Franc-maçon et franc-maçonnerie, une histoire de mots aussi…

Par Jiri Pragman dans Divers

Le blog Nouvelle Langue Française a examiné les mots Franc-maçon, franc-maçonnerie ce 17 mai 2011.

Ce blog veut dissoudre l’idéologie qui alimente la NLF c’est-à-dire la langue écran ou herse ou camisole de force des bien pensants qui, en nous imposant des mots frelatés, veulent nous interdire de saisir le réel et de le penser.

Dans cet article, l’auteur (anonyme) rappelle que le mots maçons-libres est attesté en 1735. Il suit l’entrée de ces mots dans les dictionnaires, l’évolution des définitions et fait état de la différence d’approche entre lexicographes, certains neutres d’autres « engagés » comme Pierre Larousse.

L’auteur ajoute, exemples à l’appui: C’est dans la définition des sens figurés et étendus que les lexicographes modernes laissent voir les faces sombres et obscures de la franc-maçonnerie.

mercredi 18 mai 2011 Pas de commentaires

Étiquettes :

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ultricies ante. elit. leo. risus id amet, felis lectus