Dans l’attente du livre d’Hervé Hasquin sur les rapports entre catholiques et Francs-Maçons

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

Visiblement, on a choisi de privilégier la « grande » presse. Le quotidien La Libre Belgique du 10 novembre et l’hebdomadaire Le Vif daté du 11 novembre ont donc été en mesure de présenter Les catholiques belges et la Franc-Maçonnerie. De la « rigidité Ratzinger » à la transgression?. La Libre a ainsi consacré 2 pages et Le Vif 4 (surtout composées de bonnes feuilles) à l’ouvrage de cet historien qui en nous éclairant sur les rapports entre les catholiques belges et la Franc-Maçonnerie devrait nous interroger sur les possibilités de rapprochement.

Les 2 médias mettent aussi l’accent sur les 2 préfaciers, Eric de Beukelaer, doyen de Liège et ancien porte-parole des évêques de Belgique et, Eddy Caekelberghs, journaliste à la RTBF et 1er Grand Maître Adjoint du Grand Orient de Belgique. C’est ce qui s’appelle un beau coup!

L’article Catholiques et francs-maçons: vers l’ère de la transgression? mis en ligne sur le site de La Libre a déjà dépassé les 360 réactions et bien des commentaires se nourrissent de clichés antimaçonniques.

  • Les catholiques belges et la Franc-Maçonnerie. De la « rigidité Ratzinger » à la transgression? (Avant-Propos, 2011) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
vendredi 11 novembre 2011 1 commentaire
  • 1
    Jiri Pragman 13 novembre 2011 à 08:16 / Répondre

    L’article du journaliste Christian Laporte a amené Belgicatho, le catholique belge de réinformation proposé par des laïcs, à réagir dans un article Les francs-maçons dans la Libre Belgique. L’expression plumitif du trône et de l’autel laisse entendre que cet article n’a pas été apprécié par tous les « cathos ». La suite de l’article et les commentaires le confirment.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
suscipit mattis quis, mi, lectus facilisis id