Confédération Maçonnique de France

Par Jiri Pragman dans Divers

Il en avait été question. Voilà qui est fait: Le « Confédération Maçonnique de France » voit le jour. Le communiqué de presse qui annonce cette naissance mentionne en avant-titre la recomposition du paysage maçonnique français. 
 
Selon ce communiqué, répondant à l’appel de cinq Grandes Loges européennes dans la Déclaration de Bâle du 10 juin 2012, la « Confédération Maçonnique de France » portant l’ambition de rassembler la famille spiritualiste de la Franc-maçonnerie française a vu officiellement le jour samedi 15 juin à Paris. Elle regroupe la Grande Loge de France  (GLDF), la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO), la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GLAMF) et la Grande Loge Indépendante de France (GLIF). Son acte de naissance a été signé par les Grands Maîtres des quatre obédiences à l’issue du Convent de la Grande Loge de France qui, par un vote sans équivoque, en a approuvé à son tour les textes fondateurs. 

Selon les fondateurs, cette création a une portée historique: celle de rassembler, pour la première fois en France, 

des Grandes Loges qui partagent les mêmes valeurs de spiritualité et qui représentent la Franc-maçonnerie de Tradition. En proposant une Confédération qui respecte la diversité des démarches de ses fondateurs, elle va remodeler profondément le paysage maçonnique français. Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique. 
 
Toujours selon ce communiqué, la Confédération Maçonnique de France prépare ainsi une Franc-maçonnerie moderne et ouverte, celle du XXIe siècle »!  Le communiqué livre des chiffres: La Confédération réunit à ce jour 1 700 Loges, accueille 51 000 Frères et offre la richesse de six rites initiatiques. La démarche initiatique que propose la Franc-maçonnerie de spiritualité est portée depuis de nombreuses années par une forte dynamique: la crise des valeurs conduisant beaucoup de nos contemporains sur le parvis des Temples maçonniques.

Il est donc bien rappelé qu’il s’agit d’une réponse à l’appel lancé par 5 Grandes Loges régulières à Bâle et que cette  Confédération devrait accepter dans ses Loges tous les Frères (il n’est « évidemment » pas question des Soeurs qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique). Serait-ce abuser dès lors que de considérer que les Frères « irrréguliers » ne seront plus admis en visite?

L’information a été reprise dans une dépêche AFP reprise par Libération, L’Express, La Croix.

dimanche 16 juin 2013 35 commentaires

Étiquettes : , , , , ,

  • 35
    Titus 31 août 2013 à 00:50 / Répondre

    Sur le continent, le chevalier de Ramsay dans son célèbre discours maçonnique de 1736 énonce la même interdiction nuancée, mais en fait moins une question de principe que de protection de « la pureté de nos maximes et de nos mœurs » (sic). Il ajoute :
    « Si le sexe est banni, qu’il n’en ait point d’alarmes,
    Ce n’est point un outrage à sa fidélité;
    Mais on craint que l’amour entrant avec ses charmes,
    Ne produise l’oubli de la fraternité.
    Noms de frère et d’ami seroient de faibles armes
    Pour garantir les cœurs de la rivalité. »

  • 34
    Peter Bu 24 juillet 2013 à 20:34 / Répondre

    Régularité? De quoi parle-t-on? Donnez-vous donc la peine de lire enfin ce texte du grand maçon américain Paul Bessel.

    U.S. Recognition of French Grand Lodges in the 1900s
    [publié dans Heredom, The Transactions of the Scottish Rite Research Society — volume 5, 1996, pages 221-244]
    by Paul M. Bessel, 32°
    http://bessel.org/masrec/france.htm
    (extraits)

    Reconnaissance américaine des Grandes Loges françaises dans les années 1900

    « Parmi les Francs-Maçons américains rien ne provoque autant de disputes que la question de reconnaissance et de régularité. (…) En fait, pour comprendre ce sujet les maçons ont besoin de plus d’informations. C’est le propos de cet article qui apporte certaines données sur la reconnaissance, dans les années 1900, des Grandes Loges françaises par des Grandes Loges américaines et suggère des questions pour poursuivre ces recherches et réflexions. »

     » Régulières, irrégulières, reconnues et illégales. »

     » Tout d’abord, il y a des questions à propos de définitions. Qu’est-ce qui est « régulier » ou « irrégulier »? Que signifie « illégales » (Bessel utilise le mot « clandestines ») et qui décide de la « reconnaissance » ?

    L’Encyclopédie maçonnique de Coil définit comme régulière une loge qui a été « légalement constituée » et se conforme aux lois d’une Grande Loge « reconnue ». Chaque Grande Loge est reconnu par certaines autres Grandes Loges: ainsi, si une Loge respecte les règles d’une Grande Loge, cela signifie-t-il qu’elle est « régulière »? « 

    « Régulière » peut vouloir dire qu’une Grande Loge suit les « Anciennes règles » (note du traducteur: « Landmarks », donc « anciennes règles », « bornes », « limites », « points de repère ») de la Franc-Maçonnerie qui, d’après certains, sont immuables. Mais quelles sont ces « Anciennes règles »? Chaque Grande Loge donne une réponse différente. Les unes énumèrent des dizaines de « Landamarks » (Kentucky en a cinquante-quatre, Nevada trente-neuf, Minnesota vingt-six, Connecticut dix-neuf), d’autres en listent juste quelques-unes (Vermont en a sept) et d’autres n’en ont pas du tout mais affirment, sans dire ce qu’elles sont, que les maçons devraient les observer (parfois en ajoutant que ces règles sont immuables, tout en acceptant des changements, et parfois en adoptant elles-mêmes des modifications). Dans certaines Grande Loges la politique concernant les « Anciennes règles » n’est pas du tout claire, même pour leurs Grands Secrétaires. Mais s’il n’y a pas d’accord sur les « Landamarks » de la Franc-Maçonnerie et si, pour être « régulières », les Grandes Loges doivent les respecter, on ne peut arriver à aucun accord universel, ou à peu près universel sur ce qui constitue la « maçonnerie régulière ».

    L’Encyclopédie maçonnique de Coil définit « illégaux » les organismes qui n’ont pas reçu de « charte » (note du traducteur: document attestant qu’elles correspondent à la Loi, confirmant leur légalité) de la part d’une entité supérieure ayant le pouvoir de l’accorder. Mais elle admet que ce mot induit souvent en erreur et n’est certainement pas clair.

    Freemasons’ Guide and Compendium affirme qu’une loge est « illégale » si elle n’a pas été dûment approuvée, ou dotée d’une « charte » par une Grande Loge. Ainsi, une Loge pourrait-elle être « régulière » dans son fonctionnement, mais « illégale » parce qu’elle n’a pas été constituée « régulièrement ». Ou bien, elle pourrait être « irrégulière » parce qu’aux yeux de quelqu’un elle ne suivrait pas les pratiques maçonniques « appropriées », même si elle ne serait pas « illégale » parce qu’elle aurait été dûment agréé par une Grande Loge, cette dernière pouvant éventuellement ne pas être reconnue par certaines autres Grandes Loges…

    Il n’y a pas de règles claires qui permettent à quiconque de décider quelles Grandes Loges sont régulières ou irrégulières ou illégales. L’utilisation de ces mots embrouille simplement toute discussion raisonnable. » (p. 226)
    …………………..
    « En alléguant que
    – la GLDF (Grande Loge de France) et le GODF (Grand Orient de France) n’ont pas la Bible sur les autels de leurs loges;
    – n’exigent pas de leurs candidats la croyance en Dieu;
    – acceptent des femmes comme membres ou visiteuses;
    – se livrent à des activités politiques;
    – n’utilisent pas de rituel maçonnique;
    certains prétendent, que ces Obédiences sont irréguliers et illégales (p. 222).
    Le GODF n’exige pas (mais admet) l’usage de la Bible dans les Loges et n’exige pas de ses membres la foi en Dieu. Dans le passé, certains auteurs maçonniques américains et certaines Grandes Loges ont écrit que c’était plus conforme aux Constitutions maçonniques d’origine et aux principes fondamentaux de la maçonnerie avant qu’on n’y introduise des modifications (p. 234).
    Il est largement admis par les maçons américains que, suite à l’abandon par le GODF, en 1877, des exigences maçonniques « régulières » concernant le Grand Architecte de l’Univers et la Bible sur les autels, les Loges américaines lui ont retiré leur « reconnaissance » (…)
    La plupart des maçons américains seront probablement surpris de découvrir qu’au XXe siècle la GLDF a été reconnue, ou des visites mutuelles de leurs membres ont été approuvées par vingt-trois, (donc) près de la moitié des Grandes Loges des États-Unis.
    Puisque depuis les années 1870 le GODF est décrit comme totalement à l’extérieur du champs de la franc-maçonnerie et « manifestement irrégulier », il est encore plus surprenant de constater qu’au cours du XXe siècle douze – plus d’un quart des Grandes Loges des États-Unis ont reconnu cette Obédience ou ont admis les visites mutuelles. » (p. 222).
    « Quand les Nazis ont conquis la France, ils ont persécuté les Francs-Maçons et en ont déporté certains dans des camps de concentration sans se demander s’ils appartenaient au GODF, à la GLDF ou à la GNLF. (…) Après la guerre une partie des maçons considéraient qu’à cause de cette commune persécution par les Nazis il était raisonnable de dialoguer et d’être cordiaux avec le GODF, tandis que d’autres pensaient que même dans ces circonstances il n’était pas approprié d’avoir quoique ce soit de commun avec cette Obédience. Pour quelqu’un qui n’a pas souffert de cette inimaginable persécution il est vraiment difficile de dire ce qui est juste. » (p. 234)

  • 33
    Yack 19 juin 2013 à 22:36 / Répondre

    @Yasfaloth & Luciole,

    Oh, en ce qui me concerne, tout ceci ne m’empêche franchement pas de dormir!

    A mes yeux, les choses qui est réellement essentielle est qu’il n’y a que des Francs-Maçons et Francs-Maçonnes Libres dans des Loges Libres, tous et toutes sont mes Frères et Soeurs tant que chacun et chacune d’entre eux a été initié au sein d’une Loge J(…) et P(…).

    Après, en ce qui me concerne, la Vérité avec un grand « V » n’existe pas, et donc, si certains pensent détenir une « meilleure Lumière » ou pratiquer une « meilleure Maçonnerie » au point que je ne puisse visiter leur Loge, c’est leur droit, la Liberté d’Association, c’est prévu par la Loi. Par contre, pour ce qui est de « Réunir ce qui est Epars », là, ça reste discutable.

    Pour le reste, ce sont pour moi des débats sans fin, on peut encore en discuter jusqu’à demain, je ne vois pas ce que ça va changer. Chacun fait comme il veut.

    Comme je le dis souvent, le Soleil se lèvera toujours à l’Orient demain.

    Amitiés,

    Yack

  • 32
    le couineur 19 juin 2013 à 20:46 / Répondre

    La sonorité du cristal
    Les fines jambes tout le long des parois
    L’arôme enfermée dans le bulbe
    Le nectar qui tourne dessus la lie

    Un goût de noisette
    Une pointe de groseille ou même de cassis
    Un soupçon de violette
    Un rêve d’herbe coupée

    Et vous, vous voulez remplir le verre ???
    Bombant de ses Vérités,
    Devenu autiste à la beauté et au goût,
    Pauvre confédération !

  • 31
    Luciole 19 juin 2013 à 19:55 / Répondre

    Et, en toute honnêteté, qu’ont fait depuis 50 ans les détracteurs de la CMF pour la création
    d’une universalité que tous disaient vouloir?
    Yasfaloth le dit plus poétiquement mais personne ne soutient que ce soit parfait,tout ce que l’on souhaite c’est de ne pas avoir à lutter entre FM pour une évolution qui peut réussir.

  • 30
    Yasfaloth 19 juin 2013 à 14:49 / Répondre

    @Yack

    On ne peut pas grand chose contre les angoissés, les soupçonneux, les aigris, les jaloux et d’une manière générale contre ceux qui voient toujours le verre à moitié vide…

    Étrangement il s’agit d’une catégorie souvent sur-représentée sur l’internet, sans doute parce qu’elle y trouve un exutoire…

    Cordialement

  • 29
    jacques 19 juin 2013 à 09:06 / Répondre

    les fondements et règlements sont posés par les quatre obédiences créatrices de la « Confédération maçonnique de France « ,libre a ceux qui sont intéresses d’y adhérer ou pas ,la chance de la FM c’est quelle est a multiples facettes , »traditionaliste,spirituelle,sociétale,masculine,féminine,ou mixte »a chacun ou chacune de se tourner vers ce qu’il pense être le mieux pour eux ,le principal c’est de ne pas considérer les autres obédiences et les autres Frères ou Soeurs comme des ennemis!!!!on en a suffisamment comme ça!!!

  • 28
    Yack 19 juin 2013 à 00:39 / Répondre

    @Jacques,

    « car il vaut mieux réunir que diviser ,une nouvelle ère s’ouvre pour la FM universelle « ;

    Ah, c’est sûr, on voit tout de suite comme cette Confédération réunit et fait l’unanimité, rien que les commentaires sur le présent blog en sont une belle preuve!

    Amitiés,

    Yack

  • 27
    Pierre-Philippe Baudel 18 juin 2013 à 21:17 / Répondre

    Au royaume des aveugles. . . les borgnes sont rois !

  • 26
    jacques 18 juin 2013 à 18:13 / Répondre

    trois fois bravo ,toutes mes félicitations pour avoir réussi a créer contre vent et marrée cette confédération de loges traditionnelles française,en espérant que la famille continue a s’agrandir…car il vaut mieux réunir que diviser ,une nouvelle ère s’ouvre pour la FM universelle et il ne faut pas manquer ce rendez vous de l’union…

  • 25
    Pierre-Philippe Baudel 18 juin 2013 à 18:04 / Répondre

    On sera enclin à s’enthousiasmer au dernier propos de notre ami Evariste, et même à encourager, moins quand on s’apercevra à la marge de l’ostracisme déjà engendré à l’égard de Soeurs et de Frères tout aussi spiritualistes, honorables et proches des idéaux d’icelle, Confédération.

  • 24
    Evariste 18 juin 2013 à 17:04 / Répondre

    Il est . clair que cet évenement est une grande nouvelle pour la maçonnerie universelle. Celle-ci est un grand chantier de construction, dans lequel différents corps de métier exercent leurs talents. d’un côté une maçonnerie travaillant à la défense des valeurs de la République: liberté, égalité, fraternité, et ..laïcité, et c’est très honorable.
    De l’autre une maçonnerie spiritualiste, travaillant à l’amélioration de l’homme par la démarche iniytiatique. Et c’est tout aussi honrable.
    Qu’y a-t-il de choquant à ce que chacun ait sa spécificité,et ai envie d’entendre parler de ce qui l’intéresse dans sa loge?
    Et que les »spiritualistes » aien envie de désfenndre leurs valeurs est bien normal en rassemblant ce qui était épars pour des raisons historiques, car bien plus de choses rapprochent la GLDF le GLTSO et la GLAMf que ce qui les différencient. Alors bravo, et longue vie à la Confédération!

  • 23
    Pierre-Philippe Baudel 17 juin 2013 à 21:05 / Répondre

    Rassure-nous mon Cher Guibulum, il n’était pas spécialement pour convaincre quand tu nous indiques la présence au sein du Registre de présence d’un « Rappel des principes de la régularité traditionnelle » ? Car vois-tu, toutes les Obédiences sont à voir comme irrégulières au nom déjà du seul principe ou de la seule clause de territorialité qui veut qu’il ne peut exister qu’une seule Obédience par pays, désignée par la Grande Loge Unie d’Angleterre. Quand je disais plus haut qu’aucunes Obédiences n’avaient jamais obéi auxdits Principes. . . Vive la GLNF ! Et l’Ordre de Misraïm, off course.

  • 22
    le couineur 17 juin 2013 à 20:55 / Répondre

    Cela me fait penser aux premier temps de la régularité anglaise, dans la première moitié du XXème. On pouvait venir à leur tenue, certes oui mais il fallait également signer le respect de leur landmarck!
    La suite nous connaissons !

    Est-ce si différent ? « Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique » Signez svp !

    J’attends qu’on me dise qu’un membre du GOdF est officiellement reçu par une loge de la GL-AMF, car selon le communiqué annexe au « Traité »: « Par ailleurs un protocole de visites et d’échanges maçonnique a été signé qui respecte les histoires et le vécu de chacune des quatre obédiences signataires. »

  • 21
    Guibulum 17 juin 2013 à 20:27 / Répondre

    Ce qui a été diffusé n »est qu »un communiqué, rédigé conjointement par les quatre obédiences. Le protocole de visites précise que les visiteurs signeront le Registre de présence en dessous d »un rappel des principes de la régularité traditionnelle.

  • 20
    Yasfaloth 17 juin 2013 à 19:41 / Répondre

    @Geplu

    « L’espoir de quoi en fait ?… « 

    L’espoir de continuer à avoir un autre choix que ceux de la maçonnerie « politico-sociétale » ou de celle de loisir… l’espoir de pouvoir se reconnaitre, échanger et visiter librement un nombre toujours plus grand de loges en France et ailleurs sans ostracisme et en respectant les choix de chacun (mixité)…

    Et en plus, pour ce qui me concerne, espoir de voir perdurer sans dilution excessive, une FM initiatique à caractère ésotérique, mais je me sais là être un dinosaure…

    Cordialement

  • 19
    Pierre-Philippe Baudel 17 juin 2013 à 19:11 / Répondre

    La question est en effet on ne peut plus explicite Cher Jiri. Attendons la réponse.
    D’ici là, il sera encore ajouté quand il sera défini sans aporie pour les Soeurs et les Frères le principe de la « régularité ». Oh ! Elle est parfaitement définie, mais n’aura jamais que caché au nom de « Landmarks » plus ou moins hypothétiques, auxquels aucunes Obédiences n’a jamais obéi, des prétextes trop humains, la qualité maçonnique et surtout initiatique ayant été parfois même déniée à d’excellents Maçons.

  • 18
    Jiri Pragman 17 juin 2013 à 18:14 / Répondre

    Pour ce qui me concerne, j’ai interrogé le service de communication de la GLDF puisque certains estiment ce communiqué ambigu. Les questions du Blog Maçonnique : Y a-t-il moyen d’être plus explicite : les membres d’Obédiences dites adogmatiques ou « irrégulières » comme le GODF aurant-ils le droit de visiter les Loges des Obédiences membres de la CME dont la GLDF ?

  • 17
    niaclabut 17 juin 2013 à 17:24 / Répondre

    Quant à moi, j’attends de voir si je continuerai à recevoir les invitations de la Loge bruxelloise de la GLTSO et si elle confirmera son intention de me voir « plancher » chez elle.
    En ce qui concerne la GLdF, apparemment, avoir reçu une baffe en 1959 ne suffit pas ; il en faut une deuxième pour que les choses soient bien claires.

  • 16
    Geplu 17 juin 2013 à 16:59 / Répondre

    Si je comprends bien Mathieu et Yasfaloth, ce sera officiellement interdit, mais parfaitement toléré !
    Comme le fait remarquer P.P.Baudel, pourquoi se créer des lois, si l’on sait qu’elles ne seront pas appliquées… D’autant plus que cela me gênerai de visiter « en cachette », sans remplir le cahier de présence, comme l’ont toujours fait les Frères de la GLNF qui venaient visiter les loges « interdites » de la GL ou du GO, sans d’ailleurs pour autant nous autoriser la réciprocité : « tu comprends, ça c’est pas possible… ». Et ça ne me donnerai même pas, comme à certains, le petit frisson de la transgression d’un interdit.
    Enfin, je ne suis peut-être effectivement qu’un touriste du GO, ceux de cette maçonnerie politico-sociétale de loisirs, mais je ne comprends effectivement pas le sens de la phrase de Yasfaloth « on a peut être là une très belle évolution, porteuse d’espoir et d’enthousiasme ». L’espoir de quoi en fait ?…

  • 15
    le couineur 17 juin 2013 à 16:41 / Répondre

    « Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique »

    Cette phrase fut d’évidence âprement disputée, et que la GL-AMF eut gain de cause! Même si, in concreto, les règles des intervisites ne sont pas (encore) modifiées, mais de plus en plus floues, au sein de la GLdF (quoiqu’une évolution s’amorce), elles sont claires au niveau de la GL-AMF …

    Qui donc a perdu son âme ?

  • 14
    Pierre-Philippe Baudel 17 juin 2013 à 14:23 / Répondre

    Assurément nos Frères Mathieu et Yasfaloth ont raison de ramener au calme. Mais aussi pourquoi cette contradiction chez l’homme, de ressentir toujours comme un besoin pressant de se créer des lois. . . avec le dessein de ne pas les voir appliquer ensuite ? Aussi, dans le cas qui nous préoccupe, à quoi bon énoncer une Déclaration de Principes que l’on sait déjà comporter des éléments contradictoires entre eux ? Et, à titre d’exemple, parlant de la mixité, les Anglais qui, peut-être nous lisent, doivent bien sourire, eux qui reçoivent les femmes déjà. . . depuis 1998. Sans qu’il ne soit officiellement admis, c’est entendu. . .

  • 13
    Yasfaloth 17 juin 2013 à 13:54 / Répondre

    Bonjour

    C’est quand même fou tous ces posts grincheux ou soupçonneux, alors qu’on a peut être là une très belle évolution, porteuse d’espoir et d’enthousiasme pour tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans la maçonnerie politico-sociétale ou celle « de loisirs » souhaitée par certains !

    Et ceci, vous le remarquerez, sans exclusions ni ostracisme !

    Attendez le premier frère du Godf refoulé es qualité d’une tenue Gldf avant de couiner svp (à mon sens vous allez attendre longtemps !).

    Cordialement

  • 12
    mathieu 17 juin 2013 à 13:49 / Répondre

    À chaque fois c’est pareil, quand il y a un communiqué de cette « association » de GL, les râleurs se lâchent… Ça vous empêche de dormir tant que ça?! Vous devriez vous réjouir que des maçons se rassemblent sous une même bannière, quand aux visites, c’est secret de polichinelle, vous savez très biens que si votre nom ne figure pas sur le CR de la loge il n’y a pas de souci… Alors mes frères travaillons en paix et concentrons nous sur nous même avant de se contrer sur les autres.

  • 11
    dld 17 juin 2013 à 11:37 / Répondre

    Encore un grand machin avec un grand mamamouchi à sa tête (ce ne sont pas les GM de la GLAMF ou de la GLTSO qui contrediront celui de la GLDF)
    Quant à la « régularité », qu’est-ce que c’est ? Ouvrir ses travaux à la Gloire du GADLU avec une bible ouverte à l’évangile de Jean ? Ca se fait au GO. Ne pas autoriser les visites des Soeurs dans sa loge ? Ca se fait au GO. Avoir été fondé par une obédience reconnue ? Ah, oui, c’est le cas du GO. Pourquoi toujours revenir au GO ? Parce que le GO fait peur à la GLDF et aux « historiens à eux »

  • 10
    Geplu 17 juin 2013 à 09:26 / Répondre

    « Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique. « 
    Donc pas les FF du GODF ?
    Si c ‘est ça ça va être dur à avaler en province dans les (nombreux) Orients où Loges du GO et de la GL entretiennent de bonnes relations depuis la nuit des temps…

  • 9
    Raphodon 17 juin 2013 à 07:41 / Répondre

    La tradition a bon dos….. pour moi cela reste une confédération de pseudo -maçonnerie traditionnelle. Qu’est-ce qu’une initiation traditionnelle ?
    le clivage est où avec les autres ?

  • 8
    JL 17 juin 2013 à 00:23 / Répondre

    Juillet était peut être absent, mais la diffusion à l’interne de ce document est le suivant:

    [(…)

    La Confédération Maçonnique de France voit le jour.
    Nous sommes heureux de vous faire part du communiqué commun des GL signataires qui vient d’être adressé à la presse.

    en cliquant sur ce lien.

    (…)

    Alain Juillet
    Grand Maître

    Ce qui, implicitement et explicitement donne aux frères de l’Alliance un message clair
    .
    Seul petit rictus (mais si petit), le document diffusé par la GLAMF émane de la GLdF.
    N’y a-t-il pas de service de communication à la GLAMF pour rédiger un petit texte à l’intention des frères? Un petit mot perso d’Alain JUILLET eut été sympathique afin que nous puissions comprendre les enjeux, objectifs et attitudes à observer quant à cette nouvelle confédération.
    Communication étrange, en effet, mais bon ne boudons pas notre plaisir!!

  • 7
    gagevapi 16 juin 2013 à 22:26 / Répondre

    Il faudra voir le contenu.

    Nous avons un contenant, assez négatif dans sa formulation: pas femmes, les intervisites ne sont pas vraiment abordés, si la référence à Bâle est bien spécifiée, pas de représentant des « 5 » de Bâle à cette signature. 7 principes qui semblent assez contraignants?
    Alain Juillet absent pour raison de santé (peut-être est-ce vrai?), alors que son obédience fait le grand écart entre cette confédération et celle, nouvelle, de Suprêmes Conseils « réguliers à l’anglaise ». Or manifestement, cette confédération-ci n’a de sens qu’avec la GL-AMF (la GLTSO est dans un mano à mano depuis longtemps avec la GLdF).
    Il me semble que c’est là que la fragilité se trouve.

    Donc attendons de voir venir et si du contenu va remplir cette confédération-ci ?
    Saluons néanmoins le fait de rassembler des obédiences maçonniques en France sur des « objectifs », c’est si rare!

  • 6
    lex.lb 16 juin 2013 à 21:25 / Répondre

    De belles indigestions au Canada Dry en perspective…

  • 5
    cosmonaute 16 juin 2013 à 19:34 / Répondre

    Tout cela me parait relever d’un pari risqué:
    De trois choses l’unes en effet:
    Soit la GLNF se remet en ordre de marche et retrouve l’agrément anglais et la confédération se retrouve le bec dans l’eau, ce que semble avoir pensé ( je ne veux pas parler pour elle) la LNF, qui a quitté le navire,

    Soit les Anglais reconnaissent cette diversité rassemblée et c’est ce qui reste de Bineau qui plonge.

    Soit la GLUA, lassée de cette agitation gauloise ne reconnait personne et alors là, tout explose.

  • 4
    Yack 16 juin 2013 à 19:20 / Répondre

    « C’était un communiqué de la Grande Loge Mondiale de Misraïm » (voix grave et sérieuse)

    (petite musique genre journal télévisé)

  • 3
    Pierre-Philippe Baudel 16 juin 2013 à 19:08 / Répondre

    Précisons ici, que la Grande Loge mondiale de Misraïm (GLMM) aura démontré partager les mêmes valeurs de spiritualité et de représentation de la Tradition dans un courrier en date du 22 décembre 2012, adressé aux cinq Grands Maîtres, sans qu’elle ne soit pour autant invitée à son alliance. Il lui appert ainsi que de vouloir représenter la Franc-Maçonnerie en se privant de la représentation d’un des Rites les plus anciens installés en France ne gage pas du meilleur des commencements. Sinon celui de courir le risque de voir ses ambitions avortées et reproduit l’échec de la Convention de Luxembourg (1954).

  • 2
    yonnel ghernaouti 16 juin 2013 à 19:04 / Répondre

    Attendons la réponse du GODF et de la LNF…

  • 1
    Thot 16 juin 2013 à 18:06 / Répondre

    Dans « Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique ». Faut il comprendre « Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères appartenants à une des cinq Obédience de la confédération ». Ou faut il comprendre « Elle acceptera dans ses Loges tous les Frères qui se reconnaissent dans les principes fondamentaux de la régularité maçonnique. » ??

    Visites pour tous les frères de la conf. ou visites pour tous les maçons réguliers ?

    Le communiqué est-il volontairement ambiguë ? Si oui, pourquoi ?
    Sinon pourquoi ne pas dire les choses avec des mots simples et éviter encore une fois les malentendus ?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
fringilla justo mattis ut consectetur Aliquam