Ethique et bioéthique sur France Culture

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

Le dimanche 19 février 2012 à 9h40 sur France Culture, l’émission Divers aspects de la pensée contemporaire présentera le colloque national organisé par la Grande Loge de France le 3 mars 2012 à Lille (Hospice Comtesse) sur le thème Quelle éthique pour la bioéthique?

Les thèmes des tables–rondes seront Quelle éthique pour la fin de vie? et Loi de bioéthique 2011, ce qu’elle aurait pu être. Pour présenter ces sujets, ont été invités:

  • Valérie Sebag, Maître de conférences à la Faculté de droit de l’Université de Paris XIII, chargée d’enseignement à Sciences Po et à l’Espace éthique des hôpitaux de Paris
  • Serge Ajzenfisz, délégué pour la bio-éthique à la GLDF

    Présentation du colloque:

lundi 13 février 2012 5 commentaires
  • 5
    Florian Brunet 16 février 2012 à 01:26 / Répondre

    Bonjour Chrysippe ,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis que la GODF reflète selon l’air du temps mais je serai plus précis car je pense qu’elle reflète surtout GUY ARCIZET, Grand Maître du Grand Orient de France.
    Ceci est normal pour toutes les associations ou partis politique car c’est le président qui commande le navire.

    Florian Brunet (Jeune Padawan, non maçon)

  • 4
    Florian Brunet 16 février 2012 à 00:58 / Répondre

    Bonjour Guytoune ,

    Moi à l’inverse, je connais d’autre personne qui se sont battu jusqu’au bout pour surmonter des maladies ou paralysies . A l’inverse de ce qu’on prévu les médecins. Ils ont réussi à s’en sortir.

    (D’après l’estimation d’un médecin des fois on peut avoir 1 chance sur 100 000 de sortir vivant de certaine maladie)

    Moi je pense que cette chance est quand même à prendre. Donc je suis absolument contre l’euthanasie animale et humaine.

    Après, hélas je connais d’autre cas, j’ai des anciens amis qui ont essayé de s’en sortir mais qui sont décédés suite à leurs blessures/maladies. Mais ces amis contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, ils été fier de mourir dans la dignité de s’être battu jusqu’au dernier souffle.

    Moi Florian Brunet, je suis quelqu’un qui est prêt à risqué sa vie pour ces valeurs humaine. Si j’étais malade, je n’hésiterai pas à utiliser toutes mes forces pour guérir et dans tous les cas je serais fier du mérite d’avoir essayé.

    Si on autorise l’euthanasie on tue l’espoir et on tue la plus belle chose au monde qui nous à été offert : la vie.

    Florian Brunet (Jeune Padawan, non maçon)

  • 3
    Chrysippe 14 février 2012 à 13:37 / Répondre

    Les loges ne font que refléter l’air du temps, sans grande originalité.

    Beaucoup de maçons sont en effet favorables à une dépénalisation de l’euthanasie, bien relayés par une certaine association dont on trouve parfois les prospectus en salle humide… Il faut savoir qu’une minorité est sur une autre position et qu’un nombre non négligeable de maçons sont engagés, comme professionnels de santé ou comme bénévoles, dans le mouvement en faveur des soins palliatifs et de l’accompagnement, dont des frères et des sœurs – discrets – qui y ont des responsabilités importantes.

    Ceux-là pensent qu’il s’agit d’une fausse bonne idée, car cette évolution ne fera que renforcer l’individualisme et enfoncer les plus faibles et les plus fragiles. Les dérives seront inévitables lorsque la solution finale de l’euthanasie sera proposée aux vies « qui ne valent pas la peine d’être vécues », y compris, comme certains le proposent maintenant aux Pays-Bas, aux septuagénaires simplement « lassés de vivre ».

    Enfin, certaines obédiences, dont la mienne, le GODF, vont se glorifier d’y être pour quelque chose, ce qui met les opposants en situation de minoritaires suspects d’obscurantisme, qui auront de surcroît à se justifier des contradictions entre leur position et le discours « officiel » de leur obédience, comme s’ils étaient membres d’une organisation politique ou d’un lobby quelconque.

  • 2
    Guytoune 14 février 2012 à 06:44 / Répondre

    Bonjour Florian
    Il est vrai que le sujet, comme l’ivg en son temps, occupe de près les francs maçons. En dehors de tout dogmatisme qui est sans doute à l’origine de ces rejets.
    Imaginés toi, toi eu tes proches, dans une souffrance extrême sans guérison possible ? Je l’ai vécu …

  • 1
    Florian Brunet 13 février 2012 à 23:26 / Répondre

    Bonjour,

    Je suis Absolument contre une lois pour  » euthanasie : Mourir dans la dignité ou meurtre légal ? ».
    Il n’y a aucune raison de se donner la mort car la vie est un don.
    Pour moi une lois permettant l’euthanasie humaine serais trop dure à gérer et celle lois tuerais l’espoir d’un malade de sortir d’une maladie incurable.

    Florian Brunet (Jeune Padawan, non maçon)

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
risus. mi, efficitur. tristique ut risus non et, neque. ultricies Phasellus Donec