Cocktail royal: une dose de pédophilie, une pincée de satanisme, un zeste de Franc-Maçonnerie

Par Jiri Pragman dans Anti-maçonnerie

Mediapart, le média d’investigation donne accès à des blogs de la rédaction et à d’autres, réalisés par les abonnés. Dans cet environnement Mediapart, on trouve de ces articles quelque peu délirants répercutant les thèses les plus fantaisistes déjà couchées sur le web. Un certain Will Summer qui se présente comme activiste freelance a publié le 21 mars 2013 un article Sur les pratiques pédophiles et satanistes de la famille royale anglaise. Il ne s’est pas fatigué puisqu’il a tout simplement copié un article paru sur le blog Donde Vamos? le 18 mars (il faut lire les commentaires!). C’est un article faussement documenté où l’on retrouve des expressions de type « comme par hasard » et où tout décès est suspect. Ah oui, l’auteur de l’article fait état de la porphyrie, une maladie du sang très répandue dans les familles royales européennes, qui a entraîné le mythe de Dracula, et dont la famille royale anglaise serait victime! Une famille de vampires et une reine d’Angleterre et ses descendants cocaïnés jusqu’aux yeux… Qui dit mieux?

samedi 23 mars 2013 1 commentaire
  • 1
    pere 24 mars 2013 à 12:07 / Répondre

    Peut-être l’origine de tout cela devrait être recherchée dans David Icke et, plus récemment, dans l’oeuvre de Léo Zagami … En tout cas, il serait intéressant de savoir ce qu’il y a de tout cela, au moins dans le cas de Zagami…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut Curabitur Lorem dapibus eleifend pulvinar leo in commodo ipsum