Une certaine vision du Pas-de-Calais

Publié par Jiri Pragman

L’ancien maire de Hénin-Beaumont a été mis en examen pour détournement de fonds public, corruption, faux en écriture privée et usage de faux, favoritisme,…. De quoi intéresser un éditeur qui sort en ce mois de février 2012 un livre signé donc Gérard Dalongeville sous le titre Rose Mafia. Si le titre n’est pas encore explicite, le bandeau le sera davantage: Blanchiment d’argent, appels d’offres truqués, clientélisme: pour la première fois, un socialiste raconte l’inavouable.

Le 22 février, à la veille de la sortie du livre en librairie, Nord Eclair en a extrait quelques phrases dont cette allusion à l’entrée de Dalongeville en Franc-Maçonnerie où se mêleraient responsables du PS 62 (Pas-de-Calais) et grands patrons d’entreprises: Chacun a une fonction qui peut en intéresser un autre. L’un est entrepreneur dans le bâtiment, l’autre donneur d’ordres, maître d’ouvrage, un autre est maire, directeur de SEM, un autre encore architecte… Rien n’est laissé au hasard : tous les maillons sont là, pour ne pas rater un marché, une candidature, un appel d’offres.

vendredi 24 février 2012
  • 1
    xm
    26 février 2012 à 17:35 / Répondre

    Ne nous voilons pas les yeux. Il y a certainement une part de vrai dans tout cela même si minime soit elle.

    A mon sens, ce que je trouve plutôt scandaleux c’est que certains partis politiques se servent indirectement de la maçonnerie pour couvrir leur turpitude et faire écran de fumée. C’était déja le cas dans l’affaire du Carlton.

    Avec le complot, c’est facile (…)

    Notamment pour les journalistes de grossir les faits en parlant de bus (55 places) allant en Belgique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif