Cécile Révauger au GODF

Par Jiri Pragman dans Sites maçonniques

Professeur des Universités, Cécile Révauger est bien connue pour ses recherches sur la Franc-Maçonnerie qui se traduisent en publications comme, récemment Les femmes et la franc-maçonnerie des Lumières à nos jours (La Pensée et les Hommes). Initiée en 1982 à la Grande Loge Féminine de France, Cécile Révauger s’affiliera à la Loge Sincérité Instruire Construire du Grand Orient de France, un trajet qu’elle accomplira avec 2 autres Soeurs de la GLFF.

Celle qui s’est toujours dit féministe, désireuse de lutter pour l’émancipation féminine a acquis la convition que, si toute Obédience de la Franc-Maçonnerie libérale peut mener ce combat, le GODF a pris une décision historique en décidant de recruter ses membres indépendamment des considérations de genre. Si elle pense que le chemin est sans doute encore un peu long mais est clairement tracé, elle devrait se battre pour une mixité réelle, active, qui fasse abstraction des questions de genre, tout simplement parce que ces questions ne devraient plus se poser dans une obédience qu’elle qualifie de réellement démocratique faisant sien le triptyque liberté-égalité-fraternité.

Cécile Révauger pense que la GLFF a tort de refuser la double affiliation des Sœurs avec le GODF et d’être aussi critique à l’égard de la décision prise par les Frères de s’ouvrir aux Sœurs. Elle considère de plus que la GLFF n’est pas assez ouverte aux problèmes de société et trop prisonnière d’une démarche souvent exclusivement symboliste. De plus, elle déplore que la GLFF garde le silence vis-à-vis d’une Sœur (la maire de Montauban) qui a tenu des propos homophobes, raciste et favorables à l’extrême droite, au lieu de la radier comme un certain nombre de Soeurs l’ont demandé.

vendredi 22 février 2013 7 commentaires

Étiquettes : , , ,

  • 7
    MARINE 6 mars 2013 à 12:28 / Répondre

    Qu’en pensent les soeurs de Louise Michel?

  • 6
    Paule 26 février 2013 à 16:48 / Répondre

    Ce qui fait la force de la GLFF, c’est son unité dans la diversité et sa spécificité féminine. Dans le grand magma du paysage maçonnique français actuel et à venir, il est heureux que des maçonnes aient encore le privilège de se poser régulièrement entre elles, dans leur loge, qui grâce au rituel reste fort heureusement symboliste. Le monde profane regorge de solutions soit pour militer, soit pour s’engager, donc pour rayonner. Laisser hors du temple les questions sociétales, politiques et religieuses garantit le centre de l’union. Le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien.

  • 5
    PKR 26 février 2013 à 15:08 / Répondre

    Mais W Shaw, à quoi vous livrez vous là si ce n’est à ce que vous dénoncez sans argument ?

  • 4
    W.Schaw 25 février 2013 à 19:33 / Répondre

    @ Ane sans Or
    Bien sûr aucun commentaire, car sans intérêt venant d’une auteure médiocre, qui en nouvelle égérie du GODF prononce ( à quel titre?) des fatwas à l’encontre de celles et de ceux suspects du maçonniquement incorrect. Des considérations démagogiques qui n’honorent pas la cause du féminisme et discréditent celle qui entend en vraie profane rétablir le délit de blasphème.La dhimmitude et la délation ont encore de beaux jours…

  • 3
    Ane sans or 25 février 2013 à 14:55 / Répondre

    Curieusement, je ne trouve aucun commentaire. Etes-vous surpris?
    Loka

  • 2
    Révauger Cécile 23 février 2013 à 11:29 / Répondre

    Un grand merci pour cet article, Cécile

  • 1
    Révauger Cécile 23 février 2013 à 11:29 / Répondre

    Un grand merci pour cet article! Cécile

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo. sit consectetur Praesent risus. elit. Donec libero