Alain Bauer et la triple crise de la Franc-Maçonnerie française

Par Jiri Pragman dans Sites maçonniques

Les anciens Grands Maîtres du Grand Orient de France ne sont pas soumis à un devoir de réserve. Et, de temps à autre, Alain Bauer sort de la sienne! Un cadeau pour la presse (et les amateurs de discussion sur les réseaux sociaux) car Bauer est un bon client. Il a livré au journaliste de L’Express François Koch et à son blog La Lumière son analyse de la la triple crise de la Franc-Maçonnerie. Ni la « bande des 5 » (dont la GLDF), ni le « club des 6 »]i (dont le GODF) ne sont épargnés. Quant au projet de « Confération », il souhaiterait clairement avoir des réponses à 2 questions considérées comme essentielles pour la « régularité: le poids du Suprême Conseil à la GLDF et les intervisites avec des frères appartenant à des obédiences adogmatiques et qui en plus reconnaissent la qualité maçonnique des sœurs, comme le GODF ou la FFDH. A quand ces réponses?

mercredi 20 février 2013 49 commentaires
  • 49
    Joel de Monsart 16 septembre 2013 à 22:22 / Répondre

    Vous êtes tous une bande de cinglés, d » »illuminés, de fouteurs de merde. Une bande d » »ésotéristes qui se regardent le nombril. Arrêtez votre mascarade, vous êtes pitoyables

  • 48
    Joel de Monsart 16 septembre 2013 à 22:20 / Répondre

    Vous êtes tous une bande de cinglés, d »illuminés, de fouteurs de merde. Une bande d »ésotéristes qui se regardent le nombril. Arrêtez votre mascarade, vous êtes pitoyables

  • 47
    patrocle 1 mars 2013 à 17:02 / Répondre

    Yasfaloth : « …mais non médiatisées car en dehors de l’univers dit « profane ». »
    Bien d’accord avec notre Frère mais, je crois qu’il faut être GLDF pour comprendre. Et qui plus est, chez nous, c’est le Convent et lui seul qui décide. Là aussi, difficilement compréhensible pour qui n’est pas GLDF.
    @+

  • 46
    Yasfaloth 28 février 2013 à 19:35 / Répondre

    @PB

    Concernant le 2éme point, il ne s’agit bien entendu que du petit monde de l’Internet 2.0. Je n’ai, moi non plus, rien entendu de tel auprès des frères du Godf que j’ai pu croiser récemment physiquement, une sourde inquiétude quand même qui se mêle aux problèmes internes à l’obédience.

    Pour le 3éme point, il se forme et il se transmet à travers les réceptions, les rencontres et les échanges avec les frères dirigeants, qui sont nombreuses, mais non médiatisées car en dehors de l’univers dit « profane ».

    Cordialement.

  • 45
    PB 28 février 2013 à 19:07 / Répondre

    Cela fait des mois que nous discutons du sexe des anges. Pendant ce temps, les pauvres s’appauvrissent davantage, des centaines de millions de personnes n’ont toujours pas d’acccès à l’eau potable, la centrale de Fukushima menace l’humanité (regardez donc au moins pendant 15′ http://www.gen4.fr), le CO2 s’accumule dans l’atmosphère et dans nos poumons, des guerres se poursuivent. Mais la vie serait triste sans le sexe, même si ce n’est que celui des anges. Continuons donc encore un peu.

    1) Je suis d’accord avec l’affirmation de Yasfaloth (42) : (…) ça vaut le coup d’essayer, et pour ma part, même si je peux paraître naïf, je pense que la fraternité, l’envie de se parler et d’échanger entre frères partageant les mêmes valeurs, peut faire des miracles et en tout cas évoluer les mentalités. C’est une des possibilités et il y en a encore une ou deux autres qui permettent d’espérer. Je l’ai déjà écrit deux, trois fois. (Dans cet espoir j’ai même créée un site web – qui n’intéresse pas grand monde.) Cependant, si nous croyons à ces éventualités positives, pourquoi continuons-nous à discuter? Nous n’avons qu’à attendre.

    2) Plusieurs membres de la GLDF s’exprimant sur ce site (je n’ai entendu rien de tel dans 7 ou 8 loges que je visite assez souvent) se plaignent des réactions agressives de certains frères dits « libéraux » à notre égard. Si ce ne sont plus que « certains frères », où est le problème?

    3) Quant à l’accord tacite entre les frères de la Gldf et ses dirigeants, comment un accord tacite se forme-t-il? Et comment se transmet-t-il? Si cela marche, cela pourrait permettre de résoudre même les autres problèmes que j’ai évoqués…!

    Je crois définitivement que je vais passer à autre chose.

  • 44
    Yasfaloth 28 février 2013 à 13:28 / Répondre

    @Jiri et HH

    Il ne s’agit pas d’un blanc seing, il s’agit, à mon sens, d’un accord tacite entre les frères de la Gldf et ses dirigeants : ok pour négocier avec les 5 de Bâle, mais on ne touche pas aux inter-visites !

    Maintenant je comprend vos scepticisme, et peut être qu’effectivement il n’y a pas beaucoup de chance de voir les négociations aboutir. Mais ça vaut le coup d’essayer, et pour ma part, même si je peux paraître naïf, je pense que la fraternité, l’envie de se parler et d’échanger entre frères partageant les mêmes valeurs, peut faire des miracles et en tout cas évoluer les mentalités.

    Ce qui me conforte, peut être bizarrement, dans cette idée c’est l’agressivité, inédite depuis que je suis en maçonnerie, des réactions de certains frères dits « libéraux » à notre égard… et dont les blogs se font les témoins, preuve que les lignes bougent !

    Et si… au pire… tout cela ne donnait finalement rien, et bien on n’aurait de toute façon rien perdu, et peut être même semé des graines qui permettrons les moissons de demain.

    Cordialement

  • 43
    Jiri Pragman 28 février 2013 à 12:11 / Répondre

    @HH

    Effectivement, on a beau nous dire que les « négociations » ont lieu depuis plusieurs mois, on ne voit pas pourquoi les 5 Grandes Loges changeraient d’optique. Elles ne peuvent pas admettre des visites d' »irréguliers » dans les Tenues des Loges d’une confédération qui aspirerait à la « régularité (à leur reconnaissance). Pas plus qu’elles n’admettent dans leurs pays respectifs les visites d' »irréguliers » (que je sache un membre d’une Obédience adogmatique belge ne peut être admis en Tenue à la GLRB).

  • 42
    HH 28 février 2013 à 11:58 / Répondre

    „(…), il a été dit et répété au plus haut niveau que la Gldf ne modifierait pas sa politique concernant les visites !“
    Une si émouvante confiance doit faire chaud au coeur des „chefs“. Nos hommes politiques finiront par les jalouser.
    Ceux d’en face, dirigeants des cinq Obédiences signataires de la « Déclaration de Bâle », doivent sûrement mériter la même. Comme ils exigent de la GLDF, entre autre, « de rompre sans ambiguïté avec les Obédiences non régulières », ils ne peuvent pas accepter le point de vue de Marc Henry qui refuse d’admettre cette condition. A quoi peut alors bien servir de continuer leurs négociations?

  • 41
    patrocle 27 février 2013 à 19:24 / Répondre

    Bien d’accord avec notre (Frère) Yasfaloth. Réunir ce qui est épars est une chose, renoncer à nos usages en est une autre. Voici des lustres que nous vivons dans la non-reconnaissance, ce qui ne nous empêche pas de « Maçonner » dans la plus grande régularité concernant les Landmarks.

  • 40
    Yasfaloth 27 février 2013 à 19:03 / Répondre

    @Jiri

    Fort bien, on peut le comprendre pour l’internaute épisodique, mais quand on voit des blogueurs confirmés reprendre cette antienne, on peut se poser des questions…

    Car la déclaration de Bâle c’était il y a 8 mois, et aussi bien Alain Noël Dubart que Marc Henry ont tenu à préciser qu’il s’agissait pour eux d’une base de discussion.

    Depuis de l’eau a coulé sous les ponts, et Marc Henry a affirmé à de multiples reprises aussi bien en public que devant les frères et les journalistes, notamment lors de la conférence de presse du 15 Janvier dernier, qu’il n’était pas question de revenir sur les inter-visites.

    Je reprend ici un extrait du blog de Jean-Laurent Turbet :

    « En disant déjà qu’il n’interdirait rien aux frères de la GLDF qui voudraient visiter d’autres obédiences. Si ces autres obédiences les acceptent…

    … pour ce qui concerne les visites de frères membres d’obédiences maçonniques qui ne font pas partie de la Confédération, Marc Henry ne voit pas pourquoi, compte-tenu de l’histoire de la GLDF, celle-ci ne pourrait pas continuer à les recevoir.

    Mais, ajoute Marc Henry avec la subtilité qui le caractérise, la GLDF les recevra « pour autant qu’ils pratiquent notre rite, qu’ils acceptent de travailler à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, sur les trois grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie (volume de la Loi Sacrée qui est la Bible, compas et équerre), et qu’ils passent avec succès l’examen du Tuilage ».

    En effet pour Marc Henry, l’important n’est pas l’obédience mais le principe « mes frères me reconnaissent comme tels ». Si l’on suit le raisonnement du Grand-Maître, comment reconnait-on un frère ? Mais par ses « mots, signes et attouchements ». Et donc après un Tuilage régulier. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé pour Jean-Théophile Désaguliers lui-même lorsqu’il est allé visiter la loge Mary’s Chapel d’Edimbourg en août 1721. Il a été dûment tuilé pour s’assurer de sa qualité de franc-maçon, tout passé Grand-Maître de la Grande Loge de Londres qu’il était…

    La phrase « pour autant qu’ils pratiquent notre rite » pouvant paraître ambiguë il a été précisé depuis, « le temps de leur participation à nos travaux », évidemment…

    Je ne comprends donc pas que des internautes avertis puissent encore poser cette question des inter-visites voire propager une fausse rumeur.

    Le fait de savoir si cette manière de voir les choses sera acceptée par nos partenaire internationaux est une autre affaire, mais l’état d’esprit des frères que j’ai pu croiser, y compris certains dirigeants n’est certes pas, sur ce point, à la capitulation !

    Cordialement

  • 39
    Jiri Pragman 27 février 2013 à 16:44 / Répondre

    @Yasfaloth

    C’est simple! Les intervenants qui évoquent la modification de politique concernant les intervisites ont lu la déclaration de Bâle qui indique clairement que la GLDF devrait assumer les choix qu’implique sa volonté de rejoindre la chaîne universelle régulière à savoir, notamment, rompre sans ambiguïté avec les Obédiences non régulières.

  • 38
    PB 27 février 2013 à 15:31 / Répondre

    Tous les Frères du GO sont loin de penser ainsi et je n’aimerais pas qu’à cause de l’imbécillité partisane des dirigeants de cette Obédience, nous en arrivions à une rupture avec les Frères « de base », écrit Patrocle, « post » 22. Et il conclut: Mais nous ne pouvons accepter une telle démagogie. Il faudrait savoir. Rompre ou ne pas rompre, telle est la question?

    Ai-je bien lu: l’imbécillité partisane des dirigeants de cette Obédience ? Un franc-maçon traitant d’autres franc-maçons d’imbéciles, voilà la nouveauté. De surcroît, dans cette phrase il me semble manquer « de certains ».

    Polémiquer avec quelques frères qui, au lieu de rassembler ce qui est épars, s’obstinent à séparer encore plus ce qui est déjà trop épars est peut-être excitant, mais cela nous fait tourner en rond. Comme dans toutes les obédiences quelques-uns s’amusent à verser de l’huile sur le feu, cela devient un vrai carrousel.

    Si vous croyez en la fraternité universelle et les autres valeurs pour lesquelles la franc-maçonnerie a être ré-créée en 1723, demandez à votre loge de vous aider à l’exprimer puis d’envoyer un message à vos dirigeants. La plupart partagent d’eux ces valeurs et les soutiens des loges les aideraient à les défendre.

  • 37
    patrocle 26 février 2013 à 18:14 / Répondre

    Au plan initiatique? Rien. Perso, je commence à penser sérieusement qu’il vaut mieux la reconnaissance des Frères du monde entier que celle du GO qui ne rate pas une occasion de nous tirer dessus.

  • 36
    André LACAVIRE 26 février 2013 à 17:13 / Répondre

    Non seulement les inter visites sont un point fondamental mais une question doit être posée aux maîtres maçons de la gldf uniquement . Que va nous apporter au strict plan initiatique la reconnaissance?

  • 35
    Yasfaloth 26 février 2013 à 12:14 / Répondre

    Ce qui est quand même fantastique, c’est qu’il a été dit et répété au plus haut niveau que la Gldf ne modifierait pas sa politique concernant les visites !

    Et… il y a des intervenants pour continuer à faire comme si l’interdiction était un fait avéré..

  • 34
    Peter Bu 25 février 2013 à 22:51 / Répondre

    Refuser les intervisites constitue surtout un bras d’honneur à l’un des fondamentaux maçonnique : ressembler ce qui est épars. (= posté par Flupke, contribution 26).

    La fraternité , l’un des fondamentaux maçonniques, proclamée dans toutes les loges de toutes les Obédiences, sans exception, est nommée universelle, la chaîne d’union que l’on y célèbre est universelle, la franc-maçonnerie en tant que telle est universelle, cela aussi pour toutes les Obédiences sans exception… Cela correspond au projet des fondateurs de la franc-maçonnerie moderne. Malgré cela, tous les frères et soeurs ne peuvent pas visiter toutes les loges. N’est-ce pas contradictoire?

    Quand on lit ce genre de discussions, ce qui semble universel sont des exclusions des uns par les autres (et des unes par la plupart ?). La franc-maçonnerie, formidable invention des i[Lumières, n’arrivera-t-elle jamais à dissiper ses ombres?]i

  • 33
    Peter Bu 23 février 2013 à 18:43 / Répondre

    Refuser les intervisites constitue surtout un bras d’honneur à l’un des fondamentaux maçonnique : ressembler ce qui est épars. (= posté par Flupke, contribution 26).

    La fraternité , l’un des fondamentaux maçonniques, proclamée dans toutes les loges de toutes les Obédiences, sans exception, est nommée universelle, la chaîne d’union que l’on y célèbre est universelle, la franc-maçonnerie en tant que telle est universelle, cela aussi pour toutes les Obédiences sans exception… Cela correspond au projet des fondateurs de la franc-maçonnerie moderne. Malgré cela, tous les frères et soeurs ne peuvent pas visiter toutes les loges. N’est-ce pas contradictoire?

    Quand on lit ce genre de discussions, ce qui semble universel sont des exclusions des uns par les autres (et des unes par presque tous ?). La franc-maçonnerie, formidable invention des Lumières, n’arrivera-t-elle jamais à dissiper ses ombres?

  • 32
    Fox7ans 21 février 2013 à 22:10 / Répondre

    Cool les frangins !
    Ceux qui tirez à boulets rouges sur le GODF, la GLDF etc. diriez vous la même chose, en face à face, au frangin de cette obédience que vous avez croisé la semaine dernière sur les colonnes ?
    Sans doute pas. Alors ne nous enflammons pas.

  • 31
    gagevapi 21 février 2013 à 21:22 / Répondre

    La LNF quitte le consortium. Un élément modérateur s’éloigne. Je n’ai aucune envie de commenter plus avant. Bonne soirée.

  • 30
    Butor étoilé 21 février 2013 à 19:34 / Répondre

    Bonsoir mon ami Totoyaya, je vois que nous nous sommes à nouveau rejoins pour une folle farandole 🙂 Tu veux des sources … à mon avis, il suffisait d’aller à Kansas City, pays du western traditionnel.

    L’ami Jacquot pense et écrit « conneries » avec « s » comme svp. Suivons son raisonnement et demandons-nous en quoi ce sont des conneries?

    … il n’y aurait donc aucun observateur de la direction de la GLdF à KS ?

  • 29
    jacques 21 février 2013 à 18:31 / Répondre

    post 23 ;
    vraiment grave de lire en si peu de lignes autant de conneries!!!!!voila qui ne va pas relever le niveau de la FM !!!!
    cela nous rappelle les mêmes méthodes utilisé par la GLNF du temps de son éphémère grandeur !!!!!a l’encontre du GODF et des autres obédiences qu’ils traitait d’irréguliers avec un mépris certains!!!!!
    La c’est au contraire aux petits portes flingues du GODF de réserver ses attaques contre la GLDF qui elle dans sa grande sagesse se garde bien de tout commentaires et c’est très bien ainsi!!!! chacun a sa place!!!!

  • 28
    andre lacavire 21 février 2013 à 18:15 / Répondre

    Bonsoir à toutes et tous,

    En préambule, je vous prie de m’excuser de répondre avec retard. D’autre part mon but n’était pas de mettre le feu aux poudres au simple motif de l’expression d’un point de vue personnel. Mais je vais compléter mon propos sachant que nous ne sommes pas à couvert. Certes il existe une séparation des loges bleues et des hauts grades, cela n’empêche pas une influence implicite des hauts grades sur les degrés bleus. Est il possible de nous citer un grand maître issu uniquement des grades bleus à la notable exception de Gustave Mesureur ? D’autre part quand une modification du rituel du 1er degre est faite motif pris que les apprentis aurait un rituel différent lors de la fête de l’ordre que penser ? Enfin le scdf n’est pas démocratique c’est un fait entendu, mais ce n’est pas le cas de la GLDF qui est souveraine et profondément démocratique. Que penser d’un candidat aux hauts grades a qui l’on a dit (sic) avant vous étiez à la maternelle et maintenant vous allez pouvoir évoluer pour le plus grand bien de votre loge bleue. D’un Frère auquel on indique explicitement qu’il serait bien qu’il soit vénérable car ce passage est obligé pour accéder à tel ou tel grade supérieur Un vénérable – je parle d’expérience – auquel il est dit « tu es dans la loge de tel Frère 33e il a discuté avec tel autre F 33e et ils sont d’accord sur la décision de la loge et donc nous pouvons continuer telle ou telle action. Un premier surveillant enquêté pour lez hauts grades et dont le Frère de l’atelier supérieur s’informe de sa qualité de « libre et de bonne moeurs  » auprès des compagnons sous sa responsabilité. Lesquels compagnons prennent peur et vont s’enquérir auprès du VM pour savoir si ce Frere n’est pas sous le coup d’un procès maçonnique, rendant le Frère en question incapable de s’expliquer précisément du fait qu’il existe une séparation en la GDLF et le Scdf, etc. Ce ne sont pas des exemples lu dans le journal mais des faits personnellement vécus. Donc je dis, oui il existe une influence implicite dans des hauts grades sur les grades bleus. Je ne suis pas en colère ni polémique mais je dresse un constat issu de l’expérience. Celle ci est peut être le fruit d’une simple série de malchances personnelles. (…)

  • 27
    Flupke 21 février 2013 à 18:06 / Répondre

    Relativisons SVP
    Les accros à la visite, les maçonno-dépendants, sont finalement assez peu.
    La plupart des Frères et encore plus les Soeurs sont occupés par leurs activités personnelles (profession, famille, loisirs, etc.) taux d’absentéisme autour de 50 à 60% dans les loges concernant leurs propres membres ……
    alors visiter !!!
    Refuser les intervisites constitue surtout un bras d’honneur à l’un des fondamentaux maçonnique : ressembler ce qui est épars.

  • 26
    Yasfaloth 21 février 2013 à 17:51 / Répondre

    @Gagevapi

    Manifestement, les américains ont imposé la rupture immédiate du consortium des « 5 » avec le GOdF, sinon re-reconnaissance rapide de la GLNF.

    Information intéressante… sources ?

  • 25
    patrocle 21 février 2013 à 17:43 / Répondre

    Et bien quand je lis les écrits de gagevapi, la rupture avec le GODF me serait beaucoup moins pénible.
    Patrocle, porte-flingue de la GLDF

  • 24
    gagevapi 21 février 2013 à 17:33 / Répondre

    A voir, ce western d’une bonne année 1953 (convention de Luxembourg)

    Kansas Pacific
    http://www.youtube.com/watch?v=oRP3UP1imaI

  • 23
    gagevapi 21 février 2013 à 17:30 / Répondre

    Manifestement, les américains ont imposé la rupture immédiate du consortium des « 5 » avec le GOdF, sinon re-reconnaissance rapide de la GLNF.

    Voilà pourquoi les portes flingues des dirigeants de la GLdF sortent leurs armes !

    Attention, cela va siffler dans tous les sens …

  • 22
    patrocle 21 février 2013 à 17:15 / Répondre

    Pourquoi tout ce remue-ménage? Mais la peur, tout simplement la peur. C’est ce qu’a toujours craint le GO. Depuis que Bonaparte l’avait imposé comme seule Obédience, il avait pris ses habitudes hégémoniques. Il est conscient du risque que lui fait courir la Confédération. Et les coups bas tombent en force (et en ridicule hélas). Tous les Frères du GO sont loin de penser ainsi et je n’aimerais pas qu’à cause de l’imbécillité partisane des dirigeants de cette Obédience, nous en arrivions à une rupture avec les Frères « de base ». Mais nous ne pouvons accepter une telle démagogie.

  • 21
    Yasfaloth 21 février 2013 à 15:49 / Répondre

    @Didier

    Après un peu de recherche documentaire sur ce sujet, je suis tombé sur un article passionnant (en anglais désolé) :

    http://www.freemasons-freemasonry.com/masonic_foreign_recognitions.html

    Concernant le pourquoi du retrait de la reconnaissance de la GL du Minnesota à la Gldf, ce passage est particulièrement intéressant :

    « Past Grand Master Terry Tilton recently told me in an email “We finally suspended recognition of the GLdF after 11 sister jurisdictions in North America and four international jurisdictions suspended relations with us……but only because of two reasons: 1) we simply found it difficult to have suspended relations with some jurisdictions where there were brothers or fathers who were going to be installed in lodges there but could not have their Minnesota son or father in attendance and, 2) our hope that we would take to the NACOGMIA the entire issues and have a meaningful discussion.” Left unsaid was the obvious fact that hosting the conference in February 2003 would have been very difficult with 11 jurisdictions refusing to have Masonic relations with Minnesota. »

    Que je vais me permettre de traduire :

    Le passé grand maitre Terry Tilton m’a récemment écrit par mail : « Nous nous sommes résolu à suspendre la reconnaissance de la Gldf après que 11 juridictions en Amérique du Nord et 4 autres à l’international aient suspendues leurs relations avec nous… mais seulement pour deux raisons : 1) nous avons simplement considéré comme difficile de voir nos relations suspendues avec des juridictions dans les loges desquelles il y aurait des pères ou des frères qui ne pourraient avoir de relations avec leurs fils ou pères de la GL du Minnesota. 2) notre espoir de porter la question devant le NACOGMIA et d’avoir une discussion approfondie sur ce sujet. » Sous entendu l’évidence que héberger la conférence de Février 2003 aurait été très difficile avec 11 juridictions refusant d’avoir des relations Maçonniques avec la GL du Minnesota

    On voit donc que la GL du Minnesota a, pour le moins, fait l’objet d’énormes pressions… le reste de l’article explique (entre autre) le rôle de la Glua et de la Glnf, et notamment le fait qu’a l’époque la Glnf était déjà sur la sellette pour avoir passé un accord de reconnaissance de grade avec le Godf… mais ne parle pas de tes prétendus « mensonges ».

    Pour en revenir à A. Bauer, on reconnait dans ce texte son intelligence et sa subtilité manœuvrière, mais comme d’habitude il ramène ses analyses à des considérations de tactiques obédiencielle ou de stratégie politicienne, et oublie un peu la dimension fraternelle et initiatique des événements qui se déroulent autour de la déclaration de Bâle et l’initiative de la confédération.

    G. Contremoulin qui ne possède peut être pas les même qualités, a adopté une approche plus directe en tirant depuis quelque temps contre nous à boulets rouges sur son blog : http://www.souslavouteetoilee.org/

    Posons nous la question de savoir le pourquoi de tout ce remue-ménage, de ces accusations ignorant les déclarations de nos GM, de ces procès d’intentions à répétition ?

    Cordialement

  • 20
    luciole 21 février 2013 à 15:40 / Répondre

    Bonjour.
    Je ne prétends à aucune vérité historique mais sur le voyage de 2002 aux USA
    il y eut tant de « bêtises » de faites détruisant le travail patient de certains anciens,qui se reconnaitront!
    Envoyer d’autres que prévus pour une histoire de billets d’avion,NE PARLANT PAS ou mal L’ANGLAIS,utiliser l’interprétariat d’un membre de la GLNF pour les propos de la GLdF, se laisser manipuler par un GM (par téléphone) inféodé à Alain Bauer !!!

  • 19
    jacques 21 février 2013 à 12:41 / Répondre

    Heureusement que le G.M. de la G.L.D.F. est un sage qui n’a plus rien a prouver!!!!!c’est bien qu’il laisse les roitelets du GO : G.C.M. et A.B. crier aux loups contre la future confédération des loges unies et régulières de France ,rien ne pourras entraver ce projet mûrement réfléchie!!!!
    il n’a aucun compte a leurs rendre!!!!dommage qu’il écrivent autant de mensonges sur la G.L.D.F,mais les Frères de France connaissent en grande majorité l’histoire véritable de la G.L.D.F. a ceux qui écrivent des contre vérités d’assumer leurs actes !!!!

  • 18
    Flupke 21 février 2013 à 12:22 / Répondre

    « Je trouve que la France est sur le plan sociétal actuellement bloqué. Et d’une certaine manière cela se ressent dans les FM libérales françaises. »

    Précisons ce constat :

    Tous les pouvoirs économiques ont été transférés à l’union Européenne progressivement au fil des dernières décennies, et essentiellement à un organisme composé de personnes non élues : la commission européenne.

    Cette dernière, l’union Européenne , depuis les accords de Marrakech en 94/94 a elle-même délégué ces pouvoirs économiques à Organisation Mondiale du Commerce (OMC Genève).

    Si action sociétale (???????????) il peut y avoir de la part de la FM ce ne peut être qu’au niveau européen au minimum, noyé parmi les inombrables lobbyistes de Bruxelles !!!!!!!!!!!!!
    L’un des points soulevés par A.B., le Manifeste du GODF, a largement oublié ce détail pour financer un revenu universel.
    Cet aspect de la mondialisation économique est systèmatiquement omis par les membres du PS bien représentés (trop représentés) au conseil de l’ordre du GODF !

  • 17
    coucoumerevoilou 21 février 2013 à 10:36 / Répondre

    Merci à Joseph Tallot. C’était bien envoyé, et me voilà au parfum de le CGLR 🙂

    Car c’est bien le centre du vrai débat : quel projet pour la FM ?

    Je trouve que la France est sur le plan sociétal actuellement bloqué. Et d’une certaine manière cela se ressent dans les FM libérales françaises.

    Mais d’un autre côté, le basculement progressif des dirigeants de la GLdF leur rêve d’un rattachement à ce qu’ils pensent être l’universalisme maçonnique, provoquera peut-être un choc salutaire à la FM libérale et à la FM « régulière à l’anglaise ».

    La première pourrait sortir de ce joli néologisme « stagflation », que je trouve très exact: maçonnerie vieillissante, club de retraité, projet dépassé, autant de qualificatifs pour certains peut-être injustes, mais qui montre l’importance de donner toute leur place aux jeunes et surtout à leurs idées et manière de faire dans les loges.

    Il en de même pour la maçonnerie française « régulière à l’anglaise » qui pourrait se réformer et retrouver un chemin utile qui en avait fait toute sa spécificité et sa richesse.

  • 16
    Lionel LEVESQUE 21 février 2013 à 10:17 / Répondre

    La Franc Maçonnerie est pour moi essentiellement une aventure spirituelle, un chemin initiatique destiné à progresser. Je précise que j’ai été initié à la GLDF en 1971, que j’ai été Grand Orateur Adjoint de cette Obédience, Vénérable Maître de ma Loge bleue. Que j’ai été élevé au 31° degré du Rite écossais ancien et accepté en 1983 et que j’ai démissionné des hauts grades par agacement exacerbé face à la meute des vaniteux qui ne voyaient que les métaux brillants que nous recommandons aux apprentis d’abandonner. Fidèle à ma loge bleue, je suis consterné par cette querelle des « égo » et cette inimitié qui s’installe entre les obédiences politisées ou affairistes et celles qui ne visent que l’amour entre les frères et l’évolution de leurs spiritualités respectives.

  • 15
    Joseph Tallot 21 février 2013 à 10:00 / Répondre

    Très bonne analyse du Frère Bauer laquelle n’est pas sans ressembler à celle publiée le 3 janvier dernier par le blog Myosotis Grande Couronne:

    http://le-myosotis-grande-couronne.over-blog.com/article-gl-ou-gl-ou-114017931.html

    Soit les grands esprits se rencontrent sur le chemin de l’intelligence !

    Soit le Frère Bauer lit le Myosotis Grande Couronne !

    Joseph Tallot

  • 14
    coucoumerevoilou 21 février 2013 à 09:32 / Répondre

    Merci à Didier pour ces explications claires.

    J’ai fait l’une ou l’autre petites recherches sur le net, et parmi les sites qui en parlent, il me semble que celui de Bessel et un autre sont également instructifs?
    http://bessel.org/masrec/glminn.htm
    http://www.guigue.org/priv/minnesota.htm

    Effectivement, concernant les « basic principles », j’avais un problème pour 1989. On en retrouvait la trace éparse, mais manifestement ce sont ceux de 1929 que l’on retrouvait au niveau des sites des obédiences concernées. Re-merci.

  • 13
    patrick37 21 février 2013 à 09:00 / Répondre

    Bonjour à tous !

    Pour « coucoumerevoilou » :

    – 20/02/2002, Siège du GODF: réunion de 9 Obédiences qui signent un manifeste intitulé « La Maçonnerie française »; or, ce qu’ignoraient probablement les Obédiences, cette expression (entre guillemets) avaient été déposée, le 10/01/2002, par le GO, à l’INPI (Institut national de la Propriété Industrielle) : la création d’un « espace maçonnique français » est sur les rails mais l’imposture avérée, la GLDF se retirera de cette « Maçonnerie française », Maçonnerie dirigée de fait par le GO dont le GM d’alors était A.Bauer; ce dernier rêvait de réhabiliter la Maçonnerie française et de « redonner de l’espace au GO, de par son histoire d’Obédience centrale, unique dans l’histoire de la Maçonnerie française ». Insidieusement, le terme Maçonnerie française serait assimilé à GODF

    Ainsi, après avoir manipulé les dates de création du GODF (d’abord 1773, puis 1736 et, enfin, pour faire « coller » le GO à la « Maçonnerie française »: 1728 !) , le GODF tente de faire adhérer à son idée de rassemblement alors qu’il désire tout simplement devenir le leader de la Maçonnerie en France.

    Le Frère Bauer nous dit: « C’est bien de se rassembler, mais encore faut-il le faire sans faux-semblants, sans mensonges, sans omissions. » Dont acte, mais qu’il commence par lui-même ! (;-)

    Cordialement

  • 12
    Didier 21 février 2013 à 08:14 / Répondre

    @coucoumerevoilou – commentaire 11

    « L’affaire » de 2002 a trait à une recherche de la GLdF de la reconnaissance des GL américaines via la GL du Minnesota qui accorda sa reconnaissance à la GLdF avant de la retirer précipitamment, considérant que sa décision avait été prise sur la base d’arguments fallacieux.

    Pour faire court, les représentants de la GLdF avaient affirmé à nos FF américains que la GLdF souscrivait pleinement au point N°2 des Basic principles de 1929, à savoir « Que la croyance dans le Grand Architecte de l’Univers et Sa volonté révélée est une qualification essentielle d’appartenance » à la GLdF ! Autre affirmation au moins inexacte, il avait été déclaré que la GLdF n’acceptait pas les intervisites avec les Obédiences irrégulières.

    Deux points que s’empressa de démonter le F. Nat Granstein (O.E.), envoyé en pompier par la GLNF pour éteindre l’incendie. La tentative de la GLdF fit donc long feu et jeta le discrédit sur cette Obédience qui sent désormais le souffre sur le sol américain.

    Deux petites précisions complémentaires :

    – La GL du Minnesota occupe une place importante parmi les GL américaines. Elle a de plus une influence non négligeable au sein de la Juridiction Nord des Etats-Unis d’Amérique (NMJ).

    – Concernant les Basic principles anglais, et pour clore une polémique récurrente, seuls sont reconnus et figurent dans les Constitutions de l’UGLE ceux de 1929. Les Basic principles de 1989, s’ils ont été adopté par le Board, n’ont jamais été en revanche voté par le Council (faute de majorité suffisante) et n’ont donc aucune valeur, du moins pour le moment…

  • 11
    coucoumerevoilou 20 février 2013 à 22:15 / Répondre

    Je vois que cela carbure sec du côté de certains membres de la GLdF 🙂

    Ce qu’on peut dire sur la:
    GLdF 1950-1960: c’est la quasi totale emprise du SCdF sur la GLdF, avec les conséquence que l’on connaît, ruptures internes, rupture avec le GOdF, isolement, (cela fait moins d’un siècle à mon humble avis).

    Je trouve symptomatique cette confidence: « J’ai connu au moins un cas où un 33e et membre du SCF candidat à un poste de Grand Officier de la GLdF n’a pas été élu par le Convent »
    Connu un seul cas pour un ancien de 45 ans? C’est un aveu de ce que les membres du SCdF sont tous (sauf un) élu comme GO lorsqu’ils se présentent.

    Aujourd’hui: bien sûr le ressenti au niveau des loges est important,mais ne pourrait être que local. Par contre ce qui est sûr, c’est que la prudence est de mise pour le SCdF: trop se montrer est rédhibitoire quant au but poursuivi (être reconnu comme « régulier ») et pourrait faire capoter l’affaire, c’est évident. Mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas, au minimum, parfaitement coordonnés avec leur obédience bleue, la GLdF (tout comme le SCPF avec la GLAMF), cela semble en fait assez clair. Ne fusse que l’analyse chronologique est démonstrative.
    Et cela n’a pas échappé à de nombreux et excellents membres de la GLdF, qui rappelons-le, est en soi un fort belle obédience.

    Je connais mal l’affaire de 2002: si un blogueur pouvait complètement expliquer, ce serait bien, merci.

    Bonne soirée.

  • 10
    patrick37 20 février 2013 à 22:05 / Répondre

    Iphraïm écrit: « il faut savoir que la fête de l’Ordre du Suprême conseil de France est ouvert à la GLdF au premier degré, ce qui est la preuve du mélange des genres, et d’une totale « irrégularité ».

    Vous êtes-vous bien informé sur l’aspect scalaire du Rite Écossais Ancien & Accepté ?

    Si, au GODF, le REAA n’est pas le Rite majoritaire en Loge Symbolique, il le devient dans les degrés supérieurs! Dans ce cas, il est évident que les Frères du GO découvrent ce rite en arrivant dans le 4° degré et qu’ils n’en parlent pas avant!

    Dans le couple GLDF/SCDF, tous les Frères connaissent l’existence des 33 d° et la « Fête de l’Ordre Écossais » annuelle réunit TOUS les Frères du 1er au 33° D°: ainsi, les Travaux ne peuvent s’ouvrir qu’au 1er D°, base commune des quelques 33.000 Frères de la GLDF. Voir que le SCDF travaille au 1er D° et en tirer la conclusion d’une « irrégularité » affirmée par Ephraïm n’est pas exact.

    Enfin, il est important de dire que le « Suprême Conseil De France » est le gardien et conservateur du Rite (du 1° au 33°) mais qu’il a concédé l’autonomie des 3 premiers Degrés à la GLDF il y y a plus d’un siècle!; il s’abstient donc de toute interférence dans la gestion de ces Degrés dits « Symboliques »; au pire, les détracteurs pourront dire que le SCDF conserverait la direction dogmatique du corpus REAA…

    Cordialement

  • 9
    eMeReK 20 février 2013 à 20:47 / Répondre

    Avec la Maçonnerie Française, et son 285 ème anniversaire??? ,Bauer avait monté un joli coup ,celui de faire une OPA sur la Maçonnerie au seul profit du GOdF.
    Il s’en est fallu d’un cheveu…mais (heureusement) le GM de la GLdF avait changé à l’époque……!!!!.
    Quant au rapprochement de la GLdF avec les Loges américaines ,Bauer a toujours surveillé de très près cette histoire en s’arrangeant par tous les moyens(…) pour que cela capote…(MS pourrait nous en parler…)
    Le procès fait par Bauer sur les hauts grades est ridicule .
    Ce sont évidemment les mêmes maçons qui sont d’un côté et de l’autre …cela se retrouve (forcément) dans toutes les obédiences et cela ne prouve pas qu’il s’agit d’une structure pyramidale (comme au DH ou même au GOdF ou le grand Maître a pouvoir sur tous les système de haut grades ….)

  • 8
    patrick37 20 février 2013 à 20:41 / Répondre

    Bonsoir à tous,

    Andre Lacavire: Qu’il y ait une porosité entre les grades de Perfectionnement et les Loges Symboliques (et non « bleues« , nous ne sommes pas au GODF !) celà peut se produire car ce sont bien les Frères Maîtres des Obédiences qui « alimentent » les structures complémentaires (GPDG, SCDF, SCPLF, GCDR, etc.); ce n’est pas une spécialité GLDF, le GODF non plus n’y échappe pas: il se peut donc, par exemple, mais ce n’est pas une obligation, qu’un Frère Député de sa Loge soit aussi Président d’un Atelier de Perfectionnement: pourquoi A.Bauer ne mentionne pas les rapports entre GCDR et GO ? Le Frère Bauer présente tendancieusement cet aspect afin de ternir l’image de la GL; tout le monde maçonnique connait l’idéologie portée par le GODF: devenir le recteur de la FM française.

    Que le Frère Bauer tente de réveiller les passions en opposant les Obédiences, les stigmatisant ou leur donnant des bons points celà me parait évident, il fait ce qu’il peut mais son Obédience (le GODF) ne s’en sortira pas grandie s’il agit en service commandé…

    Cordialement

  • 7
    Iphraim 20 février 2013 à 20:39 / Répondre

    bonjour ,
    pour compléter les propos de André (5) il faut savoir que la fête de l’Ordre du Suprême conseil de France est ouvert à la GLdF au premier degré, ce qui est la preuve du mélange des genres, et d’une totale « irrégularité ».
    De plus lorsque la GLdF assure ne pas rechercher la reconnaissance, elle ment. 2002 sa démarche en vue de la reconnaissance internationale, en prétendant n’avoir aucune relation avec le GODF, lui vaut une inimitié définitive aux US,, où le mensonge est un véritable péché (rappelez-vous Clinton…).
    Ils ont profité du plus grand scandale que la Maçonnerie ait connu avec l’explosion de la GLNF pour tenter de se refaire une image, et ont convaincu qu’ils étaient le recours. Mais depuis quelque temps il est clair que là aussi ils mentent puisque, d’un côté ils s’appuient sur la déclaration de Bâle des 5 Grandes Loges pour jouer les gros bras, de l’autre ils font comme s’ils n’avaient pas entendu les conditions mises par les mêmes, en particulier en ce qui concerne les intervisites.
    La GLdF veut le beurre et l’argent du beurre, elle risque de n' »avoir rien du tout….

  • 6
    luciole 20 février 2013 à 19:28 / Répondre

    @André Lacavire
    Bonsoir,je suis stupéfait! de ces propos.On ne va pas se jeter à la tête nos anciennetés relatives ce qui n’aurait pas de sens mais pour info je sévis à la GLdF depuis plus de 45 ans,ce qui ne me donne aucun droit particulier.

    La séparation des HG avec les loges bleues est totale,aucune tenue commune,interdiction de faire état d’un degré supérieur au 3e en tenue bleue.(motif de renvoi)
    Ce serait très mal apprécié et l’imprudent se ferait sévèrement tancer.

    Tu écris: »… je suis en mesure d’affirmer qu’il existe une influence excessivement forte des hauts-Grades sur les Loges bleues. »
    Sans vouloir être désagréable cela ne veut rien dire! qu’est-ce qu’une « influence excessivement forte »? des exemples SVP.

    J’ai connu au moins un cas où un 33e et membre du SCF candidat à un poste de Grand Officier de la GLdF n’a pas été élu par le Convent. Belle preuve d’indépendance n’est-il pas ?

    Si le REAA est bien en 33 degrés au point de vue initiatique la répartition « degrés symboliques (1er,2e,3e) à la GLdF et 4e à 33e au SCF,fonctionne harmonieusement sans interférences depuis l’indépendance de la GLdF
    il y a plus d’un siècle.

    Il n’y a pas de hiérarchie, non seulement en théorie, mais aussi en pratique. Chaque Vénérable conduit sa Loge avec son Collège comme ils l’entendent.
    Faut-il vraiment le rappeler?

    Enfin pour conclure,il est plutôt un peu malhonnête de diffuser des erreurs et quand Alain Bauer s’offusque qu’un Grand Commandeur s’exprime lors d’une cérémonie, il »oublie »… que ce n’est qu’en tant qu' »invité » et que d’autres personnalités maçonniques même étrangères, sont aussi invitées à le faire.
    Cordialement, avec mes excuses pour la longueur du post.

  • 5
    Andre Lacavire 20 février 2013 à 17:58 / Répondre

    Bonjour,

    Si les propos de Lucioles sont parfaitement exacts, ils nécessitent néanmoins d’être nuancés. La séparation des hauts grades et des grades bleus existe théoriquement. Est ce une réalité dans les faits ? A cette question la réponse est clairement non. Je suis membre de la Grande Loge de France depuis plus de 18 ans et je suis en mesure d’affirmer qu’il existe une influence excessivement forte des hauts grades sur les loges bleues. Je me considère avant tout comme un FM de la Grande Loge de France et je suis très attaché à mon obédience. Déjà dans les loges bleues, d’aucuns ne cessent de présenter le REAA comme un système en 33 dégrés. C’est juste d’un point de vue du système de haut grades qu’il represente rigoureusement faux en loge bleue. Cette présentation induit que les hauts grades auraient une forme de hiérarchie sur les loges bleues ce qui en principe est faux. L’analyse de Bauer est juste. Nous pouvons le déplorer ou y trouver d’autres motivations de sa part mais elle n’en reste pas moins vraie.

  • 4
    patrocle 20 février 2013 à 15:46 / Répondre

    Ce n’est pas parce que nous ne recevons pas les Soeurs que nous ne reconnaissons pas leur qualité Maçonnique qui est rigoureusement identique à la notre. Pour ce qui est de recevoir, nous avons encore, merci au GADLU, la liberté de recevoir qui nous voulons et notre Obédience étant masculine…
    Pour les Frères, voir le paragraphe 2) de notre Frère Luciole

  • 3
    jacques 20 février 2013 à 12:19 / Répondre

    LES G.M des 5 obédiences on bien expliquer le futur fonctionnement de la future confédération …
    Cela ne semble pas être une crise pour eux !!!!
    Pourtant a lire les attaques incessantes d’un frère du GO .G.C.M et maintenant A.B.,il semblerait que cette confédération leur fassent si peur qu’ils ne se passe pas un jour ou ils écrivent trop de contres vérités comptent faire peurs aux Frères, rappelant en cela l’époque peu glorieuse de la G.L.N.F….tristesse et désespoir que de les lires!!!!!les Frères de ces 5 obédiences les lisent tout les jours et comprennent bien que l’histoire leurs histoires est route et rien ne pourras l’arrêter pas même ces deux antagonistes dépassés….bonne journée a tous…(…)

  • 2
    De la proximité des anciens Grans Maitres avec ???? 20 février 2013 à 12:00 / Répondre

    Il serait bien inspiré de réfléchir davantage sur la proximité d’anciens Grands Maîtres avec les pouvoirs politiques…..Monsieur Stifani….Monsieur Bauer….

    A ces People, ils sont incorrigibles et souvent ÉGOCENTRIQUES !!!!

    Profanum

  • 1
    luciole 20 février 2013 à 10:45 / Répondre

    Bizarre qu’il ne connaisse pas les réponses pourtant publiques!
    Je n’ai pas qualité pour répondre mais à ce que j’ai cru comprendre:1)la GLdF et le Suprême Conseil de France sont deux organismes indépendants tant sur le fonctionnement que sur la Direction. 2)les Frères des autres obédiences peuvent visiter à titre individuel en suivant le Rituel et les usages de la Loge qui les reçoit.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
risus. elit. nunc Donec lectus tristique