Conférence. Du ‘droit de mourir dans la dignité’ à la ‘fin de vie’ en questions

Par Jiri Pragman dans Manifestations

Mise à jour. La Fédération française du Droit Humain avait initialement indiqué sur son site avoir invité Jean-Luc Romero, président de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) à s’exprimer sur le sujet Obtenir le droit de mourir dans la dignité. Cette conférence était annoncée pour le samedi 13 octobre 2012 à 14h à Paris (9 rue Pinel).

On constate maintenant sur le site de l’Obédience que le sujet est devenu La Fin de Vie en questions… Autres regards et que se sont ajoutés comme intervenants, la psychologue Anne-Marie Dickele et Pierre Mathiot, directeur IEP de Lille/Sciences Po. Inscription: contact@apfdh.org.

vendredi 21 septembre 2012 9 commentaires

Étiquettes : , , , ,

  • 9
    Libéro 24 septembre 2012 à 20:33 / Répondre

    Je sors d’une salle obscure ; où j’ai vu cet après midi un film lumineux – et qui m’a ému aux larmes : « Quelques heures de printemps », de Stéphane Brizé, joué par Hélène Vincent et Vincent Lindon. C’est très exactement l’illustration de cette dramatique question de l’assistance aux personnes désireuses d’en finir – parce que le pire leur est assuré. Bien sûr, je continuerai à sortir des vieilles blagues comme ci-dessus ; mais seulement parce que l’humour est la politesse du désespoir.

  • 8
    Jiri Pragman 23 septembre 2012 à 15:30 / Répondre

    Ajouterais-je que les conflits et rivalités entre associations pro-euthanasie, leurs exclusives (du genre « si un tel vient à un colloque, je n’y viens pas ») sont médiocres ?

  • 7
    Libéro 23 septembre 2012 à 14:27 / Répondre

    @ Fox7ans
    Question d’habitude. Il suffit de mourir régulièrement.

  • 6
    Fox7ans 23 septembre 2012 à 10:06 / Répondre

    Dans la dignité, soit. Mais quid de la régularité ?

  • 5
    Chercheur68 22 septembre 2012 à 16:39 / Répondre

    J’ai eu l’occasion d’assister à une planche d’un Frère de l’ADMD il y a quelques mois sur le sujet du « suicide assisté », puisque c’est ainsi que les membre de l’association en parle. C’était très émouvant et certainement l’une des tenues les plus intéressantes auxquelles j’ai eu l’occasion d’assister. Si je ne devais retenir qu’un seul point : les statistiques montrent que les gens qui obtiennent la possibilité du suicide assisté sont plus demandeurs de soins palliatifs. Ils vivent cette possibilité comme une libération améliorant par là même leur fin de vie. C’est un soulagement. Ces questions doivent être traitées dans le plus grand calme et avec le plus grand sérieux car c’est une question fondamentale pour nos sociétés.

  • 4
    Libéro 21 septembre 2012 à 16:35 / Répondre

    Je réclame le droit de mourir dignement entre les bras de Lisa Nicole Carson.

  • 3
    Jiri Pragman 21 septembre 2012 à 11:12 / Répondre

    Commentaire 1 partial et stupide. Cette information figurait comme telle sur le site de l’Obédience au moment de notre visite.

  • 2
    Libéro 21 septembre 2012 à 09:16 / Répondre

    Invitation à transmettre à Dame GLNF.

  • 1
    Chrysippe 21 septembre 2012 à 09:03 / Répondre

    Information partiale et erronée. La conférence n’est pas intitulée « Obtenir le droit de mourir dans la dignité » mais « La fin de vie en question ; autres regards ». JL Romero, de l’ADMD, n’est pas le seul invité ; on pourra entendre aussi Anne-Marie Dickelé, psychologue en unité de soins palliatifs et ancienne GM de la GLMU (2001-2004) et Pierre Mathiot, directeur de Sciences-Po Lille.
    Il ne s’agit donc pas d’une conférence partisane en faveur d’un lobby mais d’un lieu d’information plurielle et de débats.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut leo. consectetur Sed ante. id