Aux portes du Temple…

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Avec ce roman Aux portes du Temple; Didier Maes entraîne le lecteur à la suite d’Olivier Berteaux, un Maçon dont on suit les découvertes, les amusements, les désillusions (par exemple dans le parrainage), les rencontres,… C’est le type de bouquin qui peut donner au profane une idée quant à un parcours maçonnique, sachant cependant que chaque parcours est bien sûr individuel et que le ressenti de l’un n’est pas celui de l’autre.

Le lecteur Maçon s’amusera sans doute des constats de l’auteur ou des comportements et portraits de l’un ou l’autre personnage (par exemple celui du candidat Maçon qui adapte ses propos à ce qu’il croit être les attentes des enquêteurs), si semblable à ceux que chacun d’entre nous a pu rencontrer au cours de sa « vie maçonnique » (par exemple avec des conflits au sein de la Commission des Officiers de la Loge). Le contexte est belge (avec des travers très belges comme le regard sur le parcours dans l’enseignement officiel ou catholique) et même « régulier » puisqu’il est question d’une Loge de la Grande Loge Régulière de Belgique mais cet « exotisme » ne devrait pas déranger un lecteur français (encore que l’épreuve du bandeau paraisse ici curieuse!). Pourtant, actualité oblige, il est même question de la GLNF et de sa suspension de reconnaissance par la GLRB (d’où une Planche du principal protagoniste consacrée à un projet de Loge d’Etudes Oecuméniques).

Le même lecteur Franc-Maçon pourra se reconnaître dans le personnage central qui revendique sa Loge comme son jardin privé, son espace de liberté, d’oxygénation intellectuelle, philosophique et spirituelle. Ou, pourquoi pas, dans sa réflexion sur le travail hors de la Loge. Par contre, il faut bien avouer que l’histoire de jalousie qui vient se greffer au récit – avec une révélation peu crédible – ou la promotion de la rhabdomancie sont dispensables.

dimanche 22 janvier 2012
Étiquettes : , , ,
  • 3
    s3raf1
    15 mars 2012 à 22:55 / Répondre

    J’ai pris plaisir à lire ce livre , je trouve que c’est un joli témoignage.

    Amicalement
    s3raf1

  • 2
    Yack
    17 février 2012 à 09:46 / Répondre

    Hello,

    Je sais pas si des personnes liront encore les commentaires à cet article, mais bon, peut-être qu’en y étant amenés suite à une recherche sur internet…

    J’ai reçu ce livre comme cadeau de Saint-Valentin (merci mon Amour !)

    Je l’ai apprécié, puisque je l’ai lu d’une seule traite, en une soirée, ce qui, chez moi, est assez rare pour être souligné…

    Il s’agit d’une tranche de la vie d’un Franc-Maçon, beaucoup de points y sont abordés, et s’il peut s’adresser aux profanes en quête, je trouve qu’il convient très bien aux jeunes Maçons, tels que moi.

    J’ai tout de même bondi dans mon fauteuil quand l’auteur écrit « et oui, profanes, vous et moi ne sommes pas du même monde »…sans commentaires !

    Le passage « sous le bandeau » m’a aussi laissé très perplexe !

    Par contre, petit plaisir égoïste et fort peu objectif, l’action se déroule dans la région où je réside, et on y parle même tu Temple Maçonnique que j’ai l’honneur de fréquenter, ou encore de restaurants ou de tavernes où je me rends régulièrement…donc, disons que ce livre me « parlait » plutôt bien.

    Hormis ce petit côté « les Maçons sortent de la cuisse de Jupiter » qui m’a un peu fait sourciller, je retire un bilan positif de la lecture de ce livre, j’ai passé un bon moment de lecture

    Amitiés,

    Yack

  • 1
    s3raf1
    23 janvier 2012 à 20:09 / Répondre

    Voilà un ouvrage que je vais m’empresser de lire. Merci Jiri pour le lien.

    Amicalement
    s3raf1

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif