Ce que la France doit aux Francs-Maçons

Par Jiri Pragman dans Edition

Voilà un titre qui fait peur! On l’imagine déjà déclamé la main sur le coeur, les trémolos dans la voix… Ce que la Frrrance doit aux Frrrancs-Maçons. Et puis on peut lire en plus petit: … et ce qu’elle ne leur doit pas. Ajoutons à cela une préface de Pierre Mollier et la mention des 2 auteurs, Laurent Kupferman et Emmanuel Pierrat à qui on doit déjà des ouvrages crédibles. Bref, on serait plutôt confiance.

Faut dire que le terrain est sensible puisque des tas de bêtises ont été écrites sur ces comploteurs de Francs-maçons et ceux-ci ont sans vergogne fait les malins en s’appropriant des évènements (la Révolution française), une devise (Liberté, Egalité, Fraternité) qui ne leur étaient pas dus. Et certains ont entretenu une confusion entre des réalisations de « la » Franc-Maçonnerie et celles d’hommes politiques qui étaient également Francs-Maçons.

L’ouvrage de Kupferman-Pierrat est bien documenté sans être alourdi de notes mais sans se priver non plus d’anecdotes (saviez-vous que le Dr Pierre Simon avait inventé le mot stérilet?). L’écriture est plaisante et l’ouvrage est donc agréable à parcourir même si les thèmes ne sont pas nécessairement des plus joyeux. Nos auteurs s’attachent ainsi à démêler le vrai du faux quant à l’implication maçonnique dans la Révolution française, l’abolition de la peine de mort, les symboles de la République, les droits de l’homme, la Société des nations, l’instruction gratuite, laïque et obligatoire, le mutualisme, la liberté d’association, le divorce et l’union libre, les banques populaires, le service militaire, la crémation, l’impôt sur le revenu, le décret Crémieux, le syndicalisme, l’étatisation des chemins de fer, le droit à l’avortement, la laïcité, l’abolition de l’esclavage, la colonisation. Certains noms sont connus, d’autres moins.

Les auteurs montrent aussi, sans lourdeur, que la Franc-Maçonnerie n’est pas un corps monolithique, que ce soit à l’époque précédent la Révolution française qu’à d’autres moments de l’histoire de ce pays (et de ses colonies). Si des Maçons étaient anti-esclavagistes, d’autres étaient tout simplement négriers! Et si des Francs-Maçons portent des combats considérés comme de pointe, ils peuvent être à contre-courant dans certains domaines. L’exemple significatif, c’est Henri Caillavet que l’on connaît pour son combat pour la dépénalisation de l’avortement, les greffes et le don d’organe, l’euthanasie et qui s’était révélé hostile à l’abolition de la peine de mort. Les auteurs notent: L’influence de la maçonnerie dans le combat abolitionniste est réelle mais pas uniforme. Les loges ont travaillé et pesé de tout leur poids pour favoriser la suppression de la peine de mort. Mais ils ajoutent que l’opinion inverse, certes minoritaire, était défendue y compris au sein du GODF et rappellent que ceux qui vont porter un coup fatal à l’exécution capitale, François Mitterrand et Robert Badinter, n’étaient pas Francs-Maçons.

Une rencontre-signature avec Laurent Kupferman et Emmanuel Pierrat aura lieu le jeudi 22 novembre 2012 à partir de 17h30 à la librairie Detrad à Paris (18 rue Cadet).

  • Ce que la France doit aux Francs-Maçons… et ce qu’elle ne leur doit pas de Laurent Kupferman & Emmanuel Pierrat (Editions First, First Document, 284 pp., 2012) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
mercredi 10 octobre 2012 Pas de commentaires

Étiquettes : , , ,

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
odio neque. mi, adipiscing elit. tempus Praesent Praesent