La photo ‘maçonnique’ du dimanche

Par Jiri Pragman dans Sites maçonniques

En ce jour de fête nationale belge qui commémore la prestation de serment en 1831 du roi de Belges Léopold Ier (1790-1865) et verra le prince Philippe succéder à son père le roi Albert II, le Blog Maçonnique vous présente le portrait du roi Léopold Ier, qui trône au 1er étage de l’Hôtel de Ville de Bruxelles. On peut l’observer en se rendant à la salle du Conseil communal de cette Ville de Bruxelles qui fut longtemps dirigée par des bourgmestres libéraux et francs-maçons. Protestant (ses successeurs furent catholiques), le prince Léopold, colonel d’un régiment de cavalerie russe (il combattit les Français), avait été fait Maçon par communication (prérogative d’un Rose-Croix).
 
La plaque sous le tableau porte la mention Winterhalter. Franz Xaver Winterlahlter faisait figure de portraitriste attitré du… gotha européen.

dimanche 21 juillet 2013 30 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 30
    G.Verval 3 août 2013 à 21:58 / Répondre

    Ce qui est amusant dans ce faire-part de 1865, ce sont les adresses mentionnées.
    – Grand-Orient (dit Rian-Nedgrot), 36 rue marché-aux poulets.
    – G Lemaieur (grand secrétaire), 94 rue Neuve.
    – J. Van Schoor (1er Grand Surveillant ff de GM), 63 rue Royale.

    Il est aisé de voir ce que ces adresses sont devenues. µC’est au 20 rue marché-aux-poulets que s’est tenue, en 1888, la Conférence internationale de chevaliers Rose-Croix ( 28 et 29 mars). Pierre Van Humbeeck la présidait.
    Y assistaient 10 Hollandais, 2 Français (dont Amiable), 2 Américains ( notamment John Hopkins de Baltimore, dont un hôpital célèbre porte le nom) et 11 Belges dont Goblet d’Alviella, Pierre Tempels, Jean Crocq et Gustave Jottrand qui écrivit pour l’occasion un remarquable travail sur les Constitutions de 1786. du REAA.
    Il fut adressé à la conférence un travail par GW Speth, membre de la loge londonienne « Ars Quatuor Coronatorum », un des meilleurs historiens anglais de la fm..

  • 29
    Frank Masson 25 juillet 2013 à 22:00 / Répondre

    @Pilou
    il s’agit de la description d’un dessin de Sempé dont les « bulles » ont été changées
    ( détournées ) … un monsieur à l’allure « bourgeoise », manteau long, costume, souliers cirés, cravate et chapeau se promène un dimanche après midi (?) dans l’allée d’un parc public aux bras de son épouse non moins d’allure « bourgeoise », visiblement heureuse d’être au bras de son époux, qui doit être un notable local important … et le Monsieur pense, avec un léger sourire de contentement aux coins des lèvres :  » Ah si elle savait qu’elle tient par le bras un Prince Rose Croix ? « 

    … dans ma loge, à table aux agapes, tout le monde est servi sans aucune distinction de degré, grade ou qualité … le Prince Rose Croix aussi !!!

  • 28
    Pilou 25 juillet 2013 à 21:27 / Répondre

    @ Frank Masson

    Mille excuses mais j’ai oublié un détail:

     » Cependant me promenant avec mon épouse chaque dimanche après midi dans le parc d’à côté, je m’amuse toujours à l’idée :
    « Ah si elle savait qu’elle tient par le bras un Prince Rose Croix ? »

    Il y a deux possibilités:

    1 ou c’est de l’humour voire du surréalisme mais je préfère Magritte, Delvaux et…

    2. ou je suis un pauvre innocent… un imbécile qui n’a rien compris !

  • 27
    Pilou 25 juillet 2013 à 15:24 / Répondre

    Oui mais on put dire la même chose quand certains nous « remonter » au cathédrale ou à l’Egypte quand ce n’est pas à Adam…
    Il y a eu au XIXe une égyptomanie incroyable dont témoignent toujours certains temples mais n’est-ce pas le Travail de l’historien que de dépoussiérer et d’utiliser les documents.

  • 26
    Pilou 25 juillet 2013 à 15:19 / Répondre

    @ Philippe

    Nous ne pouvons le flatter mais Jiri connaît l’Art…

    Ceci dit, je regrette toujours que les Belges ne représentent que 30% des lecteurs du blog de Jiri… Et comme c’est très calme actuellement en France…

    Et puis, il faut lire le livre de Jiri et, s’il vient présenter une conférence dans ta région, il faut absolument y aller !

    Je sens que Jiri va rougir de… ? mais je l’embrasse !

  • 25
    Pilou 25 juillet 2013 à 15:18 / Répondre

    @ Frank

    Oui, parfaitement d’accord mais la Grâce divine… cela me fait penser à ces personnes qui, lors de l’abdication d’Albert II et l’accession de Philippe, parlait de  » monarchie de droit divin  » !
    Quant à être servi en premier: dans ma L., il y a une table « d’honneur » avec le Vénérable, les représentants du GO, les Rouges… et on commence par le Vénérable.
    En bleu évidemment… quant au Chapitre et…

  • 24
    Jean van Win 25 juillet 2013 à 15:10 / Répondre

    Bon, j’ai bien rigolé, mais en pensant à deux choses : l’une, c’est que des Frères ont cru de telles sornettes durant plus d’un siècle ; l’autre, c’est que certains croient encore en un tel tintamarre de cervelle nos jours. Voir « la Maçonnerie occultiste et templière » de Le Forestier, qui a ses adeptes, et puis encore Ambelain et Guénon…. Lisons donc Onfray ; cela fait du bien !

  • 23
    Philippe 25 juillet 2013 à 15:03 / Répondre

    @Pilou:
    Je me joins à ton dernier post: billet de Jiri accompagné de réponses remarquables.
    Merci à vous!

  • 22
    Frank Masson 25 juillet 2013 à 14:29 / Répondre

    Prince Rose Croix moi-même,
    il me parait tout à fait légitime que nous bénéficions de « privilèges » liés à notre grade, ainsi d’ailleurs , mais d’une toute autre façon, que des « pouvoirs » surnaturels liés à notre degré d’avancement spirituel.
    Sur ce « privilège » de créer un maçon par communication, je dirai que nous n’en usons qu’avec beaucoup de discernement et de parcimonie et lorsque cela peut servir l’intérêt de la juridiction ou de l’obédience.
    Mais bien plus qu’un « privilège » il s’agit avant tout d’un « pouvoir » qui nous est accordé par Grâce divine. C’est ainsi !
    Nous avons aussi le « privilège » d’être servis en premier aux agapes et le « pouvoir » télépathique de faire qu’il nous soit donné le meilleur morceau par le frère servant.
    Je ne peux en dire plus sans trahir le Secret.

    Cependant me promenant avec mon épouse chaque dimanche après midi dans le parc d’à côté, je m’amuse toujours à l’idée :
    « Ah si elle savait qu’elle tient par le bras un Prince Rose Croix ? »

    C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup.

  • 21
    Pilou 24 juillet 2013 à 17:10 / Répondre

    Et je me permets de partager cet avis.
    Encore merci pour cet échange qui m’a beaucoup apporté.

  • 20
    Jean van Win 24 juillet 2013 à 15:06 / Répondre

    Nous sommes entièrement d’accord cette fois, grâce à Tulard ! Grâces lui soient rendues.
    Initier signifie entrer dans un processus. Ce ne fut jamais le cas de Léopold qui, de formation tout de même largement anglaise et donc pragmatique, a décidé, avec Stockmar, d’accepter le trône de Belgique en s’appuyant sur quatre piliers : la banque, l’armée, l’Eglise et la maçonnerie. Il s’est totalement mépris sur l’importance du dernier pilier, en Belgique, surtout après 1854. C’est en tous cas mon avis.

  • 19
    Pilou 24 juillet 2013 à 13:38 / Répondre

    @ Jean van Win

    Merci beaucoup.

    Même si j’ai obtenu une licence en histoire et suivi des cours de critique historique, même si ma carrière professionnelle ne s’est pas limitée à l’enseignement, il ne me viendrait jamais à l’idée de me comparer à Jean Tulard, le détective de l’Histoire, ou à Hervé Hasquin ou à combien d’autres.

    L’Histoire, c’est évidemment raisonner sur les documents, les confronter les uns aux autres et en tirer des conclusions que l’on peut agrémenter parfois (souvent ?) d’un point d’interrogation.

    Cette phrase d’ailleurs :  » Le BAF défunt, Léopold de Saxe Cobourg, roi des Belges, n’a pas été proprement reçu au sein de notre loge l’Espérance, mais par son intermédiaire ; et jusqu’à la fin de ses jours, nous l’avons considéré comme membre honoraire » reste tout de même assez énigmatique quant à une éventuelle initiation.

    On devrait donc en rester à une « création par communication » avec toujours un certain doute ?

    Encore merci…

    @ Quén affére à Lidje : non, non, je ne jouis d’aucun antique privilège et je ne me nourris pas d’un  » bon vieux relent d »ancien régime » 😉

  • 18
    Jean van Win 24 juillet 2013 à 11:40 / Répondre

    En bref, avec une minutie d’horloger. Source :  » Histoire de la FM belge de F. Clément. « 

    (1) Napoléon avait protégé la maçonnerie. Guillaume, roi des Pays Bas, avait pris la même attitude en 1814. Pour Léopold 1er, la question se posait avec plus de force encore car les princes hollandais avaient exercé une influence puissante sur la maçonnerie belge. Dès décembre 1831, dans une lettre adressée au Vénérable des Vrais Amis de l’Union, le roi Léopold assurait de sa bienveillance et de sa protection les loges maçonniques.(p.53).C’est donc Léopold qui est demandeur, et pressé !

    (2) L’initiation du Prince par un Rose Croix est absolument conforme aux mœurs du temps (p. 57).

    (3) Lettre du 18 janvier 1866 adressée par le VM de la loge L’Espérance (Zur Hoffnung) de Berne au GM du Grand Orient de Belgique :  » Le BAF défunt, Léopold de Saxe Cobourg, roi des Belges, n’a pas été proprement reçu au sein de notre loge l’Espérance, mais par son intermédiaire ; et jusqu’à la fin de ses jours, nous l’avons considéré comme membre honoraire ». Facsimile en page 59-60 de Clément. Voir aussi archives GOB.

    Trois citations de lettres privées de Léopold à son beau-frère le comte de Mensdorff-Pouilly :
    (1) Les persécutions de mes bons et fidèles catholiques par nos clubs franc-maçonniques m’ont rendu malade (lettre du 5.9.1847)

    (2) il y a ici une persécution des catholiques…c’est une folie, car ils ont rendu les plus grands services au pays et au fond, ils sont les seuls possédant un véritable sentiment national » (même lettre).

    (3) On a réussi à provoquer une réaction contre les catholiques par la formation de clubs inspirés par la franc-maçonnerie…les catholiques , le seul élément national et fidèle qui existe ici. (lettre du 27 décembre 1847).

    Je partage l’opinion de Jean Tulard : écrire l’histoire, c’est raisonner sur des documents.

  • 17
    Quén affére à Lidje 23 juillet 2013 à 19:48 / Répondre

    So shocking, Cher Pilou !
    A moins que vous ne soyez un 18eme possédant d » »antiques privilèges ?…
    Ah ce bon vieux relent d » »ancien régime qui plait tant à d » »aucuns.
    Excellente soirée à vous.

  • 16
    Quén affére à Lidje 23 juillet 2013 à 19:47 / Répondre

    So shocking, Cher Pilou !
    A moins que vous ne soyez un 18eme possédant d »antiques privilèges ?…
    Ah ce bon vieux relent d »ancien régime qui plait tant à d »aucuns.
    Excellente soirée à vous.

  • 15
    Pilou 23 juillet 2013 à 18:47 / Répondre

    Exactement Quén affére à Lidge… Et voilà Bonaparte qui resurgit ! Et il y avait des élections du temps de Bonaparte ? Mais c’est peut-être de Napoléon III dont il est question ? Faut être clair et précis en Histoire !

     » Et la loge de Berne précise par écrit au GOB, avec une minutie d’horloger… » mais où est ce document dans les archives du GOB. Je vais demander à Fr…

    « …qui voyaient un intérêt à être le Protecteur de la maçonnerie, du temps où les élections étaient censitaires… »
    Analyse que je ne commenterai pas puisque, de toute manière, il était exclu de penser à un autre système de vote ! Et il faudra 1918 pour que s’établisse le vote pour tous les citoyens… enfin…
    Merci pour les références que j’aurais pu trouver… J’aurais dû « travailler » moins vite sans doute.

    J’ai failli oublier mais Jan van Win n’a-t-il pas écrit un ouvrage dans lequel il « démolissait » justement ce mythe de Léopold franc-maçon de la même manière qu’il a écrit un ouvrage concernant le « Bruxelles maçonnique ». C’est bien lui ?
    Mais tout cela ne tient pas la route : je me refuse à considérer Léopold Ier comme un Frere à moins que je n’initie Monseigneur Léonard…

  • 14
    Quén affére à Lidje 23 juillet 2013 à 17:38 / Répondre

    C »est assez aimable de confirmer mes dires originels. Et son 30eme n »est donc que cosmétique. Comme tout le reste d »ailleurs 😉

  • 13
    Jean van Win 23 juillet 2013 à 17:26 / Répondre

    @ Pilou

    les documents suisses et belges ont été publiés dans l’ouvrage  » Un roi franc-maçon : Léopold 1er de Belgique » chez Labor à Marcinelle et réédité chez Cortext, Marcinelle. D’autres auteurs en ont parlé, au GOB et à la GLB.

    Jiri est bien entendu autorisé à te donner mes coordonnées.

    Les lettres allemandes sont éditées en traduction française juxtalinéaire par Jean Puraye et Hans Otto-Lang chez Vaillant-Carmanne, 4 place Saint Michel, Liège, 1973. Les extraits dont mention plus haut figurent tous in extenso dans le livre cité. Le livre, épuisé, doit peut-être encore se trouver à la librairie La Commanderie de Liège.

    @Quen affere

    non ! au XVIIIe siècle, seul un Souverain Prince (ou Chevalier) Rose Croix possédait ce privilège, comme celui de prendre la parole sans la solliciter, de rester assis et couvert et de diriger toute loge qu’il visitait. Au RF, le grade de Rose-Croix est le grade ultime du système. Je connais des Grands Maîtres qui usent encore de nos jours de ses antiques privilèges.

    On n’est pas « initié » par communication, mais bien « reçu dans l’Ordre ». Nuance ! Et oui, cette pratique a encore cours de nos jours, dans certaines obédiences discrètes. Et la loge de Berne précise par écrit au GOB, avec une minutie d’horloger :  » Le roi Léopold a été reçu dans l’Ordre par notre intermédiaire ». Ainsi en fut-il de Bonaparte et de bien d’autres, qui voyaient un intérêt à être le Protecteur de la maçonnerie, du temps où les élections étaient censitaires…

  • 12
    Pilou 23 juillet 2013 à 14:00 / Répondre

    @ Jean van Win:
    Evidemment, ces documents m’intéressent vivement en tant qu’archiviste de ma Loge. mais il faudra que nous passions par Jiri pour les adresses plus « personnelles ». Et comme je ne parle ni ne lis l’allemand, je serais intéressé par la traduction. Mais s’ils ont été publiés (et donc traduits, je suppose ), dans quel ouvrage ont-ils été publiés. Dans les « Feuillets bleus » d’il y a 😉 Et je suis « prêt » à assumer certains frais évidemment.
    A propos d’adresse plus personnelle, le problème est évidemment que, dans ma province lointaine, mes Frères n’accepteraient pas que mon nom apparaisse en clair… D’ailleurs, Jiri a gardé un « excellent » souvenir de sa première « conférence » dans notre coin… hum… hum…

    @ Quen affére… et @…

    Par communication ! ça me fait bien rire… je peux aussi par communication « entre quatre z’yeux » faire de n’importe qui un Frère.
    Bien évidemment, Jiri, un prince Rose-Croix peut… mais j’attends d’entendre dans les communications du GOB que « machin » a été par communication initié et que nous devons le recevoir ! Je pense que pas un prince Rose-Croix n’agirait de la sorte maintenant chez nous…

    Ceci dit, j’avais tout de même consulté Leenhoff-Posner après mon premier commentaire…

  • 11
    Quen affére à Lidje 23 juillet 2013 à 13:14 / Répondre

    3 grades par communication. Par un obscur personnage. Un décor de 30eme cosmétique. Des insultes aux maçons « belges » de l »époque (certaines loges « belges » existaient sur notre territoire avant même la création de la Belgique). Du pur bonheur…

  • 10
    Quen affére à Lidje 23 juillet 2013 à 13:14 / Répondre

    3 grades par communication. Par un obscur personnage. Un décor de 30eme cosmétique. Des insultes aux maçons « belges » de l » »époque (certaines loges « belges » existaient sur notre territoire avant même la création de la Belgique). Du pur bonheur…

  • 9
    Quen affére à Lidje 23 juillet 2013 à 13:14 / Répondre

    3 grades par communication. Par un obscur personnage. Un décor de 30eme cosmétique. Des insultes aux maçons « belges » de l » » » »époque (certaines loges « belges » existaient sur notre territoire avant même la création de la Belgique). Du pur bonheur…

  • 8
    Jean van Win 23 juillet 2013 à 10:21 / Répondre

    Leopold de Saxe Cobourg Saalfeld, duché qui sera échangé plus tard contre le duché de Gotha, a été membre honoraire de 1813 à 1840 de la RL Zur Hoffnung (L’Espérance) à l’Orient de Berne, sous l’obédience du Grand Orient de France.
    Son nom (y compris en sa qualité de roi des Belges) figure sur les tableaux imprimés de sa loge suisse jusqu’en 1840, date à laquelle il commença à prendre ses distances d’avec la maçonnerie. Il fut reçu aux trois premiers grades du Rite Français par communication, grades conférés « entre quatre z’yeux » par le Chevalier Rose Croix Abraham Schifferli, qui était l’amant de sa sœur.
    Tous les documents attestant cette appartenance ont été aujourd’hui publiés, notamment ses lettres autographes en allemand adressées à Mensdorff-Pouilly, dans lesquelles il insulte et injurie copieusement la maçonnerie belge, dont les tendances politiques contrariaient ses options unitaristes. Une seule citation : « de tous les Belges, seuls les catholiques sont des gens fiables ». Et c’est un luthérien qui écrit cela…
    Dernière observation pour les sceptiques irréductibles : le cordon de Kadosch se porte de l’épaule gauche à la hanche droite (grade de vengeance à poignard) et non, comme c’est la cas de la statue de la rue du Persil, de l’épaule droite vers la hanche gauche. Cette statue est une copie de celle qui fut érigée au sommet de la colonne du Congrès, où le roi porte l’Ordre de Léopold ; c’est un faux maquillé et retouché afin d’accréditer sa qualité de Chevalier Kadosch, dont le contenu templariste et anarchisant, à l’époque, aurait fait fuir le plus téméraire des rois.
    Je tiens copie des documents cités à la disposition de ceux que la chose intéresse.

  • 7
    Quén affère à Lidje 22 juillet 2013 à 13:24 / Répondre

    Il y a une statue en pied de Lépold Ier dans le hall d’un des immeubles maçonniques principaux à Bruxelles.

    Ce qui est très surprenant, quand on y regarde de plus près, c’est de voir la manière dont il porte son décor de 30ème (puisqu’il parait, je dis bien il parait) qi’il aurait été revêtu du 30ème degré du REAA. Elle n’est absolument pas conforme à l’usage.

    Je suis aussi de ceux qui pensent que la qualité maçonnique de notre 1er souverain n’est pas avérée, loin s’en faut. Ou alors, à la manière dont certains membres de la falille Bonaparte ont pu l’être.

    Hélas, 3 fois hélàs, je le regrette… Il y en aurait au moins eu un dans notre dynastie. Parce que ceux qui ont succédé à Léopold Ier, hum hum…

  • 6
    STOLKIN 21 juillet 2013 à 18:51 / Répondre

    … il a été reconnu comme tel , par…
    Cela peut suffire non ?

  • 5
    Jiri Pragman 21 juillet 2013 à 16:51 / Répondre

    Il n’y a effectivement aucune confirmation d’une quelconque présence en Loge et, encore moins, de l’occupation d’une charge. Il n’empêche qu’un Prince Rose-Croix pouvait faire un Maçon par communication (entre autres facultés).

  • 4
    Pilou 21 juillet 2013 à 15:23 / Répondre

    Louis XVI a été exécuté le 21 janvier 1793, que je sache… donc tous les 21 de chaque mois sont un jour de deuil…
    De toute manière, le choix du 14 juillet en France remonte à une loi de 1880 et celle du 21 en Belgique en 1890, si mes souvenirs sont exacts. Et d’un côté comme de l’autre, on a hésité entre plusieurs dates (jours)…

  • 3
    niaclabut 21 juillet 2013 à 14:22 / Répondre

    Ce « Franc-maçon » n’a certainement jamais mis les pieds dans une Loge maçonnique même le jour de son « initiation ».

  • 2
    Matthieu 21 juillet 2013 à 13:36 / Répondre

    21 juillet … les amateurs de symboles verraient peut-être dans cette date comme un subtil paradoxe – ou pas – pour un homme qui combattit les Français qui à l’époque pourtant étaient gouvernés par un roi …
    Le mois de juillet vit en France la chute de la Bastille et le 21 reste encore un jour de deuil pour celles et ceux, minoritaires c’est vrai, qui se rappellent avec tristesse l’exécution de Louis XVI …
    Bonne Fête Nationale à tous les Belges !
    Et vive la République quand même.

  • 1
    Pilou 21 juillet 2013 à 09:54 / Répondre

    Lorsque Léopold Ier est décédé en 1865, le GOB suspendit tous les Travaux en Belgique et édita un faire-part que l’on peut encore consulter aux archives du GOB notamment. Mais cette communication qui aurait fait de Léopold franc-maçon, aucun document historique émanant d’une Obédience, d’une Loge, d’un Grand Dignitaire… ne l’atteste même si certains font allusion à une loge de Berne. De même, il ne fréquenta pas les Loges de Belgique…
    Cette appartenance de Léopold Ier à la franc-maçonnerie tient du mythe…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
fringilla vulputate, luctus Aliquam ut risus. ipsum amet, ante. Praesent leo commodo