La Société Royale de Philanthropie

Par Jiri Pragman dans Edition

Thierry Scaillet est un historien spécialiste des mouvements de jeunesse et particulièrement du scoutisme. Il s’intéresse ici à la Société Royale de Philanthropie à Bruxelles, une institution qui, comme le précise, le sous-titre de son étude, s’est mise au service des aveugles et des plus démunis. Cette société (initialement Société de Bienfaisance Urbaine) créée en 1828 pour extirper la mendicité de la ville a évolué et a ainsi créé de nombreux services comme la 1re crèche de la capitale, l’aide aux petits pensionnés de l’Etat, la lutte contre la tuberculose, une résidence pour personnes âgées… Cette société existe toujours et l’on aperçoit lorsqu’on emprunte la « petite ceinture » en contrebas de la Porte de Hal.

Le travail très fouillé de Thierry Scaillet qui a pu bénéficier des archives de la SRP, des Archives de la Ville de Bruxelles et de celles du Centre Public d’Aide Sociale de Bruxelles nous intéressera plus particulièrement lorsqu’il mentionne les philanthropes qui soutinrent l’oeuvre, de grands catholiques et de grands Francs-Maçons (il n’y avait pas de réelle incompatiblité avant la condamnation de la Franc-Maçonnerie par les évêques belges lue en chaire en 1838). Parmi eux, le baron Goswin de Stassart (1780-1854), sénateur, catholique, qui devint le 1er Grand Maître du Grand Orient de Belgique, ou le professeur Jean-Jacques Altmeyer (1804-1877), fondateur d ela libre pensée à Bruxelles et futur recteur de l’Université Libre de Bruxelles. D’autres Francs-Maçons furent membres effectifs ou administrateurs: Jean-Pierre Barbanson, Frédéric Basse, Jean-Baptiste Bastiné, Jonathan Raphaël Bischoffsheim, Antoine Dansaert, Edmond De Doncker, Louis-François de Ghendt de Lenglentier, Joseph Defrenne, Gustave Jottrand, Charles Liedts, Antoine-Simon Messel-Blissett, Albert Prisse, Pierre-Joseph Stevens, Charles Thiefry, Eugène Van Bemmel, Sylvain van de Weyer, Louis-Auguste Van Mons ou encore Joseph Van Schoor. La Société bénéficia aussi du soutien de la Ville de Bruxelles dont les bourgmestres (avant Adolphe Max en 1909) furent Francs-Maçons.

Le livre La Société Royale de Philanthropie. Histoire d’une institution au service des aveugles et des démunis compte 308 pages (et autant d’illustrations) et se présente sous un format 21 x 29,7 cm, reliure cousue et couverture cartonnée. Il n’est pas vendu dans le commerce. Il peut être commandé au prix de 46 euros l’exemplaire (+ 4 euros de frais de port pour la Belgique compris) au siège de la Société:
Société Royale de Philanthropie
Boulevard du Midi, 142 – 1000 Bruxelles
Tél. +32 (0)2 508 05 00 – fax +32 (0)2 508 05 07
E-mail: philanthropie@belgacom.net
Compte Société Royale de Philanthropie – FUP : 310-1387300-92 (IBAN : BE 12 3101 3873 0092 – BIC : BBRUBEBB)

mardi 27 septembre 2011 Pas de commentaires

Étiquettes : ,

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Praesent adipiscing dapibus sem, ipsum non libero venenatis, fringilla porta. ut