D’un corps à l’autre

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

A priori, le livre D’un corps à l’autre ou, comme indiqué sur le bandeau, un témoignage d’une vérité exceptionnelle sur la transsexualité n’entre pas dans le « périmètre » du Blog Maçonnique. Sauf qu’il y est question de Maçonnerie et est signé par Olivia Chaumont.

Depuis la publication d’un article dans L’Express le 22 janvier 2010 désignant Un transsexuel au Grand Orient, sa situation est devenue publique (avec également la parution d’un communiqué du GODF). Après un court extrait, la 4e de couverture de D’un corps à l’autre met directement l’accent sur l’acceptation en 2010 pour la 1re fois d’une femme comme membre de l’Obédience, ce qui n’est sans doute pas, le sujet principal du livre qui s’ouvre sur le début du voyage qui mènera à l’opération en Thaïlande (laquelle n’est pas une « partie de plaisir ».

A vrai dire, il n’est question du GODF qu’à la page 131 là où Olivia dit avori été reçu (au masculin) au Grand Orient de France. On apprend 2 phrases plus loin qu’il (Olivier) était élu président de son Atelier 3 années plus tard (un trajet étonnament rapide!). Le Maçon « traditionnaliste » sera choqué non pas par l’annonce de sa transition mais par le fait qu’Olivia raconte la Tenue au cours de laquelle elle a informé ses Frères à travers une Planche.

Celle qui est devenue un problème pour le président (Pierre Lambicchi à l’époque) manifestera sa volonté de rester dans son Obédience et sera soulagée d’apprendre que le Conseil de l’Ordre a voté sa reconnaissance administrative en tant que femme. Olivia reste lucide: Même si cette décisin n’est pas spontanée, même si elle découle d’un calcul, elle permet au GODF de rester en accord avec ses valeurs et ses principes fondamentaux d’humanisme. Il y a certainement des arrière-pensées par rapport aux loges qui ont fait des initiations « sauvages », mais pour l’heure le Conseil tourne à son avantage ce qui était inéluctable. Pour le reste, il attend que le Convent tranche la question de la mixité. Et Olivia déclare: Je deviens la soeur alibi. Une exception qui confirme la règle. Temporairement…

Elle expliquera son sentiment par rapport à un communiqué du GODF jugé blessant et son étonnement devant la diffusion de l’information dans la blogosphère et la presse internationale avant de livrer le récit du Convent du GODF à Vichy… et de faire remarquer que le président du Convent n’a pu l’appeler « ma soeur ».

Ca nous éloigne peut-être de la transsexualité mais Olivia nous a sorti une très inspirée page (p. 211p sur les cons. Beau comme du San-Antonio.

Olivia Chaumont dédicacera son livre à Bruxelles le dimanche 21 avril lors de Masonica 2013.

  • D’un corps à l’autre d’Olivia Chaumont (Robert Laffont, 306 pp., 2013) disponible chez Amazon avec version Kindle

    A lire:

mardi 2 avril 2013
  • 3
    Emmanuel
    8 avril 2013 à 12:01 / Répondre

    Encore un sujet totalement profane. Il n’y a là rien d’initiatique ni de « Traditionnel »; mais ce n’est que mon avis personnel…

  • 2
    Flupke
    2 avril 2013 à 16:20 / Répondre

    3 années pleine à partir de la date d’augmentation de salaire à la maîtrise me semble-t-il

  • 1
    SEVIN Pierre
    2 avril 2013 à 11:45 / Répondre

    Les dates d’initiation et d’augmentation de salaires ne sont pas précisées – si les délais règlementaires ont été respectés , ce sont au minimum quelque trois années pleines qui sont nécessaires à l’élection à l’Office de Vénérable d’une Loge – sauf erreur de ma part… ou modification du Règlement Général du GODF, modification qui m’aurait échappée au cours de ces 44 années dernières – Il est vrai que je ne me nourris pas exclusivement du Règlement Général !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif