte indiquant qu’il fallait trois Loges pour pouvoir créer une Obédience, mais je ne prétends pas les avoir tous lus, loin de là…
    Quant à Yack je suis à 95%, allez, fraternellement 97 % d’accord avec lui !

  • 10
    Fox7ans 18 septembre 2010 à 19:10 / Répondre

    @Baptiste

    Ta mémoire est bonne et c’est justement une critique qui a été faite à la GLNIR (future-GLNF). Elle serait irrégulière du fait de ces origines.

  • 9
    Baptiste 16 septembre 2010 à 08:10 / Répondre

    @Bon Cousin :
    Si ma mémoire est bonne, la GLNF a été fondée à partir de 2 Loges, et non 3.

    Citation : « 5 novembre 1913 Érection de la R.L. Le Centre des Amis et de la R.L. L’Anglaise en « G.L.N.I.&R. pour la France et les colonies françaises »  »
    (extrait de http://logedermott.over-blog.com/article-35043904.html )

  • 8
    Bon Cousin 15 septembre 2010 à 14:26 / Répondre

    Pour répondre à Mimomable, l’Esprit même de la maçonnerie fut de tous temps et en tous lieux qu’il fallait 3 LOGES pour fonder une obédience.

  • 7
    Yack 15 septembre 2010 à 14:20 / Répondre

    @Mimona,
    Mon Frère,

    Je crois qu’il ne faut pas confondre « communauté » et « communautarisme ». Il n’y a rien de mal (du moins pour moi) à faire partie d’une communauté, ce qui serait dangereux, c’est que l’appartenance à cette communauté me couperait du monde, et comme tu le soulignes bien, ce serait vraiment contraire aux idéaux de la Franc-maçonnerie.
    Il existe des associations réservées aux Francs-maçons, des groupes de discussion sur internet réservés aux Francs-maçons, pas plus tard que la semaine dernière, j’ai reçu les informations concernant un voyage à l’étranger réservé aux Frères et aux Sœurs, toutes obédiences confondues, et puis, tout simplement l’appartenance Maçonnique elle-même, qui revient à se faire accepter par un groupe…toi-même tu évoques un possible regroupement de toutes ces petites obédiences…si ce n’est pas parler de communauté(s), je ne sais pas ce que c’est.
    D’un autre côté, la Franc-maçonnerie, parce qu’elle est composée d’hommes et de femmes, ne saurait pas être parfaite (et heureusement d’ailleurs), je suis bien conscient que tout n’est pas toujours rose, que ce soit dans les petites et grosses obédiences, mais je préfère dire que la Franc-maçonnerie est pour moi une Aventure Humaine, avec tout ce que cela implique. Les choses dont nous débattons ici font partie de cette aventure pour moi.

    Comme je l’ai dit dans mon message précédent, je reconnais tout à fait à ces petites obédiences le droit d’exister, mais tu as un tel « boom » de nouvelles obédiences en France qu’il y a une sorte de saturation dans le PMF, en plus, les outils de communication actuels favorisent la création d’obédiences, qui parfois, derrière un site web « tape à l’œil », cache un groupuscule d’une dizaine de personnes qui se réunissent au domicile de l’une d’entre elles, et il y a même le phénomène des Grandes Loges virtuelles qui commence sérieusement à apparaître, il est donc normal que règne parfois, si pas une méfiance, au moins une certaine circonspection vis-à-vis de toutes ces nouvelles structures, il en apparaît de nouvelles chaque mois ! Encore une fois, moi, je n’ai aucun problème avec des petites obédiences, tant qu’elles Travaillent bien en respectant les Usages, mais quand j’écoute des Frères et des Sœurs qui ne sont pas en faveur d’une fragmentation excessive, je dois reconnaître qu’ils avancent des arguments tout à fait respectables.
    Mais voilà, il faut rester positif, comme je l’ai exprimé dans mon message précédent, je pense que le principal pour ces nouvelles obédiences est de bien Travailler dans le respect de la Tradition et de la Fraternité, et les choses se feront d’elles-mêmes. Tout ce que je voulais dire, c’est qu’il faudra sans doute être encore plus patient et persévérant aujourd’hui, en raison de la saturation que j’évoque plus haut.

    Par contre, je ne suis pas du tout d’accord lorsque tu dis que les querelles intestines et les dérives ne sont que l’apanage des grosses obédiences, tu en as partout !!! Je connais personnellement un Frère qui appartient à une micro obédience, qui avait trois Loges, ici en Belgique, ils étaient moins de 100, et ils sont déjà parvenus à se fragmenter, l’obédience en question n’a donc plus qu’une Loge sous sa tutelle, une Loge a rejoint une obédience Française, et la troisième vivote péniblement en tant que Loge indépendante, et en Belgique et en France, il faut aussi compter avec les obédiences Egyptiennes ! Un de nos Frères a fait recensement pour la Belgique et la France, il a identifié pas moins de 83 ( !!!) structures revendiquant le dépôt unique et Régulier du Rite de Memphis-Misraïm, et dont la plupart sont apparues sur les dix dernières années, je sais pas si tu t’imagines ! Et encore, le Frère en question a même ajouté que son recensement n’était peut-être même pas exhaustif !
    Je veux donc en venir au fait que je trouve maladroit pour ces petites obédiences, dont bon nombre disparaissent, changent de nom, fusionnent, se fragmentent de crier à la reconnaissance immédiate. Elles crient à la réunion, alors qu’elles affichent souvent un comportement de séparation. Je parle en fonction de mon expérience personnelle, car lorsque j’ai postulé en Maçonnerie, j’avais réfléchi à tout ça, et je remarque que si on assiste à des querelles dans les grosses obédiences, celles-ci semblent plus stables, mieux établies, et c’est pour cela que j’ai rejoint l’une d’entre elles. Je crois donc, peut-être avec naïveté et idéalisme, que toutes ces nouvelles obédiences ont toutes les cartes en main pour se faire leur place dans le paysage Maçonnique, et ce par le Travail, et en cherchant ce qui nous réunit, et non ce qui nous sépare !

    Amitiés,

    Yack

  • 6
    mimonable 14 septembre 2010 à 19:37 / Répondre

    @ yack ….Je ne fais pas partie de la GLMN ni de la GLUF d’ailleurs, mais d’une petite et modeste Obédience qui ne crache pas dans la soupe, (du moins elle ne le fait plus si elle l’a fait ce qui doit être vrai puisqu’elle est née d’une « scission » comme tant d’autres, les grosses y compris d’ailleurs, mais bon., on fait comme si…)) mais elle n’est pas reçue partout (les Vénérables ne sont pas tous « libres » de faire ce qu’ils veulent, je suis bien placé pour le savoir) alors qu’elle reçoit tous les Francs-Maçons régulièrement initiés, qui ne se privent pas de venir et c’est tant mieux..
    Décrire la Franc-Maçonnerie comme une communauté (même si c’est un exemple) est quand même culotté, parce qu’elle combat je crois, le communautarisme, le nombrilisme et pas mal de choses en ismes— Elle est si je ne trompe pas OUVERTURE et UNION à la fois… Mais dans tout le brouhaha entretenu par les querelles intestines des Grosses, on peut comprendre qu’il y ait une brusque apparitiion de petites… qui se regrouperont certainement petit à petit.. et on verra ce qu’on verra.. .. Excuse-moi, je rêve éveillé !
    Et l’humour ne m’est pas défendu !

  • 5
    Yack 14 septembre 2010 à 09:52 / Répondre

    @Minonable,

    Bonjour,

    En fait, que des Loges et des obédiences se constituent, moi, ça ne me dérange pas, il existe quelque chose qui se nomme la Liberté d’association, et c’est très bien.

    Par contre, en tant que Maçon, je suis toujours circonspect vis-à-vis d’une obédience qui déclare qu’elle va faire mieux que les autres. Je n’accuse pas la Grande Loge Nationale Mixte en particulier, mais je remarque que ce sont toujours à peu près les mêmes arguments qui sont invoqués (phagocytages, ingérence etc.) par la myriade de micro obédiences qui sont apparues ces dernières années. On peut dire qu’il n’y a jamais de fumée sans feu, mais est-ce que ces éventuels problèmes nécessitent-ils toujours la fondation d’une nouvelle obédience ? Est-ce que le PMF n’offre pas un panel large et riche d’obédiences pour qu’une ou plusieurs Loges d’une obédience puissent « migrer » vers une autre ?

    Par contre, je ne partage pas ton point de vue quant à la reconnaissance et les visites. J’ai justement eu une discussion avec mon Parrain à ce sujet il y a quelques temps.
    Je pense qu’il ne faut pas confondre droit de visite et privilège de visite.

    Le droit de visite découle effectivement d’un accord de reconnaissance mutuel entre deux obédiences, c’est une procédure administrative, que ma modeste expérience en Maçonnerie ne me permettrait pas de décrire, mais je devine qu’il soit normal que cela prenne du temps.

    Mais reconnaissance ou pas, dans la plupart des Loges qui ne font pas partie d’une obédience sous la tutelle Londonienne, c’est le Vénérable qui décide qui peut être admis en visiteur lors des Tenues. Je connais des Frères et Sœurs qui sont membres d’une Loge indépendante, cela ne les empêchent pas d’être reçus comme visiteurs dans certaines Loges de « grosses » obédiences Belges et Françaises. Maintenant, c’est vrai, toutes les Loges ne les acceptent pas, ça dépend. En tout cas, cela prouve que la plupart des « grosses » obédiences laissent une grande part de liberté à leurs Loges, ne fusse que sur la question des privilèges de visite, dont la responsabilité incombe au Vénérable

    Maintenant, je vais sortir du cadre Maçonnique, et voir plutôt la chose sous un aspect social ;
    La Franc-maçonnerie représente une Fraternité Universelle, c’est vrai, mais il n’en demeure pas moins que cette Fraternité est fragmentée en une multitude de communautés à travers le monde, et quand je parle communautés, mais bien du paysage Maçonnique de chaque pays.
    Dans le cas qui nous incombe, le PMF est une communauté, et toute communauté a ses règles, ses usages, ses codes son histoire. Et il ne faut pas être un grand scientifique pour comprendre que l’on n’entre pas dans une communauté sociale sans faire ses preuves, il faut le temps de se faire accepter ! En plus, la plupart du temps, ce n’est pas évident pour la plupart de ces petites obédiences, elles justifient leur création en fustigeant les « grosses » obédiences qui constituent la majorité au sein de la communauté. Et puis, à peine créées, ces nouvelles obédiences crient au droit à la reconnaissance. Bon, je vais provoquer un peu, mais parfois, ça fait un peu « on crache dans la soupe, mais tout bien réfléchi, on en reprendrait bien une louche, et vite s’il vous plait ! »
    En tout cas, je souhaite tout le succès du monde à mes Frères et Sœurs de la Grande Loge Nationale Mixte, et je ne vois pas pourquoi elle réussirait moins bien qu’une autre à se faire connaître en Travaillant sérieusement.
    A un niveau strictement personnel, pour moi, toute personne initiée dans une Loge Constituée selon les Usages est mon Frère ou ma Sœur, no difference ! 😉

    Tiens, je vois que tu reproduis le lien de la GLMN en signature, en serais-tu membre ? Si oui, peux-tu peut-être nous expliquer la ressemblance de son site avec celui de la GLUF.

    Merci,

    Amitiés,

    Yack

  • 4
    caperléo 14 septembre 2010 à 01:24 / Répondre

    Dire les partisans de la mixité du GODF voulaient « rassembler ce qui est épars » !

    ET VLAN ! Une Obédience de plus !

    JE ME MARRE !!!!!

  • 3
    mimonable 13 septembre 2010 à 18:59 / Répondre

    Une loge suffit pour construire non ? ou bien j’ai mal lu mais il me semble que l’histoire ne me démentira pas… voyez la création du DH pour ne citer que cet Ordre. Une seule loge (j’allais dire une seule personne… qui est restée en attente (sans Loge et sans Obédience) pendant près de dix ans) ..Je suis en admiration devant ce parcours t Ô combien remarquable et courageux ! ELLE l’a fait : bravo !
    Je ne sais pas s’il y un lien quelconque avec d’autres Obédiences et pourquoi pas, les Grandes en ont avec presque toutes celles qui ont un large pignon sur rue et n’acceptent pas pour ne pas dire rejettenc carrément les plus récentes et modestes qui n’ont rien « signé » avec elles.. Non ? ou bien me suis-je trompé de lignes en lisant les nombreux textes que j’ai entre le mains ! On apparente ces papiers dans les loges maçonniques en vue et en cour à « la reconnaissance » alors que j’ai l’impression, parfois, que ça frise sur les bords « l’ingérence ».. Mais ce n’est qu’une impression..

    Quand même je salue le plus fraternellement du monde cette création qui va (espérons-le) fédérer des Loges (à l’avenir) en ne les « fagocytan »t pas. : Elle serait AU SERVICE DE SES LOGES… ça change !

  • 2
    Pierre-Jean 13 septembre 2010 à 14:09 / Répondre

    Deux loges pour construire une Grande Loge? C’est court d’une. Et les patentes pour les trois rites cités?
    Quant au site, c’est un copier-coller adapté (même moteur, graphismes et rubriques). Le cœur du logo n’est pas original on plus. Souci de faire vite plus que de faire bien peut-être…
    Peut-être y a-t-il un lien entre la GLMN et la GLUF, situées à trois rues l’une de l’autre.

  • 1
    Yack 13 septembre 2010 à 11:12 / Répondre

    Bonjour,

    Le site de la Grande Loge Nationale Mixte est quasi un « copier coller » de celui de la Grande Loge Unie de France, je vous laisse seuls juges :

    http://www.gluf.org/index2.php

    Que devons nous comprendre?

    Amitiés,

    Yack

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ultricies efficitur. ut nec commodo dictum odio Praesent Praesent Nullam